1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Bonjour

Discussion dans 'Présentation des membres' créé par clado, 23 Juin 2014.

  1. clado

    clado Membre

    Inscrit:
    23 Juin 2014
    Messages:
    12
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    490

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Je ne sais pas trop comment commencer cette introduction…

    Je cherche un moyen pour apprécier le tennis en compétition. Je sais c'est un peu futile comme sujet…
    J'aime beaucoup le tennis mais quand je fais un match, je me sent souvent frustrée et je me mets en colère.
    Ne me dites pas que c'est pas bien, je ne le sais que trop bien.
    Je cherche donc un moyen d'arriver à contrôler ces émotions négatives pour les transformer en énergies positives et pour arriver à m'amuser même quand je fais de la compétition.
    L'auto hypnose me parait être intéressante.
    Qu'en pensez-vous ?
     
  2. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1557
    J'aime reçus:
    416
    Points:
    4880
    Meilleure Réponse
    Bonjour clado et bienvenu

    Le sujet n'est pas futile.

    On pourras te parler de tout les avantages de l'auto hypnose, de ses possibilités aux limites encore inconnus.
    Donc de te dire, fonce, bien sur tu vas y arriver...
    Mais moi, je te dirais, que en ce domaine tu gagnerais beaucoup à t'offrir une petite séance d'hypno avec un thérapeute qui te ferait travailler sur tes ressentis en compétition.
    Juste pour une question d'efficacité.
    Car en auto hypnose il ne faut pas ce leurrer, c'est long!
    Surtout quand on débute, surtout quand il s'agit de quelques choses avec lequel on est pas forcément objectif avec soit même.
    Les questions d'un thérapeute sur tes ressentis, le "pourquoi" tu es comme ça (ou du moins ce que tu crois), sur ce que tu voudrais être etc... t’amènerons probablement à voir ta situation différemment. Parce que lorsque l'on aime une activité on à envie de trouver des solutions rapidement, pour être performant.
    Parce qu'un séance avec un praticien, d'aidera à comprendre ce qu'est l'hypnose et te sera très utile si tu poursuis en auto hypnose par la suite.

    A par ça, tu en à parlé avec un entraîneur?

    Conseils d'un ex-compétiteur à un compétiteur, pose toi déjà ces 3 questions. Histoire de déblayer le terrain..
    Sais tu pourquoi tu fait de la compét ? (plutôt que du loisirs) (ne te limite pas à une réponse du genre, "parce que j'aime ça".....creuse un peu)
    As tu un objectif ? Des objectifs intermédiaires?
    Connais tu tes limites objectives ? (physique, temps, moyens...) Sont elles en cohérences avec ton objectif ?
    A+
     
  3. clado

    clado Membre

    Inscrit:
    23 Juin 2014
    Messages:
    12
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    490
    Merci pour ta réponse Hibou13

    Je vois que tu sais taper au cœur du sujet.

    En fait, si je me suis mise à la compétition (depuis un moment maintenant) c'était pour la convivialité du moment car il s'agissait principalement des matchs par équipes.
    Du coup, je n'ai pas vraiment d'objectifs personnels et c'est peut être là que ça cloche !
    Je rentre sur le terrain pour me faire plaisir et pour que mon adversaire aussi y prenne du plaisir et de ce fait la victoire n'est que secondaire.
    Mais en match, on ne joue pas comme en loisir, on est crispé et on arrive pas à faire ce que l'on veut… du coup cela me frustre et m’énerve.
    Il faut que je change mon approche mais j'essaye depuis des années et n'y arrive pas.
    Du coup j'ai arrêté la compétition et ça me manque.
    Tu as sans doute raison, un travail avec un thérapeute serait nécessaire pour avancer sur ce sujet.
     
  4. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    c'est un trait de ton caractère qui est à déconstruire : le fait que ce soit difficile à accepter quand cela ne se passe pas comme voulu....
    C'est un très bon moyen de se pourrir la vie au quotidien...
     
  5. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1557
    J'aime reçus:
    416
    Points:
    4880
    Voila deux pistes de travail, (je ne parle pas d'hypnose, bien que)
    Tu es crispé en match, je ne suis pas spécialiste du tennis, mais il me semble que tu peux réfléchir à tous les aspects techniques de ce sports et voir ou tu en es.
    Le service, coup droit, revers, amortit, déplacements etc.... et faire le point de tes acquis, points faibles, forts etc. C'est ce que j'entendais par objectifs intermédiaires.
    Ta compétition perso dans un match sera de réussir la phase de jeu que tu auras travaillé (considéré comme : mieux, satisfaisant et finalement acquis).
    Tu sais que gagner n'est pas important comme tu dis et tu veux y prendre plaisir. Alors tu vas concourir avec toi même à réussir sur tes point faible.

    Cela va te faire progresser, donner un enjeu nouveau dans tes matchs et relativiser les autres points noirs qui t'énerve. (la réussite entraîne la réussite).
    Pour le coup tu vas pouvoir en parallèle avoir un support de relaxation et de concentration avant match pour éviter la frustration.
    "...Je vais m'amuser dans ce match, c'est super et je vais pouvoir vérifier si j'ai progressé dans mon revers. Et même si cela ne passe pas pendant le cours du jeu, c'est vraiment l'occasion de le faire progresser..."
    Progressivement, il y à fort à parier que ton jeu va s'améliorer et plutôt que de s’énerver "en général" sur ton jeu, tu seras centré sur des progrès.
    Tu vois ce que je veux dire?
     
  6. clado

    clado Membre

    Inscrit:
    23 Juin 2014
    Messages:
    12
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    490
    On peut déconstruire un trait de caractère ?
     
  7. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    oui... c'est mon boulot :)
     
  8. clado

    clado Membre

    Inscrit:
    23 Juin 2014
    Messages:
    12
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    490
    Au quotidien, je suis plutôt quelqu'un de calme, même si parfois des choses peuvent m'agacer.
    Je ne me mets pas souvent en colère ; je déteste les conflits.
    Je ne fais plus de compétition car l'attitude que je peux avoir sur le terrain est pour moi assez insupportable.
    S'énerver pour un jeu me parait si futile qu'ensuite cela devient un cercle vicieux : cela m'énerve de m'énerver.
    Il est souvent assez difficile de reprendre le contrôle, même si cela est déjà arrivé.

    Surement un peu de tout cela en même temps.
     
  9. clado

    clado Membre

    Inscrit:
    23 Juin 2014
    Messages:
    12
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    490
    Je dirais que le ressenti est de l'ordre de 9.
    Mais d'un autre côté, cela ne me gène pas au quotidien, enfin je ne crois pas.
    Je dois dire qu'effectivement, en général, je ne m'apprécie pas trop et j'ai pas mal de difficulté à être sûre de moi (même si apparemment ce n'est pas la vision qu'on les autres de moi).
    J'essaie de travailler sur cela et je pense avoir fait des progrès à ce sujet, mais c'est peut-être ce qui ressort lors des matchs de tennis.

    J'imagine que toutes les frustrations de la vie quotidienne peuvent ressortir dans des moments comme ça. Mais perdre le contrôle quand on pratique une activité ludique c'est pas vraiment génial !
     
  10. clado

    clado Membre

    Inscrit:
    23 Juin 2014
    Messages:
    12
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    490
    Dans mon quotidien je ne pense pas que les frustrations soient aussi présentes que cela. Il y en a, comme pour tout le monde.
    J'ai la chance d'être quelqu'un d'assez optimiste et plutôt ouvert.
    J'essaie de ne pas avoir d'apriori sur les choses et de n'hésite pas à remettre en cause mes connaissances et mes croyances.
    Faire une introspection sur soit est pas contre quelque chose qui me parait compliqué et vous avez surement raison que cela ne peut se faire qu'avec l'aide d'un thérapeute.

    Je comprends bien que ce petit soucis de compétition n'est pas un "solitaire" et qu'il découle d'autre chose.
    Il me parait clair que cela risque de demander du travail et des efforts. Mais je ne sais pas si j'ai le courage d'entamer ce genre de démarche.
    L'arrêt de la compétition est donc pour moi plus simple. Probablement aussi une manière de fuir les problèmes…

    D'un autre côté, au fil des années et en observant autour de moi, je me rends compte que ce qu'on nous vend comme la normalité n'existe pas et que même la plus équilibrée des personnes peut avoir des problèmes.
    Mes soucis à moi ne sont pas si importants comparés à ce que certains vivent dans leur quotidien.
     
    valikor apprécie ceci.