Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 31 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

grignottage

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Anthony Beugnon, 11 Mars 2018.

  1. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Ok,payer c'est déjà vouloir s'engager.Regardez l'importance que donne les psychiatre au fait qu'il faille leur faire un chèque et pas de paiement en carte bleue
    C'est déjà une chose,mais le prix d'ami,non!sauf pour une initiation ,lui faire ressentir cet état,puis lui dire que la séance est de tant,car déjà ça montre que ton travail est un travail sérieux et que ce n'est pas un jeu.
    lorsque tu l’appelles chez elle ,c'est du surplus ,du gratuit,mais ça te prend du temps,tu lui montres que tu penses à elle et qu'elle a de l'importance pour toi
    ....Parler,parler,parler...recadrer,informer,....avancer....
    Pour maigrir,j'aime bien l'image de soi sans tricher dans un miroir que l'on brise et se retourner pour se voir dans un autre bien éclairé avec la silhouette que l'on veut avoir ,se voir entrain de porter ce bel ensemble qui nous fait envie...
     
  2. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
  3. Anthony Beugnon

    Anthony Beugnon

    Inscrit:
    8 Mars 2018
  4. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    En cas d'un proche, pour le règlement de la séance, je l'aurais tenté avec humour. Ici par exemple, j'aurais fait noter à la personne tout ce qu'elle a grignoté pendant la semaine (bref, le surplus) pendant la première entrevue. On aurait calculé le prix de la séance sur ce que coutait ce surplus (si 30 euros de prix estimé de grignotage, la séance aurait valu 30 e, si ma fois c'était 50 e de grignotage, c'était 50 euros). En grignotant moins pour la séance suivante, le tarif aurait été dégressif... séance gratuite si elle ne grignote rien, mais alors elle n'en aurait plus besoin
     
  5. Anthony Beugnon

    Anthony Beugnon

    Inscrit:
    8 Mars 2018
    Ça c’est rigolo
    Plus j’y pense et plus j’ai l’impression qu’avec des connaissances c’est délicat de faire une thérapie car on tient déjà un rôle dans leur vie qui n’est pas un rôle de thérapeute... pour l’instant je met ça sur le compte d’une petite baisse de confiance en moi face à ce cas, et ce n’est que ma première patiente alors ça fait peu d’exemples pour faire une surgeneralisation...
     
  6. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Oui, souvent c'est très délicat mais parfois ça peut être l'inverse. La personne peut décider que c'est à toi qu'elle va pouvoir faire confiance plutôt qu'à une personne étrangère.
     
  7. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Contre les pulsions(en dehors des repas),tu peux aussi lui demander d'attendre 30mn avant de manger,en faisant sonner sont téléphone ou son réveil;la semaine d'après45mn,puis 1h,puis 1h30....Comme argument tu peux lui dire que c'est un petit exercice pour tester sa volonté ou mettre son pseudo estomac au repos un certain temps....
     
  8. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Pour mon propre grignotage, je le place à la fin des repas. Par exemple les 2 carrés de chocolat ou barre, c'est avec la boisson chaude en fin de repas. Donc, la tablette n'y passe pas, parce que j'ai déjà bien mangé.C'est le petit plus plaisir. Le grignotage est alors supprimé, celui qui aurait pu suivre et être moins bien contrôlé.
    Je me permets donc de grignoter au repas, alors je ne ressens plus le besoin de le faire autrement.
    C'est une astuce perso.
     
  9. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    En général, c'est plus du liquide qu'un chèque que les psychiatres exigent de leurs patients.
    Le soi-disant symbole de la monnaie sonnante et trébuchante, même si elle est en papier.
    Il semblerait qu'en ce qui les concerne, le papier-monnaie aurait davantage de valeur que le papier-chèque.
    Pour le client, le nombre retiré de son budget est le même.
    J'ai même rencontré un psychiatre qui refusait le remboursement par la sécu ou les mutuelles.
    Pour responsabiliser le patient, selon ses dires.
    Je n'ai jamais compris comment jeter un patient au fond d'un gouffre financier pouvait l'aider à se remonter le moral.
    Mais je ne suis pas psy. :)
     
  10. Anthony Beugnon

    Anthony Beugnon

    Inscrit:
    8 Mars 2018
    Un hypno avec qui j’ai parlé à Nancy pratique un prix différent pour les demandeurs d’emploi et les étudiants je pense faire la même chose... c’est important que ce soit accessible à tous!

    Pour ce qui est de ma patiente c’est pas d’argent dont il s’agit mais bien de motivation selon elle, je vais lui expliquer que la motivation c’est une notion un peu creuse et que la vraie question c’est pas « suis-je motivé? » mais plutôt « ai je envie? Suis je impliqué? Suis je satisfaite? ».

    Quand on se pose ces 3 questions on comprend pourquoi on est « pas motivé » et on agit en fonction... j’ai pas la parole d’Evangile mais je l´applique pour moi même et ça me permet d’avancer plus facilement
     
  11. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    J'ai lu un livre sur l'importance de payer en psychiatrie pour engager le processus de changement.
    Je l'ai pris justement en me disant:"comment va t il faire pour écrire plus de 300 pages sur le sujet?"
    Je n'ai retenu que l'importance de faire "un contrat signé,s'impliquant a vouloir changer!"

    C'est à toi à faire en sorte que la patiente veuille s'impliquer,s'engager et pas rester" promeneuse" et devienne" acheteuse"
     
  12. Anthony Beugnon

    Anthony Beugnon

    Inscrit:
    8 Mars 2018
    300 pages sur ce sujet il est sacrément créatif!

    Je vais réfléchir à la facon de vais mener la prochaine séance, je la vois jeudi de la semaine prochaine donc je vous tiendrai vite informé de l’évolution
     
  13. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Acheter et payer c est simple quand on a de l argent. Quand on en a peu, ça peut devenir compliqué.
    Celui qui n en a pas assez cherchera donc ses propres remedes ou pas, mais ne consultera pas.

    Perso, je n ai pas cette croyance que je doive payer pour pouvoir initier un changement. Par contre je trouve normal que la personne qui me consacre du temps et de l energie le soit. Le mieux est donc qu il soit salarié par une structure et remboursé par la secu.
     
  14. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    tu as plein de pistes , merci de ton retour
     
  15. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Le psychiatre est remboursé par la sécu,il faut pouvoir seulement avancer la consultation à chaque fois et cela peut durer longtemps!
    Mais nous dévions du sujet....
    J'ai hâte d'avoir des nouvelles de cette dame,nous avons tous participés à son "accouchement"!
     
  16. Anthony Beugnon

    Anthony Beugnon

    Inscrit:
    8 Mars 2018
    HAHa je vais lui dire que le prix de la consultation a triplé maintenant qu’on est plusieurs sur le dossier je vous reverserai un pourcentage!
     
  17. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Excellent !!!
     
  18. Olivier06

    Olivier06

    Inscrit:
    21 Février 2018
    Ce type de grignotage entre, à mon avis dans le domaine addictif, c'est à dire l'impossibilité de différer, d'attendre, lui proposer un" parcours d'attente". A chaque fois qu'elle va grignoter ,une série de petits rituels qui vont retarder le pulsion irrésistible. jusqu'à espacer correctement les prises alimentaires.
     
  19. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Ce que vous proposez est intéressant. Pour mon propre grignotage (certes vraiment pas au même niveau que la patiente citée), j'avais choisi le chemin inverse, celui de devancer l'attente en l'incluant dans le repas.
    J'ai déplacé le grignotage à un moment où je n'avais plus faim.
    Cette technique perso pour - léger grignotage- peut elle d'après vous être étendue avec succès à la personne de ce post ?
     
  20. Olivier06

    Olivier06

    Inscrit:
    21 Février 2018
    Il faut bien sûr proposer les solutions propres au sujet que vous soignez mais ce type de déplacement est intéressant et fait appel aux ressources propres de la personne.
     
  21. Anthony Beugnon

    Anthony Beugnon

    Inscrit:
    8 Mars 2018
    Bonjour à tous!
    J’ai une petite question qui n’a rien à voir avec la discussion, où puis-je la poser?
     
  22. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Tu vas dans le forum (en haut à gauche) puis tu vas dans répertoire ou tu désires poser ta question (par ex café de l'hypnose) , puis tu cliques sur poster une nouvelle conversation (en haut à droite)
     
  23. Anthony Beugnon

    Anthony Beugnon

    Inscrit:
    8 Mars 2018
    Merci beaucoup!
     
  24. Anthony Beugnon

    Anthony Beugnon

    Inscrit:
    8 Mars 2018
    Bonsoir à tous,

    Comme prévu je vous fait le compte rendu de la 2ème séance avec ma patiente au sujet ses fringales excessives malgré son by-pass.

    Je lui avais donné comme prescription de lister ses grignotages en mettant pour chacun d'eux une valeur avec une échelle de son choix: difficulté à résister, satisfaction après avoir mangé, nécessité de manger... elle a choisi une échelle de satisfaction. Elle m'a dit que ce n'était jamais en dessous de 5 et au maximum 8, avec une majorité de 7 et de 8. Elle n'avait pas l'air emballée par l'exercice et m'a précisé que c'était difficile de noter ses épisodes de boulimie.

    Elle m'a confié avoir vraiment envie d'une thérapie aversive, surtout pour ce qui est du McDo (sacré Ronald...). Elle souhaite clairement un coup de baguette magique, je lui ai indiqué que c'était tout a fait possible de faire en sorte qu'elle soit écoeurée rien qu'à l'idée d'avaler un fast food, mais je suis franchement pas pour quelque chose qui lui donne la nausée ou pire, qui la fasse vomir et se sentir pas bien... Je voulais vraiment m'orienter vers quelque chose de plus écologique et surtout plus AGREABLE!

    J'ai quand même passé un bon moment à lui expliquer que sans effort de sa part les résultats seraient minces voire inexistants, et que si elle ne réfléchis pas en faisant ses courses elle se mettait elle-même des tentations plein les placards... je rappelle que par (je cite) "flemme" elle ne se fait rien d'autre que des pâtes, pas d'exercice, pas de fruits, pas de légumes, mais des gâteaux, des bonbons, des gâteaux apéro... Je lui ai demandé si elle avait une aversion pour les fruits et les légumes mais à part quelques brocolis et autres choux fleurs, elle en mange sans problème...

    La séance s'est donc tournée vers plusieurs choses: la salle de cinéma avec le film de ses journées qui passent, identification des mauvais comportements, changement de l'image (noir et blanc, réduction de l'image etc...) en dissociation, visualisation des nouveaux comportements en association avec un nouveau film sur l'écran de cinéma, futurisation positive sur les encouragements de son entourage, de l'image dans le miroir, des vêtements qu'elle peut de nouveau mettre... transfert d'EDR (car à une époque elle avait pris l'habitude de mieux manger) avec sensation de satiété et satisfaction (comme l'échelle choisie lors de la prescription), amplification de la sensation avec ancrage quand la main touche le ventre (lévitation de la main qui va toucher le ventre pendant la séance). Je lui ai également expliqué pendant qu'elle était en transe que lorsqu'on prend des grandes inspirations conscientes (et je prenais de grandes inspirations sur lesquelles elle s'est tout de suite synchronisé), le diaphragme effectue des contractions et décontractions exagérées qui font un brassage des organes (estomacs, intestins...) et que cela procure une sensation agréable, de chaleur, de vibration... pour qu'elle puisse le faire en cas d'envie afin de calmer les pulsions. Je crois que c'est une technique empruntée à la sophro mais sans certitude car je ne suis pas encore formé à cette pratique.

    Après l'avoir réassocié, j'ai finalement abordé le sujet qui fâche à savoir... REPRENDRE SON SUIVI PSY!!! Elle m'a confié y être allé 2 fois après l'opération il y a 4 ans mais qu'elle n'aimait pas, et que de toute façon avec sa petite (qui a 2 mois) qu'elle n'aurait plus le temps, et qu'elle n'avait pas envie de passer tous ses jeudis à passer de la gynéco, à la séance d'hypnose, à la séance chez le psychiatre (un peu capricieuse n'est-ce pas?). Je l'ai gentiment recadré en lui expliquant que c'était de l'investissement de temps et que ses jeudis seraient pris seulement pour un moment, et que plus elle le ferait sérieusement, et plus ce serait rapide et efficace! Concrètement... je suis 10x plus motivée qu'elle! Presque un peu déçu d'avoir passé beaucoup de temps à me documenter sur le sujet, à préparer la séance... pour le peu d'investissement qu'elle y met, mais bon j'ai foi en des changements inattendus!

    Enfin, je lui ai dit que je prendrai des nouvelles dans 1 semaine et qu'on ferait le point sur ses démarches, sur les changements qui ont opéré (je croise les doigts...) et pour savoir si elle a un peu réfléchis à tout ca...

    Connaissez vous des bons psychiatres dans les environs de Nancy / Metz? Et pourquoi pas des psychiatres hypnotistes tant qu'à faire! Merci d'avance!
     
  25. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Belle séance ,mais ce n'est pas toi qui doit être à"10X plus motivé" ,mais elle et tu le comprends bien pourquoi
    Alors d'après ce que tu racontes,c'est la diététicienne qu'il faut voir en premier
    Puis lui demander d'imaginer toutes les solutions qui s'offrent à elle pour aller à ses rendez vous avec sa fille ou la faire garder par son père, sa mère;sa voisine,une nounou....
    Le bébé c'est une excuse pour ne pas se rendre aux rdv importants
    Il y a aussi la reprise d'activité(piscine,marche,stretching,yoga,sophrologie,relaxation.....ce quelle aime en fait,ou faire vivre cette envie de bouger!)......
    Une pulsion à 5/10 et plus,pour elle c'est difficile de résister
    Pourquoi n'as tu pas essayé de l’écœurer du sacré Mac D ?puisque c’était sa demande
    Ensuite la motiver pour acheter plus diét,vider ses placards de toutes ses cochonneries(bonbon,gâteau....biscuits apéritifs...)
    Il faut aussi essayer de comprendre le pourquoi de cette compulsion?Elle n'a pas su mettre le doigt dessus....la faire accoucher en quelque sorte
    Le "bon psy";c'est à elle à le choisir avec son médecin traitant....tu ne vas pas là aussi faire le travail à sa place!!!
    Dis lui aussi que lorsque l'on est en surpoids,l'espérance de vie est réduite de 10 ans et que ces années lui seront utiles pour s'occuper de sa fille.et des enfants futurs....
     
  26. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Je ne comprends pas pourquoi tu lui as demandé cela ?
    Si une personne mange beaucoup, cela me parait normal qu'elle va être satisfaite de ce qu'elle a mangé.

    D'après ce que je lis, travailler avec son psy elle n'aime pas, travailler avec toi à mon avis elle n'aime pas (ce n'est pas qu'elle ne t’apprécie pas, mais bien qu'elle na pas envie de faire ce travail, en fait elle rejette le travail)

    Je pense qu'il faut recadrer dans le sens ou il faut "augmenter" la motivation de la personne a se prendre elle même en charge, là je pense qu'elle attend trop des autres.

    Perso je lui aurais dis un truc du style, "Fin de semaine prochaine ou début de semaine prochaine, j'aimerai que TU me donnes de tes nouvelles, que TU me montres que tu es motivée"
    Ce n'est pas toi qui doit être autant impliqué, mais bien elle qui doit le monter/prouver, c'est sa séance, sa vie.

    Comme dit Moune, il faut trouver le levier pour lui faire comprendre qu'est ce que la personne va gagner en étant motivée, parce que là je sens bien que toi t'es motivé à 100% et elle à mon avis en dessous de 30%....
    Perso je dirigerais les séances non pas sur la perte de poids, mais plus sur le comment être motivée face à une tache un petit peu compliquée, parler autre chose que nourriture et lui faire remarquer que son taux de motivation est important pour la réussite de tout dans la vie....
     
  27. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Mon grand père me disait souvent Rien de force n'est bon.
    Si elle se sent obligée, poussée, contrainte, d'une manière ou d'une autre, ça me semble normal qu'elle freine des deux pieds.
    Pour certains patients - dont moi :) - la seule chose qui fonctionne c'est le ludique, la légéreté, le de toute manière on est géniaux et on va s'en sortir.
    Pour le texte en rose, pourquoi ne pas l'entendre ?
    Elle est en demande, donc elle est motivée.
    Il me semble que le problème serait résolu en adaptant la réponse à sa nature.
    Et si elle venait en séance avec son bébé ?
    Ne dit-on pas une mère nourricière ?
    Lier nourriture et maternité.
    Et ça résoudrait le problème de ne pas avoir le temps avec un bébé. :)
    Mais je ne suis pas psy.
     
    Dernière édition: 23 Mars 2018
  28. Olivier06

    Olivier06

    Inscrit:
    21 Février 2018
    Oui Singin ce renforcement du MOI est nécessaire dans un travail où, la personne se voit de manière très dévalorisée. Mais , profiter de ce renforcement fait pour activer ensuite un levier à ce moment elle se sentira capable, pour l'instant elle ne dit que ses impossible. A mon avis c'est le chemin , bravo pour le chemin engagé par Anthony , mets y de l'intention elle va le sentir.
     
  29. cabour

    cabour

    Inscrit:
    10 Janvier 2016
    Hello Anthony,
    Des news ?

    À+
    C.
     
  30. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Une petite réflexion me vient : "et son bébé, elle ne lui donnera que des pâtes ?"

    Pourrait elle s'éduquer à mieux manger en même temps qu'elle fera découvrir les différents aliments à sa fille ?