la croyance.....

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par katia (zoulouk), 1 Avril 2010.

  1. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Cette phrase de Valikor mériterait d'etre développée, explicitée et débattue:

    une croyance n'est pas un savoir et n'est pas rationnelle mais émotionnelle.
     
  2. Joey

    Joey

    Inscrit:
    13 Décembre 2006
    Une croyance est simplement une idée que l'on croit vrai. Elle a tendance à s'amplifier à chaque fois qu'elle va se vérifier. Cette amplification est avant tout émotionnelle puisque c'est le sentiment qu'elle est vrai qui grandit et se confirme à chaque fois qu'elle se réalise.

    De même, il existe des croyances positives "j'y arriverai"
    ou des croyances négatives ou limitantes "c'est toujours de ma faute"," je suis nul","de toutes les façons, je comprends rien aux maths"...

    Nos croyances forment un cadre à notre réalité, à notre vision de la vie.
     
  3. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    et elle peuvent même carrément nous conditionner...et conduire à rejeter la réalité.
     
  4. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    .

    et elle peuvent même carrément nous conditionner...et conduire à rejeter la réalité.

    et elle peuvent même carrément nous conditionner...et conduire à accepter la réalité.



    Alors, selon votre croyance, on accepte ou on rejette ?


    moi ma croyance est que tout est croyance

    et que si on en a conscience

    tout est finalement modélisé et remodélisable à l'infini...



    8)
     
  5. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009


    Certain diront qu'il vaut mieux ne pas savoir...d'autres diront qu'ils préferent savoir........les deux sont réalistes !! alors?


    Vu que la réalité des uns n'est pas la réalité d'autres, celà dépends de beaucoup de chose, alors est ce que même la réalité est croyance? d'après les modèles éducatifs, d'école, familial, religieux etc....

    Jsait pas si jme fais bien comprendre :roll:
     
  6. Je partage cet avis également...

    Néanmoins sur ce forum, certains utilisent souvent ce terme quand les propos qu'on lui adresse ne lui conviennent pas et nous dit que ce sont nos croyances.

    Parfois, on peut retourner la croyance à son avantage suivant le contexte.

    Mais effectivement le fondement de la croyance est avant tout émotionnelle.
     
  7. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    ce sont nos croyances.

    ce sont nos modélisations

    ce sont résultat de nos émotions

    ce sont le résultant de nos et mots siont

    ce sont les croyances résultat de nos us et coutumes

    ce sont tout ce qu'on veut que s'en soye...

    :roll:
     
  8. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    en guise de reflexion:

    la croyance est un savoir


    un savoir issu de l'expérience

    qui s'est répétée plusieurs fois

    et qui est devenu une certitude pour le sujet

    sa réalité



    Ce pourquoi il est difficile de se détacher de ses croyances

    en tant que réalité expérimentée

    qui va se réexpirémenter à nouveau

    presque en auto prédiction


    La croyance perd alors son caractère de croyance, qui apparaitra comme telle aux autres qui ne la partagent pas (un croyance majoritairement partagée apparaissant comme une réalité pour presque tout le monde) , mais devient un savoir

    Et là est le problème !

    la croyance se justifie par une lecture du réel qui va s'y adapter.... par la suite.... un système en boucle....


    Mais tout cela n'est que croyance.... et à prendre comme tel....... :wink:
     
  9. en guise de reflexion:

    la croyance est un savoir

    un savoir issu de l'expérience


    Pour moi une croyance n'est pas du tout un savoir, mais une perception ancrée d'une expérience négative qu'on s'est appropriée comme une vérité sur notre personne. (ex : un enfant qui s'est toujours fait traité de nul ou d'incapable par ses parents.)

    Car il est rare qu'une croyance positive nous amène à une dualité intérieure, ou à un mal de vivre...ou des échecs répétitifs, car souvent dans une croyance négative, il s'agit bien de ça.


    Néanmoins, si on croit (croyances) à l'astrologie ou tout autre chose du genre, et que cette croyance nous a toujours permis d'avancer, alors pourquoi pas, c'est une croyance positive... même si elle n'est pas partagée par tout le monde, qu'importe...
     
  10. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    un enfant qui s'est fait traité de nul par exemple, c'est souvent en référence à une situation (par exemple scolaire: t'es vraiment nul, t'as que des mauvaises notes!)

    L'enfant comprend qu'il est nul et là où il l'a été... ça devient une expérience de nullité...
    et à force de répétition...
    ça va s'ancrer...

    ça devient une vérité sur sa personne

    un savoir pour lui..... (et une croyance pour les autres)

    et là est le drame....


    ps:(alors qu'avoir des mauvaises notes est très différent d'être nul)
     
  11. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    cette croyance nous a toujours permis d'avancer


    oui, même si c'est dans le mauvais sens !



    et même si on refuse de l'admettre

    qu'en fait on est entrain de reculer !


    :roll:
     
  12. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    On peut avancer à reculons....

    On va toujours quelque part

    Où l'on apprend quelque chose

    On peut aussi enclencher la marche avant


    Ca me fait penser au film Cube, où il suffisait de rester dans la même pièce (rester immobile) pour que la prison finisse par s'ouvrir....
     
  13. selenite

    selenite

    Inscrit:
    17 Mars 2010
    "une croyance n'est pas un savoir et n'est pas rationnelle mais émotionnelle"

    Ce qui ne se sait est tu et donc une croyance est un savoir.

    Rationnel, raisonnable, expérimenté (?)......... Et si tout n'était pas, en fin de compte, croyance ?

    Toute expression : émission d'un signifant sur un signifié, est abstraction :
    1 + 1 = 2 (supposons) mais 1 pomme + 1 pomme = 2 pommes si et seulement si ces pommes sont absolument identiques en tous points.

    Aucune carte n'est un territoire et donc toute rationalité n'est que partielle (à un champ, un domaine abstrait particulier d'une représentation).

    Rien n'est absolument vraie et donc tout est croyance. (Même cette phrase, nous ne sommes pas sorti du labyrinthe)

    Pour l'émotionnel, si, par exemple, j'ouvre un tableau excel et que je tape quelques chiffres dans une colonne, quelques autres dans une autres et que je fais des sommes de façons "rationnels", seul le CPU de l'ordinateur sera "rationnel" du début à la fin (si l'on fait exception aux lois de Murphy :D ). Moi-même, et ce en chaque moment du processus, j'en doute.

    Soyez rationnel et sans émotion pendant une seconde ! :D mdr

    Soyez sans croyance pendant un autre seconde ! :D mdr puissance deux.


    Un bébé singe a peur des serpents parce que sa mère a peur des serpents. Il lui est strictement conseillé de ne point rationaliser sa pensée : devant le serpent, dois-je ou non avoir peur. That's the question .......et encore moins expérimenter puisqu'il s'agit d'une croyance positive.
     
  14. Tribal

    Tribal

    Inscrit:
    17 Février 2010
    Bonjour,

    La conscience est un phénomène très simple et parfaitement fidèle. Elle montre ce que l’esprit veut voir.
    Quand nous percevons le monde, nous ne traduisons pas la réalité. Nous traduisons nos croyances.

    C'est un peu réducteur de ma part, je le conçois

    Pourquoi le monde ne répondrait-il pas fidèlement à nos idéaux ? Pourquoi ne serait-il pas la manifestation pure et simple de nos croyances ?
     
  15. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    --------------------------------------------------------------------------------

    Ceci me fait penser à celà........

    Questionneur: mais alors, il n'y a aucune autre direction que celle de chaque situation?

    Rinpotché(le très précieux):c'est un genre de direction bien plus définie que lorsqu'on a une carte

    La situation présente est la destination aussi bien que le chemin.

    C'est une question d'acceptation.Acceptez simplement la situation donnée et n'essayez pas d'en faire autre chose.


    " l'acte d'abandonner est comme la levure dans une fermentation.
    Ce processus mijote un état d'esprit dasn lequel vous commencer à réflechir correctement.

    Il y a simplement à percevoir, faire l'expérience et abandonner, c'est tout. Le quoi et le comment n'ont pas d'importance"
     
  16. corfinas

    corfinas

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Pour aller par là, je dirai plutôt que nos croyances sont nos traductions de la réalité.
    Selon ce en quoi je crois :wink: :
    Ce qui est intéressant dans les croyances c'est qu'elles donnent un sens à la réalité et que ce sens nous apporte un bénéfice.
    De part leur aspect émotionnelles les croyances sont peu sensibles aux contre-exemples.
    Pour les changer, quand elles sont limitantes dans un contexte donné, il faut trouver un bénéfice plus grand dans une nouvelle croyance.

    a+
     
Chargement...