1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

guider dans l'affirmation de soi -- vos avis ?

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Molaco, 15 Septembre 2013.

  1. Molaco

    Molaco Membre

    Inscrit:
    2 Août 2010
    Messages:
    224
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour, je vis depuis plusieurs mois avec mon amie que je connais depuis 1 an et demi. Il s'avère qu'il s'agit d'une personne assez passive, qui se dévalorise, mais comble du comble, qui même quand je ruse pour être sure qu'elle soit consciente, elle l'est bien mais refuse d'entreprendre de quelconques actions ...

    Par exemple les deux derniers week end nous étions de mariage, elle est peu à l'aise et ce qui ressort c'est des phrases types :
    - "ils ont des super boulots, ont fait le tour du monde je n'ai rien à leur dire"
    - "je vais leur parler, enfin plutôt les écouter parler"
    - "je suis dépressive et puis voilà" (ouille)
    - " les gens comme ça je ne préfère pas les voir"

    Bref on est en plein dans l'évitement, l'auto dévalorisation et ça macère, ca macère.

    Le week end passé on met tout ça sous le tapis (mais je commence à plus trop être d'accord, )

    J'ai essayé plein d'approches, comme de recadrer les propos hyper statiques et de mettre l'accent sur "et maintenant" ??
    De voir avec elle que derrière ça il y a surement des souhaits, une envie de changement, mais la discussion semble laborieuse, et elle y met fin dès que possible.
    De relativiser des points de vue à propos des collègues avec qui ça s'est mal passé ( ça a bien fonctionné)

    Après je n'en fais pas une obsession, mais à termes je pense la quitter (je ne lui ai pas dit, ça fait un peu chantage de but en blanc ..)

    Je ne lui en ai jamais reparlé après coup, ni envie de faire de la thérapie dans mon couple, ni d'aborder de manière indélicate et contreproductive.

    Me concernant il se trouve que je me retrouve face à quelqu'un comme j'ai pu être avant, à savoir qqun de passif, de "trop gentil". Pour ma part j'ai rencontré un énorme choc qui m'a poussé à investiguer sérieusement sur mon cas :shock: soyons clair : ça m'a pris un bout de temps ;

    Bref je tiens beaucoup à elle, elle a beaucoup de qualité, j'aimerais l'aider, apparemment sans action déclic elle restera inactive par rapport à ça.

    Vos avis sont les bienvenus :!:
     
  2. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    bonsoir,
    imagine que tu sois amené à rencontrer un ministre avant un colloque sur la mémoire de la guerre de 14, qu'il soit assis en face de toi pour tout le repas, que se passe t'il ?

    Que pourras tu dire, faire, ?

    Sérieusement nous sommes presque tous confronté à cela, ou avons été dans une situation où l'on se sent tarte, cruche, nul, etc... Voilà que faire ???

    L'idée est peut-etre dans la prise de conscience de "je suis là, je suis nulle, je me tais, je me fais chier...au mariage.. Etc... " alors première question : pourquoi se forcer à y aller ? Pour passer une mauvaise autant télé chips, non ?

    Deuxième question, si j'y vais, pourquoi se faire ch...? Qu est ce que je peux entreprendre pour pas me faire ch... Y a plein de possibilités... Faire chercher la copine...

    Au lieu de voir sous l angle perso, psy, problèmes, machin, proposer une alternative rigolote, se faire un défi, un truc complice à deux... Briser la routine... Mettre en place de nouveaux comportements... Petit à petit...
     
  3. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Tu pourrais reformuler en termes positifs quelqu'un de passif et de trop gentil ?
     
  4. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1557
    J'aime reçus:
    415
    Points:
    4880
    Bonjour

    Ton amie, vue de l'extérieur n'est pas un cas exceptionnelle, hélas.
    Nous rencontrons souvent des personnes comme ça et le plus souvent des femmes.
    Elle ne ce trouve pas ou peu de qualité, pense que les autres sont mieux, ce dévalorise, n'imagine pas que l'on puisse intéresser à elle ou à ce quelle fait etc...
    Au mieux c'est ce que tu décries, en gros une personne sans grande passion pour la vie (ou très intime), introverti et au pire la dépression guette.

    Il devrait être assez facile de l'envoyer voir un hypnothérapeute qui peut assez facilement régler ce problème somme toute plutôt courant.

    En insistant qu'il ne s'agit pas d'un psy qui à une image trop marqué pour une personne qui dans le fond ne ressent pas le besoin d'un suivie ou d'une aide (qui ne ce considère pas malade ou folle et qui pense que personne ne peu rien pour elle puisqu'elle crois savoir quel est son problème. Que si elle ne peut trouver une solution, personne ne le peut)

    En indiquant que cela peut être très rapide et quelle peut n'y aller qu'une fois "pour voir". Parce que l'hypno ne fait que chercher en elle la ressource, la solution à son problème sans rien lui imposer.
    Et qu'elle, comme nous tous à la solution en elle, qu'il suffit de la faire éclater.

    En arrêtant de lui dire "et maintenant", car la tu la met face à une question dont elle n'a pas la réponse. C'est une impasse puisque justement elle ne s'imagine pas autrement.

    En ne lui faisant pas de reproche, mais plutôt en parlant de toi. De ce que tu ressent en la voyant ainsi, que tu as peur de voir ton amour s'épuiser, que cela t’attriste pour elle et que tu aimerais essayer un RDV avec un hypno.


    Après cette approche que tu vas faire en douceur, mais faire tout de même pour quelle entende.
    Après donc quelques semaines.
    S'il n'y à vraiment aucune réaction de sa part, si tes suggestions ne provoquent absolument rien, alors il faut dire les choses que tu penses vraiment. Toujours sans jugement direct et en parlant de toi.
    Que tu ne te vois pas passer toute une vie avec une femme qui ne serait qu'une "ombre", une "gentille ombre" certes, mais une ombre.
    Que tu aspires à vivre au coté d'une personne gaie, optimiste etc..
    Et que tu souhaites (cette fois vivement) qu'elle se face aider, pour vous.

    Ce n'est que mon avis
     
  5. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Hibou, je trouve que dans ton message tu fais un portrait somme toute désabusé, tu entres dans le piege de l hypnose de l autre, d un portrait type...
    Il y a cette capacité propre à chacun, cette flrce que l'on a tous à eveiller ou à réveiller... c'est ça la beauté de l hypnose

    aider l autre â trouver son tresor, en menace voilée de rupture, comment va t elle pouvoir faire ?

    L elan est en chacun de nous, c est un peu ça le secret du bonheur... la resignation est un aveu temporaire d impuissance, allume le feu, fais naitre l etincelle .. tu verras cest genial
     
  6. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1557
    J'aime reçus:
    415
    Points:
    4880
    Bonsoir Katia

    Je ne sais pas ce que c'est que "entrer dans l'hypnose de l'autre"?
    Et oui c'est un portrait type que je décris, car il est type ou du moins classique. Du moins si ce que décrit Molaco est exact.

    Je ne dit pas dans mon message ce que je dirais ni ferais en séance, mais une façon de dire : oui l'hypnose peut quelque chose (et c'est assez classique comme problème)
    et une façon de ne pas continuer dans l'attente d'un changement, d'un non dialogue, d'une idée de séparation qui germe dans l'esprit de Molaco et d'une façon culpabilisante de parler à son amie ( le "et maintenant")

    Et je suis parfaitement d'accord et conscient de ce que tu dis :"Il y a cette capacité propre à chacun, cette force que l'on a tous à éveiller ou à réveiller... c'est ça la beauté de l hypnose..."

    Il faut à un moment poser le problème concrètement sur la table, si Molaco en fait une question de survie du couple. Mon message est mon concrètement à moi .

    Ceci dit, tu as raison, il y à également surement des choses à changer dans la vie courante, une façon de vivre ensemble, de s'amuser autrement, de se passionner etc...
    Mais à la finale, dans un couple il faut un minimum de.... comment dire.... disons "d'admiration" "d’intérêt" l'un pour l'autre et cela s'entretient, ce cultive.
    Si l'un ce laisse "glisser" dans "l'ombre", et finalement dans l'"ombre" de l'autre, il y à danger.

    Je sais que mon message n'est pas très ...gentillet... mais je sais pas trop faire dans le yaka fokon.
    Par exemple tu dis " allume le feu" oui, mais comment, concrètement ?
    Ben moi si j'ai pas d'idée précise du "comment", j'ai du mal à conseiller.

    Amicalement et bonne nuit
     
  7. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3727
    J'aime reçus:
    451
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Je partage pas mal l'avis d'Hibou dans le sens où pour moi, si elle est dépressive ce n'est pas en se cachant sous la couette que les choses vont s'arranger. D'après ce que nous explique Molaco ce n'est pas nouveau et elle est engluée dans cette passivité molle.

    Je pense que le conjoint peut être un soutien, une aide, s'il le désire, mais que son rôle n'est pas d'être le thérapeute (même s'il peut être un tuteur de résilience ou être le déclic) et que dans le cas qu'il nous décrit, je pense vraiment qu'une bonne aide pro pourrait l'aider. L'aider à recadrer, redynamiser, à prendre conscience des choix qu'elle fait etc.
     
  8. Philou13

    Philou13 Membre

    Inscrit:
    13 Décembre 2012
    Messages:
    255
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    1430
    Toute la difficulté est d induire un changement dans une routine ...Tu es son compagnon tu n es pas forcément le mieux placé pour intervenir sur le raisonnement de ton amie ...( bien sur tu ad ton influence, mais tu es prévisible, tu es un livre ouvert pour ton amie ...Ainsi il m est impossible d hypnotiser mon conjoint ...Il faut faire intervenir un tiers ....
     
  9. thérapie29

    thérapie29 Membre

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Messages:
    673
    J'aime reçus:
    17
    Points:
    1680
    Localité:
    Quimper
    Rupture de pattern? ( pas dans le sens d'une induction, dans le sens de se "réveiller" de cette transe) Laquelle, comment, je ne sais pas, mais tourner vers l'action.
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    Attention d'avoir "un projet sur l'autre", de "vouloir changer l'autre". Plus tu mets de l'énergie à changer l'autre, plus tu crée de la résistance, cette résistance peut aussi être très passive, dans l'immobilité ; attention à ne pas culpabiliser...
    Valoriser, avoir le maximum de considération va agrandir la confiance, puis guider vers autre chose de plus dynamique?
    Tu peux tout à fait parler de ce que toi tu aimes et de ce que toi tu attends de la vie, et faire une demande claire (CNV?).
    Bon courage.
     
  10. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Un petit mot doux laissé sur le bord de la table, un petit dej croissants et café fumant, une sortie sympa dans le petit resto des moments complices...une petite attention... Des sorties inédites.... Ça peut de révéler parfaitement hypnotique et là Molaco est bien placé...

    téléphone à un psy ou therapeute, ou encore ça me fait souffrir de te voir si "passive" , voyez l écart dans l'hypnose du moment...

    Pourquoi pas ne pas être directement hypnotique ?

    Fais briller les yeux de ta copine, Molaco...tu l'as surement déjà fait...

    Sortir du psy pour être en hypnose mutuelle, assurément c est possible.... Entre parenthèses une réponse aau comment de Molaco