Formation Hypnose

Du paradigme de l'éducation

  • Initiateur de la discussion xorguina
  • Date de début
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
surderien à dit:
xorguina à dit:
surderien à dit:
xorguina à dit:
Dans la marche de l'éveil on peut lire:

Tout d'abord, je m'attacherai
a voir les autres comme mes égaux
puisque nos joies et nos peines sont les mêmes,
je prendrai soin de tous comme de ma propre personne.


Entre les sots qui ne poursuivent que leur intérêt
et l 'être qui recherche l'intêret des autres,
Contemplez le difference !
Entre le sot qui recherche son propre intérêt

et le sage qui recherche l'intérêt des autres

je reste en méditation profondément surderienne...

:shock:

Dans le précieux ornements de la libération on lit sur la marche de l'éveil ces versets :

Le premier est l'antidote quand domine la jalousie...

celui que tu médites est celui de l'orgueil.
Si l'orgueil est prépondérant, à titre de remède, on méditera sur l'échange de soi-même et d'autrui. 8)
Ben moi je crois que j'ai finalement depuis bien longtemps résolu l'énigme bouddhique sans la bouder :

j'entretiens mon propre intérêt à travers l'intérêt des autres

en général, ceux qui pratiquent cette forme de sagesse s'entendent bien

et çà entretient une belle hypnose...

:)
wi à condition que l'intérêt soit dans l'intention de l'échange constructif et pas de celui s'enorgueillir un peu plus...d'où l'attention toute particulière à l'ignorance des méfaits karmiques des émotions . 8)
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Ivan.67 à dit:
Et sur le texte de xorg :
Tout cela me donne le sentiment qu'il faudrait opposer pensée créative et pensée évaluative. Les deux sont utiles, mais n'appartiennent pas au même registre. Et, s'il est possible de trouver des compromis (une infinité même) entre ces deux termes, il n'est jamais possible de faire les deux en même temps....
Merci pour ta coopération à ce texte qui rejoint le sujet initial et à ta compréhension clairement résumée !

Là est toute une éducation a changer et là est l'importance , tjrs à mon avis ,de l'évolution que nous devons effectuer pour notre biens ainsi que celle de nos enfants pour une société reconnaissante, responsable, juste , créative :wink:
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
xorguina à dit:
surderien à dit:
xorguina à dit:
surderien à dit:
xorguina à dit:
Dans la marche de l'éveil on peut lire:

Tout d'abord, je m'attacherai
a voir les autres comme mes égaux
puisque nos joies et nos peines sont les mêmes,
je prendrai soin de tous comme de ma propre personne.


Entre les sots qui ne poursuivent que leur intérêt
et l 'être qui recherche l'intêret des autres,
Contemplez le difference !
Entre le sot qui recherche son propre intérêt

et le sage qui recherche l'intérêt des autres

je reste en méditation profondément surderienne...

:shock:

Dans le précieux ornements de la libération on lit sur la marche de l'éveil ces versets :

Le premier est l'antidote quand domine la jalousie...

celui que tu médites est celui de l'orgueil.
Si l'orgueil est prépondérant, à titre de remède, on méditera sur l'échange de soi-même et d'autrui. 8)
Ben moi je crois que j'ai finalement depuis bien longtemps résolu l'énigme bouddhique sans la bouder :

j'entretiens mon propre intérêt à travers l'intérêt des autres

en général, ceux qui pratiquent cette forme de sagesse s'entendent bien

et çà entretient une belle hypnose...

:)
wi à condition que l'intérêt soit dans l'intention de l'échange constructif et pas de celui s'enorgueillir un peu plus...d'où l'attention toute particulière à l'ignorance des méfaits karmiques des émotions . 8)
cette synchronisation va bien au delà de tout concept réducteur, notamment karmique !

elle est pure hypnose spontanée


( pour ceux qui veulent vraiment y rattacher du concept...interractif et libérateur !)

:p
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
surderien à dit:
xorguina à dit:
surderien à dit:
xorguina à dit:
surderien à dit:
xorguina à dit:
Dans la marche de l'éveil on peut lire:

Tout d'abord, je m'attacherai
a voir les autres comme mes égaux
puisque nos joies et nos peines sont les mêmes,
je prendrai soin de tous comme de ma propre personne.


Entre les sots qui ne poursuivent que leur intérêt
et l 'être qui recherche l'intêret des autres,
Contemplez le difference !
Entre le sot qui recherche son propre intérêt

et le sage qui recherche l'intérêt des autres

je reste en méditation profondément surderienne...

:shock:

Dans le précieux ornements de la libération on lit sur la marche de l'éveil ces versets :

Le premier est l'antidote quand domine la jalousie...

celui que tu médites est celui de l'orgueil.
Si l'orgueil est prépondérant, à titre de remède, on méditera sur l'échange de soi-même et d'autrui. 8)
Ben moi je crois que j'ai finalement depuis bien longtemps résolu l'énigme bouddhique sans la bouder :

j'entretiens mon propre intérêt à travers l'intérêt des autres

en général, ceux qui pratiquent cette forme de sagesse s'entendent bien

et çà entretient une belle hypnose...

:)
wi à condition que l'intérêt soit dans l'intention de l'échange constructif et pas de celui s'enorgueillir un peu plus...d'où l'attention toute particulière à l'ignorance des méfaits karmiques des émotions . 8)
cette synchronisation va bien au delà de tout concept réducteur, notamment karmique !

elle est pure hypnose spontanée


( pour ceux qui veulent vraiment y rattacher du concept...interractif et libérateur !)

:p
héhé, je suis bien contente de le lire....je t'ai tjrs dit que je sentais un désaccord avec la loi du karma ! surtout après avoir étudié tant d'années les textes sacrés , le dharma....

Mais comme tu dis être élève bouddhiste, je désirais que nous en arrivions là ! (pas ce soir )

C'est un paradoxe c'est histoire de karma, comme je l'ai déjà dit,surtout si l'on considère réel le libre choix !

:p 8)

 
I
Intemporelle
Invité
xorguina à dit:
je t'ai tjrs dit que je sentais un désaccord avec la loi du karma ! surtout après avoir étudié tant d'années les textes sacrés , le dharma....

Mais comme tu dis être élève bouddhiste, je désirais que nous en arrivions là ! (pas ce soir )

C'est un paradoxe c'est histoire de karma, comme je l'ai déjà dit,surtout si l'on considère réel le libre choix !
Oulala cette phrase reflète une méconnaissance du bouddhisme.

Il n'y a aucun paradoxe entre le karma et le dharma. :shock:

Je me demande ce que vous avez étudié pendant tant d'années :?

Néanmoins je considère qu'on est totalement hors sujet initial...
 
Ivan Schmitt
Ivan Schmitt
Membre
messages
797
Points
3 260
Localisation
Strasbourg
Encore qu'on puisse relativiser le hors sujet si l'on considère par exemple que la voie bouddhique est un must en matière d'éducation et/ou de maturité émotionnelle.

Personnellement, je ne pense pas (désolé pour les adeptes !) Je rangerais le bouddhisme du coté de la pensée créative, plutôt que du coté de la pensée éducative.

Cela m'évoque un autre problème : celui de Carl Rogers, lorsqu'il affirmait (tout bonnement) "qu'il n'est pas possible d'enseigner".

C'est très dérangeant... même si, quelque part (et je ne sais pas encore très bien où) il avait raison. D'ailleurs, à ce compte là, comment peut-on espérer distinguer le vrai du faux, le bien du mal ? A moins qu'il faille considérer, avec détachement, ou même, renoncement, que tout cela n'existe pas ? N'a pas réellement d'intérêt ?

D'ailleurs je trouve que le même problème se pose au delà d'un certain seuil de spiritualité....
 
I
Intemporelle
Invité
Ivan.67 à dit:
Encore qu'on puisse relativiser le hors sujet si l'on considère par exemple que la voie bouddhique est un must en matière d'éducation et/ou de maturité émotionnelle.
OK si on n'est pas hors sujet, ça me convient...
Donc je suis tout à fait d'accord en matière de maturité émotionnelle... :D ; l'éducation n'est qu'un point de départ et heureusement..
.

Personnellement, je ne pense pas (désolé pour les adeptes !) Je rangerais le bouddhisme du coté de la pensée créative, plutôt que du coté de la pensée éducative.
C'est bien plus que de la pensée créatrice... c'est le but même de notre existence, mais chacun son affinité de philosophie...

Cela m'évoque un autre problème : celui de Carl Rogers, lorsqu'il affirmait (tout bonnement) "qu'il n'est pas possible d'enseigner".
Heu... il a dit ça Carl Rogers ?...

C'est très dérangeant... même si, quelque part (et je ne sais pas encore très bien où) il avait raison. D'ailleurs, à ce compte là, comment peut-on espérer distinguer le vrai du faux, le bien du mal ? A moins qu'il faille considérer, avec détachement, ou même, renoncement, que tout cela n'existe pas ? N'a pas réellement d'intérêt ?
Ben pas d'accord, c'est là où ça coince a priori, on ne se pose plus la question à partir d'un certain seuil de maturité émotionnelle, l'enseignement est une chose, l'intégration une autre...

Si on se pose toujours ce type de question, c'est qu'il y a encore du chemin à parcourir, enfin c'est ce que je pense depuis un moment déjà...cela ne veut pas dire que je suis arrivée au Nirvana mais je sais où je me situe... :D


D'ailleurs je trouve que le même problème se pose au delà d'un certain seuil de spiritualité....

Je ne pense pas du tout comme vous.

Le plus difficile peut être c'est d'intégrer notre monde et la vie spirituelle, alors peut être faut-il faire des sacrifices pour acquérir la profondeur de notre Etre, c'est un choix personnel pas une obligation.
PS : cela me fait penser que j'ai un bouquin que je n'ai jamais réussi à lire dans le passé, peut être suis je prête maintenant, il s'intitule :
La nuit obscure.

Page de couverture :

La nuit obscure " Plus les choses divines sont en soi claires et manifestes, plus elles sont naturellement obscures et cachées à l'âme. Il en est ici comme de la lumière naturelle : plus elle est claire, plus elle éblouit et obscurcit la pupille du hibou ; plus on veut fixer le soleil en face, et plus on éblouit la puissance visuelle et on la prive de lumière ; cette lumière dépasse la faiblesse de l'oeil. De même quand cette divine lumière de la contemplation investit l'âme qui n'est pas encore complètement éclairée, elle produit en elle des ténèbres spirituelles, parce que non seulement elle la dépasse, mais parce qu'elle la prive de son intelligence naturelle et en obscurcit l'acte. Voilà pourquoi saint Denis et d'autres théologiens mystiques appellent cette contemplation infuse un rayon de ténèbres. " Saint Jean de la Croix
 
jeangeneve
jeangeneve
Membre
Pro
messages
2 172
Points
6 410
Localisation
là bas,
D'ailleurs je trouve que le même problème se pose au delà d'un certain seuil de spiritualité....

tiens,

justement la spiritualité, au sens large serais un mal nécessaire ?

quand à la "formation/formatage", ou vois bien que ca marche.
a une situation donnée on réagis avec un choix limité, d'ailleurs bien connus en psychologie clinique.

et puis le savoir c'est quoi, enseigner c'est bien prétentieux...
et puis c'est tellement codifié, protocolé, souvent indigeste...
et pourtant il faut s'y coller si on veux gagner plus...

et puis je me demande un truc la quête du savoir; ensuite cela me permet de dire je sait ?
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Là où il y a la lumière la plus vive, il y a aussi l'ombre la plus profonde

Plus haute est la lune, plus basses sont les ombres du chateau

La nuit des sens, la nuit de l'oubli, le dilemne des mystiques

maniaco dépressifs ?

cyclothymiques ?

Etre alternatif...

la contre partie d'avoir des choix alternatifs

8)


Le désir que l'individu a d'échapper à lui-même

le lie malgré lui à son propre désir

puisque ce désir vient de lui-même.

:shock:


Je suis l'élève de ma propre illusion qui s'élève en moi...

les bouddhistes se sont piégés dans le samsara koanique pseudo-hypnotique :

Ils cherchent le lâcher prise et sont pris dans le lâcher prise à ne plus pouvoir le lâcher

je me dois de lâcher cette illusion qui me captive...

:shock:
 
I
Intemporelle
Invité
Oh Surderien, votre message me fait plonger dans un profond sommeil hypnotique et je ne vais donc pas gâcher cette douce sensation qui m'envahit.

Alors bonne nuit ! :D
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Intemporelle à dit:
Oh Surderien, votre message me fait plonger dans un profond sommeil hypnotique et je ne vais donc pas gâcher cette douce sensation qui m'envahit.

Alors bonne nuit ! :D
Puisse ce profond sommeil hypnotique vous permettre une excellente journée qui s'en suivra.

Alors bonne journée !

:)
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
[quote="Intemporelle

Si on se pose toujours ce type de question, c'est qu'il y a encore du chemin à parcourir, enfin c'est ce que je pense depuis un moment déjà...cela ne veut pas dire que je suis arrivée au Nirvana mais je sais où je me situe... :D [/color]

D'ailleurs je trouve que le même problème se pose au delà d'un certain seuil de spiritualité....


Et bien je pense que tu as aussi du chemin a parcourir surtout là ou tu te penses être !

Je ne pense pas du tout comme vous.

Le plus difficile peut être c'est d'intégrer notre monde et la vie spirituelle, alors peut être faut-il faire des sacrifices pour acquérir la profondeur de notre Etre, c'est un choix personnel pas une obligation.


l'intégration se fait quand tu lacheras tout tes bouquins et qu'enfin tu te poseras les bonnes questions sur la théorie...quand tu seras aussi critique avec ce que tu as l'impression d' apprendre , avec toi même !! qu'avec nous !
[/quote]

PS : cela me fait penser que j'ai un bouquin que je n'ai jamais réussi à lire dans le passé, peut être suis je prête maintenant, il s'intitule :
La nuit obscure.

Page de couverture :

La nuit obscure " Plus les choses divines sont en soi claires et manifestes, plus elles sont naturellement obscures et cachées à l'âme. Il en est ici comme de la lumière naturelle : plus elle est claire, plus elle éblouit et obscurcit la pupille du hibou ; plus on veut fixer le soleil en face, et plus on éblouit la puissance visuelle et on la prive de lumière ; cette lumière dépasse la faiblesse de l'oeil. De même quand cette divine lumière de la contemplation investit l'âme qui n'est pas encore complètement éclairée, elle produit en elle des ténèbres spirituelles, parce que non seulement elle la dépasse, mais parce qu'elle la prive de son intelligence naturelle et en obscurcit l'acte. Voilà pourquoi saint Denis et d'autres théologiens mystiques appellent cette contemplation infuse un rayon de ténèbres. " Saint Jean de la Croix
[/quote]


Alors petite leçon que tu vas pas aimer....le dharma est l' enseignement bouddhiste dont fait partit le karma .


Faut redire que j'avais prévenu que j 'étais responsable de mes paroles mais pas responsable de ta compréhension !!!

Faut dire que tu comprends que ce qui t'arrange, c'est à dire toi même dans l'intention de me discréditer ....ha la jalousie, tjrs elle :roll: c'est pas bon pour ton karma méta, tu n'atteindras pas le nirvana et errera dans le samsara :lol: :twisted:
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Le problème c'est que le dharma, avec le samsara et le nirvana, rajoute une couche de dualité en essayant de monter plus haut...

La cerise sur le gateau ( ou sur le sommet de la pyramide de Maslow) c'est qu'il y a aussi un paradis au dessus de tous ces nuages de non dualité : shambhala !

Reichlen.net)


être boddhisatva c'est bien difficile dans tout çà...

c'est finalement beaucoup plus simple d'oublier qu'on l'est et de lâcher prise !

:)
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Ivan.67 à dit:
Encore qu'on puisse relativiser le hors sujet si l'on considère par exemple que la voie bouddhique est un must en matière d'éducation et/ou de maturité émotionnelle.

Je ne dirais pas que c'est le must, mais celà fait partie d'une éducation que j'ai choisit à l'âge de 27ans et qui m'a beaucoup aidé a me rappeller ma vrai nature (nature du bouddha comme disent les bouddhiste) divine !

Personnellement, je ne pense pas (désolé pour les adeptes !) Je rangerais le bouddhisme du coté de la pensée créative, plutôt que du coté de la pensée éducative.

Les deux ! le bouddhisme est une éducation religieuse pour certains dans plusieurs pays et une phylosophie de vie pour d'autres.
Une créativité dans l'art de l'illusion et de l'héphémère..éducation de l'impermanence .


Cela m'évoque un autre problème : celui de Carl Rogers, lorsqu'il affirmait (tout bonnement) "qu'il n'est pas possible d'enseigner".

C'est très dérangeant... même si, quelque part (et je ne sais pas encore très bien où) il avait raison. D'ailleurs, à ce compte là, comment peut-on espérer distinguer le vrai du faux, le bien du mal ? A moins qu'il faille considérer, avec détachement, ou même, renoncement, que tout cela n'existe pas ? N'a pas réellement d'intérêt ?

Oui c'est le non attachement que l'on devrait intégrer et comme je te l'ai dit, il est plus facile de se détacher de la dualité que de lacher prise sur la vacuité !

D'ailleurs je trouve que le même problème se pose au delà d'un certain seuil de spiritualité....
problème il y a oui....le karma est pour moi un des paradoxes dans le dharma (oui, j'en ai d'autres :lol: )
Comme l'enfer et le paradis ou le nirvana, samasara en est un autre...ainsi que le SOI ! (mais là il vaudrait mieux ouvrir un autre post sur ses paradoxes que je vois pour mieux les partager et en discuter )


Je ne cherche nullement a discréditer le bouddhisme (je ne jetterais pas le bb avec l'eau du bain) ni aucune autre religion .

Pour moi, nous sommes des êtres divins, des êtres spirituels avant tout et nous avons eu le libre choix de nous réincarner ou réssuciter .
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
surderien à dit:
Le problème c'est que le dharma, avec le samsara et le nirvana, rajoute une couche de dualité en essayant de monter plus haut...

exact...quand tu vois que la vacuité n'est aussi qu'illusion , à ne pas s'attacher, alors tu comprends que le samasara et niravana sont de même...illusion :wink:

La cerise sur le gateau ( ou sur le sommet de la pyramide de Maslow) c'est qu'il y a aussi un paradis au dessus de tous ces nuages de non dualité : shambhala !

Reichlen.net)


être boddhisatva c'est bien difficile dans tout çà...

Je n'en ai pas fait le voeux, pourtant celà était mon intention première après mon refuge à mes 27ans .

Je pense que la graine est déjà là automatiquement :wink:


c'est finalement beaucoup plus simple d'oublier qu'on l'est et de lâcher prise !

C'est plus simple de se rappeller qu'on l'est, intégré et de lacher prise pour le pratiquer :D

:)
 
I
Intemporelle
Invité
Juste un message rapide pour Xorguina :

Vos écrits ne correspondent pas à votre sois disant éthique... votre colère, voire votre médisance ne font pas de vous l'Etre que vous dites être... il suffit de vous lire dans vos contradictions et dans votre emportement pour s'en rendre compte.

Sur ce je vous laisse méditer sur ce que vous projetez sur moi quand vous parlez de jalousie... hum... c'est étrange cette pensée... je pense qu'elle vous appartient et l'a projeter soulage votre conscience...


PS : Quant à la philosphie Bouddhiste, merci mais je sais ce qu'est le Karma et le Dharma... je ne parle pas dans le vide... :D
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Intemporelle à dit:
Juste un message rapide pour Xorguina :

Vos écrits ne correspondent pas à votre sois disant éthique... votre colère, voire votre médisance ne font pas de vous l'Etre que vous dites être... il suffit de vous lire dans vos contradictions et dans votre emportement pour s'en rendre compte.

Sur ce je vous laisse méditer sur ce que vous projetez sur moi quand vous parlez de jalousie... hum... c'est étrange cette pensée... je pense qu'elle vous appartient et l'a projeter soulage votre conscience...


PS : Quant à la philosphie Bouddhiste, merci mais je sais ce qu'est le Karma et le Dharma... je ne parle pas dans le vide... :D
Un message rapide pour exprimer l'ignorance de toutes mes émotions (colère, mépris, jalousie ect) qui me font attaquer xorguina et m 'en justifier....

Oui méta, j'ai bien compris ta souffrance et j'en suis désolée pour toi...je compatit et te souhaite de dépasser ton ignorance :D
 
I
Intemporelle
Invité
Vos propos confirment bien encore une fois votre Etat d'être...

J'espère que vous trouverez la voie que vous cherchez tant !

Sur ce je ne répondrais plus à vos attaques, c'est plutôt vampirisant. :?
 
Ivan Schmitt
Ivan Schmitt
Membre
messages
797
Points
3 260
Localisation
Strasbourg
Intemporelle à dit:
Ivan.67 à dit:
Personnellement, je ne pense pas (désolé pour les adeptes !) Je rangerais le bouddhisme du coté de la pensée créative, plutôt que du coté de la pensée éducative.
C'est bien plus que de la pensée créatrice... c'est le but même de notre existence, mais chacun son affinité de philosophie...
Oui, pourquoi pas...

Cela m'évoque un autre problème : celui de Carl Rogers, lorsqu'il affirmait (tout bonnement) "qu'il n'est pas possible d'enseigner".
Heu... il a dit ça Carl Rogers ?...
Si si il l'a fait. Dans un exposé qui a fait scandale, d'ailleurs....

C'est très dérangeant... même si, quelque part (et je ne sais pas encore très bien où) il avait raison. D'ailleurs, à ce compte là, comment peut-on espérer distinguer le vrai du faux, le bien du mal ? A moins qu'il faille considérer, avec détachement, ou même, renoncement, que tout cela n'existe pas ? N'a pas réellement d'intérêt ? [/color]
Ben pas d'accord, c'est là où ça coince a priori, on ne se pose plus la question à partir d'un certain seuil de maturité émotionnelle, l'enseignement est une chose, l'intégration une autre...
;-) Pas d'accord non plus : je pense justement que le questionnement est sans fin. La maturité émotionnelle permet un certain nombre de réponses, une sorte de stabilité dans l'immensité de ce questionnement, voilà tout. Bref... la sagesse.

Si on se pose toujours ce type de question, c'est qu'il y a encore du chemin à parcourir, enfin c'est ce que je pense depuis un moment déjà...cela ne veut pas dire que je suis arrivée au Nirvana mais je sais où je me situe... :D
Oui, moi aussi je sais ou me situer. Ne vous trompez pas sur mon questionnement. Il est peut-être plus pur que vous ne le pensez...

D'ailleurs je trouve que le même problème se pose au delà d'un certain seuil de spiritualité....
Je ne pense pas du tout comme vous.
Le plus difficile peut être c'est d'intégrer notre monde et la vie spirituelle, alors peut être faut-il faire des sacrifices pour acquérir la profondeur de notre Etre, c'est un choix personnel pas une obligation.
Vous avez raison : c'est surement difficile d'intégrer la spiritualité dans notre monde, mais je ne pense pas que cela nécessite des sacrifices, parce que, pour moi, si elle nécessite des sacrifices, ce n'est plus de la spiritualité. Bon, je pense aussi que j'ai une définition un peu particulière de la spiritualité... en tout cas, je l'imagine particulièrement intégrative.
Bonne lecture, pour le reste. Vous nous en parlerez !

Si encore une chose : voyez-vous, la vraie spiritualité, je l'assimile à la sagesse. Etes-vous d'accord avec ça ?
 
Ivan Schmitt
Ivan Schmitt
Membre
messages
797
Points
3 260
Localisation
Strasbourg
jeangeneve à dit:
D'ailleurs je trouve que le même problème se pose au delà d'un certain seuil de spiritualité....

tiens,

justement la spiritualité, au sens large serais un mal nécessaire ?

quand à la "formation/formatage", ou vois bien que ca marche.
a une situation donnée on réagis avec un choix limité, d'ailleurs bien connus en psychologie clinique.
C'est surement ce que dénonçais Carl Rogers
et puis le savoir c'est quoi, enseigner c'est bien prétentieux...
espérons que pas toujours.... Mais c'est vrai, il y a surement de ça
et puis c'est tellement codifié, protocolé, souvent indigeste...
et pourtant il faut s'y coller si on veux gagner plus...

et puis je me demande un truc la quête du savoir; ensuite cela me permet de dire je sait ?
ça, je viens juste de répondre dans mon précédent post
 
Ivan Schmitt
Ivan Schmitt
Membre
messages
797
Points
3 260
Localisation
Strasbourg
surderien à dit:
les bouddhistes se sont piégés dans le samsara koanique pseudo-hypnotique :

Ils cherchent le lâcher prise et sont pris dans le lâcher prise à ne plus pouvoir le lâcher

je me dois de lâcher cette illusion qui me captive...

:shock:
Je n'en attendais pas tant d'un élève bouddhiste ! ;-)
Je ne me trompais donc pas complètement ?
 
I
Intemporelle
Invité
Ivan.67 à dit:
Bonne lecture, pour le reste. Vous nous en parlerez !
Heu... vous parlez de quoi exactement ?...

Si encore une chose : voyez-vous, la vraie spiritualité, je l'assimile à la sagesse. Etes-vous d'accord avec ça ?
Ben au premier abord je dirais oui , mais c'est quoi la sagesse pour vous ? ...
 
Ivan Schmitt
Ivan Schmitt
Membre
messages
797
Points
3 260
Localisation
Strasbourg
xorguina à dit:
Ivan.67 à dit:
Encore qu'on puisse relativiser le hors sujet si l'on considère par exemple que la voie bouddhique est un must en matière d'éducation et/ou de maturité émotionnelle.

Je ne dirais pas que c'est le must, mais celà fait partie d'une éducation que j'ai choisit à l'âge de 27ans et qui m'a beaucoup aidé a me rappeller ma vrai nature (nature du bouddha comme disent les bouddhiste) divine !

Personnellement, je ne pense pas (désolé pour les adeptes !) Je rangerais le bouddhisme du coté de la pensée créative, plutôt que du coté de la pensée éducative.

Les deux ! le bouddhisme est une éducation religieuse pour certains dans plusieurs pays et une phylosophie de vie pour d'autres.
Une créativité dans l'art de l'illusion et de l'héphémère..éducation de l'impermanence .


Cela m'évoque un autre problème : celui de Carl Rogers, lorsqu'il affirmait (tout bonnement) "qu'il n'est pas possible d'enseigner".

C'est très dérangeant... même si, quelque part (et je ne sais pas encore très bien où) il avait raison. D'ailleurs, à ce compte là, comment peut-on espérer distinguer le vrai du faux, le bien du mal ? A moins qu'il faille considérer, avec détachement, ou même, renoncement, que tout cela n'existe pas ? N'a pas réellement d'intérêt ?

Oui c'est le non attachement que l'on devrait intégrer et comme je te l'ai dit, il est plus facile de se détacher de la dualité que de lacher prise sur la vacuité !

D'ailleurs je trouve que le même problème se pose au delà d'un certain seuil de spiritualité....
problème il y a oui....le karma est pour moi un des paradoxes dans le dharma (oui, j'en ai d'autres :lol: )
Comme l'enfer et le paradis ou le nirvana, samasara en est un autre...ainsi que le SOI ! (mais là il vaudrait mieux ouvrir un autre post sur ses paradoxes que je vois pour mieux les partager et en discuter )


Je ne cherche nullement a discréditer le bouddhisme (je ne jetterais pas le bb avec l'eau du bain) ni aucune autre religion .

Pour moi, nous sommes des êtres divins, des êtres spirituels avant tout et nous avons eu le libre choix de nous réincarner ou réssuciter .
Je crois que vous soulignez quelques points qui m'ont également intrigué.
La dualité, en outre, est certainement un leurre. Je pense que tout est multifactoriel... mais, partant de là on a le choix : on peut passer de 2 (dualité) à 3, ce qu'en science occulte par exemple, on appelle le ternaire. Et pas besoin d'aller jusqu'à l'occultisme : ça, moi, surmoi. (freud) Ou encore : enfant, adulte, parent (at) Et, ça reste vrai pour la gestalt thérapie (si l'on ajoute la frontière contact) ou la psychologie jungienne (si l'on ajoute la persona)... Pourquoi 3 instances ? Parce que la troisème vient toujours "noyer le poisson". Avec 2 instances, le système serait simple, mais il y a cette troisième instance qui interragit et qui permet d'écrire bien des livres.
Bah... si la réalité est multifactorielle, je préfère 2 instances pour m'expliquer les choses.... (si ça se trouve, ça évite même les paradoxes) Et cela, même si le système duel n'est qu'une image simpliste d'une réalité bien plus complexe...
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Ivan.67 à dit:
xorguina à dit:
Ivan.67 à dit:
Encore qu'on puisse relativiser le hors sujet si l'on considère par exemple que la voie bouddhique est un must en matière d'éducation et/ou de maturité émotionnelle.

Je ne dirais pas que c'est le must, mais celà fait partie d'une éducation que j'ai choisit à l'âge de 27ans et qui m'a beaucoup aidé a me rappeller ma vrai nature (nature du bouddha comme disent les bouddhiste) divine !

Personnellement, je ne pense pas (désolé pour les adeptes !) Je rangerais le bouddhisme du coté de la pensée créative, plutôt que du coté de la pensée éducative.

Les deux ! le bouddhisme est une éducation religieuse pour certains dans plusieurs pays et une phylosophie de vie pour d'autres.
Une créativité dans l'art de l'illusion et de l'héphémère..éducation de l'impermanence .


Cela m'évoque un autre problème : celui de Carl Rogers, lorsqu'il affirmait (tout bonnement) "qu'il n'est pas possible d'enseigner".

C'est très dérangeant... même si, quelque part (et je ne sais pas encore très bien où) il avait raison. D'ailleurs, à ce compte là, comment peut-on espérer distinguer le vrai du faux, le bien du mal ? A moins qu'il faille considérer, avec détachement, ou même, renoncement, que tout cela n'existe pas ? N'a pas réellement d'intérêt ?

Oui c'est le non attachement que l'on devrait intégrer et comme je te l'ai dit, il est plus facile de se détacher de la dualité que de lacher prise sur la vacuité !

D'ailleurs je trouve que le même problème se pose au delà d'un certain seuil de spiritualité....
problème il y a oui....le karma est pour moi un des paradoxes dans le dharma (oui, j'en ai d'autres :lol: )
Comme l'enfer et le paradis ou le nirvana, samasara en est un autre...ainsi que le SOI ! (mais là il vaudrait mieux ouvrir un autre post sur ses paradoxes que je vois pour mieux les partager et en discuter )


Je ne cherche nullement a discréditer le bouddhisme (je ne jetterais pas le bb avec l'eau du bain) ni aucune autre religion .

Pour moi, nous sommes des êtres divins, des êtres spirituels avant tout et nous avons eu le libre choix de nous réincarner ou réssuciter .
Je crois que vous soulignez quelques points qui m'ont également intrigué.
La dualité, en outre, est certainement un leurre. Je pense que tout est multifactoriel... mais, partant de là on a le choix : on peut passer de 2 (dualité) à 3, ce qu'en science occulte par exemple, on appelle le ternaire. Et pas besoin d'aller jusqu'à l'occultisme : ça, moi, surmoi. (freud) Ou encore : enfant, adulte, parent (at) Et, ça reste vrai pour la gestalt thérapie (si l'on ajoute la frontière contact) ou la psychologie jungienne (si l'on ajoute la persona)... Pourquoi 3 instances ? Parce que la troisème vient toujours "noyer le poisson". Avec 2 instances, le système serait simple, mais il y a cette troisième instance qui interragit et qui permet d'écrire bien des livres.
Bah... si la réalité est multifactorielle, je préfère 2 instances pour m'expliquer les choses.... (si ça se trouve, ça évite même les paradoxes) Et cela, même si le système duel n'est qu'une image simpliste d'une réalité bien plus complexe...
Plus un organisme est évolué, plus il est multifactoriel ( multiorganes et multiples fonctions)

Je me faisais le réflexion ce soir, en baladant avec mon chien, que la solution pour se sortir de la dualité de la vie était le multi-factoriel ou le monoénergétique...

Mon chien d'ailleurs ne se pose pas de question existentielle : il profite de tout...

:)

La revue 3ème millénaire actuellement en kiosque traite "de la personne à l'impersonnel" Qu'est-ce que l'individu ?

Il y est principalement question de la conscience et de la dualité.

http://eveilphilosophie.canalblog.com/a ... index.html

8)
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Paradoxe de la dualité relative ? tiens , regarde !


 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Sacré beau texte non ? sacré belle éducation non ?


Accepter vous ?
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Ivan, Surderien ,

Il y a audelà encore....celle de l'analyse de la nature des phénomènes ...

" audelà de l'unicité et de la multiplicité"

Donc nous avons là encore une preuve qui réfute la réalité....
 
I
Intemporelle
Invité
surderien à dit:
Mon chien d'ailleurs ne se pose pas de question existentielle : il profite de tout...
J'adore... :D et c'est bien vrai !
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Parce que tu aimes le relativité et pour essayer de faire court ; quand on voit que l'on est rien c'est la sagesse et quand on voit que l'on est tout c'est l'amour :D
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque

Petite parenthèse sur mon éducation bouddhiste..le début de la vidéo c'est le bost ou se passe les retraites en auvergnes et à la fin c'est dhagpo kagyu ling en dordogne, ma lignée...

Ca me fait plaisir et me rends un peu nostalgique de voir cette vidéo, j'y retrouve des lamas et personnes connues dont certaines plus de ce monde.

 
Vous aimerez:
Nouveaux messages
S'inscrire maintenant déjà 37 470 membres
Haut