1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Comment vivre ses émotions?

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par laurenzo, 2 Octobre 2012.

  1. laurenzo

    laurenzo Membre

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Messages:
    1625
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    2190

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour à tous,

    Une question suite à la lecture de plusieurs livres: comment vivez-vous vos émotions? (et plus particulièrement vos émotions "négatives")

    - Vous la laissez entièrement s'exprimer?
    - Vous prenez un peu de hauteur, vous évitez de vous confondre avec cette émotion un peu comme Eckhart Tollé?
    - Vous l'observez comme un bouddhiste?
    - Vous l'analysez?
    - Vous essayez de vous connecter à celle-ci en observant vers quoi elle vous ramène?
    - Vous vous mettez à tapoter avec des techniques EFT ou EMDR?
    - Vous mélangez un peu tout ça?

    Bonne fin de soirée !
     
  2. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt Membre

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Messages:
    794
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1550
    Localité:
    Strasbourg
    Plus vous avez de manières de vivre les émotions à portée de mains... plus vous êtes flexible donc, mieux vivrez-vous vos émotions.

    Donc pour répondre à la question : je fais un peu tout ça, en fonction du moment...
     
  3. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6104
    J'aime reçus:
    455
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    - Vous essayez de vous connecter à celle-ci en observant vers quoi elle vous amène :


    les quatres nobles vérités du Bouddha donnent une méthode

    elles peuvent en pratique se résumer à trois :


    A je me sens mal (je repère ce ressenti d'être mal)

    B je me recentre alors dans mon corps (respiration abdominale, relaxation, posture de yoga...)
    et je ressens ce bien être de/dans mon corps, et ce bien être qui est aussi dans ma tête :
    j'explore alors ce ressenti et tout ce qui s'y associe

    C j'ai alors le choix du ressenti que je choisis de vivre...


    Et de retourner au A si je veux, en ayant le choix désormais de m'en sortir en repassant au B et au C
    et de m'inventer la suite comme j'en ai envie ...

    :)


    (Bouddha lui, avait inventé le D : vivre désormais selon son Dharma.)
    .
     
  4. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    Ca dépend....

    En plus il est assez rare que j'en ai....

    En général, je la vis, si plus tard, rétrospectivement, il s'avère, qu'elle est récurrente et forte, alors ça mérite investigation : analyse, identifications des causes, travail dessus....
     
  5. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Première étape je me sens mal. Je vis ce ressenti d'etre mal'

    Je ne suis pas au stade de Bouddha, et il arrive assez souvent que je m'identifie à ce mal être.

    Généralement la stratégie va alors consister à faire du sport, à me recentrer dans mon corps, à produire des "endorphines", ou à faire un dessin sur le pc, à me relaxer ou respirer. C'est variable suivant les circonstances (travail, pas travail, chez soi, à l'extérieur)

    Grace à cette lucidité, enfin re pensée positive, je retourne dans mon émotion négative avec une prise de recul, une distanciation et j'observe ce qui se passe:
    Qu'est ce qui m'a tant dérangé ? Cela a t'il besoin de me déranger autant ? Y a t'il quelque chose à modifier, une action à entreprendre, uNe meilleure
    façon de penser etc

    J'ai pas toujours les réponses et parfois je rumine quand même ma pensée négative.

    Quand j'y reste, je choisis le scénario du pire (une autre façon de prendre du recul)

    Et je finis par accepter l'idée d'avoir des idées négatives en sachant que ça passera, et ça passe... Souvent par une occupation agréable et recentrante.

    J'accepte aussi de tourner en rond parfois et que ce soit chiant, ça evite de me pourrir le quotidien avec les mêmes
    questions, en nourrissant l'idée que ça puisse s'arranger plus tard, et en sortant du combat perpétuel en expérimentant des choses inhabituelles aussi pour le tourner en rond.
     
  6. hypha

    hypha Membre

    Inscrit:
    30 Janvier 2008
    Messages:
    118
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1690
    Bonjour,
    Et si on l'ignorait, est-ce possible ? Il me semble que c'est ce que je ferais.
     
  7. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6104
    J'aime reçus:
    455
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    accepter l'idée d'avoir des idées négatives ?

    accepter l'émotion d'avoir des émotions négatives ?

    ou pas l'accepter ?

    ou accepter le contraire ?

    accepter des idées contraires ?

    accepter des idées émotionnelles différentes ?

    inventer d'autres émotions ?

    explorer d'autres ressentis ?

    profondément et calmement ?

    :p
     
  8. laurenzo

    laurenzo Membre

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Messages:
    1625
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    2190
    Le risque ne serait-il pas alors de refouler ses émotions en agissant de la sorte? Est-ce vraiment "écologique"?
     
  9. EPHEMERE

    EPHEMERE Invité

    Je pense que Surderien fait référence à la technique de la pleine conscience, c'est à dire que les émotions négatives ne sont pas vous, votre identité propre, vous pouvez les ressentir mais sans être propriétaire, sans vous les approprier, elles peuvent être que passagères.
    On peut s'imaginer que tout ressenti négatif se dépose sur nous et glisse comme une goutte de sueur, rien ne la retient, nous pouvons la laisser glisser jusqu'à ce qu'elle disparaisse.

    Néanmoins cette technique est loin d'être facile pour tout le monde, toutefois on peut la mettre en application afin d'en faire une hygiène de vie, même si au départ l'exercice n'apparaît pas concluant, c'est avec la pratique qu'on obtient des résultats, comme tout d'ailleurs...

    La pleine conscience est aussi une forme d'acceptation, que l'on peut ressentir de la colère ou de la tristesse ou toute autre émotion négative, qu'on ne doit pas, justement retenir l'émotion négative comme une partie de nous en tant qu'identité.

    Voilà je ne sais pas si cela vous parle ?...
     
  10. laurenzo

    laurenzo Membre

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Messages:
    1625
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    2190
    Oui ça me parle j'ai pas mal lu sur la pleine conscience dernièrement et j'applique à mon niveau ce type de fonctionnement. Je m'interrogeais sur la possibilité de nier un peu ces émotions en agissant de la sorte, comme s'il y avait une sorte de dissociation avec cette prise de distance. La frontière me semble ténue et je reconnais avoir encore parfois un peu de difficulté à bien voir la nuance entre se dissocier et agir en pleine conscience.

    Pourrait-on résumer la chose de la manière suivante:

    - Se dissocier: nier l'émotion, ne pas se donner l'opportunité de la ressentir.

    - Pleine conscience: accepter l'émotion, la ressentir, l'observer sans s'y noyer?

    Si vous avez un exemple pour bien différencier ces 2 notions n'hésitez pas...
     
Chargement...