hypnose et philosophie

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par lolasix4, 11 Novembre 2014.

  1. lolasix4

    lolasix4

    Inscrit:
    11 Novembre 2014
    Bonjour,

    Pour mon lycée je dois rédiger un exposé sur l'hypnose avec un rapport philosophique.
    Problème, je n'arrive pas à trouver un lien entre ces deux sujets, parlant de l'hypnose en elle-même et non d'un rapport.
    Pouvez vous m'aidez merci :)
     
  2. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    bienvenue lolasis4

    çà s'inscrit dans quel cadre exactement ?

    Supervisé par un prof de philo ?

    Je suis un peu dans les nuages avec ta question !

    http://pjdesser.free.fr/index.html

    o_O
     
  3. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    A un moment les effets de la discussion socratique m'a fait penser au développement d'une transe spontanée mais sinon je ne vois pas trop. Quelle orientation?
     
  4. hibou13

    hibou13

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Heu heu...... Sur le fond, la philosophie se distingue de la religion,par le fait que l'homme peut chercher en lui toutes les réponses existentielles (notamment celle de la finitude et des peurs qu'elle engendre).
    Donc on considère en philosophie que l'on ne s'en remet pas à une pensée imposé ou à la foi en un dieu, mais à l'homme pensant.

    L'hypnose est l'art d'aller chercher en nous, toutes les ressources nécessaires à répondre à nos questions. Quelles soit traumatisante ou de l'ordre de la recherche d'un "être" meilleur.
    Elle à donc ce point commun avec la philosophie. Nous détenons LA réponse en nous et non hors de nous.

    Moi j'irais dans ce sens, mais on sait pas trop le cadre du devoir comme dit surderien.
     
  5. lolasix4

    lolasix4

    Inscrit:
    11 Novembre 2014
    Excusez moi de pas avoir était très précise! Cette année nous avons beaucoup travaille sur le thème de la conscience et de l'inconscient par Descartes, Husserl et Hegel. Notre professeur nous a donc dit d'approfondir notre sujet dans ce domaine.
     
  6. hibou13

    hibou13

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Ha ok....... moi qui croyais avoir au moins la moyenne :(
    Pour être pertinent dans la réponse, il faudrait avoir les rapports/théories/point de vue exprimé par les 3 auteurs sur le sujet (la conscience et l'inconscient) pour au moins connaitre leurs différences ou similitude de points de vue sur la question.
    Avoir une vision claire du champ que recouvre la notion d'inconscient, du moins dans le domaine de l'hypnose (si c'est bien le sujet)
    Pour finalement en tirer quelque chose.

    J'avoue que pour les 3 auteurs j'en serais pas capable... Et je me demande bien en quelle formation tu es et à quelle niveau? Car le sujet est bien.....bizarrement posé.
     
  7. lolasix4

    lolasix4

    Inscrit:
    11 Novembre 2014
    terminale ES
     
  8. Ovide

    Ovide

    Inscrit:
    26 Mars 2014
    husserl , hegel en terminale. Tu as de la chance. Rien que d'y penser ça me donne le vertige. Sauf si tu as déjà une connaissance de la philo.
    Peut etre un conseil. Simplifier. C'est le plus difficile. Partir, tourner et revenir sur la question. La pensée en question, et la question de la pensée.
    Qu'est ce? Il y a entre le verbe et le ? tel que ? Comme ça? Comme si?
     
  9. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Descartes a dit, si je me souviens bien, qu'à tout raisonnement logique on pouvait lui en opposer un autre qui démontre le contraire...

    Pour moi c'est la base de l'hypnose : pouvoir changer les termes d'un contrat qu'on s'est fixé arbitrairement...

    Expérimenter d'autres possibilités extra cartésiennes...

    De là à passer à la philosophie...

    ;)
     
  10. Ovide

    Ovide

    Inscrit:
    26 Mars 2014
    Pour moi la philo, c'est socrate , toujours être conscient du sentiment de savoir, et ne pas oublier que ce n'est qu'un sentiment.
    Le démystifier, et toujours pourtant être porté par lui. La métaphore, qui nous aide et nous aveugle dans un même mouvement de conscientisation et d'oubli.
    Le comme si, qui s' efface en c'est ça.