Endormissement

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par jurgen Altmaier, 27 Avril 2012.

  1. jurgen Altmaier

    jurgen Altmaier Membre

    Inscrit:
    13 Janvier 2012
    Messages:
    176
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    1520
    Localité:
    Nouméa
    Je voudrais lancer un débat.
    pourquoi certaines personnes s'endorment pendant l'hypnose.
    Attention, je ne parle pas de l'hypnotiseur, mais bien de l'hypnotisé.
     
  2. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    Peut-être parce qu'elles ont du sommeil en retard. Peut-être aussi parce qu'elles s'emmerdent.
     
  3. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2059
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    cela peut être aussi une façon pour l'inconscient de se protéger....

    le plus probable c'est que quand les tensions s'apaisent ou s'évapore, que le eurêka surviens, putain les vacances pour l'IC !
    plus de conscient qui bouffe toute l'énervie, c'est pas si souvent !
    le SNC passe en mode régénération
    et puis rassurez vous l'acronyme "marchants de sommeil" s'adresse a une autre branche sociaux professionnelle
     
  4. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt Membre

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Messages:
    794
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1550
    Localité:
    Strasbourg
    Oui, ça me semble également être l'hypothèse la plus probable : elles s'endorment parce qu'elles sont fatiguées. Ou alors parce qu'elles ont une légère tendance à la narcolepsie ?
    Ou encore, peut-être que, parfois, c'est une manière de résister à l'hypnose...

    Vous aviez une autre hypothèse Jurgen ?
     
  5. Intemporelle

    Intemporelle Invité

    Moi je partage l'idée de la fatigue, mais pas du tout à une forme de résistance de l'hypnose.
    Il est possible que cet état hypnotique qui agit sur une détente musculaire et mentale, apporte justement un bien être à cette personne qui ne résiste pas à plonger dans le sommeil, donc une façon de lâcher prise sur ses tensions intérieures, un peu comme après 1h00 de sport intensif...

    Toutefois, si la personne a tendance à s'endormir à chaque séance, c'est qu'il y a peut être un problème de concentration, ou que la séance est mal dirigée, ou que la séance se fait trop tard pour l'individu.

    Ou encore que le sujet prend un traitement qui ralentit son fonctionnement.
     
  6. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Il y a des personnes qui s'endorment dès qu'elles sont assises sur une chaise, un fauteuil, ou même dans des positions inconfortables.

    La cause, la fatigue, mais pas seulement, il y a des gens qui sont ainsi, qui s'endorment à tout va. Il y en a plusieurs dans ma famille. Ils se coucheraient sur le bord de l'autoroute sous la pluie par terre à 11 h du matin, ils dormiraient !

    En hypnose, résultat néant !

    Il faudrait les hypnotiser en mouvement, et là ce n'est pas gagné (personnes qui s'endorment au volant, à des soirées... )

    C'est alors génétique ou un trait de caractere.

    Dormir, c'est aussi fuir pour certains.

    Après une longue fatigue accumulée, maladies etc.

    Comment faire pour que certains ne s'endorment pas, parfois difficile !

    A part l'electro-choc en paroles assorti de toujours rester en mouvement, je ne vois pas grand chose, car la suggestion de rester en éveil, qui fonctionnera pour certains, en gardant une voix vive et alerte, pour d'autres ne fonctionnera pas.
     
  7. Intemporelle

    Intemporelle Invité

    Sauf que là, la personne vient en thérapie, donc a un objectif d'aller mieux, et donc on ne peut comparer vos hypothèses et la motivation de la personne en thérapie, où alors cette personne n'a pas la motivation nécessaire c'est aussi une possibilité de ne pas vouloir se prendre en charge... :idea:
     
  8. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt Membre

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Messages:
    794
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1550
    Localité:
    Strasbourg
    c'est dans ce sens que je parlais de résistance
     
  9. Intemporelle

    Intemporelle Invité

    Alors OK, pfff comme c'est compliqué de se comprendre, si chacun à une définition différente des mots...

    Moi je n'appelle pas ça une résistance, mais une non motivation, bref...
     
  10. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    C'est tout le drame de l'humanité !
     
  11. undy

    undy Membre

    Inscrit:
    26 Mai 2011
    Messages:
    326
    J'aime reçus:
    9
    Points:
    1730
    Localité:
    Villeurbanne (France)
    Réponse d'un l'hypnotisé:

    "Vous m'avez dit de dire Hardy dormir.Si si vous m'avez dit de dire Hardy dormir.VOUS M'AVEZ DIT DE DIRE HARDY DORMIR."

    C'était une parodie d'une parodie des Inconnus :lol:
     
  12. jurgen Altmaier

    jurgen Altmaier Membre

    Inscrit:
    13 Janvier 2012
    Messages:
    176
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    1520
    Localité:
    Nouméa
    Oui, toutes ces hypothèses sont bonnes; Il y en à une autre, c'est que l'IC a enregistré que l'hypnose est un sommeil, (car c'est ce que les spectacles nous font croire), et provoque donc l'endormissement quand il se sent en état d'hypnose.
     
  13. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    Bonjour Jurgen,

    Je ne voyais pas de réponse à vous faire qui apporte un élément nouveau.
    Dans mon expérience cela ne m'est jamais arrivé, même lorsqu'il s'agissait de personnes alitées (personnes âgées, malade en soins palliatifs, personne hospitalisée en chirurgie et relevant d'une intervention récente...).

    Je n'en dirais pas autant pour ce qui est de l'auto-hypnose : je m'endors souvent mais c'est prévu comme une issue acceptée par moi-même :roll: comme agréable, lorsque je n'ai pas d'objectif différent.


    C'est sans doute une assez bonne hypothèse.
    Il pourrait en outre être intéressant de repérer si cet endormissement est plus fréquent selon l'heure de la journée, l'âge du sujet, s'il (elle) prend des psychotropes, ... si vous lui avez offert l'apéro :wink: en vous servant le vôtre...

    En tout cas c'est classiquement évoqué dans tous les livres de théorie.
    Je dirais que votre question m'en évoque surtout deux (vous me pardonnerez leur aspect provocateur, il faut bien entrer dans le sujet) :

    - est-ce que le sujet s'est trouvé trop peu concerné par l'induction, qu'il s'autorise une rêverie apaisée mais par trop déconnectée de son guide ?

    - est-ce que le T n'a pas perdu son sujet, faute de l'avoir assez bien accompagné, je veux parler de la guidance qui, grâce à l'attention portée au feed-back, s'adapte aux réactions constatées (et donc n'approfondit pas un calme déjà installé, en oubliant la direction plus ou moins "planifiée" par les objectifs de la séance) ?

    Autrement dit cela pourrait-il être une question du choix de l'abord du travail par le T. : trop vague, trop global, au final concernant trop peu la problématique ?

    Je ne sais ce que vous en pensez...

    (répondez-moi, seulement si je ne vous ai pas endormis ! 8) :lol: )
     
  14. jurgen Altmaier

    jurgen Altmaier Membre

    Inscrit:
    13 Janvier 2012
    Messages:
    176
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    1520
    Localité:
    Nouméa
    merci castorix pour votre commentaire. Et rassurez vous, je ne le prend pas comme une provocation.

    Mais vos remarques me permettent de revenir à mes fondamentaux.

    Dans l'ABC de l'hypnose, d'Eric Baronne et Jacques Mandorla, aux éditions Jacques Granger, qui traite de l'hypnose traditionnelle, on peut trouver un paragraphe qui traite des différentes profondeurs de l'hypnose, on peut lire, et je cite:

    "l'état Z3, état très profond dans lequel le sujet n'a plus de conscience du tout; il a rompu toute relation avec le monde extérieur, il est comme anesthésié. L'état Z3 que l'on désigne souvent sous le nom de coma hypnotique, est en fait souvent un état de fuite."

    Pour ma part, j'ai remarqué que quand cela arrivait, c'était souvent pendant que je faisait les passes magnétiques.
    Votre pratique n'incluant pas le magnétisme, il me semble donc que ce soit bien le magnétisme qui endort, ce qui contredit donc l'hypothése de l'état de fuite.

    La question reste donc ouverte :wink:
     
  15. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    En effet, car ce n'est pas l'intention.
    (...)
    Et je conclus comme vous que la question reste à interprêter ; la situation comportant des passes magnétiques élargit même ma vision, qui était étrécie à une trop grande période durant laquelle le silence du T laisserait l'esprit s'apaiser, calmé, vidé... des pensées anxieuses en tout cas.

    Les passes ne vous empêchant pas de parler, je souscris à d'autres hypothèses que celle que je proposais... :?:
     
  16. jurgen Altmaier

    jurgen Altmaier Membre

    Inscrit:
    13 Janvier 2012
    Messages:
    176
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    1520
    Localité:
    Nouméa
    Effectivement, pendant la séance, il n'y a jamais de silence, même pendant les passes magnétiques.
    d'ailleurs, à mon avis, bien que ne l'ayant jamais testé, je pense qu'un silence prolongé du T risquerait de faire sortir le sujet de l'état d'hypnose.

    Toute les hypothèses restent donc à approfondir :wink: