Formation Hypnose

Humour et hypnose ou Hypnose et humour ???

undy

Membre
Peut-être qu'une personne qui a "trop" d'humour a plus de chance de comprendre de travers (ou trouver un sens inattendu à) des suggestions...mais c'était quoi la question en fait?
 

surderien

Moderateur
Membre de l'Équipe
Posteur du mois
humour en hypnose ou hypnose en amour ?

http://www.planet.fr/coquines-l-amour-s ... .1649.html

:lol:
 

surderien

Moderateur
Membre de l'Équipe
Posteur du mois
Et pour les hypnos très sérieux, de l'humour très sérieux ?

http://www.meditationfrance.com/dossier ... cience.htm

:(

"Méfiez vous des gens qui ne rient pas, ce ne sont pas des gens sérieux"
Alphonse Allais
 

surderien

Moderateur
Membre de l'Équipe
Posteur du mois
L'humour désintégratif pour une hypnose encore plus intéressante ?

L'accès direct à l'inconscient ???

Pour se libérer de ses complexes complexes ?

:p

" Les curés se réjouissent de ne pas être mariés lorsqu'ils entendent les femmes en confession "
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'Équipe
J'ai été vraiment très étonnée et soufflée d'admiration en lisant un livre de Devos, beaucoup de ses sketchs m'ont fait penser à l'hypnose et au fonctionnement de l'esprit.

Les gens disent tous la même chose ! Ils disent tous, lorsqu'il leur arrive quelque chose: "ça n'arrive qu'à moi !" De temps en temps, il y en a un à qui il n'arrive rien qui ne dit pas comme tout le monde. Il dit "ça n'arrive qu'aux autres !" Parce qu'il a entendu les autres dire:
"ça n'arrive qu'à moi !", il croit que ça n'arrive qu'eux (aux autres) ! Alors que peut-être, il n'y a qu'à lui que ça arrive penser que ça n'arrive qu'aux autres ! Encore que lorsqu'il s'en aperçoit,
il dit comme les autres: "ça n'arrive qu'à moi !"Cela m'est arrivé à moi ! Alors si cela vous arrive ... je veux dire, si vous faites partie de ceux qui comme moi, disent: "ça n'arrive qu'aux autres !" Posez-leur la question, aux autres ! "Qu'est-ce qui vous arrive?" Ils vous répondront tous la même chose : "Nous ne savons pas ce qui nous arrive, mais ça n'arrive qu'à nous !" Par contre, si vous faites partie des autres, de ceux qui disent: "ça n'arrive qu'à moi !" Posez-vous la question ... à vous : "Qu'est-ce qui t'arrive?" Et vous verrez que ce qui vous arrive ...c'est ce qui arrive aux autres ! C'est ce qui arrive à tout la monde ! Et vous conclurez comme moi, par cette petite phrase sibylline: "Ce qui n'arrive qu'aux autres n'arrive qu'à moi aussi !" Et vous vous sentirez solidaire !
On ne sait jamais qui a raison ou qui a tort. C'est difficile de juger. Moi, j'ai longtemps donné raison à tout le monde. Jusqu'au jour où je me suis aperçu que la plupart des gens à qui je donnais raison avaient tort ! Donc, j'avais raison ! Par conséquent, j'avais tort ! Tort de donner raison à des gens qui avaient le tort de croire qu'ils avaient raison. C'est-à-dire que moi qui n'avais pas tort, je n'avais aucune raison de ne pas donner tort à des gens qui prétendaient avoir raison, alors qu'ils avaient tort ! J'ai raison, non ? Puisqu'ils avaient tort ! Et sans raison, encore ! Là, j'insiste, parce que ... moi aussi, il arrive que j'aie tort. Mais quand j'ai tort, j'ai mes raisons, que je ne donne pas. Ce serait reconnaître mes torts !!! J'ai raison, non ? Remarquez ... il m'arrive aussi de donner raison à des gens qui ont raison aussi. Mais, là encore, c'est un tort. C'est comme si je donnais tort à des gens qui ont tort. Il n'y a pas de raison ! En résumé, je crois qu'on a toujours tort d'essayer d'avoir raison devant des gens qui ont toutes les bonnes raisons de croire qu'ils n'ont pas tort !
Mesdames et messieurs, je dois vous dire tout d'abord que je me suis fait tout seul et ... que je me suis raté. Je me suis raté, quoi! J'ai d'autant plus de mérite à l'avouer que ça ne se voit pas tellement! Encore que personne ne m'ait jamais dit: "Vous vous êtes réussi!" En réalité, je me suis fait plus moche que je ne suis! Tout au début, tandis que je me faisais, je voyais bien que je ne me faisais pas bien. Mais comme à chaque fois que je disais que je me faisais mal, les gens disaient : "C'est bien fait !", J'ai continué à me faire mal en croyant bien faire. Et puis, quand j'ai vu la tournure que je me prenais, j'ai tout arrêté. Et je me suis laissé dans l'état où vous me voyez! Alors, on a dit : "Non seulement, il est raté, mais en plus, il n'est pas fini !" Eh, bien, j'aime mieux cela! J'aime mieux ne pas être fini! Un homme fini, il est fini! On a beau me dire : "Il est réussi!" Je réponds : "Oui ! Mais il est fini!" Au fond, je préfère être inachevé, comme une symphonie! Il y a de belles symphonies inachevées. Encore qu'une personne ne m'ait jamais dit : "Vous êtes une belle symphonie inachevée! " L'avantage, quand on s'est raté, c'est qu'ensuite, on peut tout rater impunément, personne ne vous en fait grief! On se sent sûr de soi, on est serein! Exemple : A l'école, le jour des examens, tous mes petits camarades avaient peur de ne pas réussir! Moi, je n'avais pas peur! Ils se présentaient, tout tremblant, à l'examen. Moi, j'étais confiant ! J'étais sûr de rater ! Et, ça ne ratait pas ! L'examen, je le ratais haut la main ! (J'ai toujours réussi à rater tous mes examens.) Je ne sais pas comment vous expliquer. Pour un raté ... rater, c'est estimer avoir réussi là où les autres considèrent qu'ils ont raté! Exemple : chaque fois que je fais un pas en avant et que je le rate, j'ai la sensation de progresser! Encore que personne ne m'ait jamais dit : "Sur le plan raté, vous avez fait des progrès !" Et pourtant, j'en ai fait! Je rate mieux qu'avant! Avant, je ratais une fois sur deux! Maintenant, je rate à tous les coups ! Finalement, il n'y a qu'une chose que je sache bien faire : c'est rater! Si bien que, si c'était à refaire, s'il fallait que je me refasse, je me raterais de la même façon! Parce que, dans le fond, on ne se refait pas!
Pour les grands enfants du forum:
Un jour ... je m'apprêtais à traverser la rue et à coté de moi il y avait une dame qui s'apprêtait à le faire aussi qui se tourne vers moi et qui dit: " Oh le beau petit garçon ! " Moi, j'ai cru qu'elle s'adressait à un enfant qui devait se trouver derrière moi ... et que je devais cacher ! Pas du tout ! C'était de moi qu'il était question ! Elle me dit " A ton âge ton papa te laisse sortir tout seul ? " Je lui dis : " Mais madame il y a longtemps que je n'ai plus mon papa " Elle me dit: " Oh mon pauvre petit ! Donne-moi la main, je vais t'aider à traverser la rue. " Je lui dis : " Mais madame vous vous méprenez ! Je ne suis plus un enfant ! - Vraiment? - Mais enfin madame, voyez ma taille ... ma corpulence ... je suis gros ! " Elle me dit : " Oh mais, il y a des petits gros ! " Je lui dis: " Un petit gros il y est gros mais petit. Moi je suis gros mais grand ! " Elle a fini par m'avouer que, comme elle n'avait jamais eu d'enfants, elle ne savait pas ce que c'était ! Je lui dis : " Enfin, madame à votre âge ! " Elle me dit : " Mais quel âge me donnez-vous donc ? " Moi je lui donnais entre trente et trente-cinq ans ... Elle me dit : " Je viens tout juste d'en avoir cinq ! " Je lui dis : " Et à ton âge ta maman te laisse sortir toute seule ? " Elle me dit : " Il y a longtemps que je n'ai plus de maman. " Je lui dis : " Pauvre petite ... Donne-moi la main ! " Puis je l'ai aidée à traverser la rue. De l'autre coté de la rue, comme je lui léchais la main, elle a pris la mienne et elle m'a accompagnée jusque devant chez moi. Devant chez moi, comme elle me léchait la main, je l'ai prise par le bras et je l'ai accompagnée jusque devant chez elle Et ce petit jeu a duré des semaines et des semaines ! Vous me direz : " A quoi jouiez-vous? " Tantôt à la dînette, tantôt au cerceau ... Le plus souvent à la marelle ! Jusqu'au jour ou elle a voulu jouer au papa et à la maman. La je lui ai dit: " Écoute, nous sommes encore un peu jeunes pour jouer à ce jeu-là ! " Elle en était toute attristée. Pour la consoler, je lui ai promis que plus tard, quand on serait grand on se marierait ! En attendant je lui offert une poupée, pour qu'elle se familiarise tout doucement ! Alors ... quand on dit qu'il n'y a plus d'enfants ! Des petits peut-être ! Mais des grands ... !
Bon week end
 

Hypnopotam

Membre
oui en effet Devos avait le don de maitriser les non sens, l'abstraction, il y a certainement dans ses textes de bonne phrases a garder pour des séances....
 

surderien

Moderateur
Membre de l'Équipe
Posteur du mois
alapiscine a dit:
surderien a dit:
humour en hypnose ou hypnose en amour ?

http://www.bernard-raquin.fr/spirituali ... -pouv.html ... .1649.html

:lol:
Trop drole :lol:
Merci et voilà qui me rappelle un message posté il y a bien longtemps ...lorsque l'humour était encore très présent sur ce forum...

https://www.transe-hypnose.com/sujet/lamant-de-ma-femme.1676/

Une double hypnose conjugale en miroir à consommer sans modération...

confidence pour confidence, cette hypnose c'est le secret de l'amour sans fin...

:p
 

Hypnopotam

Membre
récemment j'ai raconté une histoire pour installer une amnésie et l'induction une fausse histoire marrante ou je me prenais gamelle sur gamelle , bah ca marche pas mal surtout sur les gens tendus!
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut