1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Auto-hypnose "humaniste" ???

Discussion dans 'Auto-hypnose' créé par Couchetard22, 10 Juillet 2009.

  1. Couchetard22

    Couchetard22 Membre

    Inscrit:
    4 Juillet 2009
    Messages:
    402
    J'aime reçus:
    11
    Points:
    1880
    Localité:
    Bretagne

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour à tous et à toutes,
    quelqu'un as-t'il (elle) compris comment pratiquer l'auto-hypnose "humaniste", si vous, vous avez compris, je vous serais reconnaissant de nous expliquer comment vous faites (concrètement [désolé] et autrement que l'explication donnée par Lockert de préférence...)
    Par avance merci.
     
  2. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    essentiellement c'est une forme de transe légère orientée, focalisée sur le problème à résoudre jusqu'à ce qu'apparaisse ce qu'on appelle la métaphore du patient ou une métaphore ouverte, symbole représentant le problème de la personne, à partir de là il faut entreprendre les actions que l'on a spontanément envie de faire pour résoudre le symbole/visualisation jusq'à une situation finale satisfaisante.
     
  3. Couchetard22

    Couchetard22 Membre

    Inscrit:
    4 Juillet 2009
    Messages:
    402
    J'aime reçus:
    11
    Points:
    1880
    Localité:
    Bretagne
    Merci Valikor,
    çà semble n'être qu'une visualiation orienté solution/moindre tension/satisfaction, c'est çà?
     
  4. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    oui.

    en thérapie c'est une façon de favoriser l'apparition de la faculté d'autothérapie de la personne sous la forme d'une métaphore personnelle...

    c'est bien mieux qu'une métaphore usuelle en terme de résultat pour la personne. Perso, je ne faisais que cela au début de mon exercice.

    Valikor
     
  5. Eluno

    Eluno Membre

    Inscrit:
    5 Octobre 2008
    Messages:
    618
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1660
    Hum... Vous pratiqué l'HH et vous m'avez laissé parler tout seul avec Léo pendant des posts et des posts... !
    Et pourquoi ne faites-vous plus cela? Vous préférez l'EMDR?
     
  6. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    2330
    Localité:
    Montréal Québec
    Moi je voudrais bien savoir ce qui fait la différence... Toute notre vie, notre inconscient nous fait penser et faire des trucs qui sont des symptômes nuisibles, et puis, en auto hypnose, ou en HE, il faudrait tout à coup lui faire confiance pour qu'il s'auto guérisse? D'ou lui viendrait cette nouvelle sagesse tout à coup?
     
  7. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    parce que depuis longtemps, on croit que l'inconscient est la réserve de force mauvaises et de refoulement... croyance, croyance... quand tu nous tiens, on a du mal à te lâcher....
    ça y est je suis en retard.
     
  8. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    2330
    Localité:
    Montréal Québec
    Bon alors je vous donne un exemple de ce que je veux dire. Et ciel de ciel , cessez de penser que je crusse que l'inconscient est une bête immonde qui nous veut du mal... C'est vous là qui entretenez une croyance sur les pratiquants de la thérapie analytique. Revenons à l'exemple. Quand je dis, par exemple, qu'un corps qui engraisse est un corps convaincu qu'il doit accumuler de la graisse pour le bien de la personne titulaire de ce corps, là, je vous dis bien qu'il le fait pour le bien de la personne. On s'entend que le "corps" et l'inconscient ici c'est pareil ou très connexe...ok?

    Bon l'inconscient fait des trucs pour le bien de l'individu. Il est bien intentionné, on s'entend. Mais on s'entend aussi pour dire que s'il rend la personne obèse, c'est qu'il se fourvoie en quelque part. Il manque donc de connaissance ou de sagesse; et il agit sur une base primale.

    Donc pour passer de se fourvoyer au point de faire en sorte qu'une personne accumule des dizaines de kilos de graisse totalement inutilement dans les faits à faire en sorte qu'il devienne assez sage pour laisser aller ce gras et ne plus en accumuler...Il s'est passé quoi là?

    Et là, j'espère qu'on s'entend aussi sur le fait que mon exemple s'étend à bien des trucs et des symptômes comme les phobies, l'anorexie, et toutes les réactions symptomatiques issues du subconscient qui erre dans sa façon de réagir, de toute évidence.
     
  9. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    :)
    ok. en l'occurrence, l'inconscient de la personne ne peut pas décider d'évacuer tous les souvenirs qu'il est nécessaire d'évacuer pour que la personne aille mieux. Il faut que la conscience décide et l'aide.
    Ca ne peut pas se faire automatiquement , sauf si par avance, dans le fonctionnement de la personne, c'est déjà établit que l'inconscient doit évacuer tout cela. Il faut que cette autorisation ait la force d'une croyance forte.
    Faute de pouvoir faire de la thérapie, l'inconscient va chercher à maintenir une forme d'équilibre au système.
    Par défaut, sans décision efficace de la conscience, il ne fait rien, maintient le statu quo, cherche à compenser et attend les instructions de la conscience.
    Dites vous bien que sans cette compulsion pour manger pour compenser, le système serait bien plus en déséquilibre... et donc la personne irait bien plus mal.
    Et en même temps cela sert de signal d'alarme.
    mais comme la conscience n'y connait rien, n'est pas à l'écoute, en raison de trop de contrôle sur soi, ben on reste longtemps avec un signal d'alarme allumé...
    comme une personne qui panique qui stresse à chaque fois que le voyant d'alerte sur le tableau de bord de sa voiture indique un manque d'huile mais qui retarde encore et encore le moment d'aller voir le garagiste parce qu'il y a des choses plus importantes....
    et qui s'étonne que la voiture tombe en panne et que ca coute si cher de la faire réparer...
    :wink:
    oui, il n'a pas le choix : il doit faire quelque chose et c'est la seule façon qu'il ait pu trouver pour pallier au mal-être.

    un manque d'éducation et de connaissances de son propre fonctionnement avec des croyances négatives par dessus le marché.

    notre esprit est très évolué avec de très grandes capacités y compris pour le travail sur soi.

    C'est une arme à double tranchant. Si on ne sait pas s'en servir, on se blesse tout en croyant bien faire....

    bien sûr.

    comme je dis souvent à mes patients-clients : on se pourrit beaucoup la vie mais on peut aussi choisir de décider ici de commencer à faire autrement et je peux vous aider à y arriver.
    commençons par faire table rase du passé : le passé c'est pas important! :shock: :eek: :!:

    et oui c'est le présent qui est important et le futur car c'est bientôt notre présent! :!: 8)

    donc rien ne doit être très fort émotionnellement (ou en terme de sensations) dans le passé car même un très bon souvenir peut être un problème... et compte tenu de la loi de murphy, ca sera un jour un problème au mauvais moment :wink: .

    valikor
     
  10. Métaphore

    Métaphore Invité

    Un Valikor volubile...donc pour une fois je partage ce qu'il dit, sauf que moi je dirais jamais cette phrase :

    :arrow: commençons par faire table rase du passé : le passé c'est pas important!

    Moi si j'entendais cette phrase en tant que patient, tout de suite il me viendrait à l'esprit, "ah bon il se fou de mon passé, alors que c'est à cause de mon passé que je me retrouve dans cette souffrance aujourd'hui...mais alors qu'à t-il à m'apporter s'il se fou de mes souffrances, car c'est bien celles de mon passé...

    :arrow: et oui c'est le présent qui est important et le futur car c'est bientôt notre présent

    Et là je me dirais mais le présent je m'en fou il est pourri alors sur qui dois je m'appuyer si on ne travaille pas sur mes souffrances du passé.

    Voilà ce que je me dirais dans mon esprit.

    Globalement cette phrase est pour moi une sorte de rejet de la part de thérapeute, je l'a ressentirais comme ça.

    Pour moi un thérapeute doit accueillir son patient avec sa souffrance et la laisser s'exprimer tout en le recadrant évidemment.
     
Chargement...