1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Choix du "Canal de Communication" ?

Discussion dans 'Les différentes Techniques & Se Former-S'Informer' créé par Awah, 26 Mars 2007.

  1. Awah

    Awah Membre

    Inscrit:
    26 Mars 2007
    Messages:
    5
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1060

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour,

    J'ai vu sur le fil *** Pour voir ce lien, enregistrez vous *** que la qualité et la rapidité de la séance d'hypnose allait dépendre (entre autres) du choix de la part de l'hypnotiseur du "Canal de Communication" adapté pour le sujet hypnotisé.

    Je voudrais connaitre d'une part les différents types de "canaux de communications" ?
    Je jette ci-dessous les pistes qui me viennent à l'esprit... merci de les confirmer/infirmer/corriger/compléter :wink:
    Vue > évocation mentale d'images ? peut être aussi un lien visuel direct, avec la gestuelle de l'hypnotiseur, ses yeux, un pendule ou même des images/photos ?
    Ouïe > le discours oral entre l'hypnotiseur et l'hypnotisé ? de la musique, des sons ? évocation mentale de sons (paroles, bruits ou musique) ?
    Tactile > toucher le sujet en différents endroits et de manières différentes ? Lui faire prendre conscience de certaines parties de son corps sans les toucher ? Lui induire mentalement des sensations ?
    Goût > Evocation mentale ? Faire manger différents types de nourriture en aveugle ou pas, se concentrer sur le goût... voire l'altérer ?
    Odorat > Encore évocation mentale ? Parfums, encens, aliments passés sous le nez... ?
    Existe-t-il d'autres types de "canaux" que ceux des 5 sens ? La Mémoire en est-elle un ?

    Et je voudrais également savoir comment connaitre le canal de prédilection du "sujet" à hypnotiser... voire même comment connaitre SON PROPRE canal de prédilection ?

    ^^ merci
     
  2. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    un conseil bibliographique, afin de ne pas être réducteur : les ouvrages de PNL développent bien cela
    par exemple : Derrière la magie
    (ou tant d'autres, qui sont parfois cités sur le forum)
     
  3. Awah

    Awah Membre

    Inscrit:
    26 Mars 2007
    Messages:
    5
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1060
    ... ??? ... C'est tout ce que l'on peut me dire ???
     
  4. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    Pour entrer en relation avec le monde extérieur, l’être humain dispose de cinq sens. C’est son système de perception externe ( VAKOG externe ) noté Ve, Ae, Ke, Oe et Ge. V pour visuel, A pour auditif, K pour kinesthésique (et aussi cénesthésique =monde émotionnel) O pour olfactif et G pour gustatif.

    Pour stocker et traiter intérieurement ces information perceptuelles, pour les encoder, notre cerveau fabrique une représentation de ces informations afin de les garder en mémoire, de leur donner un sens et même d’imaginer à partie d’elles. Pour cela notre système nerveux utilise les mêmes canaux que précédemment, le VAKOG mais interne noté Vi, Ai, Ki, Oi et Gi.

    Nous avons chacun des préférences et des habitudes pour nous représenter la réalité avec un système plutôt qu’un autre ; c’est notre système de représentation dominant. Même si chacun de nous dispose naturellement de tous les canaux sensoriels, certains personnes se sentiront plutôt dans un rapport au monde de type visuel, d’autres dans un rapport au monde de type auditif, d’autres dans un rapport de type kinesthésique ou olfactif-gustatif.

    Après ce petit « cours académique », je réponds à tes questions :

    -Pour ce qui est de mobiliser les canaux sensoriels, mieux vaut rester dans l’évocation.

    -En ce qui concerne la mémoire -et pour faire vite-, sache qu’il n’existe pas une mémoire ( celle localisée dans le cerveau) mais des mémoires. En fait nous avons autant de mémoire que de sens.

    -A côté de ses cinq sens, il existe d’autres sens construits ou non à partir de ces derniers : le sens de l’équilibre, le sens de l’orientation, le sens des valeurs…

    - La façon la plus simple de réaliser un « diagnostic sensoriel » est d’écouter comment parle la personne. L’écoute des prédicats linguistiques (qui sont des mots ou des expressions faisant référence à une modalité sensorielle) nous fournissent d’excellents indications sur la manière dont un individu pense en terme de représentation sensorielle.

    Exemples :

    Prédicats visuels : si je vois bien, il me semble que, il est aveugle à, en un éclair, faire voir son point de vue, avoir l’œil sur, perspective nouvelle, tu vois le tableau, une vue claire, un mirage, se perdre de vue, noircir, voir la vie en rose, tour d’horizon, discerner, etc.

    Prédicats auditifs : si j’entends bien, cela sonne bien, il est sourd à , en un soupir, faire entendre ses opinions, la puce à l’oreille, entendre, dire, raconter, bruit, son, orchestrer bémol, écho favorable, etc.

    Prédicats Kinesthésiques : si je sens bien, je sens que, il est sensible à, geste, mouvement, le nœud de l’action, saute du coq à l’âne, prendre les choses en main, la chair de poule, c’est le pied, trancher, palper, tu saisis, main dans la main, ni chaud ni froid, etc.

    Prédicats olfactifs : flairer, odeur, parfum, ça sent le roussi, l’argent n’a pas d’odeur, renifler, puer, bouquet, etc.

    Prédicats gustatif : goûter, saliver, savourer, déguster, dégoût, juteux, sucré, amer, ce n’est pas du gâteau, ça ne mange pas de pain, etc.

    - Pour connaître ton canal de prédilection. Soit tu peux parler d’un sujet quelconque en t'enregistrant pour ensuite rechercher les prédicats linguistiques dominants. Soit tu peux faire ce petit exercice : installe-toi confortablement dans un endroit calme et ferme les yeux. Choisis alors un souvenir agréable (expérience plaisante vécue) dans lequel tu te sens complètement impliqué. Ensuite ouvre les yeux et note : As-tu d’abord perçu des images ? Des sons ? Des sensations corporelles ? Des odeurs ? Des goûts ? Répète l’exercice avec un autre souvenir… pour confirmer ou infirmer.

    Pour finir, sache qu'une personne ne fonctionne jamais avec une seule et unique dominante sensorielle. Elle fonctionnera plutôt par séquences : V---A---G ou A---G---V ou... En fait, cela dépend de son histoire personnelle.

    Voilà, j’espère qu’avec ces quelques indications t’auront été utiles.
     
  5. Awah

    Awah Membre

    Inscrit:
    26 Mars 2007
    Messages:
    5
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1060
    Ah bin super ! Merci Lemaléduqué ! :D

    Je vais essayer ton test sur moi-même... mais je pense déjà savoir que je suis un "visuel".

    J'imagine qu'il y a des "canaux" généralement plus féminins (comme le Ki et le Oi) et d'autres plus masculins (Vi).
     
  6. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    Une fois ton canal sensoriel principal identifié et confirmé, amuse-toi à déterminer les séquences sensorielles avec lesquelles tu fonctionnes. Si tu fonctionnes réellement sur un mode à dominante visuelle alors essaye de compléter la suite des séquences: Visuelles… et… ? et … ?

    En fait tout dépend, je dirais, du "bain culturel" dans lequel est quotidiennement plongé l'individu. Ainsi, et par exemple, le cheminement sensoriel utilisé par un homme élevé dans un "milieu patriarcal" pour rencontrer la réalité ne sera pas le même que celui d’un homme élevé dans un "milieu matriarcal". Comme le cheminement sensoriel n’est pas le même pour un individu élevé dans un « environnement patriarcal de l'image » et pour un individu élevé dans un « environnement patriarcal naturel ». Comme le cheminement sensoriel n’est pas le même pour un individu issu d’une famille aisée élevé dans un « environnement patriarcal de l’image » et pour un individu issu d’une famille modeste élevé dans un « environnement patriarcal de l’image ». Et je pourrais encore décortiquer la chose. En fin de compte, il est préférable, à mon sens, de ne pas partir avec des a-prioris mais plutôt de « tester in vivo »… histoire de ne pas passer à côté
     
  7. itachi

    itachi Membre

    Inscrit:
    26 Mars 2008
    Messages:
    58
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    Localité:
    Strasbourg
    A propos des messages sensoriels qui passent le mieux, le but serait-il donc de s'arranger pour trouver celui qui convient le mieux à la personne, et ensuite l'utiliser principalement? Ne serait-il pas aussi bien d'utiliser une multitude de différents messages sensoriels et de types d'inductions pour en avoir au moins une qui marche ? :lol:

    Blague mise à part, serait-il mieux d'utiliser principalement des "messages" qui utilisent les sens de prédilection du patient, ou tout simplement d'en utiliser plusieurs, pour lui faire vivre différentes sensations ? :?: ?
     
  8. messa

    messa Membre

    Inscrit:
    5 Février 2007
    Messages:
    12
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Pour être bien compris le mieux est d'utiliser le plus possible le même langage que l'autre et pour faire un peu de confusion un petit tour dans l'ensemble des canaux de communication est très bien. Dans la séance un point de vu différent (au sens canal de communication) peut amorcer le changement...
    Ce qui compte c'est la fluidité, il y a des grandes règles qui donnent la direction et il faut naviguer tout autour. C'est comme à la pêche, lancer son ameçon toujours au même endroit toute l'après midi alors que déjà le matin on n'a rien pris, ce n'est pas le plus judicieux (mais bon, au bout d'un certain temps, avec de la chance, beaucoup de patience et une bonne grenade :twisted: ...).
     
  9. Joey

    Joey Membre

    Inscrit:
    13 Décembre 2006
    Messages:
    258
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    Le but de la synchro est avant tout de faire croire à l'autre que lon partage sa même carte du monde.
    Il en ressortira de la confiance, sérénité, estime, partage et dialogue.
     
Chargement...