Formation Hypnose

La première séance...

thérapie29

Membre
Les statistiques nous disent que les progrès de la 1ere séance sont de 50% de toute la thérapie.
hey, il y a le temps de faire l'anamnèse, si ya la moitié, c'est bon, on fini le reste à la 2eme séance! On peut ne pas faire toute l'anamnèse
Pourquoi? Parce que c'est: ici et maintenant. ça change, ça bouge, ça évolue en 15j.
Perso je commence l'anamnèse et dés que j'ai suffisamment de matos, j’enchaîne sur une technique, une prescription...de la bricolette de weldom quoi! de manière a crée un 1er changement. Ce 1er changement est d'avoir un patient actif, un thérapeute actif.
 

Oratorioo

Membre
thérapie29 à dit:
Pour ma part, je ne fait rarement d'hypnose "formelle" la 1ere séance (sauf tabac).
Plutôt que "stratégie d'obj.", c'est:

1) Définition de l'objectif le plus précisément en terme vakog. De shazer: thérapies brèves centrées sur la solution des problèmes
ex: à quoi verrez vous que vous avez atteint votre objectif?
Comment les autres verrons que vous avez atteint votre objectif?
...
En affirmatif, qui dépend uniquement de la personne (sous contrôle).
2) Faire monter les motivations jusqu'aux "identité"valeurs," capacité"...(échelle de Diltz)
http://generation-formation.blogspot.fr ... dilts.html
3) Visualisation de l'objectif atteint dâté dans le temps
4) Visualisation des sous- l'objectif et différentes étapes pour l'atteindre.
5) Le 1er plus petit pas réalisable demain qui y mène, vers cet objectif.
6) prescription de tâche.
Attention, cet outil est si puissant, que parfois la personne continue sans vous dés la 1ere séance...Donc si vous êtes en manque de clientèle, allez plutôt chercher dans les méandres du passé, ou n'établissez pas d'objectif, ainsi il n'y a pas de fin à la thérapie, la personne ne sachant pas si c'est fini, ça continue perpétuellement...
Je travaille un peu comme ça la plupart du temps, pas d'hypnose à la première séance sauf en cas "d'urgence" : deuil, séparation, douleur...
J'y adjoins également l'ACT, que j'aime beaucoup.
L'écoute est importante, et ensuite il faut éviter la "cristallisation" des problèmes et insuffler la dynamique de l'action au client.

J'enseigne également les techniques de respiration et de pleine conscience.

Et bien sûr, l'hypnose, qui permet de se (re)connecter à ses propres ressources.
 
thérapie29 à dit:
Les statistiques nous disent que les progrès de la 1ere séance sont de 50% de toute la thérapie.
/.../
Perso je commence l'anamnèse et dés que j'ai suffisamment de matos, j’enchaîne sur une technique, une prescription...de la bricolette de weldom quoi! de manière a crée un 1er changement. Ce 1er changement est d'avoir un patient actif, un thérapeute actif.
Je pense aussi qu'en 15 / 20 mn, en sachant écouter et à partir de là poser les bonnes questions, l'anamnèse peut être correctement réalisée.
C'est aussi l'occasion d'un prétalk qui prépare l'induction.
De plus en plus souvent je constate que les patients sont déjà dans un état d'hypnose légère à la fin de l'anamnèse...
Alors pourquoi attendre une deuxième séance pour commencer?
 
Leo Lavoie à dit:
La première séance qui serait la dernière... J'ai de sérieux doutes. Je fais de la première séance une séance d'anamnèse et d'introductions aux concepts des inconscients et de la nature humaine. Ensuite un pretalk sur l'hypnothérapie et une séance d'hypnose, histoire de tout bien ajuster de façon à ce que la deuxième soit efficace. Arrêter de fumer pour quelques heures, voire quelques jours en une séance, oui, peut-être...C'est comme l'hypnose de spectacle, mais devenir un non-fumeur en une séance, je n'y crois pas.
Et pourtant Léo, j'ai essayé (Comme beaucoup d'autres),: On peut!
La grande majorité des patients qui consultent pour arrêter de fumer n'ont pas d'autres problèmes à régler que leur dépendance.
Certains y arrivent même parfois sans aucune thérapie ni aucun médicament...
D'ailleurs, sauf à vouloir trouver et traiter systématiquement un problème sous-jacent, un trauma infantile, un schéma précoce inadapté...
qu'est-ce qui pourrait empêcher ce changement facilement en une séance quand on sait qu'il peut aussi survenir spontanément?
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
Philou13 à dit:
J'aime bcp votre simplicité thérapie29
erickson le disait "ne soyons pas plus compliqué que nos malades.."
+1

Hubert Chatelée à dit:
Et pourtant Léo, j'ai essayé (Comme beaucoup d'autres),: On peut!
La grande majorité des patients qui consultent pour arrêter de fumer n'ont pas d'autres problèmes à régler que leur dépendance.
Certains y arrivent même parfois sans aucune thérapie ni aucun médicament...
Je partage cet avis. On connait tous des personnes qui ont arrêté sans aucune aide (d'ailleurs j'ai arrêté comme ça il y a plus de 3 ans), du coup, dire qu'on ne peut pas arrêter en une séance me parait étrange, vu qu'on peut même arrêter sans la séance!
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Hypno-transe à dit:
Leo Lavoie à dit:
Hypno-transe à dit:
Leo Lavoie à dit:
La première séance qui serait la dernière... J'ai de sérieux doutes. Je fais de la première séance une séance d'anamnèse et d'introductions aux concepts des inconscients et de la nature humaine. Ensuite un pretalk sur l'hypnothérapie et une séance d'hypnose, histoire de tout bien ajuster de façon à ce que la deuxième soit efficace. Arrêter de fumer pour quelques heures, voire quelques jours en une séance, oui, peut-être...C'est comme l'hypnose de spectacle, mais devenir un non-fumeur en une séance, je n'y crois pas.
Bon courage, le débat a été long et épuisant pour moi... alors armez vous de patience si vous souhaitez débattre sur le sujet (topic arrêt du tabac en 1 séance)
Merci de vos souhaits de bon courage mais je trouve que ce n'est pas très épuisant de discuter quand on n'attaque personne. Alors j'essaie d'aller dans ce sens.
C'est bien continuez ! moi ce n'est pas l'attaque qui m'épuise, car pour moi il n'y a pas d'attaque juste de l'opposition ce qui est totalement différent !
Le reste de ce fil est riche en informations. Compléter sans débattre ni être dans l'opposition ne permet-il pas d'avancer, d'avancer soi-même, de s'aider ensemble à avancer plus vite ?

L'anamnèse, l'écoute de la personne permet d'être en congruence, en synchro ( regard, respiration,), en pleine conscience et d'avancer vite

Bien sûr cela éloigne l'opposition que vous semblez tant souhaiter, mais le provocatif est rarement indispensable en thérapie, il peut même en général être évité au profit d'une bonne compréhension mutuelle.
 

thérapie29

Membre
Oratorioo_"J'y adjoins également l'ACT, que j'aime beaucoup":

Oui, c'est quoi, 'ACT?
Oratorioo_"L'écoute est importante, et ensuite il faut éviter la "cristallisation" des problèmes et insuffler la dynamique de l'action au client. "

Oui, je pense même que le fait que la personne re rer rer re parle, explique sa "problématique" la renforce encore et encore.
Attention, pas dans 100% des cas, dans le cas d'un "problème chronique".
C'est se qu'on apprend à faire en EMDR!
L'écoute de la personne: être à 100% centrer sur l'autre; un "déclencheur" de confiance en soi est la considération, l'écoute active prouve la considération qu'on peut avoir avec l'autre.
Reformulation , feedback.
Sur les épaules de Darwin nous explique comment d'un point de vue scientifique on réimprime nos souvenirs dans l’hippocampe avec l'émotion du moment...
Que fait on quand on fait un "lieu sur"? On réimprime une émotion de sécurité.
idem dans les techniques de désensibilisation de choc post traumatique ou les techniques des phobies, changement d’histoire...(des bricoles quoi!) ; on ré imprime une autre émotion sur le souvenir.
Sur les épaules de Darwin explique aussi que si on se remémore un souvenir avec la même émotion, cette émotion grandi et revivifie se souvenir.
En clair:
Tout se qu'on souligne grandi.
Que voulez vous faire grandir?
Bien sur le débat est plus fluide, on est "peut être" tous de la même "obédience"?
-Hubert Chatelée: on sait qu'il peut aussi survenir spontanément?
Je pense que notre boulot est de donner les ingrédients pour que le changement se fasse spontanément!
 

HYPNOMED

Membre
Bien sur le débat est plus fluide, on est "peut être" tous de la même "obédience"?

"obédience" ? un mot pas très catholique... et ce Darwin qui a tué Dieu...
 

HYPNOMED

Membre
L'anamnèse, l'écoute de la personne permet d'être en congruence, en synchro ( regard, respiration,), en pleine conscience et d'avancer vite

c'est la première chose qu'on apprend au stage d'initiation hospitalière, et au premier cours de psycho clinique.

Mais après on apprend à bien compliquer les choses, à poser et à se poser beaucoup trop de questions, et pas qu'en médecine.

L'erreur c'est qu' on apprend à aimer çà et que çà devient une addiction intégrative.
 

thérapie29

Membre
c'est marrant , en formation "thérapie brève" on m'a appris à rester sourd comme un pot, comme le gars qui cherche ses clés sous le réverbère.
Ps: Alors, Prudence, cette métaphore je suis sur que tu sais de qui elle est?
Qu'il ne faut surtout pas écouter pour pas partir dans sa transe...
Observer, observer et observer (encore une référence)!
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut