Formation Hypnose

Installation en tant qu'hypnothérapeute

Hikari

Membre
Bonjour tout le monde,

Je suis une jeune hypnothérapeute. J'ai suivit les formations nécessaire et je continue de me former. Ayant été tellement intéressé par l'hypnose au cours de séances de thérapie, j'ai voulu moi même apprendre pour ensuite apporter ce que j'avais pu recevoir en séances.
Par conséquent, je cherche à me lancer. Seulement, j'avoue être un peu perdu. Je n'y connait rien du tout et je suppose que comme pour tout travail à son compte, on se doit de s'enregistrer quelques part, choisir un statut pour son cabinet etc Et faire bons nombres de démarches.

Je demande donc votre aide afin de m'aiguiller afin que je puisse réaliser les étapes dans le bon ordre et ne rien oublier. J'ai déjà un rendez vous prochainement pour me renseigner sur les statuts juridique de l'entreprise.
Je veux également savoir s'il vaut mieux s'installer dans un centre médical avec d'autres spécialistes ou peut être des kinés etc ou vaut il mieux louer quelque chose/exercer chez soi si on est bien situé.

Voilà, je pense avoir à peu prés fait le tour, même si d'autres questions viendront surement après.

Je vous remercie par avance,

Hikari.
 

herveg

Membre
Bonjour et bienvenue!
Je ne pourrai pas te répondre précisément sur le statut à prendre. Mais je pense que ta chambre des métier ou chambre de commerce seront tes meilleures sources d'information. De toute manière tu devras passer par eux pour ton immatriculation.
Après... si tu connais des comptables ou conseillers juridiques tu peux aussi leur poser la question.
On n'y pense pas souvent mais Pôle Emploi peut aussi t'accompagner dans tes démarches.

Concernant l'endroit où s'installer... là c'est plus une question de souhait personnel.
Dans un centre médical tu bénéficieras du passage et d'une visibilité qui t'aidera à acquérir ta patientelle. Je pense que cela doit avoir un coût.
En cabinet tu seras plus indépendante mais tu devras aussi attirer toi même tes patients.
 

Hikari

Membre
Je te remercie pour ta réponse.
Malheureusement j'ai bien entendu appeler Pôle emploi et ils m'ont dit de me débrouiller car eux ne proposait pas de suivit ou de conseil pour la création d'entreprise. Cela m'a semblait étrange, mais s'ils le disent... Je dois cependant contacter ma conseillère. Même si elle m'a dit que l'hypnose ne servait à rien etc et à tenté de me dissuader, je verrais avec elle si malgré tout elle confirme ce qui m'a été dit.

J'ai eu une réunion d'information à la chambre du commerce pour en apprendre un peu plus sur les statuts juridiques, mais cela n'a pas été plus loin et ca ne m'a donc pas permis de savoir ce qui conviendrait le mieux. En tant qu'hypnothérapeute, je dépend de l'URSSAF, ils m'ont donc dirigé vers eux et bien entendu, ils m'ont clairement dit que eux ne disposait pas d'aide.
Vraiment toute une histoire. Cela n'encourage pas les gens à se lancer s'ils se découragent rapidement :(

Par contre, tu confirme ce que je pensais. L'avantage du cabinet est que cela permet d'être visible en plus de la publicité que je compte faire en supplément.
Si quelqu'un à une idée des coûts, ca serait sympa. Après, location de local ou ca, il faut de toute manière payer.
 

jamesmamx

Membre
Moune tu viens de me devancer de 2 minutes :D

Du coup tout est dit dans les liens que Moune vient de te donner, il suffit de chercher et on trouve tout :)
 

Hikari

Membre
Je vous remercie de vos réponses ! J'ai probablement du mal chercher car je n'ai pas trouvé les liens donné. Merci encore en tout cas.
 
Coucou !!
Moi personnellement j'ai opté pour le régime d'auto entrepreneur parce que dans un premier temps c'était le seul statut ou tu ne payes pas de charges quand ton chiffre d'affaire est à 0. J'ai choisi également de partager mon cabinet avec un ostéopathe car c'est plus simple d'entrer en collaboration avec des personnes qui ont des activités complémentaires à la tienne pour échanger des clients.
Si tu as besoin d'aide, n'hésites pas, je peux te renseigner.
Belle journée à toi
 
Bonjour,
Sur ton site tu utilises le terme "hypnothérapeute" mais tu n'as pas l'air de disposer des diplômes pour pouvoir le faire. Fais attention :)
Bonjour Jamesmamx,

je suis une praticienne certifiée en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Conversationnelle et Programmation Neuro-Linguistique (PNL), je suis certifiée par l’Académie de Recherche et Connaissances en Hypnose Ericksonienne. (A.R.C.H.E), je suis certifiée en Retraitement de l’Information Traumatique par les Mouvements Occulaires. (RITMO), je suis diplômée en Psychopathologie (formée par Alain Héril, institut INDIGO), donc oui je peux me permettre d'utiliser le terme "hypnothérapeute" car je dispose de largement plus de diplômes que la moyenne.

D'ailleurs, quand je vois les autres formations et le niveau, je suis bien contente d'avoir été formée à l'ARCHE. Toutes ces informations concernant mes diplômes, mes qualifications et compétences sont listées en haut de la page d'accueil du site... il suffit de lire...

Sachant que j'ai déjà pratiqué sur plus de 200 personnes, avec 99% de réussite...

Fais attention avant de dire n'importe quoi :)
 

jamesmamx

Membre
Tu as mal compris ce que j'ai dit, ce n'était pas un jugement personnel sur tes diplômes ou ton expérience mais sur le titre que tu utilises.

Le terme "thérapeute" est fortement réglementé par la loi depuis 2010. Ainsi je reconfirme que tu devrais faire attention en utilisant le terme "hypnothérapeute", chose qui n'est pas légalement autorisée dans ton cas.
 
Effectivement, jusqu'à l'année dernière, le terme de thérapeute poser soucis mais aujourd'hui, nous sommes autorisés à l'avoir. C'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai bien spécifié sur mon site que je ne suis pas médecin, afin d'éviter tout malentendu.
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
C'est "psychothérapeute" qui est protégé par l’amendement Accoyer, pas "hypnothérapeute" dont l'utilisation est toujours libre.
Édition: J'ai eu un doute et j'ai trouvé des témoignages contraires bloquant aussi hypnothérapeute. Je vais rechercher un peu plus.
 

Hikari

Membre
Merci Hypnosérénité pour ta réponse. Je te contacterai prochainement pour discuter avec toi de tout ca.
Sinon, ma formatrice emploi également le terme hypnothérapeute. Comment se faire appeler sinon ? L'hypnose n'étant pas quelque chose de reconnu et un thérapeute étant une personne spécialisé dans un domaine, il est normal que psychothérapeute soit encadré mais j'avoue avoir du mal à comprendre lorsqu'il s'agit d'hypnose.
 

jamesmamx

Membre
En général tu entendras parlé de "psychopraticien" ou de n'importe quel titre avec le mot praticien. C'est un fourre-tout qui englobe énormément de techniques différentes; Malheureusement la réforme sur la psychothérapie a rajouté de la confusion à toutes ces dénominations.
Le patient est perdu.
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
Je n'ai pas trouvé de texte à propos du suffixe thérapeute, au contraire tout ce que je trouve laisse libre "hypnothérapeute", et si "psychothérapeute" est protégé la pratique de la "psychothérapie" reste libre. Dans ce que j'ai trouvé ce ne sont pas des textes de loi, juste journalistiques ou de blogs/sites de professionnels et d'associations. Si quelqu'un a des sources du genre légiFrance ça m'intéresse.
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Bonjour Jamesmamx,

je suis une praticienne certifiée en Hypnose Ericksonienne, Hypnose Conversationnelle et Programmation Neuro-Linguistique (PNL), je suis certifiée par l’Académie de Recherche et Connaissances en Hypnose Ericksonienne. (A.R.C.H.E), je suis certifiée en Retraitement de l’Information Traumatique par les Mouvements Occulaires. (RITMO), je suis diplômée en Psychopathologie (formée par Alain Héril, institut INDIGO), donc oui je peux me permettre d'utiliser le terme "hypnothérapeute" car je dispose de largement plus de diplômes que la moyenne.

D'ailleurs, quand je vois les autres formations et le niveau, je suis bien contente d'avoir été formée à l'ARCHE. Toutes ces informations concernant mes diplômes, mes qualifications et compétences sont listées en haut de la page d'accueil du site... il suffit de lire...

Sachant que j'ai déjà pratiqué sur plus de 200 personnes, avec 99% de réussite...
Fais attention avant de dire n'importe quoi
:)
Bonjour et bienvenue Mélissa,

Une bien belle collection de diplômes

99 % de réussite pratique. sur 200 personnes

De réussir à les mettre en transe ou de réussir à les traiter ?
et quels étaient les motifs de consultation de vos clients?

Merci de nous détailler un peu vos chiffres, car du 99% de réussite, c'est du jamais vu en "thérapie".

surderien.
 
Dernière édition:

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Très bonne synthèse +++

Le terme générique d'hypnopraticien dans le cadre dont on parle sur ce fil me paraît le plus adapté. Après, préciser ses orientations basées sur ses formations coule de source.

Lorsque l'on voit la diversité des pratiques en psychologie : psychologue du travail, psychologue clinicien, psychothérapeute, infirmière en psychiatrie, médecin psychothérapeute (qui est un thérapeute officiel remboursé selon son conventionnement) médecin psychiatre etc...
on peut se poser aussi la question de la place de la pédagogie ( pédagogue, infirmière en éducation thérapeutique, formateur, éducateur, reeducateur...) et tout le reste...

par association des genres : médecine légale, criminologie, médecine scolaire, santé publique, sports, thermalisme, nutrition, obésologie, esthétique...avec des réglementations juridiques diverses notamment en assurances, expertises, urgences...selon les pays et les cultures...

En thérapies confortives, c'est le pompon, il y des catalogues entiers de propositions, les plus alléchantes et originales les unes que les autres !
Et l'hypnose grand public va bientôt être en tête du peloton!

Par tous ces noms super métaphoriques de ces sous spécialités, ils finissent par y perdre leur latin et devoir aller consulter un hyperspécialiste du promo management thérapeutique en "hypnozozologiefinancière" pour apprendre à gagner "l'hypno-million" et le garder pour soi ?

Tous malades de l'hypnose ?

:(

NB : Tout médecin peut prescrire de l'homeopathie car elle est inscrite au codex
L'hypnose est également tacitement inscrite au codex.
http://www.cosmovisions.com/textCodex.htm
Juste savoir les pratiquer sans faire de pub.

PS : les psychiatres ont toujours pratiqué l'hypnose, et ce sans aucune formation officielle ni aucun diplôme exigé d'hypnose. Milton Erickson était aussi dans ce cas.
Tout porte à penser que les psychiatres n'ont pas encore dit leur dernier mot...


:cool:
 
Dernière édition:

jamesmamx

Membre
Oui mais @moune ce n'est pas parce que le SNH utilise le terme "hypnothérapeute" que c'est autorisé. Ce syndicat n'a aucune valeur.

Pour faire plus simple, je me souviens d'un membre de ce forum il y a 3 ans (@hypnotherapie32); avoir été placé en garde à vue pour "exercice illégal de la médecine" car il avait utilisé le terme "hypnothérapeute".
Il n'y a pas plus claire comme exemple :)

https://www.transe-hypnose.com/sujet/decision-de-justice-suite-a-lutilisation-du-mot-hypno.4695/

Sur un autre post, cette même personne dit : "le mot "thérapie" est autant à bânir que le mot "thérapeute". J'ai eu l'occasion d'échanger sur ce sujet avec le conseiller juridique de l'ARCHE avec qui Kévin FINEL avait eu la gentillesse de me mettre en relation. Celui ci m'a confirmé qu'il y avait jurisprudence en la matière."

C'est un fait de jurisprudence, pas quelque chose que vous trouverez dans le texte de loi.
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
C'est un fait de jurisprudence, pas quelque chose que vous trouverez dans le texte de loi.
ok, merci Jamesmamx de ces précisons. J'étais tombée sur le même post justement en faisant ma recherche mais c''est juste un témoignage je n'ai rien trouvé d'autre. Pour thérapie c'est quand même très bloquant: comment parler de thérapies cognitivo-comportementales ou de thérapies brèves, de pratique de la psychothérapie (l'intitulé de ma formation est "praticien en pychothérapie" sans ce mot ou ce suffixe)?
 

jamesmamx

Membre
Dans ton cas, c'est peu être différent car si tu pratiques depuis un certains nombres d'années (5ans avant la mise en application de la loi), tu peux demander à conserver le titre de psychothérapeute (et utilisation des termes "thérapie, thérapeute"). Mais il faudra faire une demande et passer devant un conseil de professionnels de la santé... bref tout est fait pour te dissuader.

Sans cela il faut reprendre les études universitaires, avoir au moins un master en psychologie et une formation en psychopathologie. Ou une formation dans l'une des 4 écoles agrées par l'état (formation en 5 ans) ... Autant dire qu'à nos âges c'est difficile :D

C'est dommage cette mentalité de vouloir réserver des secteurs d'activité à une élite sous le prétexte de protéger les patients (alors qu'on sait tous que c'est une question d'argent :) ).
 

jamesmamx

Membre
Pour compléter cette discussion, je me suis rendu compte que toute les écoles privées de formations en hypnose n'utilisent jamais le titre "hypnothérapeute" pour intituler leurs cursus; C'est toujours quelque chose comme : Praticien, maitre praticien ...
Les écoles délivrent des "certificats de praticien en ..." et non pas des "certificats d'hypnothérapeute".

C'était histoire d'en finir avec ce sujet. Donc pour ceux qui sont installés et qui utilisent le terme hypnothérapeute (et il y en a beaucoup), faites attention de ne pas vous retrouvez dans une situation juridiquement délicate.
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
Pour compléter cette discussion, je me suis rendu compte que toute les écoles privées de formations en hypnose n'utilisent jamais le titre "hypnothérapeute" pour intituler leurs cursus; C'est toujours quelque chose comme : Praticien, maitre praticien ...
Les écoles délivrent des "certificats de praticien en ..." et non pas des "certificats d'hypnothérapeute".
Je n'avais jamais remarqué.

C'était histoire d'en finir avec ce sujet. Donc pour ceux qui sont installés et qui utilisent le terme hypnothérapeute (et il y en a beaucoup), faites attention de ne pas vous retrouvez dans une situation juridiquement délicate.
Merci.
Perso je suis installée depuis 2013 donc ça va faire trois ans, après l'amendement Accoyer de 2010 et j'utilise le terme de psychopraticienne, mais je parle de thérapies brèves, de TCC. C'est vraiment pas évident.
Les hypno que je connais se présentent essentiellement comme "hypnothérapeutes", je ne pense pas qu'ils se sentent en danger car si on a beaucoup parlé de "psychothérapeute" on a un texte de loi, là visiblement ça ne repose que sur de la jurisprudence et il y a énormément d'hypnothérapeutes formés dans des écoles donc pas effet de masse je pense qu'ils se pensent protégés et d'ailleurs je le pensais aussi.
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
La personne qui utilise le terme de thérapeute, c'est qu'elle a été formée à la thérapie. Qu'elle a eu un cursus adapté, long, complet, complexe.

Se déclarer hypnothérapeute parce qu'on s'est simplement mis dans l'hypnose de se croire "thérapeute" c'est pathologique +++
et cela va entrainer les "clients" dans une spirale pathologique de renforcement de l'égo et de superpuissance incontrôlée.
En formation d'un week end, et avec un peu de persuasion, ce sera très payant et ils se croiront hypnothérapeutes à leur tour.


Etre ce qu'on est, ce n'est pas de la thérapie, c'est de l'épanouissement personnel et là l'auto-hypnose peut être précieuse.

Pratiquer l'hypnose avec sérénité, sans se croire + que ce qu'on est, c'est idéal.

Et l'on comprend alors pourquoi on est hypnopraticien.
 
Dernière édition:

Singin

Membre
hypno-ressourceur
hypno-bénéficateur
hypno-positiveur
hypno-bienêtreur
Avec un peu d'imagination on échappe au danger de l'officiel et du médicalement correct. :)
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut