Formation Hypnose

Disclaimer

  • Initiateur de la discussion lilou06
  • Date de début
E
EPHEMERE
Invité
hibou13 à dit:
Diane v

Ce que je veux dire par état naturel c'est car tout le mfonde est parfois dans la lune, tout le monde a déjà effectué une tâche répétitive en mode pilote automatique etc... Tous ces états sont des états d'hypnose.
C'est sur quoi je me fondais pour dire cela Smile
Je pense vous comprendre et je pense qu'il y à un discours peut être trop formel sur l'"état hypnotique" qui est trop totalement assimilé à la transe.
Il se peut que certaine personne ne peuvent y accéder (à la transe), pourquoi pas, cependant cela ne veux pas dire qu'ils ne soient pas sensible aux toutes autres formes de "suggestions" et globalement à la "communication" qui sont déjà de l'hypnose ou du moins tendent à influencer le patient.
Je suis bien d'accord sur le discours trop formel de l'état hypnotique, c'est une chose que j'explique bien à mes clients en leur demandant leur croyance sur l'hypnose au départ.
Les controverses habituelles sur ce forum sont en majorité le manque d'informations de beaucoup de thérapeutes sur l'articulation et la cohérence des techniques, c'est d'ailleurs ce que vous aviez souligné dans un autre post.
 
dbuffault
dbuffault
Membre
messages
239
Points
2 020
Localisation
Enghien-Les-Bains
Je suis également d'accord pour dire qu'il n'y a pas équivalence entre hypnose et transe. On peut avoir de l'hypnose (et des phénomènes hypnotiques forts) sans transe, et l'inverse est sans doute vrai également (je ne me suis pas trop penché sur la question).

Ceci dit, pour réagir au le point soulevé par Marc1963 :
Le problème est là, le fait d'être dans la lune est-ce vraiment être en hypnose. De même, exécuter une tâche de manière automatique est-ce être en hypnose. Nous marchons de manière automatique, nous parlons notre langue de manière automatique, cela voudrait dire que l'on est en permanence en hypnose.
J'ai envie de citer Rossi dans le traité pratique de l'hypnose (p403 dans mon exemplaire) sur la transe ordinaire de tous les jours :
Erickson a décrit l'état "d'attention à la réponse" comme correspondant à la "transe ordinaire de tous les jours", et il utilise fréquemment cette forme naturelle d'absorption comme il utiliserait la transe. Même sans induction formelle à la transe, le patient deviendra si absorbé par ce que dit Erickson qu'il se demandera plus tard si le thérapeute ne l'a pas plongé en transe sans qu'il s'en rende compte. Des "suggestions" faites pendant que le patient se trouve dans cet état peuvent être aussi efficaces que lors de la transe conventionnelle. Par conséquent, la transe n'a pas besoin d'être induite formellement pour un travail clinique efficace. Les approches cliniques de l'induction, décrites dans cet ouvrage, sont simplement des commodes permettant au thérapeute de favoriser un processus de focalisation vers l'intérieur et d'apprentissage inconscient.
Ce qui nous intéresse en temps que thérapeutes, c'est l'efficacité des suggestions. Savoir si c'est de l'hypnose ou pas est un débat qui pourra être tranché quand on saura exactement ce qu'est l'hypnose.

Donc selon moi tout le monde a la capacité de rentrer dans la "transe ordinaire de tous les jours", donc au minimum un thérapeute peut mettre cette personne dans cet état et faire des suggestions efficaces. C'est selon moi ce qui est important.
 
M
Marc1963
Membre
messages
438
Points
2 460
Bonjour Dbuffault,


D'après toi les scientifiques auraient trouvé une ou plusieurs signatures pour la transe ( attention pas celle que tu nommes ordinaire).
Peux-tu me donner des vraies références scientifiques qui corroboreraient tes dires ?

Très intéressant aussi, tu affirmes qu'il n'y a pas d'équivalence entre transe et hypnose ; alors que juste quelques lignes en dessous, tu dis qu'on ne sait pas ce qu'est l'hypnose.

Plus que les suggestions, je pense que le thérapeute utilise la manipulation.
Malheureusement, il en de même avec la quasi-totalité des hypnotiseurs de spectacle ou de rue. Je dis malheureusement, car quand on va voir de l'hypnose, c'est pour voir de l'hypnose. Quand on va chez le thérapeute c'est pour être soigné, donc si le résultat est là, le patient s'en fout de savoir si ce que le thérapeute appelle hypnose est de l'hypnose ou de la manipulation. Ce devrait être au thérapeute de se poser la question, pourquoi appeler quelque chose qui n'est pas de l'hypnose, hypnose.

Je rappelle que Milton Erickson était connu pour être un grand manipulateur. Je rappelle aussi que Milton Erickson était loin de chercher à mettre tous ses patients en hypnose. Ce qu'il intéressait, c'était d'améliorer l'état de ses patients, c'était un excellent thérapeute. Il ne s'est jamais dit hypnothérapeute et il n'a jamais voulu théorisé ce qu'il faisait, ce sont ses élèves qu'il l'on fait. Peut-être pensaient-ils avoir dépassé le maître !

En ce qui concerne ce que les ericksoniens appellent la transe ordinaire, on peut dire que Richard Bandler et John Grinder avaient raison. En effet, on peut observer cette transe ordinaire quasiment tout le temps. Il suffit de regarder un film, de faire un exercice de math, de regarder un tableau, de lire un livre, etc, etc, etc, pour être dans cette fameuse transe. C'est a se demander quand on n'est pas en transe ordinaire. Il n'y a besoin de personne pour entrer dans quelque chose dont nous sommes déjà dedans. Le thérapeute ne donne même pas les suggestions thérapeutiques appropriées, car c'est l'inconscient du patient qu'il les connait. Le thérapeute se contente de manipuler le patient. Dans le meilleur des cas quand le thérapeute trouve un patient réceptif à l'hypnose, il peut utiliser celle-ci, encore faut-il qu'il sache comment déclencher cette transe qui n'est pas ordinaire.
 
dbuffault
dbuffault
Membre
messages
239
Points
2 020
Localisation
Enghien-Les-Bains
Marc1963 à dit:
D'après toi les scientifiques auraient trouvé une ou plusieurs signatures pour la transe ( attention pas celle que tu nommes ordinaire).
J'ai beau me relire je ne vois pas où j'ai pu laisser supposer ça dans le message ci-dessus.
La seule fois d'après mes souvenirs où j'ai fait référence à une signature de la transe c'était dans ce post.
Marc1963 à dit:
Peux-tu me donner des vraies références scientifiques qui corroboreraient tes dires ?
Du coup non, vu que ce ne sont pas mes dires.

Marc1963 à dit:
Très intéressant aussi, tu affirmes qu'il n'y a pas d'équivalence entre transe et hypnose ; alors que juste quelques lignes en dessous, tu dis qu'on ne sait pas ce qu'est l'hypnose.
Que trouves-tu intéressant? De remarquer qu'il est possible de ne pas avoir assez d'informations pour savoir ce qu'est quelque chose tout en en ayant assez pour savoir ce que ce n'est pas? Par exemple si je demande de deviner à quel objet je pense en donnant comme indice que c'est noir et chaud, tu peux commencer à faire des hypothèses sans savoir exactement à quoi je pense. En revanche tu peux éliminer la neige.
 
M
Marc1963
Membre
messages
438
Points
2 460
Bonsoir Dbuffault,

Si je t'ai bien compris cette fois-ci :

Tu ne peux me donner ni de signature pour la transe (attention pas celle ordinaire), ni de signature pour l'hypnose.
Comment alors peux-tu dire qu'il n'a pas d'équivalent entre l'hypnose et la transe (attention pas celle ordinaire).

Dans ton exemple je sais au moins que c'est noir et que c'est chaud.

Que disent les scientifiques à propos de l'hypnose et et la transe (attention pas celle ordinaire) ?
 
dbuffault
dbuffault
Membre
messages
239
Points
2 020
Localisation
Enghien-Les-Bains
Peux-tu définir "signature"?

Dans la vidéo sur ce lien (il y en a d'autres, et c'est la première que j'ai retrouvée) : cet ouvrage
Il n'y a pas de transe selon la compréhension que j'en ai (et je ne vais pas le définir ici), mais il y a hypnose (car phénomènes hypnotiques).

Voici sur quoi je me base pour dire hypnose <> transe, sans pouvoir définir exactement/scientifiquement/preuve à l'appui, ni hypnose ni transe.

Que disent les scientifiques à propos de l'hypnose et de la transe (attention pas celle ordinaire) selon toi? Tu as l'air calé sur le sujet.
 
M
Marc1963
Membre
messages
438
Points
2 460
Bonsoir Dbuffault,

Pour savoir ce que est une signature par exemple en hypnose.

Il te suffit de lire l'article que nous a présenté Léo

https://www.transe-hypnose.com/sujet/une-signature-de-lhypnose.5114/

Ce qui intéressant ce n'est ni mon point de vue, ni ton point de vue, ni celui des marchands du temple. Par contre, le point de vue des scientifiques est important. La technologie avançant, ils ont découvert une signature, qui malheureusement va à l'encontre des affirmations des hypnothérapeutes (attention, je dis pas thérapeutes ou psychothérapeutes) et les marchands du temple, sans oublier les illuminés et ceux qui ont un ego démesuré.
 
dbuffault
dbuffault
Membre
messages
239
Points
2 020
Localisation
Enghien-Les-Bains
Je l'ai lu l'article, et j'ai d'ailleurs participé à ce post.
Ça va à l'encontre de quelles affirmations de quel(s) hypnothérapeute(s) précisément?
 
M
Marc1963
Membre
messages
438
Points
2 460
dbuffault à dit:
Je l'ai lu l'article, et j'ai d'ailleurs participé à ce post.
Ça va à l'encontre de quelles affirmations de quel(s) hypnothérapeute(s) précisément?
A Tous ceux qui se prétendent hypnothérapeutes et affirment avoir juste 15% d'échec.
A tous ceux qui prétendent que tout le monde peut entrer en hypnose (attention je ne dis pas en transe ordinaire). Comme dit plus haut, on peut se demander à quel moment on est pas en transe ordinaire dans notre vie.
 
L
lilou06
Membre
messages
44
Points
1 320
DianeV à dit:
?! Je comprends rien mais ok ... Pas de réponse a nos questions ni de dialogue..
Bonjour Diane
J ai répondu peut être n as tu pas vu !
D autant plus que la personnalité schizo n est pas compatible effectivement avec l hypnose . En revanche le psychiatre averti de sa consultation ne l en à pas dissuade .... Mystère .
Bonne fêtes !

Éphémère : répondu par mp !
 
DianeV
DianeV
Membre
messages
465
Points
4 860
Age
29
Localisation
Montréal, Québec
C'est vous la professionnelle de l'hypnose, pas sa psychiatre. Comment peut-elle la dissuader d'aller consulter en hypnothérapie si elle ne connait pas ça? C'est comme si une Massothérapeute pourrait se donner le droit de dire à son client de ne pas prendre un médicament x avec un médicaments y...
Et non je n'ai pas pu voir vos réponses car vous dites ne pas vouloir en parler ici! Nous voulions savoir ce qui vous a dissuadé de continuer avec elle, hormis sa schizophrénie.

Et je rajoute que la schizophrénie n'est pas une "personnalité" mais une maladie...
 
L
lilou06
Membre
messages
44
Points
1 320
Et ben il ne s'agit pas de la dissuader mais de savoir que l'hypnose ne peut rien sur un sujet.
Quand à personnalité je me suis mal exprimée.
 
DianeV
DianeV
Membre
messages
465
Points
4 860
Age
29
Localisation
Montréal, Québec
C'est ce que je dis, comment la psychiatre pourrait l'informer sur l'hypnose si elle n'est pas formée en hypnose?
 
P
Philou13
Membre
messages
255
Points
1 960
Je pense que les Psychiatres n'ont pas tous une très bonne image de l'hypnose ...
Par ailleurs Lacan refusait d'admettre même l'hypnose en tant que thérapeutique thérapeutiques ...et "excommuniait" tous les analystes qui n'étaient pas de son avis ...
 
L
lilou06
Membre
messages
44
Points
1 320
DianeV à dit:
C'est ce que je dis, comment la psychiatre pourrait l'informer sur l'hypnose si elle n'est pas formée en hypnose?
Et bien parce que ca me semble logique mais je peux me tromper.

En revanche quand je pose une question ici c'est pour avoir un avis un ressenti mais pas pour avoir l'obligation de me justifier.
 
E
EPHEMERE
Invité
DianeV à dit:
Et je rajoute que la schizophrénie n'est pas une "personnalité" mais une maladie...
Ben moi je dirais le contraire, une pathologie n'est pas une maladie, dans le cas présent je parlerais donc de "personnalité", tout comme la dépression qui représente un état d'être mais pas une maladie... le langage courant déforme les choses.

Comme ceux qui disent que l'hypnose EST la thérapie, faute de langage, l'hypnose est un outil qui permet la communication avec l'inconscient...mais n'est pas la thérapie en elle même, ceux qui affirment le contraire sont des charlatans!
 
dbuffault
dbuffault
Membre
messages
239
Points
2 020
Localisation
Enghien-Les-Bains
Je suis d'accord avec EPHEMERE pour dire que l'hypnose n'est pas la thérapie. C'est un outil à la disposition du thérapeute qui doit l'utiliser quand c'est nécessaire et avec à mon avis un certain talent pour obtenir une amélioration de l'état de la personne qui vient le consulter. Si seul l'état d'hypnose était curateur, toutes les personnes qui étaient mises sous hypnose dans la rue s'en porteraient mieux.

Concernant l'emploi du terme charlatan, je n'irai pas jusque là.
Le charlatan a l'intention de tromper.
wikipedia à dit:
Un charlatan est une personne qui pratique l'imposture, ou un jeu de dupes envers autrui, grâce à des trucages, des déformations de la réalité (par exemple via l'exploitation de biais cognitif), ou des falsifications, en vue de gagner sa confiance, généralement pour obtenir de l'argent ou tout autre avantage.
En fait ça se rapproche de l'escroquerie.
Ce qui n'est pas le cas d'une personne qui donnerait des informations erronées en toute bonne foi.

Comme les mots ont leur importance, il vaut mieux être précis.
 
E
EPHEMERE
Invité
dbuffault à dit:
Je suis d'accord avec EPHEMERE pour dire que l'hypnose n'est pas la thérapie. C'est un outil à la disposition du thérapeute qui doit l'utiliser quand c'est nécessaire et avec à mon avis un certain talent pour obtenir une amélioration de l'état de la personne qui vient le consulter. Si seul l'état d'hypnose était curateur, toutes les personnes qui étaient mises sous hypnose dans la rue s'en porteraient mieux.

Concernant l'emploi du terme charlatan, je n'irai pas jusque là.
Le charlatan a l'intention de tromper.
Sur ce forum pourtant, ce que lis ressemble souvent à de la tromperie...
wikipedia à dit:
Un charlatan est une personne qui pratique l'imposture, ou un jeu de dupes envers autrui, grâce à des trucages, des déformations de la réalité (par exemple via l'exploitation de biais cognitif), ou des falsifications, en vue de gagner sa confiance, généralement pour obtenir de l'argent ou tout autre avantage.
En fait ça se rapproche de l'escroquerie.
Ce qui n'est pas le cas d'une personne qui donnerait des informations erronées en toute bonne foi.
C'est encore pire, cela confirme une immaturité totale, une irresponsabilité de l'individu qui cherche seulement une recherche de pouvoir à travers l'autre...

Comme les mots ont leur importance, il vaut mieux être précis.
 
dbuffault
dbuffault
Membre
messages
239
Points
2 020
Localisation
Enghien-Les-Bains
Donc pour vous il est pire de fauter sans le vouloir qu'exprès.
Il vaut donc mieux blesser quelqu'un intentionnellement que par inadvertance, c'est bien ça?
 
E
EPHEMERE
Invité
dbuffault à dit:
Donc pour vous il est pire de fauter sans le vouloir qu'exprès.
Il vaut donc mieux blesser quelqu'un intentionnellement que par inadvertance, c'est bien ça?
Non ce ne n'est pas du tout de ce j'ai dit, je parle de ce sur je lis sur ce forum et des questions posées par certains thérapeutes qui pensent encore que l'hypnose EST la thérapie, et que leur seul travail est d'apprendre des techniques de spectacle, c'est là où je me pose des questions sur ce thérapeute et son besoin de reconnaissance...
 
M
mindy
Membre
messages
563
Points
1 790
Pour la majorité des messages je trouve que les gens font bien la distinction entre l'hypnose de spectacle et l'hypnose thérapeutique, sauf parfois quelques personnes qui ont appris 2-3 inductions et qui demandent un conseil pour aider un proche. Dans ce cas oui même si ça part d'une bonne intention ça peut nuire à autrui. Pour le reste la distinction me semble bien faite.
 
dbuffault
dbuffault
Membre
messages
239
Points
2 020
Localisation
Enghien-Les-Bains
Oui j'ai lu également ce genre de messages ici ou là, mais je trouve qu'ils sont quand même rares et bien à la marge.
Qu'il y ait des personnes qui ont besoin de reconnaissance, c'est vrai dans toutes les profession, et la thérapie n'échappe pas à la règle.
 
E
EPHEMERE
Invité
mindy à dit:
Pour la majorité des messages je trouve que les gens font bien la distinction entre l'hypnose de spectacle et l'hypnose thérapeutique, sauf parfois quelques personnes qui ont appris 2-3 inductions et qui demandent un conseil pour aider un proche. Dans ce cas oui même si ça part d'une bonne intention ça peut nuire à autrui. Pour le reste la distinction me semble bien faite.
Vous faites là même erreur que les débutants, avoir 2 ou 3 inductions de plus, depuis quand une induction permet de traiter un problème de fond?

Et votre réponse confirme bien mon message précédent et votre difficulté à répondre à mon nouveau topic...
 
M
mindy
Membre
messages
563
Points
1 790
EPHEMERE à dit:
Vous faites là même erreur que les débutants, avoir 2 ou 3 inductions de plus, depuis quand une induction permet de traiter un problème de fond?
Où ai-je écrit cela?
 
E
EPHEMERE
Invité
mindy à dit:
EPHEMERE à dit:
Vous faites là même erreur que les débutants, avoir 2 ou 3 inductions de plus, depuis quand une induction permet de traiter un problème de fond?
Où ai-je écrit cela?
Votre message de 14h16 allait dans ce sens pour moi...
 
M
mindy
Membre
messages
563
Points
1 790
mindy à dit:
Pour la majorité des messages je trouve que les gens font bien la distinction entre l'hypnose de spectacle et l'hypnose thérapeutique, sauf parfois quelques personnes qui ont appris 2-3 inductions et qui demandent un conseil pour aider un proche. Dans ce cas oui même si ça part d'une bonne intention ça peut nuire à autrui. Pour le reste la distinction me semble bien faite.
Quand vous lisez ça vous comprenez que je dis qu'une induction permet de traiter un problème de fond?
 
DianeV
DianeV
Membre
messages
465
Points
4 860
Age
29
Localisation
Montréal, Québec
Le schizophrénie est un dérèglement des neurotransmetteurs du cerveau, au même titre que le diabète de type 2 est un dérèglement de la production et de la sensibilité à l'insuline. Le diabète est-il considéré comme une personnalité??
 
E
EPHEMERE
Invité
DianeV à dit:
Le schizophrénie est un dérèglement des neurotransmetteurs du cerveau, au même titre que le diabète de type 2 est un dérèglement de la production et de la sensibilité à l'insuline. Le diabète est-il considéré comme une personnalité??
Tu compares donc cette pathologie avec le diabète ... ben pas moi! Pourquoi pas la dépression tant que tu y es...
Dans les pathologies tout est dérèglement, sauf que le diabète n'est pas d'incidence psychologique...
 
M
mindy
Membre
messages
563
Points
1 790
C'est souvent une histoire d'écoles: un généticien considèrera que la génétique joue un rôle majeur, un psychologue spécialisé dans les thérapies familiales y verra peut-être des troubles de la communication entre différents membres de la famille, un spécialiste en imagerie cérébrale y verra des zones cérébrales dont le fonctionnement est altéré, un biologiste y verra des déséquilibres des neurotransmetteurs... Personne n'a pour l'heure vraiment raison ou vraiment tort.

On peut aussi y voir un patrimoine génétique propice que l'environnement (société, pesticides, métaux lourds, alimentation, traumatismes...) va activer, le multifactoriel me semble la piste la moins risquée, elle permet de ne rien mettre de côté du fait des croyances du thérapeute.
 
DianeV
DianeV
Membre
messages
465
Points
4 860
Age
29
Localisation
Montréal, Québec
Ben la dépression est également une maladie...
La schizophrénie est génétique, si tu ne l'as pas dans tes gènes tu ne peux pas la développer. Et le déclencheur peut autant être un choc émotionnel minime comme le départ à l'extérieur de la ville natale pour les études qu'un décès d'un proche.
 
S'inscrire maintenant déjà 37 470 membres
Haut