1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

à propos de l'anxiété

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par katia (zoulouk), 30 Juillet 2009.

  1. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Donnez moi l'anxiété...
    L'anxiété vénérable en soi

    L'anxiété, avoir peur de..., est un puissant moteur de soumission (craindre, et répondre à sa crainte permet d'accepter beaucoup de compromis, au nom de notre besoin de sécurité...et d'affection) Peut-être très bénéfique, après tout?

    Celui ou celle qui ne connait pas l'anxiété (ou très peu) devient un être incontrolable, hors du système de pensée classique...
    Avoir peur de ne pas avoir de retraite, de boulot, de divorcer.. de ne pas plaire... etc... refrains eternels que l'on entend à maintes reprises et qui servent à la majorité d'entre nous à diriger leur vie, et à accepter... même pour le décideur prisonnier de son niveau de vie.

    Alors peut on imaginer de créer l'anxiété, serait ce un motif de consultation d'hypno ?
    Ou bien vivre sans ou avec peu, en assumant la différence...?

    L'anxiété permet peut-être de ne pas foncer gaiement dans les ennuis ?

    Alors imaginez un instant une vie sans connaitre l'anxiété, libre de sa décision. Paradis ou enfer?
    A méditer...
     
  2. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    perso je me fais du soucis à 2/10. ce qui veut dire pratiquement jamais.

    Et je suis très souvent zen et heureux.

    et souvenez vous que plus on a peur de tomber dans le trou, plus vous avez de chance d'y tomber parce que 1°) vous êtes stressé et que 2°) vous ne regardez pas là où il faut mettre les pieds pour aller là où tout va bien....

    pour moi, se faire du soucis ou se faire peur tout le temps, c'est équivalent à se donner des coups de couteau tout le temps....
     
  3. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Pour aller là où tout va bien, evidemment la peur aveugle et on reste où beaucoup de choses vont pas trop bien.
    En étant zen et heureux, on dérange les autres, certains autres, qui se font alors un "malin plaisir" d'essayer d'entraver le processus, car ils ne peuvent supporter... que quelqu'un ne soit pas dans le même déterminisme.
    Faut il par la même renoncer à être heureux, c'est à dire être anxieux à 8/10, juste pour être comme les autres? (qui font tout pour qu'on le devienne pour se rassurer eux mêmes) (c'est une histoire vécue)

    Alors ainsi, il y a à la place de l'anxiété, la colère...si on empiète sur mon espace de bonheur.

    Je vois donc bien les "crottes" par terre, mais comme tout le monde ou presque marche dedans parce qu'elles sentent bons...
    Pour moi, elles ne sentent pas bon... et j'aimerais pouvoir les éviter, sans avoir besoin de la colère pour continuer à le faire. C'est pas simple, de revendiquer ce droit.
    Qu'en pensez vous?
     
  4. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    que le jugement et regard d'autrui n'a aucune valeur....
    puisque qu'on juge et regarde tous d'après son vécu, ses compétences, ses gouts préférés, ses couleurs préférées, la façon dont on aurait fait, dont o aurait dit.

    et comme on est tous différents, on a tous des jugements différents... alors, lequel le bon? aucun....et tous....

    alors autant préférer le sien. ou ceux qui essaient de nous aider réellement....
     
  5. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Que le jugement et regard d'autrui n'a aucune valeur... je suis bien d'accord.
    Il existe néanmoins une tendance à vouloir s'integrer, donc se ranger à l'avis des autres...(même si on y a bien réflechi)
    Cela nécessite force de caractère... et finalement de bien s'entourer...
     
  6. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon
    Hello,

    Je suis entièrement d'accord avec le besoin d'appartenance à un "groupe" et avec la nécessité, finalement, de bien s'entourer.

    a+
     
  7. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    L'anxiété, imaginons à 9/10 ou 10/10 dans le sens où elle peut devenir insupportable, peut être à ce stade un profond moteur de changement.

    Entre disons 5/10 et 8/10; elle est supportable, donc c'est là le piège. Comment aller vers du mieux être, alors que la sécurisation reste possible.
    Donc tous les changements qui nécessitent une quelconque rupture ou danger, ne seront pas faits car jugés comme trop risqué.
    Et ainsi va pour l'éternité, dans un mal être somme toute supportable, mais encore loin du bonheur... et après pourra être le temps des regrets.

    Si l'anxiété est de 1 à 3/10, les changements peuvent être fait plus sereinement. Et le mal être plus difficilement accepté car il n'y a presque plus le frein de la sécurisation.
    Le problème étant l'entourage qui a peur pour... et qui essaie de rabacher qu'il est nécessaire d'avoir peur. Drole de vie!

    Et comment, gràce à l'hypnothérapie, si l'anxiété est de 5 à 8/10, une personne peut elle évoluer vers moins d'anxiété? (car elle ne le souhaite pas forcément...)
    En avoir énormément peut parfois etre alors considéré comme une chance, car ça permet au moins la réaction, et de dépasser, peut-être mieux que les autres, qui vivent avec?

    Ne pas etre assez anxieux correspond à être incompris...
     
  8. Eluno

    Eluno Membre

    Inscrit:
    5 Octobre 2008
    Messages:
    618
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1660
    Eh bien si l'anxiété est supportable entre 5 et 8/10 (selon tes dires), pourquoi s'en débarrasser? Elle est supportable!

    Moi j'ai longtemps vécu "entre 5 et 8". Et c'était supportable.
    Un jour j'ai atteint 10, et depuis, je veux redescendre à 0!

    Ce message est très implicite, mais ma réponse me semble complète :D
     
  9. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Tout ce qui est supportable est il nécessaire à supporter?

    Perso j'ai connu longtemps 9 ou 10.
    Par exemple, j'avais un trac qui me paralysait littéralement quand il s'agissait de parler en public (exposés, récitations etc..) J'y pensais des lustres avant, peur d'être ridicule etc..pour le permis idem et d'autres choses encore...
    Un jour, j'ai décidé de faire un exposé devant 50 personnes, noté et avec un prof chiant pour surmonter. J'ai beaucoup travaillé le sujet, travaillé le mental, et tout s'est bien passé. Et maintenant je n'ai plus peur de parler en public...
    Si j'avais eu une peur de 5 à 8, jamais je ne me serai attaqué au problème, car ça aurait été supportable.

    Toujours est il qu'avec une angoisse de départ supérieure à la moyenne, j'ai fini avec une angoisse moindre que les autres étudiants et de meilleures prestations. pour des entretiens d'embauche, de ne pas avoir peur, et ainsi se rendre confus, c'est utile aussi.

    C'est en ce sens, que le supportable me semble un grand ennemi, un ennemi du mieux... et alors supporte t'on, ou accepte on beaucoup de choses qui ne sont pas intrinsèquement géniales.

    J'ai pris un exemple à propos d'une phobie, mais ça s'applique à la vie en général.

    :lol: Maintenant c'est plutot 2... (et c'est pas assez... pour moi, c'est ok, mais pour les proches, c'est vraiment pas assez; même si je ne double pas au sommet d'un dos d'âne, ce qui serait inconscience... Pour eux 2, c'est inconscience... )
    Mais bon, 2 c'est pas mal du tout, je ne vais pas y toucher...
     
  10. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon
    Hello,

    Intéressant comme débat, c'est vrai qu'on souvent l'impression qu'il y a une sorte de quantum de douleur pour déclencher le chgmt, en quelques sortes.

    Après c'est un peu le concept de la goutte d'eau qui fait déborder le vase.
    Et perso je pense qu'il est bien pour moi d'avoir un vase le plus petit possible, ça fait moins d'eau à vider quand il est plein :D Et plus léger à porter au quotidien :D

    On peut aussi du coup trouver un intérêt à devenir "spécifique" et à adopter la méthode des petits pas. Exemple si la peur de parler en public, 5 à 8 ok, mais si je regarde spécifiquement, est ce que je trouve normal, oui ou non, d'avoir peur de lancer un bonjour sonore en entrant dans une boutique vide pour faire venir les vendeurs ? L'astuce c'est de contextualiser et de s'interdire le "mouais bof", dans ce contexte bien précis, c'est oui ou c'est non ? Si c'est "pas normal" action ! Et voilà un petit pas de fait. Je trouve que si le contexte devient spécifique il entraine une réponse spécifique, un changement spécifique, tout en permettant de conserver une sécurité globale et que l'accumulation de réponse spécifique entraine un changement global.

    a+
     
Chargement...