Bigard et épreuves.

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Nossolar, 1 Mars 2017.

  1. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Cette vidéo à partir de 15:15.



    Hier en regardant cela, j'ai bien aimé sa phrase quand il dit "Si l'on m'envoie une épreuve, c'est que je suis capable de la relever"

    Quand j'en pensé à cela, c'est vrai que si on le prend de cette manière, on est déjà dans l'acceptation, on est déjà dans cette force de résilience, on est déjà orienté solution.

    Bref une prise de conscience que je n'avais pas vu comme cela, merci Bigard
     
  2. cassie

    cassie

    Inscrit:
    18 Février 2017
    Non seulement il l'accepte (ce n'est toujours pas évident au début, souvent on se révolte, on est en colère.)
    On dirait que c'est devenu un défi, une façon de progresser, de voir la vie autrement.
    C'est bien nono, tu me fais réfléchir pour ce que tu sais. Allons de l'avant alors.
     
  3. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Superbe mentalité !
    Il serait intéressant de savoir quelles sont les caractéristiques de personnalité, de croyances, d'environnement etc... qui font que certaines personnes sont particulièrement résilientes au niveau de la santé (ex grand corps malade) ?

    Il suffira d'avoir l'expérience du centre de rééducation, par exemple, pour constater que certaines personnes ne pourront se relever d'un accident même beaucoup moins important que d'autres, qu'ils n'arriveront pas à se booster pour aller au delà d'eux-mêmes, qu'ils vont se focaliser sur ce qui ne va pas, et que d'autres vont trouver de merveilleuses ressources pour relever le défi...

    Et que somme toute, celui qui sera résilient sur la santé, ne le sera pas forcément ailleurs
     
  4. cassie

    cassie

    Inscrit:
    18 Février 2017
    Jumb, je ne sais pas si je vous ai bien comprise.

    Quand on a un AVC, une maladie orpheline où il n'y a pas de traitement, ou encore un accident qui fait que les personnes auront des séquelles.
    Certaines personnes se battront pour travailler, sortir, avoir une vie la plus normale possible. Ils verront les choses sous un autre angle, progresseront.

    D'autre seront en colère, révolté, leur monde s'écroulera, ils seront en colère de ne plus pouvoir travailler, sortir, avoir leur vie d'avant. Leur entourage en souffrira, sans parler de certaines conséquences comme la fatigue des aidants, des divorces.

    Ce qui est bien quand une personne va mal car la maladie progresse, c'est d'avoir des amis qui lui ouvrent les yeux, et lui permettent d'avancer sereinement.
     
  5. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Cela me fait penser à cette femme qui témoigne, c'est ce que j’appelle, une véritable leçon de vie pour les autres.
    Honnêtement je ne sais pas si je pourrai avoir autant de courage qu'elle si j'avais eu a vivre la même chose !
    Mettre à partir de 6 min.
     
  6. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Je pense avoir le courage qu'à cette femme, j'en suis même certaine dans ce genre de cas de figure. Et le pire, c'est que ça m'aiderait. ( ce pourquoi j'ai du faire deux accidents assez graves, mais nettement moins quand même.
    J'ai perdu en raison de ce gros arrêt, niveau de vie, emploi, que je n'ai toujours pas retrouvé, par contre j'ai rencontré mon "âme soeur" comme on dit grâce à cet accident, sans quoi ce ne se serait pas fait. Je suis bien plus heureuse qu'avant, c'est certain.

    Par contre, trouver des ressources hors "accident" c'est beaucoup plus compliqué, je suis un peu comme cette femme qui menait une autre vie que sa vie.

    Merci de ce partage, Nossolar, ça me fait comprendre qu'il faut que je me reconnecte sur mes envies profondes, plutôt que de risquer de refaire un accident pour pouvoir avancer... du taf en perspective.
     
  7. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Comme quoi l'état d'esprit et le booste positif sont plus important que tout le reste.
    Elle dit bien dans son interview, elle avait le choix se morfondre sur son état ou accepter son état et (re) commencer une nouvelle vie.

    oui et non, on en a certainement, par contre elles sont peut-être moins visible du coup on pense qu'il n'y en a pas ou peu.
    Dans le cas d'un accident (ou maladie grave) on retrouve généralement différentes phases, je pense qu'elles sont plus marquées donc quelques part plus fortes, que quand il il y a un accident très léger.
    http://lamainouverte.over-blog.com/page-1651388.html
    http://www.psychologies.com/Moi/Epr...vie/Comprendre-nos-emotions-face-a-la-maladie
     
  8. Magnette

    Magnette

    Inscrit:
    25 Février 2017
    Ca me fait penser au film "Patients",( il me tarde de le voir), ces gens qui ont vécu une grande tragédie pourtant, sont un exemple de courage. Je leur tire mon chapeau.
     
  9. my hypnose

    my hypnose

    Inscrit:
    19 Décembre 2016
    Je crois, que l'instinct de survie se déploie à une échelle vertigineuse quand on se donne ce choix de se dépasser.
     
  10. cassie

    cassie

    Inscrit:
    18 Février 2017
    Ce témoignage est très intéressant. Il démontre qu'avec un déclic et une force de caractère, on peut être heureux, épanoui en étant handicapé. Il faut juste écouter son corps, ses envies.
    Merci Nossolar.:)