1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Comment bien négocier le travail en groupe ?

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par jumb, 28 Juillet 2016.

Tags (Mots clés):
  1. jumb

    jumb Membre

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Messages:
    293
    J'aime reçus:
    62
    Points:
    2630
    Localité:
    gerardmer

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Le groupe et ses mystères !

    J'ai souvent été confronté au travail de groupe au cours de cette année. Les situations ont été parfois désastreuses, c'est à dire un résultat en groupe pire que tout seul, avec exclusion de la part des autres. Parfois, ça a été nickel vers le meilleur et dans la bonne humeur, et parfois une solidarité gardée dans la difficulté, parfois conflits qui ne résolvaient rien. A préciser, aucun responsable de groupe n'était désigné.

    Dans les situations désastreuses, il y a eu comme seule issue l'isolement et donc de ne rien apprendre, dialogue impossible. Dans les situations avec entente et bonne collaboration, ben c'était ainsi.

    C'était toujours ainsi, dans chaque situation.

    EN gros, j'ai rien compris pour pouvoir créer un changement mis à part le hasard ?

    MA QUESTION : comment trouver sa place dans un groupe ? Pouvoir peut-être en changer aussi, et ne pas rester dans le hasard des circonstances
     
  2. dide70

    dide70 Membre

    Inscrit:
    16 Mars 2016
    Messages:
    427
    J'aime reçus:
    25
    Points:
    1880
    Localité:
    Belfort
    Saurais-tu reconnaître l'attitude, ou le comportement qui déplais aux autres ? Essais d'identifier l'intention qui est derrière pour ne pas rentrer dans ce que l'autre cherche à provoquer. Il me semble que tu as déjà quelques conseils à mettre en application dans le post (comment oublier ses collègues de travail)
    Sinon côté technique à ma connaissance, documente toi sur :
    le rapport de confiance en pnl (partie communication) ceci est un outil qui peut t'aider à améliorer une relation ;
    l'Ennéagramme est un outil pour mieux te situer dans tes comportements, comprendre comment tu fonctionnes et comprendre les autres. Du coup ça peut également t'aider dans les relations de groupe.
    Les questions puissantes en pnl, pour gérer certaines situations et éviter de prendre le chemin habituel en rapport avec tes croyances.
    Je précise que je ne suis pas spécialiste dans ces techniques, je m'intéresse à l'Ennéagramme depuis peu.
    Peut-être que tu connais déjà tout ça, encore faut-il appliquer, car en ce qui me concerne, je ne prends pas assez de temps pour ça par exemple, j'ai besoin d'ancrages pour m'aider dans certaines situations, je sais faire mais j'en ai encore aucun en place...
     
    Dernière édition: 29 Juillet 2016
    jumb apprécie ceci.
  3. jumb

    jumb Membre

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Messages:
    293
    J'aime reçus:
    62
    Points:
    2630
    Localité:
    gerardmer
    Ce qui a déplu ( je précise que dans certains cas) dans le brainstorming, c'était les idées que je proposais. Les commentaires étaient c'est nul, c'est moche. Les idées étaient de suite écartées, sans explications. Genre le boulet. Cela s'est produit quand par exemple tous les membres du groupe étaient originaires du même milieu, école, profession, dans le rejet de la différence.
    A la suite de plusieurs propositions complètement rejetées, j'ai alors laissé tombé, et les autres ne supportaient alors pas que je ne participe pas. Il aurait fallu que j'exécute ce qu'ils souhaitent à leur idée.

    Une fois les notes obtenues, étant au dessus des autres du groupe assez largement, le leader aurait du céder sa place...(suite logique) car les membres étaient intéressés par le meilleur résultat possible. Il y avait un rapport de domination.
     
  4. jumb

    jumb Membre

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Messages:
    293
    J'aime reçus:
    62
    Points:
    2630
    Localité:
    gerardmer
    Merci Dide, ton intervention permet de clarifier cette situation.
    Dans ce groupe, le leader était la personne qui parle le plus fort, la plus autoritaire, les deux autres des suiveurs, et j'étais dans le rôle de la personne contestataire de l'autorité. Le leader a d'ailleurs manqué de rater son année pour cause de comportement, avec un -5 sur la moyenne générale. Je n'ai pas le tempérament du leader, ni du
    suiveur, bien que de temps je puisse prendre ces rôles, et c'est sans doute là le truc compliqué.

    L'énnéagramme, je connais un peu, sans plus.
     
  5. Nossolar

    Nossolar Membre

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Messages:
    681
    J'aime reçus:
    261
    Points:
    3980
    Localité:
    Belgique
    Je vais répondre avec la manière dont je le vois (bien sur ce n'est pas une Vérité...)

    Pour moi il faut une sorte d'arbitre (comme dans un match) ou bien sur son but est plus de calmer les esprits que de prendre partit pour l'un ou l'autre.
    Tu dis justement "aucun responsable de groupe n'était désigné" pour moi c'est là une petite erreur, enlève l'arbitre dans un match de foot et tu obtiens un ring de boxe...

    Ensuite il y a 2 manières de voir le truc soit la complémentarité des participants dans le groupe, soit la différence que chacun apporte (donc les points fort personnel)
    Perso je suis plus pour les points fort personnel.

    Ne pas chercher a avoir le meilleur résultat car je trouve que cela met la pression et du coup les contrariétés qui vont avec, je pense que chercher a unir le groupe sera plus bénéfique, là est certainement la clé.

    Exemple de brainstorming qu'il y a eu a mon boulot.

    Arrivé en réunion chacun reçoit un papier on note ses idées, a tour de rôle on passe au tableau pour expliquer brièvement nos idées (ordre du chef de mon chef, aucune critiques ne doit être faites)
    Cela arrive à mon tour et bien sur à la deuxième idée je reçois une critique d'un de mes collègues (je ne l'ai même pas ressenti comme une critique) mais le boss rappelle à l'ordre en disant aucune critique, c'est là que je me dis "bha effectivement il y avait une critique et moi je n'ai rien vu, tellement j'étais parti dans mon truc".... merci le boss d'avoir veillé à cela !!

    Chose assez comique le collègue qui venait de se faire rappeler à l'ordre, réfléchi et dit "ha oui c'est vrai qu'avec ton idée on pourrait voir le truc autrement, puis on pourrait faire ça et ça....".
    En finalité je ne sais pas du tout si mon idée va être retenue ou pas (logique c'est juste un brainstorming).

    Et pour finir c'est le boss qui va mettre en place toute les idées que lui va choisir parmi toute celles qui ont été expliquées.

    Le problème est toujours coté humain, donc il faut "résoudre" ces problèmes en amont. (et là l'égo des personnes aie aie aie, certains en prennent un coup et là ça passe moins bien)
     
  6. jumb

    jumb Membre

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Messages:
    293
    J'aime reçus:
    62
    Points:
    2630
    Localité:
    gerardmer
    L'arbitre et le sans critique, c'est sur que ça marche mieux, mais telle n'étaient pas les données de départ. Il y avait aussi de la pression (délais court et évaluation)


    Il y a eu différentes types de constitution de groupes, mais sans responsable à chaque fois. La tendance générale était pour l'ensemble, des personnes très individualistes, orientées performance individuelle. C'était pour corriger un peu cela, que des groupes ont été faits.

    Un truc qui n'a absolument pas fonctionné, sur plusieurs groupes, c'est sur un logiciel inconnu pour presque tous, de mettre une personne très expérimentée avec trois débutants. La personne calée a tout fait et a annoncé la couleur en disant "moi, je ne veux pas perdre mon temps avec ceux qui ne connaissent pas. J'avance et je fais tout. " Dans chaque groupe, ça a été le même refrain. Il n'y avait pas de pédagogue dans l'âme.
    Il y a eu un gars même qui a eu des nausées, crise de larmes etc, tellement c'était dur pour lui. Il savait faire un truc, et il ne pouvait absolument pas en sortir.

    La solution trouvée a été parfois que chacun assume tout le projet a lui tout seul.
     
  7. Nossolar

    Nossolar Membre

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Messages:
    681
    J'aime reçus:
    261
    Points:
    3980
    Localité:
    Belgique
    Quand tout les ingrédients du cocktail molotov sont réunis....on imagine la suite....

    Un projet de groupe en solo :oops:

    Il y a des chances que tout fonctionne sans supervision, mais dans ce cas les gens doivent super bien se connaitre, il doit y avoir une certaine intelligence, je ne parle pas du QI, mais bien d'intelligence émotionnelle.

    Comme d'hab cela dépend comment l’énoncé est donné.
    Un récit d'une vidéo que j'avais vu.

    Un prof dit à la première classe:
    Vous allez passer un examen très difficile, franchement ce n'est pas de votre niveau, il y a beaucoup de chance pour vous de rater
    A la deuxième classe il dit:
    Cet examen est hyper facile, je suis même limite honteux de vous demander de faire des exercices aussi simple.

    Première classe beaucoup d’échec
    Deuxième classe beaucoup de réussite.

    Les deux classes avaient le même niveau et l'examen était le même pour les 2 classes.

    Conditionnement vous avez dit ?? :rolleyes:
     
  8. jumb

    jumb Membre

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Messages:
    293
    J'aime reçus:
    62
    Points:
    2630
    Localité:
    gerardmer
    Cela me fait penser à la citation suivante, c'est en croyant aux roses qu'on les fait éclore" d'Anatole France
     
    Prudence apprécie ceci.
Chargement...