1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Aidez moi !

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par changement, 25 Mars 2009.

  1. changement

    changement Membre

    Inscrit:
    25 Mars 2009
    Messages:
    3
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour,

    Je souffre depuis maintennt 1 ans de toc, des pensée intrusive j'en ai ras le bol j'ai essayé de men sortir par tout les moyen, les psy les médocs.. rien et je veux me soigner , jai perdu une année de ma vie a minteroger et a resssaser les meme pensée j'ai meme penser a me suicider plusieur fois.. c pensée c tjr la meme chose suis je homo sexuel ?
    je suis attiré par les femme mai s j e sais pas c plus fort que moi jarrete pas de minteroger la desus c comme une sorte de conditionement quand jai la motive que tout va bien jy pense meme plus mais ce sont les journée monotone qui me font ressaser ces idée
    au début jangoissais au faite de pensé a sa, tellement je stressais, j'avais meme des spasmes maintenant je nangoisse plus mais c pensée sont toujour la, maintenant ressens plus dangoisse comme un vide demotion.. jessaye de penser a autre chose, en vain, elle revienent sans cesse..des fois jai limpression que ma tete va exploser.. des fois sa vient après sa part.. jai limpression detre fou jen peux plus.. JE VEUX GUERIR et enfin profiter réelement de la vie et pour sa je pense que lhypnose peut maider.. jaimerai retrouver le moi dautre fois.. quand tout allait bien.. je crois ke je suis au bout.. svp aidez moi..
     
  2. Altmaier

    Altmaier Membre

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Messages:
    1503
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2020
    Localité:
    Nouvelle Calédonie
    Bonjour,

    Oui, l'hypnose peut vous aider, mais pas par le biais de ce forum, .
    Cherchez dans l'annuaire ce ce forum un hypnothérapeute près de chez vous et allez consulter.

    Courage, d'après ce que vous écrivez, je pense que votre problème peut être résolu rapidement par une bonne hypnothérapie.

    Bien à vous.
    Jurgen
     
  3. MENGAL

    MENGAL Membre

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Messages:
    238
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1660
    Localité:
    Namur
    Bonsoir,

    Votre "appel au secours" très poignant en dit long sur votre désarroi ! Seulement voilà, vous êtes sur un forum, et, comme l'a dit à juste titre Monsieur ALTMAIER, ce n'est peut-être pas l'endroit idéal pour traiter de votre problématique.

    Ceci dit, nous pouvons toujours, sans toutefois nous engager personnellement, ou à tout le moins, engager notre responsabilité, vous donner quelques avis et/ou conseils, cela va de soi. A vous de voir si ceux-ci peuvent apporter une première ébauche de réponse à vos problèmes personnels.

    Les "T.O.C." peuvent être traités par hypnose, cependant, il existe aussi des thérapies brèves très efficaces pour traiter ce genre de pathologie. Commençons d'abord par expliquer ce qu'on entend par thérapie brève :

    "La thérapie brève en quelques mots

    La thérapie brève est une méthode de résolution active des problèmes humains ; son objectif est de soulager rapidement et efficacement la plupart des souffrances vécues par un individu.

    Elle se distingue des thérapies traditionnelles par le fait de centrer le travail sur la manière, le « comment » les difficultés sont vécues aujourd’hui « ici, et maintenant », plutôt que sur la question du « pourquoi ».

    Une analyse systémique de la situation permet une vision interactionnelle de la problématique. Le thérapeute propose aux personnes concernées d’autres manières de fonctionner qui leur permettront de vivre de nouvelles expériences par rapport à leur problème.

    Les recherches actuelles montrent effectivement qu’il est possible de dépasser rapidement et efficacement des problèmes psychologiques (quelles que soient leur origine, leur durée et l’ampleur des symptômes) grâce à des techniques spécifiques centrées sur la manière dont les difficultés sont affrontées dans le présent.
    " (1)

    "La « thérapie brève » ne s’attarde pas sur l’analyse des causes des problèmes mais se focalise sur le symptôme tel qu’il se manifeste ici-et-maintenant dans le système relationnel du patient." (2)

    Je vous conseille d'aller voir un médecin généraliste, voire un spécialiste pour faire un bilan de santé.

    Vous pouvez également utiliser la petite loupe qui se trouve ci-dessus pour effectuer une recherche. En tapant le mot "hypnothérapeute", vous obtiendrez la listes des praticiens qui exercent près de chez vous, ou, du moins, dans votre région.

    Bon courage, mais surtout ne désespérez pas !

    Peter.


    Notes bibliographiques :

    (1) Pour en savoir un peu plus sur ce sujet, allez visiter ces sites : *** Pour voir ce lien, enregistrez vous *** et *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    (2) Lire attentivement l’article repris sur le site suivant : *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
     
  4. Altmaier

    Altmaier Membre

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Messages:
    1503
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2020
    Localité:
    Nouvelle Calédonie
    merci Peter pour toutes ces informations.

    Je tiens toutefois à préciser que l'hypnose ne se contente pas de soulager les patients sans rechercher l'origine du problème, (car l'hypnose sert aussi à trouver l'origine des problèmes).
    L'hypnose donc, fait également partie des thérapies brèves.

    Et grâce à l'hypnose, vous allez pouvoir découvrir rapidement l'origine de votre problème, et cela suffit souvent pour vous en libérer.

    Bon courage pour la recherche d'un bon thérapeute.

    Jurgen
     
  5. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6102
    J'aime reçus:
    454
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    c pensée c tjr la meme chose suis je homo sexuel ?


    Si vous l’êtes…

    Si vous ne l’êtes pas…

    Quel modèle choisir ? auto, hétéro, bi, homo, asexuel, normosexuel ?


    Le choix vous l’avez…


    Celui d’avoir des tocs et toutes sortes de symptômes bloquants aussi


    Celui de lâcher prise et de simplement être comme vous êtes quand vous choisissez d’être ce que vous avez envie


    d’être tout au fond de vous là…


    Changement, votre pseudo l’indique bien, vous y êtes là, maintenant, dans le changement !


    Le soir avant de vous endormir, ressouvenez vous simplement de cela

    Le changement s’organise la nuit quand on dort et que l’inconscient nous aide…


    Que ce changement soit votre pensée intrusive nocturne : laissez simplement le bien de votre inconscient éclairer vos journées

    que votre inconscient soit votre bon hypnothérapeute comme à l'époque


    simplement être chaque jour son propre hypnothérapeute dans la confiance de soi même


    Le soir avant de vous endormir, ressouvenez vous simplement de cela ...


    :)
     
  6. Plopinou

    Plopinou Membre

    Inscrit:
    26 Avril 2008
    Messages:
    32
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1060

    N'importe quoi... Désolé mais on ne choisit pas d'avoir des tocs ou pas.

    Bref changement, va voir un psychiatre et explique lui ton problème, il te proscrira sûrement un ISRS (Inhnibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine). Ce sont des anti-dépresseurs qu'on utilise souvent pour soigner les tocs et c'est assez efficace.
     
  7. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6102
    J'aime reçus:
    454
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    N'importe quoi... Désolé mais on ne choisit pas d'avoir des tocs ou pas.


    Désolé mais certaines formes de toc sont des équivalents de rituels conjuratoires : l'impression qu'ils sont la solution pour éviter ...

    Une chaine rituelle qui finit par durer des heures, un rituel en appelant un autre...

    Dans ces formes des thérapies paradoxales peuvent aider et sont un complément indispensable aux médicaments psychiatriques,

    qui souvent sont aussi indispensables en association dans la stratégie associative du traitement.

    8)


    Mais par ailleurs, la prise d'un comprimé n'est-ce pas en cela même aussi un rituel thérapeutique ?

    :roll:
     
  8. Catherine Lonné

    Catherine Lonné Membre

    Inscrit:
    18 Mars 2009
    Messages:
    4
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    Localité:
    Cambo-les-Bains
    Bonjour changement,
    Je m'appelle Catherine Lonné, je suis sophrologue et hypnothérapeute. Vous pouvez consulter mon site sur le forum, cliquez sur annuaire, puis sur nouveautés et vous allez trouver mon site en haut de la liste.
    J' ai lu attentivement votre appel au secours; je vous propose de faire une séance avec moi en ligne, via internet. La première séance est gratuite. Consultez mon site, vous n'avez qu'a suivre les indications et si vous le voulez, nous prendrons rendez-vous pour une séance.
    Tenez bon, vous n'êtes pas seul!
    Amicalement,
    Catherine Lonnéjavascript:emoticon(':lol:')
     
  9. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6102
    J'aime reçus:
    454
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Par exemple, un enfant de douze ans passe deux heures dans sa chambre le soir après s’être couché avant de s’endormir

    Il tourne en rond plein de choses dans sa tête dont il n’est pas conscient et parallèlement il va rallumer la lumière, vérifier sous son lit si c’est conforme,

    se recoucher en prenant bien garde de bien se coucher d’une certaine façon, faire des mouvements ou dire des paroles précises,

    chanter un refrain toujours le même, refaire des mouvements en sens inverse, éteindre la lumière d’une certaine façon,

    reprendre la même manière de se recoucher pour finalement rallumer et recommencer ….

    A-t-il des insomnies ? Des toc ? Est-ce un phénomène de croissance normal ?

    Çà le gêne et çà lui réduit son sommeil donc il y a à l’aider ?

    Pourquoi a-t-il ce problème ?

    Comment aborder les choses ?


    De mille façon différentes, dont celle de psychiatriser les choses !



    Parfois un grand parent pendant les vacances va trouver le truc qui va régler les choses

    Moi je pense que sa grand-mère va lui transmettre alors simplement d’instinct un rituel contre ses rituels inutiles et épuisants

    en lui transmettant un truc positif et vertueux qui va lui apporter solution…

    Sans savoir ce qui ne va pas mais elle le connait bien...

    Par exemple en lui racontant des histoires parallèles contenant la clef de sa problématique

    Comme dans le chemin de traverse de Harry Potter...

    Des histoires d'enfants, de peur comment faire pour se faire peur, contrôler sa peur, comprendre qu’il n’y a pas pour çà raison d’avoir peur

    car on peut réguler sa peur, ses ressentis, ses émotions

    L’enfant prend conscience qu’il a les capacités de créer, décréer et faire évoluer problèmes et solutions en parallèlle dans le miroir …

    de lui-même et de sa grand-mère ici


    Le principe sera le même en entretien avec un psychologue, un psychiatre ou un thérapeute comportementaliste par un truc métaphorique


    En thérapie paradoxale ou Ericksonienne, la prescription d’un rituel paradoxal adapté ( non pas simplement conjuratoire mais hypnoévolutif)

    lui fera parfois régler les choses rapidement dans une stratégie inconsciente


    Mais attention aux traitements psychiatriques mal adaptés ( trop dosés ou trop prolongés) qui pourraient bloquer la voie neuro-logique

    du processus et entretenir une dépendance à la psychiatrisation !


    8)
     
  10. Plopinou

    Plopinou Membre

    Inscrit:
    26 Avril 2008
    Messages:
    32
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1060
    Le toc est une maladie psychiatrique qui est comparable à la phobie (ici en occurence "la phobie de devenir homosexuel").

    On distingue une différence entre une psychose et une névrose.
    Ici, changement nous fait part de son toc, et comme c'est un toc, il sait que c'est complétement débile, que cette idée s'impose à lui, comme si on l'assaillait d'idée.
    C'est la principale différence avec une psychose (l'individu n'admet pas qu'il est malade, ex : schizophrénie etc...

    Et je crois que changement nous garantira que ce n'est pas lui qui choisit. On ne choisit pas d'être aragnophobe, comme on ne choisit pas d'avoir peur d'autre chose... etc...

    De toute façon la question n'est pas là, et je pense que changement a besoin d'aide et qu'on lui donne des solutions , pas qu'on lui explique s'il choisit d'avoir ces tocs ou pas non ?

    Donc, personnellement, changement je te conseille d'aller voir un psychiatre, les consultations pour toc sont très fréquentes et avec un traitement adapté ça disparaitra comme ça...
     
Chargement...