1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Alzheimer : le business de la mémoire...

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par surderien, 4 Octobre 2010.

  1. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6104
    J'aime reçus:
    455
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    « Les séniors, cibles du business de la mémoire » Le Figaro

    Le Figaro consacre un article à ces sociétés qui, « surfant sur la crainte de la maladie d’Alzheimer, proposent des formations ». Catherine Thomas-Anterion, neurologue au CHU de Saint-Étienne et présidente du Groupe d'évaluation des outils cognitifs, constate ainsi que « depuis 3 ans, le marché a explosé et on y trouve de tout… ».

    Le journal se penche notamment sur la société Scientific Brain Training, dirigée par Michel Noir, l'ancien maire de Lyon : « Outre des logiciels de mémoire pour maisons de retraites, un site Internet et des formations à la mémoire, vendus aux entreprises, elle a ouvert depuis septembre des stages individuels. Coût de la formation : 990 euros ».

    Sandrine Bélier, neurologue et consultante dans cette société,
    explique : « Nous proposons des exercices de simulation cérébrale avec des exercices de mémoire et de perception visuelle. La demande se développe depuis le lancement du jeu de Nintendo, Dr Kawashima ».
    Le Figaro remarque toutefois que « les scientifiques restent parfois dubitatifs sur certaines de ces formations, même si elles sont parfois dispensées par des collègues ».

    Le Pr Bernard Laurent, chef de service en neurologie au CHU de Saint-Etienne et président de la Société française de neurologie, rappelle ainsi qu’« aucune étude n'a prouvé que de telles simulations pouvaient renforcer la mémoire et ralentir l'apparition de la maladie d'Alzheimer ».

    Le journal ajoute que « si elle reconnaît qu'il existe des ateliers mémoires très valables, […] et que le simple fait d'être en groupe peut avoir un effet positif, Catherine Thomas-Anterion souligne que «peu de validation scientifique existe et il faut être vigilant. Parfois, on n'est pas loin de l'escroquerie !» ».

    Le Figaro publie en outre un entretien avec Bruno Dubois, directeur de l'Institut de la mémoire et de la maladie d'Alzheimer à la Pitié-Salpêtrière, qui indique que « le seul fait démontré est qu'une simulation cognitive précoce et un haut niveau culturel retardent l'apparition de la maladie d'Alzheimer ».
     
  2. carole3

    carole3 Membre

    Inscrit:
    3 Octobre 2010
    Messages:
    52
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    Pour avoir personnellement vécu l'apparition et l'évolution de cette maladie chez un de mes proches, je dirais qu'il serait surtout primordial de former les gens de l'entourage à ne pas dévaloriser la personne qui est touchée et surtout, surtout, à ne pas la considérer comme dénuée de tous ressentis ou pire..."débile". Mais bien comme la personne qu'elle a toujours été, même si elle même n'en a plus ou peu de souvenirs.

    Les tensions créées par de tels jugements d'opinions (très fréquentes par les familles ne retrouvant plus la personne qu'ils ont connue et surtout s'ils étaient très proches affectivement) sont belles et bien ressenties et même si certains se disent "il ne s'en rappelera pas de toute façon", l'émotion négative et immédiate que ce comportement amène aura un effet très stressant qui ne fera qu'augmenter les symptomes de cette maladie.

    De mon côté, j'ai décidé de m'organiser et d'éviter au maximum ces situations de stress pour cette personne pour laquelle j'avais tant d'amour.
    Quitte à répondre, comme si c'était la 1ère fois, à la même question 40 fois de suite ou à tapisser les murs de mots indiquant des informations géographiques, temporelles, pratiques, familiales... tous ceux-la ne sont, en fait, que des détails pratiques.

    Je me suis aperçue que cela l'appaisait énormément et aussi que le fait de continuer à partager des activités de loisirs, familiales ou culturelles continuaient de lui apporter les même émotions profondes qu'avant.
    Peut importe que tout ceci fut oublié quelques secondes, quelques minutes ou quelques heures après... Le ressenti de bonheur, lui, était bien là.

    Le fait de continuer à entretenir un réel respect de la personne et ces émotions de joie, de sécurité et d'amour lui ont permis de finir ces jours sereinement et de ne plus avoir les crises d'angoisses (voir de terreur) quotidiennes dont elle était sujette.

    Ceci est juste un petit témoignage très résumé et peut être complétement hors sujet mais, qui me tenait à coeur d'exprimer sur le sujet.
     
  3. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4347
    J'aime reçus:
    21
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    le figaro n'est pas une référence quand on a la démonstration de leur "travail " de journaliste.... sans scrupules et tout a fait contraire au règle éthique de la profession...
    tout comme le point qui vient de se faire coincer... et qui est du même bord!
    ex: abdel:*** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
    ceci dit j'ai une question pour surderien:
    et vous qu'en pensez vous?
     
Chargement...