auto-hypnose et sevrage tabagique

Discussion dans 'Auto-hypnose' créé par celinemily, 17 Juin 2017.

  1. celinemily

    celinemily

    Inscrit:
    15 Juin 2017
    Bonjour,
    Allongée sur ma terrasse, paquet de clopes face à moi, je me pose 2 questions :
    1) Est- il possible d'utiliser l'auto-hypnose pour un sevrage du tabac.
    Pour l'instant je n'utilise l'auto-hypnose que pour gérer mes douleurs et je commence à peine à essayer de m'en servir pour gérer mes émotions.

    2)Et si cela est possible de l'envisager seule, que me conseillez vous ?
    Je n'ai aucune idée des suggestions ou visualisations pour atteindre mon but.
    J'ai bien penser à travailler sur le dégoût mais ca ne m'empêchera pas d'avoir le réflexe d'allumer mes 20 clopes par jour. Alors si c'est pour être dégoûter 20 fois par jour.... (Ou bien si justement ça jouera aussi sur mon envie de l'allumer ?)
    Devrais je plutôt travailler sur la substitution ? (Que m'apporte la cigarette, pourquoi je fume...? Et visualiser par quoi je peux la remplacer sans que cela crée un vide qui risque d'être compenser par une autre addiction - genre vider tous les placards des biscuits, gateaux , chips de mon fils (mais là aussi, aucune idée de subsitution)?
    - suggerer que je n'en ai plus besoin (et ça suffira comme suggestion ?)
    Autre methode?
     
  2. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Est ce que vous voulez arrêter de fumer?

    Si oui, recherchez qu elle est l odeur que vous détestez, idem avec le goût. ?..
    Et puis dites vous:à partir de maintenant toutes les cigarettes ont ce goût et cette odeur.
    Puis revenez nous dire, ce qui se passe.si non il y a un protocole dans les mp3
    Il y en a d autres aussi....
    Comme changer de marque de cigarette, une gitane par exemple, faire des trous avec une grosse aiguille dans la cigarette calculer le coût du budget tabac sur une année et l apporter à votre hypno ou mieux se demander ce que vous aimeriez faire avec....
     
  3. celinemily

    celinemily

    Inscrit:
    15 Juin 2017
    Oui, j'aimerais beaucoup. Chacun de mes essais s'est soldé par un échec (ou un pas de plus vers la reussite, selon le point de vue).
    Je vais commencer avec l'odeur et le goût et voir ce que ça donne.
    Je vous tiendrai au jus (d'epinards, beurkkkkkk)
     
  4. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Voilà comment j'ai arrêté de fumer - 2 paquets par jour pendant quinze ans brunes sans filtres - la honte :oops: -
    1 - J'ai acheté un paquet de cigarette avec mission de ne pas l'ouvrir, genre à nous deux, c'est moi qui vais gagner parce que je vaux plus que des bêtes petits cylindres de papier et de feuilles séchées.
    2 - J'ai fait une cagnotte pour y mettre l'argent des cigarettes avec l'objectif d'avoir un apport personnel pour acheter un appartement. Objectif réussi. :)
    3 - J'ai averti tout le monde autour de moi de ne surtout pas traîner dans mes pattes. :mad: Même mon patron.
    4 - J'ai bu de l'eau à la bouteille d'un litre et demi, toutes les fois que j'avais envie de fumer et jusqu'à ce que l'envie s'arrête.
    Mais.
    Je ne me suis pas jetée dans la bataille d'un seul coup.
    Pendant environ un an, je me suis obligée à tenir 100 heures tous les mois. On peut prendre une date et une heure fixe comme le 15 du mois, ou le jour de la paie, ou de la facture de téléphone, en m'efforçant de tenir un peu plus longtemps à chaque fois.
    Ce n'est pas très facile, c'est vrai, il y a même des moments où c'est très dur, mais ça ne dure pas.
    On le sait si on ne cède pas à l'envie de refumer.
    Et ça s'arrête après une ou deux semaines.
    Peut-être un peu plus.
    Après, parfois, il y a une petite rechute, mais là encore, si on ne cède pas, ça ne dure pas.
    Et un jour, on est super content de ne plus fumer.
    On retrouve le goût, l'odorat, une sensation de propreté et de liberté, on vire les fumeurs de chez soi, on jette les cendriers, et on gagne une superbe confiance en soi.
    Quant à mon paquet tout neuf, je l'ai donné à un accro des cigarettes totalement affolé parce que son paquet était vide. :)
    Baignant dans l'air qui normalement doit t'apporter du plaisir et de la grande forme.
    Qui pollue, salit tout, et te ruine la santé.
    Dommage. :(
     
  5. celinemily

    celinemily

    Inscrit:
    15 Juin 2017
    Merci Singin pour ce témoignage et ces conseils. Mon plus long arrêt (en dehors de ma grossesse et de mon année d'allaitement) correspond beaucoup à ce que tu décris. J'ai tenu 1 an à batailler ferme contre moi même pour tout envoyer valser sur un voup de tete quand mon mari, excéder par mon cactere de chien à cette periode, m'a dit "va d'acheter une cartouche"
    Là, je ne me sens pas le courage de me relancer la dedans de la meme facon et de gérer en même temps l'algie quotidienne, l'hyperalgie, la fatigue liée à la douleur et aux médocs. D'où l'idée de me servir de l'hypnose comme une aide.
     
  6. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Je pense vraiment que ce sera toujours un échec quand on bataille avec sois même.
    Par contre si un coté de nous accepte certaines choses, alors je pense que l'on a compris ce qu'il faut faire pour gagner sur du long terme.

    On entends très vite je trouve quand quelqu'un dit "Je tiens bon" et une autre qui dit "Je me sens bien mieux" la première lutte constamment, la deuxième à compris qu'elle trouve plus de plaisir à être comme elle devenue"

    Depuis octobre je suis passé à la cigarette électronique, certains diront que ce n'est pas top, par contre j'ai accepté de passer de 20 clopes a 3 par jours, le tout sans effort et si un jour j'ai envie de fumer 5 clopes et bien je me l'autorise, j'accepte ma situation et je sais que petit à petit j'arriverai à stopper la clope, mais le tout sans me bagarrer, à mon propre rythme et a avec mes propres envies, ainsi je réduis tout ce qui est conflit interne.
     
  7. Bulle de savon

    Bulle de savon

    Inscrit:
    17 Septembre 2016
    Bonjour celinemily, si tu as déjà arrêté de fumer plusieurs fois c'est positif, en effet plus on a d'arrêts derrière soi plus il y a de chance d'arrêter définitivement...Tu peux faire un retour sur ces arrêts et voir ce qui t'a convenu ou pas comme stratégies durant ces arrêts, cependant à mon sens le plus important c'est de bien comprendre que la clope ne sert à rien, les problèmes de stress et de concentration par exemple sont créés par la tabagie car tes récepteurs à la nicotine (et autres produits merdiques) demandent régulièrement leur dose, en arrêtant tu sors donc de ce cercle vicieux, tu auras toujours du stress à gérer (car la vie n'est pas un long fleuve tranquille) mais pas celui de la demande "criante" de tes récepteurs, stress que tu pourras gérer par l'AH, la respiration etc...Aussi bien te mettre en tête qu'avec ou sans clope tu es la même personne et l'idée qu'il te "faut" une clope dans telle ou telle situation est une chimère puisqu'en réalité la clope ne t'apporte rien dans ces situations...Alors bien sûr tu seras à cran pendant quelques jours, le temps que ton corps élimine les cochonneries mais après tu retrouves ta liberté et effectivement de l'argent pour te faire réellement plaisir à toi ou à ta fille par exemple...De plus, quelquefois on fume pour s'identifier à quelqu'un (ce n'est pas conscient bien sûr mais tu peux te poser aussi des questions de ce côté là), et enfin on a souvent tendance à mettre de côté l'idée que fumer tue (cancers, artérites etc...) et prendre conscience du chagrin que tes proches ressentiraient si tu mourrais à cause de la clope ça aide aussi...Bref, il y a des tas de raisons pour lesquelles on fume, je dirais que l'important c'est de comprendre pourquoi on fume, et de chercher d'autres stratégies que la clope pour satisfaire ce pourquoi...Perso j'ai été une très grosse fumeuse, j'ai arrêté de nombreuses fois et chaque arrêt m'a appris des choses sur pourquoi je fumais (pour ce je me suis posée des questions sur le pourquoi de chaque reprise), un jour j'ai arrêté ( je vapotais et fumais et je suis passée à la vapote puis j'ai arrêté la vapote progressivement) je n'ai pas ressenti de manque car j'étais certaine que la clope ne m'apportait rien que je puisse gérer autrement, j'ai été écoeuré par le goût d'une cigarette un matin et depuis je n'y ai pas retouché, dans mes précédents arrêts je me sentais privée de clopes, je n'ai désormais plus du tout cette sensation, au contraire je me sens libre :)
     
  8. celinemily

    celinemily

    Inscrit:
    15 Juin 2017
    Ce que la clope m'apporte ?
    1) certainement un truc à faire avec mon corps quand je suis dans un groupe (oui, dis comme ça, vous l'aurez compris mon corps et moi on n'est pas copain:mad:)
    2) mais surtout, c'est MA pause, le moment où je peux dire à la maison, au boulot "je sors me fumer une clope" et me retrouver un peu seule et souffler.
    C'est sur ces 2 points que j'ai eu le plus de mal lors de mes arrêts.
     
  9. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    bon,alors quel truc aimerais tu faire avec ton corps dans les pauses,qui te permettent de souffler et de décompresser?
    Quelque part c'est une grande chance de pouvoir s'autoriser à décompresser et faire des pauses dans la journée au boulot.
     
  10. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    C'est contre les cigarettes que tu dois te batte, pas contre toi. D'où l'importance du paquet neuf bien concret qui représente l'ennemi à vaincre.
    Ben quoi, il a oublié qu'il t'a promis aide et protection à votre mariage ? Qu'il doit t'aimer et te soutenir dans le plus comme dans le moins ? Mais ça n'enlève rien à ta responsabilité dans le fait que tu as recommencé à fumer. En fait, tu as sauté sur sa demande. Tu l'as même peut-être un peu provoquée. :)
    Donc, ce n'était pas la bonne méthode. :(
    Remplacer la pause cigarette par une petite pause auto-hypnose peut-être ? :)
    Avec tous les choix possibles, longue, courte, moyenne, pleine conscience, scan des orteils aux cheveux, apaisement d'un point physique ou mental, s'envoler au-dessus des nuages, se vautrer sur une plage au soleil, et tant de choses encore.
    Franchement, ça ne fait pas plus envie qu'une cigarette ?
     
  11. Bulle de savon

    Bulle de savon

    Inscrit:
    17 Septembre 2016
    "un truc à faire avec mon corps quand je suis en groupe" : à nouveau illusion, habitude créée par la tabagie...Avais-tu besoin de faire "quelquechose avec ton corps" avant de prendre ta toute première clope ? Si ta réponse est oui je t'invite à te questionner sur tes émotions, comment tu te sentais en groupe avant même de prendre ta toute première clope, si ta réponse est non tu peux alors constater que c'est une habitude créée par la clope, au moment où tu es en groupe et que tu sens que tu as envie d'une clope demande toi ce qui se passe à ce moment là en toi, pourquoi te parait-elle si indispensable...Pour ce qui concerne la pause, autorise-toi à en prendre une, tu peux prendre quelques respirations tranquilles, lire quelques pages, enfin à toi de trouver de quoi pourrait être faite cette pause, si tu as des remarques à ce sujet tu peux tout à fait répondre que lorsque tu fumais personne ne se posait la question de ta pause et que ce n'est pas parce que tu ne fumes plus que tu ne dois pas t'autoriser cette pause...Voilà ce sont quelques pistes, à toi d'en faire ce qui te plait:).
     
  12. celinemily

    celinemily

    Inscrit:
    15 Juin 2017
    M'isoler, m'effacer, me retrouver au calme (plus de stimuli sonores, visuels, intellectuels....). Ces pauses, au boulot comme à la maison, c'est mon moyen de tourner le bouton off. Sauf que ça pose de PB à personne quand tu dis que tu sors te fumer une clope (au pire "encore ! Tu fumes trop! ". Fais la même chose et dis " je sors j'ai besoin d'une pause" on te réponds (mais t'en as pris une il y a 30 min / une pause de quoi, tu n'es pas bien avec nous ?..."
     
  13. celinemily

    celinemily

    Inscrit:
    15 Juin 2017
    Si, faut juste que j'arrive à me mettre en auto-hypnose parmi les collègues, yeux ouverts (pour l'instant j'y arrive que les yeux fermés, au calme)... La thérapeute m'a conseillé de regarder vers le bas. J'ai essayé encore ce matin au café, pffff, je réessayerai à la maison
     
  14. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Ok vous pouvez dire je vais fumer, puis garder sa cigarette éteinte à la bouche. La cigarette est donc l alibi pour s aérer, contradictoire cependant.
    L idée du bouton on, off me plaît, il pourrait être visualisé en séance puis reduit à un simple ancrage, peut être comme prendre une vrai bonne inspiration.
     
  15. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Tu es obligée d'être avec tes collègues quand tu es en pause ?
    Et avec des collègues qui fument ?
    Tu ne peux pas aller t'isoler un peu quelque part ?
    Ohlà! Le monde du travail à bien changé depuis que je suis en vacances de retraite, moi.
    Et si tu les initiais à l'auto-hypnose pendant les pauses, tes collègues ?
     
  16. celinemily

    celinemily

    Inscrit:
    15 Juin 2017
    Donc, si j'ai bien compris, je me fais une séance, je visualise le bonton on/off, j'appuie sur off et en même temps j'inspire profondément. Je me dis que la prochaine fois que j'aurai besoin de passer en off il me suffira de cette grande inspiration. Je me fin à ma séance. Quand j'en ai besoin, je rentre en transe et j'inspire profondément.
    C'est ça ?
     
  17. celinemily

    celinemily

    Inscrit:
    15 Juin 2017
    C'est compliqué de s'isoler pendant les pauses (salle commune qui est petite).
    La zone fumeur par contre est immense et superbe (méga terrasse plein sud avec vue sur les Pyrénées) où il est facile de s'isoler
     
  18. celinemily

    celinemily

    Inscrit:
    15 Juin 2017
    Faudrait déjà que je sois au point moi même
     
  19. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Oui bouton, puis inspiration qui correspond à la phrase:je prends une bouffée d air pour m aérer, me ressourcer.La terrasse doit être un lieu magique.y a t il un groupe non fumeur qui s aère dans ce lieu idilique?
     
  20. celinemily

    celinemily

    Inscrit:
    15 Juin 2017
    Oui tout le monde en profite
     
  21. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    S'il n'y a aucune pause au travail, n'est ce pas merveilleux pour arrêter de fumer pendant tout le temps du travail ???
    Aussi autre solution par exemple, pourquoi aussi ne pas se faire un intermède Perrier Citron, ou manger une orange ( c'est bien long à ouvrir... ) pour le plein de vitamines ? Pause goûter...
     
  22. celinemily

    celinemily

    Inscrit:
    15 Juin 2017
    Si on a des pauses toutes les 2h sur certaines heures et sur d'autres c'est libre si je travaille en équipe.
     
  23. celinemily

    celinemily

    Inscrit:
    15 Juin 2017
    J'ai fait une séance hier pour associer la clope à un goût et une odeur repulsifs.
    Je me rends compte que si je n'ai aucun problème pour faire appel au sens de la vue, et du toucher, difficile voire impossible de ressentir un goût ou une odeur ! Pourtant je connais par coeur le porridge au brocolis odieux que ma granny me servait le soir, je me souviens très bien de son odeur infâme et de son goût atroce mais de là à le ressentir sans autre stimuli que ma pensée, il y a un pas que je n'arrive pas à franchir.
    Du coup, la clope ce matin avait le même goût et la même odeur familière...
     
  24. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Ok , passe à la deuxième possibilité:changer de marque de cigarette
     
  25. celinemily

    celinemily

    Inscrit:
    15 Juin 2017
    OK, l'idée c'est de prendre une marque que je trouve écœurante ? Je laisse tomber l'idée d'utiliser l'hypnose alors ?
     
  26. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Juste, j'aimerais que les thérapeutes m'expliquent, mais vraiment, pas pour faire une polémique, pourquoi choisir le dégoût plus que tout le positif que peut apporter le fait de ne pas fumer ?
    Il me semble que si j'étais hypno, j'irais dans le sens de ressentir du bien être, pas du dégoût, du plaisir au lieu du déplaisir.
    Parce qu'il y a un risque à ressentir du dégoût pour la cigarette, c'est qu'une fois que fumeur a arrêté de fumer, il pourrait élargir son dégoût à toutes les cigarettes et donc à celles que ses amis ou collègues continuent de fumer, ce qui posera un problème dans les relations avec les autres.
    Donc, je préférerais privilégier le plaisir de ne pas fumer, mais en acceptant la cigarette comme quelque chose de neutre, d'insignifiant, et non comme un objet de répulsion.
    Et si l'hypnose peut aider, pas de raison de ne pas s'en servir, et sans modération.
     
  27. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    En terme de dépendance au tabac, il faut savoir qu'un arrêt de la cigarette va être désagréable à vivre, que l'envie de consommer sera là. En instaurant un dégoût fort, ça prévient la rechute au risque de l'intolérance aux ambiances enfumées.
    Même si beaucoup de personnes connaissent les effets nuisibles de la clope, et savent quels sont les bénéfices de ne pas fumer, ils fument tout de même !

    Il y a une motivation propre à chacun à trouver ( par exemple prendre la somme dépensée en fumée pour un voyage, un ordi... etc... qu'on aurait pas autrement, ) améliorer ses performances sportives, etc....
     
  28. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    J'aime bien quand on m'explique parce que je comprends. :)
    Et j'aime bien comprendre :)
     
  29. celinemily

    celinemily

    Inscrit:
    15 Juin 2017
    Tout pareil, je rajouterai, "j'aime pas ne pas comprendre" ;)
     
  30. sombrero

    sombrero

    Inscrit:
    28 Mars 2017
    hello la foule ..

    j'y vais de ma p'tite prose ..

    j'ai arrêter de fumer, il y a environ 5 ans et je n'étais pas encore praticien en hypnose thérapeutique, mais c'est comment j'aurais t'y fait, crédiou pour y arriver ?

    (pas mal de truc similaire avec Singin !)

    1) prévenir tout son entourage de sa décision d'arrêter et les remercier pour leur patience en cas d'énervement... perte de concentration...ou autre... un peu trop présent

    2)... comme tout fumeur qui se respecte et qui désire arrêter, c'est la peur du manque qui prédomine "si je n'ai pas de clope et que je craque ! comment je fais ?? aarrgghhhhh...!"....donc, toujours avoir un paquet de clope sur soi, avec un briquet qui marche.... quand l'envie se fait trop forte titiller le paquet au fond de sa poche... ça rassure de savoir qu'il est là ! fidèle !

    3).....quand une envie d'allumer une clope arrive, se dire :" j'attends 5 mn, montre en main avant de l'allumer !".... et quand les 5 mn sont passées, attendre encore 5 mn, si besoin... une envie ne dure pas plus de 5 à 10 mn, titiller le paquet de clope dans la poche, sans le sortir, si besoin .... vu que l'envie sera passée...ne pas allumer sa clope ... je conseille le bon verre d'eau fraîche pendant se laps de temps (en plus c'est bon pour les reins et la perte de poids)... au début, l'envie va revenir souvent, puis, doucement, de moins en moins... 10mn...20 mn... 30...etc...

    4) ........ gérer son énervement : vu que l'on sait que l'on va être énervé, quand on le sent monter, il est plus facile de prendre sur soi et de se contrôler.... respirer, expirer doucement, titiller le paquet de clope dans la poche, toujours sans le sortir,... boire un verre d'eau .... aller pisser ! .... si si ... ça détend !...

    5)...............sentir comme il est bon de retrouver le goût, les odeurs (sauf celle du collègue qui pue la transpiration d'hier, voir d'avant-hier !).... sentir comme il doux de respirer

    6).......... savourer cet instant de plénitude quand tout le monde est sorti fumer et que toi, tu es seule, dedans .... personne pour te prendre la tête, enfin ... libéréééeeee, délivréééééeeeeeeee ... euhh ... le paysage, tu pourras le savourer d'ailleurs... celui là tu le connais plus que plus ...

    7) ............... j'aurais su qu'il était si simple d'arrêter je n'aurais pas attendu mes 51 ans pour le faire, à savoir que j'ai commencer à 13 ans....

    et enfin...8)... si tu as besoin d'auto-hypnose .... tu peux bosser sur la visualisation de la peur du manque et de l'envie ... peut-être les voir comme une boule que tu diminues en expirant.... l'air que tu respires enveloppe cette boule que tu expire comme, peut-être la fumée de ta clope ?? ....

    aussi .... perso, je pense que remplacer la clope par la vaporette ne sert à rien ... tant que l'on a pas perdu le réflexe du geste de mettre sa clope à la bouche, on a pas arrèter de fumer ... chez moi ça a été le plus long ... je faisais le geste sans clope .. à savoir aussi que l'envie de fumer revient toujours .... mais elle disparaît aussi vite qu'elle n'arrive ...

    dernier truc ... pour te renforcer dans ton désire d'arrêter ... avant ! tu peux faire un exercice .... écrire sur un carnet (avec le petit élastique qui le ferme).... après avoir tracé des colonnes,.. tes clopes "besoin" et tes clopes "plaisir" avec l'heure où tu les as fumées.... tu verras qu'il n'y en a pas tant que ça .... puis analyse le résultat de l'une comme de l'autre .... plaisir d'un besoin ? ou besoin d'un plaisir ?? ...

    et si tu chassais cet intrus ?? .. vivre libre dans ta prison ou être prisonnière de ta liberté ?? tu choisis quoi ??
     
Chargement...