Auto hypnose et souvenir traumatisme

Discussion dans 'Auto-hypnose' créé par Claire26, 23 Juin 2017.

  1. Claire26

    Claire26

    Inscrit:
    23 Juin 2017
    bonjour,

    Je suis nouvelle sur ce forum, je m'intéresse à l'hypnose et à l'auto hypnose suite à mon divorce. Je suis suivi par un hypnotherapeute qui m'a beaucoup aidé pendant ma période de séparation. Au fil des séances a commencé à resurgir cette "idée" cette "sensation" que quelque chose m'est arrivé lorsque j'étais enfant, je ne sais pas quel âge précisément (autour de 4-5 ans). Jai toujours su depuis mon enfance au fond de moi mais sans jamais vraiment oser y penser ouvertement.
    Alors je me suis penchée sur l'autohypnose et au bout de 2-3 séances j'ai vécu un souvenir terrible, celui de l'agression sexuelle dont j'ai été victime. J'ai vu et senti toute la scène de mes yeux d'enfant, mon compagnon était à mes côtés et je lui décrivais tout ce que je subissais, il l'a aussi vu puisque je faisais certains gestes très explicites et je pleurais à chaque geste, mes mains bougeaient, ma bouche était ouverte à certains moments, puis mes jambes se sont écartées toute seule... Je n'ai pas reconnu l'homme qui m'a violé ( j'arrive à l'écrire mais le dire à voix haute est pour moi tres difficile) je ne l'ai pas vu, son visage est resté flou. J'essaie de me convaincre que tout ca a une autre signification, une signification symbolique mais je sais au fond de moi que tout ca est vrai. Je l'ai toujours senti, parce que j'ai un rapport à la sexualité compliqué, je n'arrive pas à être dans le moment avec mon partenaire si je ne déconnecte pas mon cerveau, certains gestes me font réagir et je dois me concentrer pour rester en connexion avec lui. Bref je viens écrire sur ce forum pour avoir vos avis sur ce "souvenir". Peut on oublier un événement traumatisant? Mon hypnotherapeute me dit que oui, et à votre avis?
     
  2. hypno422

    hypno422

    Inscrit:
    12 Avril 2017
    Tous les neuroscientifiques savent que les souvenirs sous hypnose ou auto-hypnose relèvent d'une fabrication de l'inconscient et surtout pas d'une réalité. le problème commence quand le sujet donne ou cherche des significations logiques à ces faux souvenirs entièrement créés par le cerveau et auxquels on croit par voie de conséquence.. Lisez les thèses, entre autres, d'Elisabeth Loftus sur ce sujet, le False Mémory Syndrom qui a fait des ravages chez les sujets qui subissent ce type de techniques...
     
  3. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    S'ils le disent.
    J'ai connu une femme qui était continuellement en dépression.
    Il y avait toujours des raisons à cela.
    Argent, divorce, et autres.
    Jusqu'à ce qu'une de ses tantes lui dise qu'elle avait subi une agression sexuelle à l'âge de huit ans et que ce devait être la raison de sa dépression perpétuelle.
    Or, elle ne se rappelait absolument pas de cette agression.
    Les parents interrogés ont confirmé que l'agression avait bien eu lieu.
    Ils avaient simplement dit à leur fille de ne pas en parler et de faire comme si ça n'avait pas eu lieu.
    En bonne petite fille obéissante, elle avait oublié.
    Mais son inconscient se rappelait sous forme de dépression.
    Alors oui, on peut oublier un évènement traumatisant et ça doit même ne pas être rare.
    Ce qui ne veut pas dire qu'il soit certain que ce soit obligatoirement vrai pour toi.
    Mais c'est possible que ce soit vrai.
     
  4. Claire26

    Claire26

    Inscrit:
    23 Juin 2017
    Je suis consciente que la scène que j'ai vu n'est pas réellement la réalité, que mon cerveau a mis des images sur des émotions que je ressens. En revanche je pense que l'acte en lui même, l'agression, peut etre bien réelle. Je sais que les "souvenirs" les images que l'on voit sous hypnose ou auto hypnose ne sont pas les vrais.
    Mais j'ai toujours fait des cauchemars depuis toute petite, je me réveille en pleine nuit tres agitée et paniquée.
    Jai questionné mes parents de manière discrète, mon pere m'a révélé qu'à l'âge de 5 ans il m'avait trouvé prostrée dans le jardin et que je lui ai dit que je voulais mourir. Je me souviens aussi avoir écrit une lettre quand j'avais 7-8 ans que j'ai déchiré apres mais où j'avais écrit que je me sentais profondément seule, que je voulais "partir" et que mes parents ne savaient pas. Dernièrement mes parents m'ont aussi appris que j'avais été gardé par un couple de leur entourage quand j'avais 4 ans et qu'ils étaient venus me récupérer au bout d'une heure parce que la femme les avait appelé. J'étais en pleurs à leur arrivée, mes parents m'ont dit que l'homme etait resté prostré dans un coin de son salon, comme s'il avait fait une énorme bêtise. Mes parents n'ont pas cherché à comprendre ce qui avait pu se passer mais ce couple et leur fille qui avait mon âge à l'époque ont quitté la région peu de temps apres et précipitamment sans prévenir personne, aucun de leurs amis, personne n'a jamais su où ils étaient allés.
    Voilà je ne dis pas que l'hypnose m'a révélé les vraies images de l'agression je pense que cela a seulement permis à mon inconscient d'ouvrir une porte qui avait été scellée.
    Mon hypnotherapeute m'a dit que face à un événement aussi traumatisant le cerveau peut faire une déconnexion en guise de protection contre une chose qu'un enfant n'est pas capable d'encaisser emotionnellement.
    Je ne cherche pas à me convaincre que j'ai vécu cette agression, je fouille dans mon passé pour comprendre certaines choses qui ont fait de moi celle que je suis aujourd'hui et c'est pour ça que j'essaie aussi en parallèle d'analyser tout ca de manière symbolique.
    Mes parents sont des parents "toxiques", tres intrusifs et qui plus est dépressifs tous les 2 et qui m'ont empêchés de m'exprimer et d'être moi meme alors je me dis que mon inconscient aurait pu aussi traduire ce sentiment d'oppression par un viol
     
  5. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Meilleure Réponse
    On peut traiter un traumatisme avec l hypnose, mais pas se servir de l hypnose pour chercher des souvenirs enfouis, car justement le risque de créer des faux souvenirs est grand
    L hypnose ne sert pas à remuer la m
    Actuellement quelle est votre demande, ou besoin dans le present?
    Que voulez vous changer avec l hypnose?
    Travaillez plutôt vers la construction du futur et d un bonheur au quotidien
    Le cerveau oubli tout ce qu il a besoin d oublier
    Une personne violée n oublie pas en principe , car le trauma est bien là, gravé à tout jamais, , même si une personne lui dit d oublier sur le moment
     
  6. bentivegnamichel

    bentivegnamichel

    Inscrit:
    25 Novembre 2007
    Nous la avons une solution qui est d'apprendre au cerveau de dissocier événement et émotion. Les faits on alors un autre impact ainsi que les souvenirs que nous en avons, la double dissociation est je pense une solution que tu peux essayé
     
  7. Claire26

    Claire26

    Inscrit:
    23 Juin 2017
    Mon but principal avec l'hypnose était de m'aider à sortir de ma dépression à cause de mon divorce. Cela m'a vraiment beaucoup aidé, je suis passée d'idées noires à l'envie d'avancer et de vivre. J'ai entrepris pas mal de choses mais à chaque fois mon mal être est revenu sans explication. Pourtant je suis heureuse aujourd'hui jai tout pour être heureuse, mon conjoint est quelqu'un de formidable qui me soutient beaucoup et mon fils qui va avoir 3 ans me donne une raison de me lever tous les matins mais pourtant je me sens déprimée et démoralisée à longueur de temps. C'était aussi avec l'hypnose que je voulais comprendre d'où venait la "source" de ce mal être.
    Il y a dans ma famille un terrain dépressif si on peut dire. Mes grands parents etaient dépressifs tous les 2, ma tante est bipolaire et maniaco dépressive et mon pere est un anxieux chronique qui a peur de tout et qui cherche à se créer des problèmes en permanence. Alors je sais qu'il y a un risque que j'en hérite. C'est pour ça que l'hypnose et l'auto hypnose me font du bien
     
  8. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Je pense qu'en ce qui concerne des traumatismes aussi violents, si je puis dire, il n'y a pas de général, il n'y a que des réactions individuelles.
    Oublier, transformer, ou se rappeler, sans compter le film de l'agression qui tourne, seconde par seconde, sans laisser aucun répit.
     
  9. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Oui un terrain familial depressif ne donne pas toujours des enfants depressifs
    Il existe un comportement naturel et merveilleux qui se nomme la résilience
    Regardez sur internet pour le comprendre
    Je ne dis pas que ce souvenir soit faux, mais risque de l être car retrouvé ou constriut en hypnose
    S il revient en boucle dans votre esprit il faut s en débarrasser en créant une séance en étant par exemple assise confortablement dans une salle de cinéma et visionner son film , de manière détachée
    Vous pouvez aussi vous rapprocher adulte de ce petit enfant et lui souffler ce que vous auriez aimer lui dire
    Vous pouvez aussi transformer ce souvenir en y ajoutant un détail inventer, pour que ce souvenir sonne faux et à partir de là s autoriser a oublier tout ce que vous voulez oublier et le remplacer par un merveilleux souvenir, je dire que vous avez assez souffert et que vous voulez aller de l avant
    Vous pouvez aussi créer un petit carnet dans lequel vous inscrivez tous ces petits moments agréables de la vie
    Et y replonger quand le moral et en berne
    Tout le monde connaît des baisses de forme ou de moral
     
  10. celinemily

    celinemily

    Inscrit:
    15 Juin 2017
    Pour une de nos amies en pleine déprime, on a fait la boite à bons souvenirs. Chacune de nous a écrit sur des petits bouts de papier des bons souvenirs, des moments droles, des franches parties de rigolades, parfois avec une photo à l'appui. On a tout mis dans une boîte.
    Quand les idées noires arrivent, on lui a dit de piocher au hasard et de s'accrocher à ça. Quand elle a plus le moral, on lui a demandé d'essayer de remplir quelques papiers blancs qu'on lui avaient laissés.
    Ça parait pas, mais elle dit que ça lui fait du bien.
    Ça rejoind beaucoup le carnet dont parle Moine mais j'aime l'idée de "tomber" sur un souvenir au hasard...
     
  11. Claire26

    Claire26

    Inscrit:
    23 Juin 2017
    Jai deja commencé à écrire une sorte de journal ca me permet de libérer mon esprit et ca me fait du bien. En ce qui concerne la séance assise dans une salle de cinéma je l'ai aussi faite avec mon hypnotherapeute. Je me suis consolée moi meme pendant cette séance, mon moi adulte à consolé la petite fille qui est toujours en moi et jai ressenti sa tristesse sa peur sa douleur j'ai pleuré tout le long je voulais que mon pere me protège ( c'est ce qu'elle voulait la petite moi ). J'ai placé le souvenir de cette petite fille dans mon coeur et à la fin de la séance j'étais bouleversée mais je me sentais libérée d'un poids. Ce qui est difficile aujourd'hui pour moi c'est d'avoir cette certitude mais de ne rien savoir, c'est peut être pas normal mais je trouve encore plus dur de vivre en sachant ce qui s'est passé mais ne pas se souvenir de la personne, le lieu, je dois vivre avec ca tous les jours, j'ai beau allé mieux cette interrogation me poursuit
     
  12. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Je te comprends totalement.
    Souvent, ceux qui connaissent la vérité la cache en pensant protéger la personne, et souvent l'enfant, qui a subi cette vérité, et cela dans beaucoup de domaines.
    Ne pas savoir est souvent pire que savoir.
    Et le doute, parfois induit par les thérapeutes avec la thèse du souvenir construit, est culpabilisant et lourd à porter.
    En même temps, tu sais obligatoirement ce qui s'est passé.
    C'est l'information qui est bloquée.
    Tu fais pour toi-même exactement ce qu'on t'a appris à faire, c'est à dire ne rien dire.
    Il n'y a qu'en te libérant de cette loi du silence que tu pourras savoir.
    Ce sera plus facile pour te reconstruire, mais on peut aussi se reconstruire sans savoir.
     
  13. Bulle de savon

    Bulle de savon

    Inscrit:
    17 Septembre 2016
    Bonjour Claire 26, grâce à ce souvenir reconstruit ou pas (il peut s'agir d'une représentation ou bien de la réalité) tu as pu remonter jusqu'à ce moment où tu as été gardée par ce couple "de l'entourage", ce serait sans doute intéressant de prendre rv avec une psychologue spécialisée dans le viol, car tu décris également des problèmes au niveau de ta sexualité, en reprenant avec elle tes souvenirs conscients et ceux retrouvés ou construits sous hypnose tu pourrais avancer en évitant de te poser cette question du "est-ce réellement arrivé ou pas" et retrouver petit à petit des éléments de réponse, une fois ce travail fait avec la psychologue tu pourras reprendre l'hypnose pour travailler toutes les émotions reliés à ce traumatisme, c'est ce qui me semble le plus sage, en effet un professionnel formé à la problèmatique du viol sera à même de t'aider à déterminer si c'est du vécu réel ou pas car bien d'autres symptômes sont reliés à ce type de traumatisme et un spécialiste saura les repèrer, ce n'est que mon avis bien sûr et tu en fais ce que tu veux:)
     
  14. Claire26

    Claire26

    Inscrit:
    23 Juin 2017
    Oui c'est exactement ça, je sais sans savoir et j'ai l'impression que plus je cherche plus mon esprit se bloque. Cet homme m'a dit de ne rien dire il m'a menacé et m'a dit que meme si je parlais personne ne me croirait alors effectivement je n'ai rien dit et jai du sans doute aller jusqu'à renier ce que j'ai vécu.
    L'idée de consulter un psychologue spécialisé j'y ai pensé aussi c'est vrai que ce serait peut être une bonne chose pour arriver à avancer
     
  15. Claire26

    Claire26

    Inscrit:
    23 Juin 2017
    C'est difficile parce que mon compagnon est au courant de ce que j'ai vécu il etait avec moi lors de cette séance il m'a vu et entendu. On en a beaucoup parlé mais aujourd'hui j'ai l'impression que lorsque j'aborde de nouveau le sujet avec lui il change rapidement de sujet, je sens qu'il en a marre de parler de ca alors je garde ma réflexion pour moi, je canalise mes interrogations
     
  16. Bulle de savon

    Bulle de savon

    Inscrit:
    17 Septembre 2016
    il faut bien comprendre que ça a dû être très dur pour lui de vivre ça avec toi, ça l'a bousculé et c'est tout à fait normal, c'est maintenant à toi de prendre ça en charge, tu peux lui dire que tu vas t'en occuper et prendre rv avec un psy, que si il ressent le besoin de t'en parler il le peut, il est plus que probable que la psy le verra aussi par la suite une fois que vous aurez avancé et cela permettra à ton compagnon de s'exprimer également et à votre couple de poser de nouvelles bases, je te conseille vraiment d'aller voir un psy spécialisé dans les abus sexuels, cela te permettra en plus de sortir de cette ambivalence réel/pas réel.
     
  17. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Ca demande un travail complet :
    1°)pour accepter et se détacher de ce souvenir retrouvé
    2°)pour se détacher des problèmes de vos parents aussi !

    soit votre hypno est confiant sur sa capacité à vous aider à accepter et se détacher de tout cela, soit voyez qqn qui pratique l'emdr et pratique une approche globale complète.

    le false memory syndrome est bien moins présent que ce qu'on veut faire croire.

    et évitez de trop partager vos problèmes avec votre compagnon, il n'est pas thérapeute et a fort probablement pas la solidité nécessaire.

    en exercice d'autohypnose, concentrez vous sur ce qui s'est passé, et dites vous :
    "même si ce qui s'est passé a été longtemps difficile à faire sortir, a été longtemps difficile à comprendre, à vivre et a eu de lourdes répercussions, aujourd'hui j'accepte tout cela et je laisse partir, c'est du passé, ce n'est plus important, ce qui est important c'est s'en sortir, aller bien, être heureuse et s'en détacher est nécessaire".
    adaptez la formulation si vous le désirez mais en substance c'est ce qui doit être accompli.
     
  18. Claire26

    Claire26

    Inscrit:
    23 Juin 2017
    Je vais suivre vos conseils et tenter de trouver un psychologue spécialisé qui pourra m'aider. Mon compagnon a été très affecté par tout ca effectivement et je me met à sa place je comprend qu'il n'est plus vraiment envie d'entendre cette histoire. Par contre il me pousse à continuer mes recherches parce qu'il sait l'importance que ca a pour moi.
    Je ne pense pas que le cerveau puisse inventer quelque chose d'aussi horrible
     
  19. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Il peut, sinon il n'y aurait pas de scénaristes, mais je suis persuadée qu'il ne peut pas le présenter comme une vérité qui persiste et fait autant souffrir quand ce n'est pas vrai.
    Tu pourrais contacter une association comme sortir du silence qui connait bien ce problème et qui pourrait t'aider et t'indiquer des adresses de thérapeutes spécialisés.
     
    Dernière édition: 24 Juin 2017
  20. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Avez vous vu le film inception? Le cerveau peut inventer beaucoup de choses, vues, lues,..entendues.il suffit que le thérapeute ait simplement utilisé un mot, induit une idée malgré lui et le tour et joué
    Votre cerveau brode se persuade que c'est exact et maintenant il faut soigner ce trauma induit, puisque vous en parlez, si non tout serait rentré dans l ordre et oublié
    C est pour cela qu il nous est pas recommandé de fouiller le passé à la recherche d un secret oublié, car votre cerveau avait déjà fait son travail, de vous le faire oublier
     
  21. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    En fait le cerveau travaille par associations de pensées, donc si on a un problème (on va dire le problème A)
    Il est possible que le cerveau construise une problème B qui sera similaire au problème A.
    Il a sans doute une bonne raison de faire cela, c'est qu'il sait qu'il faut travailler le problème A mais il sait aussi que l'on ne voudra pas travailler ce problème A alors il crée le problème B qui lui sera "accepté" par la personne pour faire faire un travail sur ce problème.

    Pour donner un exemple une personne qui a failli se noyer, peut par exemple des années après construire un scénario ou elle avait du mal a respirer a cause de la fumée d'un incendie.
     
  22. Claire26

    Claire26

    Inscrit:
    23 Juin 2017
    Ce n'est pas mon thérapeute qui m'a induit cette idée, c'est moi qui lui en ai parlé. Jai ce sentiment depuis longtemps, depuis des années que j'ai vécu quelque chose. je cherche à comprendre ce qui a pu me bloquer dans mon enfance et qui m'a amené à être celle que je suis aujourd'hui. J'ai surtout fait cette démarche pour ne plus reproduire les erreurs que j'ai commise dans ma précédente relation et pouvoir avancer
     
  23. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Beaucoup de personnes semblent avoir vecu des choses qui ne leur sont pas arrivees et en sont persuadées
    C est être l histoire de ta mère ou ta grand mère? Qui sait?
    Il y a un post où une femme est persuadée avoir vécu une crémation dans une autre vie à la manière de Jeanne D Arc
    Pouvez vous affimer que c'est exact?
    Votre malaise doit être travaillé par vous avec un thérapeute pour aller mieux, ce que nous faisons ici est simplement d émettre des hypothèses. Cela contribue à remuer le couteau dans la plaie et ne vous aide pas.
    Avancer, ce terme me plaît, mais avancer c'est regarder vers le futur et non vers le passé. Donc que souhaitez vous pour le futur?
     
  24. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Dans les réponses, il y a les forumeurs qui pensent que c'est une construction mentale, et les forumeurs qui pensent que c'est quelque chose qui a vraiment eu lieu.
    En fait, on ne fait que rabâcher nos propres convictions.
    Ce qui me semble important, c'est ce que tu penses toi et que tu as écrit en toutes lettres dans ton premier post.
    J'essaie de me convaincre,
    et
    je sais au fond de moi.
    Alors, peut-être tout simplement travailler avec un professionnel sur le ressenti d'avoir été agressée avec l'objectif d'être épanouie dans ton couple. :)
     
  25. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    D'abord bienvenue Claire et merci d'avoir le courage de nous confier ici ce vécu si personnel

    Oui, on peut oublier un événement traumatisant ou plutôt modifier les caractéristiques du vécu, de la construction traumatisante de l'événement identifié comme traumatique

    Et de partir dans une construction de ton futur en gardant cet événement comme le souvenir d'une "expérience" regrettable mais qui va te permettre d'avoir des capacités futures que d'autres n´ont pas, en réglant parallèlement le problème de départ.

    En hypnopsychotherapie, on peut même travailler sur des situations inventées et voir comment on gèrerait ces situations, et explorer les répercussions qu'elles auraient dans l'instant immédiat et dans le futur
    ( On crée comme un faux souvenir virtuel comme dans un film qui est source d'apprentissage )

    On peut, de manière similaire, travailler sur un faux souvenir, ou un vrai souvenir, et en tirer des éléments d'évolution pour le futur...

    Souvent, l'important ce n'est pas de savoir si c'était vrai ou faux, mais de se donner le choix de la suite.
     
  26. Claire26

    Claire26

    Inscrit:
    23 Juin 2017
    Oui c'est ce que mon thérapeute me dit aussi, que je dois faire un choix, celui de poursuivre ou alors de décider d'avancer en "sachant" ce qui s'est passé mais de tourner la page.
    Pour ma part j'ai fait mon choix j'ai besoin d'aller plus loin dans mes recherches pour aller mieux, je ne peux pas simplement me dire c'est arrivé je passe à autre chose. Peut importe ce que je découvrirais, réel ou déformé j'ai fait le choix de continuer, pour avancer correctement dans ma vie future. Ce que je veux c'est être pleinement épanouie et ne plus me sentir déprimée. Je le veux pour moi, pour mon compagnon et pour mon fils
     
  27. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Peut être qu'il est lui aussi traumatisé d'être avec une compagne qui a été traumatisée et qui n'arrive pas à s'en sortir et oublier le passé pour vivre au mieux le présent avec lui ?

    Même processus dans les familles de déprimés : d'être de plus en plus déprimé de ne pas pouvoir supprimer la dépression familiale devenue génétique et incontournable !

    Documente toi peut être sur le concept de désintégration positive de Dabrowski qui explique comment l'énergie d'un traumatisme permet de rebondir et de construire son identité idéale.

    Ton compagnon sera sûrement partant de trouver un concept idéal en commun pour vous deux ?

    ;)
     
  28. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Je suis bien d'accord avec le post de Singin, et je suis preneur des 2 hypothèses.

    Oui vous avez tout à fait raison, j'ai aussi un besoin de comprendre (même si cela ne sert pas toujours) mais quand on a besoin de cela pour avancer et que cela fonctionne alors il faut foncer !

    Je pense que ce que tous les messages veulent dire sur ce post, c'est qu'il faut garder à l'esprit que sous hypnose il y a des possibilités que l'on fasse des constructions mental, à partir de là on sait a quoi s'en tenir, c'est important de le savoir car beaucoup de gens pensent que c'est un sérum de vérité.
     
  29. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Moi aussi.
    Mais je dis qu'avant de dire que c'est une construction mentale et non une réalité, il convient de regarder l'angle de vision, des événements dont on ne sait pas s'ils sont vrais ou non.
    Si l'angle de vision est celui d'un enfant de quatre-cinq ans, alors, c'est sans doute vrai.
    Si l'angle de vision est celui d'un adulte, c'est sans doute une construction.
    Il convient aussi de regarder les détails comme le papier peint d'une pièce, un tapis, un arbre, des fleurs, la forme et la couleur d'une porte, les vêtements qui correspondent à une certaine époque, la coupe de cheveux, les chaussures.
    Tout ces détails sont autant d'indications et leur cohérence, ou leur incohérence, comme les anachronismes, peuvent aider à savoir.
    On peut aussi interroger les personnes qui ont vécu à cette époque pour savoir si ce qu'on se rappelle a vraiment existé sans avoir à révéler le traumatisme.
    Je suis d'accord aussi. :)
     
  30. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    La seule preuve serait qu'il y ait eu un témoin.
     
Chargement...