Une "signature" de l'hypnose?

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Leo Lavoie, 4 Octobre 2012.

  1. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Par quelqu'un qui déclare qu'il est estimé que 25% des gens ne sont pas hypnotisables? Qu'en pensez vous?

    http://www.sciencedaily.com/releases/20 ... 195139.htm
     
  2. Désolée j'ai pas lu l'article, mais d'une autre source j'ai entendu dire que ce pourcentage était de 3 à 5 % maxi.
     
  3. DianeV

    DianeV

    Inscrit:
    6 Août 2009
    S'ils ne sont pas hypnotisables ça veut dire qu'ils ne dorment pas et ne sont jamais dans la lune non plus?? *sarcasme*
    Franchement, faut faire attention aux termes... Y'a une différence entre pas hypnotisable et moins enclins à entrer sous hypnose.
     
  4. dbuffault

    dbuffault

    Inscrit:
    23 Février 2012
    Pour les paresseux, voici la version française de l'article.
    Je trouve que cette étude est un peu étrange.
    Il faut savoir s'ils ne peuvent pas être hypnotisés ou si ils ont une aptitude faible (et donc non nulle) d'être hypnotisée.
    Pour une étude scientifique, c'est un peu léger le terme estime. Il constate qu'il a des difficultés à hypnotiser 1/4 de ses patients environ ( :? ), et en conclue donc que ce n'est pas parce qu'il s'y est peut-être mal pris avec ceux-ci, mais parce qu'ils ne sont pas hypnotisables... bah oui bien sûr suis-je bête.
    Je ne connais pas assez le mode de fonctionnement du cerveau pour juger de cette recherche, en revanche je suis plus chez mes patients sur un petit 5% qui partent plus difficilement lors de la première séance.
    Leur notion d'hypnotisabilité mériterait d'être plus expliquée, mais peut-être l'est elle dans l'étude et pas dans ces deux articles de presse.
     
  5. Je pense, sans rentrer dans les détails neurochimiques du cerveau, que les résistances volontaires ou involontaires (inconscientes) voire les deux, chez certains individus les rendent imperméables à se laisser aller en état hypnotique d'une façon définitive, ce qui amène ce pourcentage quand même plus proche des 3/4 % que des 25%...
     
  6. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Il serait plus convenable de dire que sa méthode d'induction était efficace sur 75 % des sujets.

    On n'en connait d'ailleurs rien et si c'était toujours la même.

    Un sujet peut se montrer réceptif à une forme d'induction et pas à une autre.

    Néanmoins on constate de fortes différences entre les sujets. Certaines personnes sont en hypnose immédiatement, et si vous faites la même chose avec une autre, il faudra bien plus de temps ou carrément échouer.
     
  7. undy

    undy

    Inscrit:
    26 Mai 2011
    Je pense que le problème a été discrètement, mais efficacement éliminé lorsqu'est survenu "Hypnosis is described as".
    Autrement dit, c'est UNE vision de l'hypnose (pas forcément expliquée de façon aussi détaillée que vous le voudriez) qui est mentionnée, ils ont bien évité le piège de parler d'hypnose en laissant la croyance populaire interpréter ça comme elle voudrait.
    Dans leur contexte de travail, c'est un effort sans doute suffisant.
     
  8. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Vous n'êtes pas partisan de l'effort, Undy ?
     
  9. Marc1963

    Marc1963

    Inscrit:
    2 Juin 2011
    Salut Léo,


    Félicitations, Je vois que tu es un des rares membres du forum qui te pose des questions sur la réceptivité de l'hypnose et que tu es prêt à étudier sérieusement les différents sons de cloches. C'est comme cela que l'on progresse. Ce n'est sûrement pas en s'illusionnant en faisant correspondre ses résultats à une théorie qui conforte notre ego que l'on peut progresser.
     
  10. Je ne pense pas, puisque d'autres ont des échos différents, donc certains se posent également la question... après c'est juste votre perception qui fait que vous focalisez votre attention sur une personne dont Léo en l'occurrence...
     
  11. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    25% ça me parait énorme, je ne suis pas très à l'aise avec l'anglais mais j'ai survolé (plusieurs fois) l'article, je n'ai pas trouvé les 25%.
    Ca me parait étrange d'autant qu'ils justifient ça avec des données IRM mais je n'ai pas du tout compris le mode opératoire. Le problème avec pas mal d'études c'est qu'on leur fait dire un peu ce que l'on veut. Quel était le protocole, dans quelles conditions, combien de temps, s'est-on adapté aux sujets, a-t-on passé un CD...?
    Juste un exemple: je suis facilement hypnotisable mais si on essaye avec un CD ça ne marche pas ou très mal sur moi.
     
  12. Marc1963

    Marc1963

    Inscrit:
    2 Juin 2011
    Bonjour Prudence,



    Tu parles de ton cas. On ne peut pas faire de statistique sur un cas. :wink:

    Combien as-tu hypnotisé de personnes. Cela se compte-t-il par centaine ou par millième ?
     
  13. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Bonjour,

    Mon cas n'est qu'un exemple concernant un détail possible afin de montrer un facteur qui peut potentiellement participer à expliquer ces résultats. Ce n'est qu'un exemple et pas du tout la base de mon message. La base étant plutôt qu'on n'a pas de détail sur le protocole utilisé et que ça me semble pourtant essentiel de chercher à repérer des facteurs et à les analyser avant de tirer des conclusions peut être hâtives.
    C'est comme dire 90% des Français répondent "non" sans donner la question, ou dire que... "1% des personnes interrogées disent avoir déjà eu des morpions" sans préciser que c'est en présence de leur conjoint ou dans la rue ou si c'est seul dans un cabinet médical... ou un autre exemple, qu'importe: si on n'a pas le cadre, le protocole, les détails de l'expérimentation, comment se faire une idée sur ses conclusions?
     
  14. Hypnopotam

    Hypnopotam

    Inscrit:
    13 Octobre 2012
    le probleme n'est pas de savoir combien de personnes sont refractaires à lhypnose!
    Déja si l'induction est faite par un concombre il a y peu de risque de faire partir quelqu'un en transe, et la on atteindra environ 100 % de réfractaires !
    Certaines patient demandent s'il sont sensibles à l'hypnose avant de venir, le mieux est de répondre qu'il faut tout simplement ......essayer!
    Le patient essaye et donc ne se focalise pas sur le résultat à atteindre , il lache prise légèrement et ensuite le tour est joué pour l'induction. De plus on peut jouer sur pas mal de modalités et sous modalités pour approfondir et pour faire lacher prise vis à vis de personne franchement sous controle.
     
  15. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    oui, par exemple.
     
  16. Papillondenuit

    Papillondenuit

    Inscrit:
    11 Janvier 2013
    Je suis totalement d'accord, quand j'ai fait mon master en phonétique à la Sorbonne à Paris, j'ai eu l'opportunité de suivre des cours de statistique liée à la recherche et on parlait souvent d'échantillon représentative ou pas, un échantillon trop petit donne forcément des résultats qui semblent être trop important si l'on pense à une échelle global, puis n'ayant pas toutes les informations concernant l'étude, forcément l'analyse des résultats peut être faussée, je pense que Prudence a donné des exemples très pertinents à ce propos.

    Je profite pour vous poser une question, qu'est-ce que fait qu'un personne soit moins facilement hypnotisable qu'une autre? Serait-ce un self contrôle trop prononcé? Une incapacité à se laisser aller? La peur de lâcher prise?

    Est-ce qu'une personne réfractaire au début peut au fil des temps "s'assouplir" et devenir plus facilement hypnotisable et est-ce que le contraire aussi peut arriver, genre quelqu'un de très facile à hypnotiser s'endurcir avec les séances?
     
  17. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    [align=justify]
    Merci et effectivement les souvenirs de stat ça m'évoque des trucs. Ça me fait rire les échantillons d'une trentaines de personnes que l'on rencontre souvent, déjà en dessous de 60 ça ne rime à rien.

    Je n'ai jamais entendu parler d'endurcissement, ce qui ne veut pas dire que ça ne pourrait pas exister. Si l'hypnotiseur ne cherche pas le confort de l'hypnotisé (ou qu'il fait des erreurs ou pas de pot genre visualisation alors que phobie...), enfin bref si l'expérience est désagréable il ne serait pas étonnant que la personne refuse de recommencer, ou si elle ne refuse pas verbalement, qu'elle soit plus tendue, irritable etc.

    Pour le réfractaire qui s'assouplit, oui, ça c'est sûr que ça arrive. On peut dire par exemple que c'est comme une gymnastique, qu'on prend l'habitude, qu'on s'entraîne (Erickson utilisait des sujets qu'il entraînait à l'hypnose). En parlant d'Erickson il a d'ailleurs écrit un article (ou plusieurs) sur justement les profondeurs de transe en hypnose et la différence que l'on devait faire entre hypnose expérimentale et hypnose clinique, l'expérimentale étant bien plus rigoureuse. Il déplorait également que, pour lui, la plupart des études n'étaient pas valables car les sujets n'étaient pas assez entraînés, la transe pas assez profonde etc.

    Pour les facteurs qui peuvent jouer, il y a ceux que tu as cités, mais le lieu, la confiance entre le sujet et l'hypnotiseur, l'expérience ou... comment dire... la maîtrise de l'hypnose de l'hypnotiseur, le protocole, le but, ce que la personne pense et croit savoir sur l'hypnose et sûrement plein d'autres.

     
  18. Papillondenuit

    Papillondenuit

    Inscrit:
    11 Janvier 2013
    Merci pour ta réponse, actuellement je suis en train de lire: "Techniques Secrètes de l'Hypnose" par Pr Kurt Tepperwein je suis au tome 2 où il explique les différentes techniques d'hypnose, moi je me dis que ça a l'air trop simple et je me demande si j'arriverais, d'autant plus que j'imagine que pour devenir un hypnotiseur expérimenté il faut s’entraîner, alors les "sujets" que j'ai à porté de main me disent tous: "oui je peux te laisser t’entraîner sur moi, mais je suis persuadé(e) que personnes n'arriveras jamais à m'hypnotiser", alors déjà que je me dis que ça ne doit pas être si simple que ça en a l'air sur le bouquin, mais en plus ils doutent tous de leur capacité de se laisser aller et un peu aussi de ma capacité à leur mettre en transe.... quoi faire????

    Je crois que je vais ouvrir un autre topique pour poser mes questions!!!
     
  19. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Tu peux utiliser justement cette résistance comme on peut le faire pour relâcher un muscle chez une personne très tendue: si tu le demandes de se relâcher elle ne pourra pas, mais si tu lui demande de se contracter au maximum, encore, encore, et de lâcher d'un coup, wlouf ça va être beaucoup plus détendu qu'au départ.

    Avant de commencer je parle un peu de l'hypnose, et je glisse comme info que tout le monde peut y arriver, que c'est un état naturel que nous connaissons tous même si on ne l'identifie pas comme ça, des exemples en demandant à la personne quand ça lui arrive (je suggère comme exemple avant d'aller dormir ou en regardant la télé), ensuite tu peux faire le "yes set" (poser trois questions dont tu sais pertinemment que la réponse est oui, bateau, genre "tu vas bien? tu es bien installé? tu es prêt?), et par exemple lui dire de se rappeler comment elle se sent quand elle est dans la situation où elle a déjà vécu cette expérience*.

    Les rassurer en leur disant qu'ils pourront être aussi tendus aussi longtemps qu'ils le voudront et qu'il pourront décider de la profondeur de la transe (tu laisses le choix entre deux qui t'arrange, ça évite de remettre en question qu'on va rentrer), qu'il veuillent y entrer profondément ou plus légèrement.

    *Petite note, il faut que l'expérience en question soit un succès de relaxation. J'avais commencé comme ça avec un homme et ça a bloqué, et j'ai eu un doute, il m'avait dit avoir fait de la relaxation, vider les pensées et tout ça, et je lui avais dit de se replacer dans cet état, mais ça bloquait, je lui ai donc demandé de me décrire ce qu'il faisait et là il m'a dit qu'il essayait mais qu'il n'avait jamais réussi à se relaxer comme ça. On est donc reparti complétement sur un autre moment et ça a fonctionné très facilement avec une transe légère.
     
  20. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Mais sinon n'hésite pas à te faire confiance et à leur faire confiance.

    On a tous dû apprendre à marcher, on est tombés, on a rampé, on s'est accroché à des meubles, à des mains, mais au final après toutes ses péripéties et bien maintenant on marche, tellement facilement qu'on n'y fait plus attention, c'est naturel.

    Si c'est pour apprendre, ce que je faisais c'est le cadeau bonux. Tu viens pour un truc, mais le p'tit cadeau en plus ça fait toujours plaisir. Pour moi le cadeau bonux c'est la personne qui t'aide à t'entrainer ou qui essaye par curiosité et c'est quand tu lui mets une découverte de ressource dans ton hypnose. Un truc tout simple tout bateau, préparé avec des "ton inconscient a déjà un cadeau pour toi, tu ne sais pas encore ce que c'est" " il comprend et sais des choses dont tu n'as pas conscience" "tu vas découvrir un endroit où tu te sentiras bien, si bien" "et tu vas savoir que tu peux faire tant de choses, il y a tant de richesses en toi, de créativité..." "et quand tu seras prêt tu vas pouvoir recevoir ce que ton inconscient a préparé pour toi"... ce genre d'idées. Je la prépare avant avec des questions du type "tu veux vivre une expérience extraordinaire"? C'est toujours un petit plus motivant.
     
  21. Papillondenuit

    Papillondenuit

    Inscrit:
    11 Janvier 2013
    je vois ouis.... c'est super tout ça merci pour tous ses conseils je vais lire encore mes bouquins et commencer à créer quelque chose de ce type pour pouvoir démarrer mes entraînements.

    :)
     
  22. mindy

    mindy

    Inscrit:
    23 Août 2009
    Tes messages sont très intéressants Prudence, merci de ta participation sur ce forum et au plaisir de te lire encore !
     
Chargement...
Vous aimerez:
  1. Marc1963
    Réponses:
    8
    Affichages:
    1030