1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Bonjour

Discussion dans 'Présentation des membres' créé par Fraxinelle, 14 Juillet 2015.

  1. Fraxinelle

    Fraxinelle Membre

    Inscrit:
    25 Juin 2015
    Messages:
    3
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    180
    Localité:
    Aubagne

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    J'ai 55 ans, éducatrice de jeunes enfants, j'envisage une reconversion professionnelle vers l'hypnothérapie. J'ai été moi même en hypnothérapie pendant 6 mois et en psychothérapie de groupe pendant 3 ans. La psychothérapie m'a beaucoup aidé à comprendre ce qui avait construit ma vie et ma personnalité. Mais l'hypnothérapie a été une révélation, un booster d'une belle énergie, d'une découverte de mes racines profondes. Je continue maintenant l'autohypnose régulièrement.
     
  2. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3728
    J'aime reçus:
    451
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Bonjour et bienvenue. C'est une belle chose que d'être passé par l'expérience patient/client avant de soi même devenir thérapeute.
     
  3. Fraxinelle

    Fraxinelle Membre

    Inscrit:
    25 Juin 2015
    Messages:
    3
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    180
    Localité:
    Aubagne
    Oui, quel enrichissement... et vers la fin de ma psychothérapie, je voyais certains d'entre nous qui bloquaient et tournaient en rond depuis des années sur un obstacle, j'avais l'impression que l'hypnose aurait pu les aider à aller de l'avant (mais c'est naturellement quelque chose qu'il ne m'était pas possible de dire à ce moment...).
    Par contre, je me pose les questions suivantes :
    Est il possible de "n'être que" hypnothérapeute, pour aller au plus près des personnes, et surtout ne pas les abîmer d'avantage ?
    Cela peut il être un métier à part entière, après quelques semaines d'apprentissage seulement (je suis bien consciente qu'il faut tout le temps continuer de se former mais quand-même...) ?
    Avez vous entendu parler de l'ESHE et de l'EFPNL, toutes deux à Aix en Provence, quels sont les retours sur ces formations, celle que je prévoyais faire en août ayant été annulée ?
    Merci
     
  4. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3728
    J'aime reçus:
    451
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    La priorité est de ne pas nuire, ça c'est le premier principe. Personnellement je ne suis pas hypnothérapeute, j'utilise l'hypnose entre autres outils, mais il y a des personnes qui sont strictement hypnothérapeutes: déjà avec le temps, l'expérience et éventuellement d'autres formations, on devient plus compétent, on apprend mieux à aider etc. En plus des formations tu vas pouvoir lire, t'entrainer etc. Quelques semaines ça me semble trop court pour l'ensemble hypnothérapie: l'outil hypnose peut s'apprendre en très peu de temps mais il reste le côté thérapie, parce qu'il faut développer: savoir, savoir-être et savoir-faire.
    Je ne connais pas les écoles.
     
  5. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1557
    J'aime reçus:
    416
    Points:
    4880
    Bonjour Fraxinelle
    A mon avis (et à partir de mon expérience) on peut être "que" hypnothérapeute évidement.
    A l'issue d'une formation et ce quelque soit l'école, un travail personnel est indispensable pour ce forger une "démarche" efficace. Mais quand on est passionné cela va de soit. En général on aborde assez vite les TCC, la PNL, l'EMDR, bref un certain nombre de techniques "cousines".
    Le principal au début est de reconnaître ses limites et de ce forger une expérience au fur est à mesure de ces acquis.

    L'outil hypnose permet en soit énormément de chose, c'est une question d'approche principalement.
    Les puristes de la psycho, défendront la nécessité absolu d'une formation en psycho-pathologie poussée, voir en psychanalyse et affirmeront que sans études universitaire tu prend des risques énormes.
    D'autres plus généralement axés sur les thérapie brèves, solutionniste seront plus ouvert sur la question des savoirs préliminaires. Et dans les faits, obtiennent des résultats tout aussi probants. (au grand dam des premiers).

    Je vais surement être taxé de faire de la pub, mais sur le net tu trouveras des vidéos ou écrits de Kevin Finel qui explique plutôt bien une certaine approche efficace non concurrentiel avec les psy bon teint ou le corps médical.
    Un "accompagnement hypnotique" s'il est bien pensé est tout à fait possible. Il est spécifique et ne ce présente pas en concurrence avec d'autres approches.
    Amicalement
     
  6. Fraxinelle

    Fraxinelle Membre

    Inscrit:
    25 Juin 2015
    Messages:
    3
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    180
    Localité:
    Aubagne
    Merci pour ces réponses qui me confortent et me rassurent dans mon projet.
    Amicalement