Echec de l'hypnose. Une alternative?

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par aqouel, 24 Septembre 2013.

  1. aqouel

    aqouel

    Inscrit:
    24 Septembre 2013
    Bonjour à tous,

    J'ai été voir différents praticiens (tous formés à l'ARCHE, donc supposés sérieux) pour un problème encré en moi depuis mon enfance (j'ai 30 ans). Au total, je dois approcher la vingtaine de séance pour un résultat nul. Y aurait-il une technique plus radicale? Je pense à l'hypnose qu'on qualifie de spectacle. Je me dis que si quelqu'un arrive à me plonger dans une transe tellement profonde que je ne me rendrais compte de rien, et à s'adresser à mon inconscient, ça pourrait avoir des effets bénéfiques.

    Je suis ouvert à toutes autres propositions car je suis au bout du rouleau.

    Merci.
     
  2. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    L'hypnose n'est pas la seule solution pour aider, c'est un outil parmi d'autres.

    L'autre jour j'ai une cliente que je n'ai pas pu faire tomber en transe, il nous restait assez peu de temps et la prochaine fois j'essayerai une ou plusieurs autres méthodes. Une idée peut être de te rappeler et te replonger dans une expérience de transe spontanée: tu sais comme quand tu marches/conduis et que tu arrives à destination sans savoir comment, s'en t'en rappeler.

    Sinon ton inconscient il est toujours là, pas besoin d'être en transe pour qu'il capte tout. D'autres approches pourraient peut être t'aider en fonction de ton problème. En tout cas bon courage pour la suite.
     
  3. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Bonjour aquel

    tout dépend de ton problème encré en toi pour choisir comment l'aborder et choisir la meilleure méthode pour l'aborder...

    8)
     
  4. thérapie29

    thérapie29

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Salut Aqoel.
    On ne peut partir sur les bases que tu demandes, sinon ça fait FLOP (relie la signature de Prudence attentivement; c'est pas d'elle mais on le lui a répété dans son groupe de parole... :lol: :lol: :lol: :lol: ) . Le changement dépend de toi uniquement.

    La transe profonde n'est pas + ou - efficace et cette profondeur dépend de TA capacité à y accéder. Il n'y a pas de suggestibilité accrue en fonction de la profondeur. est ce que ton inconscient voudra collaborer? On ne sait pas.
    Pour changer, il faut changer et c'est loin d'être facile en effet, mais aucun "pouvoir", personne".. ne pourra le faire à ta place.
    Le spectacle, ben c'est du spectacle, la thérapie c'est le changement.
    L'hypnose est un catalyseur de changement spontané que TU entreprendras .
    On a besoin des autres et on doit tout faire tout seul.
    Doutrelune il dit comment déjà, Prudence? Passer de v.....r à a....r?
    Voilou.
     
  5. Moi ce qui m'étonne, c'est pourquoi avoir contacté que des praticiens de l'Arche ?...

    Et ce n'est pas une hypnose profonde qui sera plus efficace pour une thérapie.

    Je pense qu'il faudrait revoir vos attentes dans la thérapie hypnotique.
    A moins que vos divers thérapeutes vous ont dit qu'au bout de 3 séances, tout serait rentré dans l'ordre.

    L'hypnose de spectacle n'est pas de l'hypnose thérapeutique...
     
  6. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    alors c'est qu'ils savent faire de l'hypnose mais qu'ils ne savent pas assez pourquoi vous allez mal et ce qu'il faudrait faire pour vous aider à aller mieux...

    je vous recontacte en mp pour quelques questions perso.
     
  7. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    +1 avec Thérapie29 quand il explique que la profondeur de la transe n'est pas la solution.

    Pour la signature, effectivement ce n'est pas de moi, le problème c'est que je n'ai pas pu en trouver l'auteur de manière sûre (elle a été attribuée à Marc Aurèle à tort, il y a aussi une version différente chez les AA, mais pas d'origine établie), du coup j'ai fait des légères modifications.

    Pour Doutrelugne, tu me files une colles. Je ne resitue pas l'idée (et du coup pas la phrase).
     
  8. Gaelic

    Gaelic

    Inscrit:
    13 Juillet 2007
    Si vous avez fait 20 séances pour un résultat nul, vous avez au moins appris qu'il faut faire quelque chose de complétement différent.

    Essayez un autre thérapeute, ou même changez de méthode thérapeutique. Il y a plein de thérapies brèves qui peuvent (peut-être) vous aider :
    EMDR, systémique, stratégique, EFT, psycho-corporelle, respiration holotropique, etc...
     
  9. thérapie29

    thérapie29

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Passer de "visiteur" à "acteur" de son problème!
     
  10. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Aaaaah! Du Touriste au Client!
     
  11. Philou13

    Philou13

    Inscrit:
    13 Décembre 2012
    Quelques réflexions à l'emporte piece ....

    On m'a toujours appris en thérapie que ce n'est pas en faisant plus ou mieux quelque chose qui ne marche pas que ça marchera ...
    20 séances de thérapie brève ça me parait ........beaucoup ??
    comme disais M. Cola Pepsi :"Think Different"
    Il m'est par ailleurs arrivé également de ne pas avoir l'impression d'hypnotiser mon patient mais j'ai réussi suffisemment à lui embrouiller les boyaux de la tête pour que le changement s'accomplisse ..A contrario j'ai été très content de certaines hypnoses qui n'ont amené à rien ....
    La profondeur de l'hypnose est très difficile à juger (d'après mon formateur spécialiste en transe profonde qui nous a enseigné avoir été obligé de faire appel à des tiers hypnotisés pour juger d'une transe somnambulique ..)
    La légende dit qu'Erickson hypnotisait son chauffeur avant de faire un long trajet en voiture ...
     
  12. aqouel

    aqouel

    Inscrit:
    24 Septembre 2013
    Pour être plus précis quant à mon problème: j'ai été victime de pédophilie féminine étant enfant. Aujourd'hui, j'ai des problèmes sexuels. (libido absente, perte d'érection au moment de la pénétration). Je tiens à préciser que le traumatisme ne se ressent plus que sur le plan sexuel désormais. L'hypnose m'a aidé à me sentir bien dans ma tête et à accepter mon passé. Donc, c'est vraiment au niveau sexuel que se trouve le problème.
    J'ai été voir un magnétiseur il y a quelques jours. A voir...

    Des réponses en vrac: j'ai aussi fait de l'eft dans ces séances. J'ai été voir un praticien non-membre de l'Arche: un sexologue qui utilise l'hypnose.
     
  13. Vos message sont confus, vous dites dans votre 1er message n'avoir obtenu aucun résultat, et maintenant vous dites que vous ne ressentez plus le trauma du passé, néanmoins que le problème reste sur le plan sexuel,
    J'avoue que j'ai du mal a suivre, pourquoi avoir arrêté vos seances avec ce thérapeute vu qu'il vous a libéré sur certains aspects, parfois le travail demande plus de temps.
     
  14. thérapie29

    thérapie29

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Sous ce nouveau jour (donc un trauma sexuel, peut être, peut être pas!) il s'avère que 'ai peut être répondue à côté (peut être pas car c'est un domaine ou prime justement une approche très indirect, voir métaphorique et non direct!).
    Il faut peut être désensibiliser ce trauma d’abord (qui est peut être encore là mais peut être pas!). EMDR...?
    Ensuite (ré) apprendre la sexualité en reprenant "les bases"...
    Là je trouve est la limite de ce forum, on ne peut pas se voir, discuter, inter-agir comme en thérapie en "face à face". Mais il faut une thérapie plus global, pas que l'hypnose...C'est pas comme l' arrêt du tabac en une séance!
    En tout cas s'est déjà courageux d'en parlé ici, et bravo pour ça. C'est déjà énorme.
    Il y a des thérapeutes formés en thérapie brève et hypnose à la sexologie, qui est quand même une "spécialité".
    Vous êtes de quelle région? (réponse en MP si ça vous va ou non, comme vous voulez...) je connaît des professionnels un peu partout...à voir.
     
  15. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Aqouel, encore merci pour ta présence sur ce forum

    L'outil hypnotique permet d'explorer les outils utilisables dans des situations particulièrement bloquantes et indissolubles

    Tu as écrit "encré" et ce mot a résonné en moi : "tâche"

    La tache qui s'étend, indélébile, ou bien la tâche à accomplir pour faire disparaître la tâche

    Souvent en thérapie, je connais ou je devine le problème du consultant mais on en parle pas ou peu, ou à demi-mot, et en parlant d'autre chose, d'un autre problème, on va résoudre indirectement.

    A partir d'un événement entaché d'erreur, on va pouvoir se détacher et s'attacher à une tâche, un travail sur soi, qui va permettre de reconnaitre son moi par rapport aux autres

    Ancré, c'est grâce à l'ancre, un outil très lourd à porter mais très utile dans la tempête pour sécuriser le navire. L'ancre évite de dévier, de subir la déviance, c'est la sécurité d'un point fixe pour tenir le coup dans la tempête et garantir la résilience, ce calme qui revient et permet de partir vers un nouveau cap, une nouvelle vie, une destination loin des tempêtes et des ouragans pour mieux explorer son futur.

    En tant que breton, j'ai le fond marin, et si certaines tempêtes sont difficiles à manœuvrer, et si l'une d'elle me reste en mémoire, c'est pour éviter qu'elle ne se reproduisent.

    Puissent ces éléments t'être utiles à garder le cap...

    8)
    .
     
  16. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Je ne suis pas du tout spécialisée dans la sexo.

    Mais ce que j'aurai en premier cherché à savoir dans ton cas c'est comment tu ressens ton corps, ta sexualité, est-ce que tu peux te masturber et de manière satisfaisante? J'ai discuté avec des victimes de viol (enfance adolescence, des femmes) et il restait une association de douleur/sali/humiliation avec le sexe/le corps. Je pense que pour des rapports à deux satisfaisant (pas forcément des rapports sexuels, des rapports amoureux, ou autres) il faut déjà être bien avec soi même avant d'être bien avec les autres.

    Ce qui s'est passé est horrible et c'est normal qui puisse te rester des difficultés, même si tu finiras par les surmonter totalement, pleinement, entièrement quand tu auras trouvé la bonne approche pour en finir avec.

    Perso j'aurai pensé à une... rééducation avec une découverte sexuelle de ton corps, seul, puis à deux, pacifiée. Comme quand on est plâtré ou alité longtemps on perd du muscle, on ne bouge plus comme avant, il faut réapprendre certaines choses, dans ton cas désapprendre ce qui s'est passé et apprendre une première fois. Si le problème est réglé dans la tête et le coeur, il ne faut pas oublier la mémoire du corps et l'aider lui aussi à se guérir.

    Tu parles de difficultés à la pénétration, es-tu en couple stable, amoureux? L'amour est probablement un des plus grand thérapeutes. Même sans traumatisme sexuel, de nombreux hommes ne pourraient pas avoir des relations sexuelles sans aimer leur partenaire.

    Courage.
     
  17. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Prudence, je vois que là tu proposes la méthode de sexothérapie directe...

    Voilà aussi une vidéo sur cette question :

    http://www.dailymotion.com/video/xueshr ... nin_webcam

    Bonne journée à tous.

    8)
    .
     
  18. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Je suis entrain de regarder le documentaire (mon mari apprécie modérément le doc sur la pédophilie au petit dej'), c'est tellement triste mais je pense aussi que c'est important d'ôter le tabou de la pédophilie au féminin et aussi des viols et violences sur les hommes (je pense aussi aux hommes battus, le sujet est encore assez tabou je trouve).
     
  19. aqouel

    aqouel

    Inscrit:
    24 Septembre 2013
    J'ai commencé un long travail sur moi il y a quelques années déjà. C'est là que j'ai découvert l'hypnose. La première étape a été de retrouver (ou trouver plutôt) confiance en moi. Ça a très bien marché . A l'époque, je n'avais pas de problème sexuel (en solo du moins car pas de partenaire - 1 tentative de relation sexuelle à 17 ans qui a été un échec: perte d'érection au moment de la pénétration). Une fois bien dans ma peau, j'ai commencé à rencontrer des femmes mais j'ai été d'échec en échec au niveau sexuel. Depuis, j'utilise du Lévitra.

    En ce moment, je vois une femme. Juste une sexfriend. Elle m'attire vraiment, je me sens très bien en sa compagnie et j'apprécie le sexe avec elle; mais je ne suis pas amoureux. (Je dois préciser que j'avais le même problème avec mon ex malgré le fait que j'en étais amoureux et que je lui avait expliqué mon passé) Le plus bizarre, c'est que c'est au moment où ma vie sexuelle est la plus active que ma libido s'en va pour couronner le tout.

    La masturbation, parfois ça va, d'autres moins. D'une manière générale, je me sens bien dans ma peau.
     
  20. Aqouel, votre cas me rappelle un patient qui a un peu le même problème que vous, pour l'instant je ne connais pas l'origine de ses troubles, toutefois on travaille beaucoup sur la confiance en lui même, et les progrès sont significatifs, pour tout vous dire, nnous n'avons pas encore abordé l'aspect sexuel ou disons d'une manière indirecte.

    Je pense vraiment qu'avant de travailler sur cette problématique, d'autres aspects doivent être pris en compte.

    Mon patient avait déjà consulté 2 sexologues (plusieurs seances) sans resultat.

    Une question si je peux le permettre, ressentez vous du désir sexuel ? Ou est ce un problème mécanique, d'érection ? Est ce que le Levitra vous aide ?

    Sur un plan émotionnel, avez vous trouvez un praticien qui vous convient ?
     
  21. aqouel

    aqouel

    Inscrit:
    24 Septembre 2013
    Du côté de la libido, c'est le calme plat. L'érection marche très bien pour les préliminaires (même si je n'ai pas ce sentiment de "puissance" qui accompagnait mes érections avant.) Je la perd au moment de la pénétration, et là, le Lévitra fait son boulot sans plus.
     
  22. OK merci d'exposer votre cas qui ressemble fortement a celui de mon patient.

    Difficile de vous aider plus sur un forum, j'espère que vous avez trouvé un thérapeute adapté.
     
  23. aqouel

    aqouel

    Inscrit:
    24 Septembre 2013
    Non. J'aimerais des conseils dans le choix de la thérapie (brève). Et ensuite des noms de thérapeute dans ma région.
     
  24. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Je ne sais pas dans quel coin tu es, et je ne saurai t'orienter... enfin mis à part vers l'amour. Le manque de libido peut tout simplement être lié à ça, si tu te sens bien dans ton corps, dans ta tête, que tu ne ressens pas de gêne... Entre le sexe pour le sexe et faire l'amour avec quelqu'un il peut y avoir une sacrée différence du point de vue de la libido. Je peux aussi me planter.
    A 17 ans, les premières fois c'est normal que ce ne soit pas extra, voir carrément nul, mais quand tout se passe bien dans la relation, qu'on peut s'épanouir, être en confiance, dans une bonne relation avec son partenaire alors on apprend: on apprend à mieux pratiquer, à mieux ressentir, ce qu'on aime, ce qu'on aime pas, ce que l'autre aime et n'aime pas, et aussi on se laisse le droit de se planter, de ne pas être hyperperformant sans se culpabiliser ou se mettre martel en tête en pensant que c'est grave et éternel. Les premières fois nous forment beaucoup mais on peut choisir de les refuser, de repartir à zéro, de redevenir "vierge" dans notre tête, de partir sur des bases saines et de recommencer. C'est peut être juste parce qu'à 17 ans c'était pas le top que ça a foiré après. Pourtant, le nombre de mecs qui font: éjaculation précoce, débandent, se plantent royalement lors de leur première fois... heureusement qu'ils ne continuent pas éternellement la terre serait peuplée d'impuissants ou d'éjaculateurs précoces. N'hésites pas à ne plus te voir comme un mec qui débande quand tu vas pénétrer, parce que ça pourrait très bien être un simple conditionnement. Du coup de la thérapie brève avec déconditionnement pourrait peut être aider.

    Sinon ça t'évoque quoi la pénétration?
     
  25. aqouel

    aqouel

    Inscrit:
    24 Septembre 2013
    En fait, j'ai jamais fait de fixette sur cette fois ratée à 17 ans. J'avais mis ça sur le compte de l'alcool.

    Je suis sur Rennes. Mais je vais peut-être bientôt bouger sur Marseille pour le travail.

    Pour la pénétration, c'est assez simple en fait. Quand j'ai été victime de ces viols, le moment que je détestais le plus, c'était la pénétration (sensation de brûlure). Alors, ça paraît simple comme ça à régler, mais aucun thérapeute n'a jamais réussi.
     
  26. Gaelic

    Gaelic

    Inscrit:
    13 Juillet 2007
    Avez-vous utilisé une technique spécifique de traitement de trauma telle que : EMDR, EFT, TIR, approche corporelle, et leurs variantes ?

    Si non, à mon avis, commencez par là (l'EFT a ma préférence).
     
  27. Qu'appellez vous TIR ?

    OK pour l'EFT, toutefois l'EMDR et l'EFT n'ont pas la même utilité même si on peut travailler en alternance avec ces 2 techniques.
    Qu'en pensez vous ?
     
  28. aqouel

    aqouel

    Inscrit:
    24 Septembre 2013
    Oui, j'ai fait de l'EFT et EMDR et ça a bien marché puisque les évènements passés n'ont plus d'emprise sur moi. Je vais me répéter: JE VAIS BIEN. C'est juste au niveau sexuel que ça bloque.

    Y aurait-il un praticien dans ma région spécialisé sur ce genre de blocage sexuel? Quelqu'un d'expérimenté?
     
  29. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Je ne pourrai pas te dire du tout, désolée.

    Par contre si tu veux augmenter tes chances de réponses dire dans quel coin tu es aidera sûrement ;)

    C'est un peu particulier comme question, mais ta sex friend serait ok pour t'aider? Vous avez essayé la fellation (enfin si c'est une forme de pénétration... non souillée par des souvenirs d'abus)?
     
  30. aqouel

    aqouel

    Inscrit:
    24 Septembre 2013
    Dans un message précédent, j'ai précisé que j'habitais à Rennes.
     
Chargement...