1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

La relation thérapeutique revisitée

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Métaphore, 28 Mars 2010.

  1. Métaphore

    Métaphore Invité

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Extrait de la revue HYPNOSE&THERAPIES BREVES éditions SATAS

    [align=justify]
    Tout d'abord, ponctuons arbitrairement l'interaction en commençant par décrire l'influence du thérapeute sur le patient.

    Dans la relation thérapeutique, si on cherche à influencer le patient pour atteindre un objectif bien précis : "qu'il arrête de faire ce qu'il fait habituellement, sans résultat, pour résoudre son problème. J'influence le patient pour qu'il cesse ses tentatives de solution inefficaces parce faire "plus de la même chose" contribue à maintenir le problème.

    Avoir recours au paradoxe, c'est parce que je pense que le relâchement de la tension inopérante vers l'objectif, le relâchement de la tension vers les buts conscients, dirait Gregory BATESON, contribue à créer un contexte dans lequel le patient se trouve plus disponible à lui même et à son environnement, et par là, plus à même d'accéder à d'autres ressources.

    Se laisser influencer par le patient...suivant le modèle de Palo Alto.

    Il s'agit d'abord de se laisser influencer par la description que le patient fait de son problème pour en avoir une représentation aussi proche que possible. Laisser donc libre cours à notre aptitude à l'empathie pour entrer à partir de ce qu'il nous dit dans son discours, l'expression de ses émotions, dans son monde. Réussir à comprendre sa logique de pensée.
    ...

    Il s'agit aussi de se laisser influencer par le patient pour parvenir à se le représenter dans son contexte, en relation avec son environnement, sa famille, sa maison...

    Se laisser influencer pour se représenter aussi ce qu'il pense de son histoire passée, présente et future.

    Si notre empathie nous permet de nous représenter ce que vit le patient, l'empathie du patient lui permet de se représenter, à son tour, ce que nous nous représentons de ce qu'il nous dit, son impact sur nous.

    Se laisser influencer permet aussi de poser les bonnes questions au bon moment, de faire des recadrages adéquats, des suggestions hypnotiques sur mesure.
    Et en retour, le patient, en voyant qu'il peut nous influencer, que l'on accepte son point de vue, que l'on comprend ses réactions, que l'on utilise ses idées, devient plus confiant dans sa propre valeur, dans ses propres compétences. Il ne se voit plus comme un pauvre être démuni incapable de se tirer d'affaire.

    Se laisser influencer et laisser le patient voir l'impression qu'il fait sur nous, c'est lui faire vivre dans l'interaction une réalité dans laquelle il est un être humain, digne d'estime, compétent et responsable de sa vie.

    C'est autre chose qu'une simple déclaration dans laquelle on dit au patient :

    "c'est vous l'expert de votre problème, c'est vous qui avez les ressources pour en sortir"...

    L'écoute est celle du non-vouloir. De ce fait, ce que j'entends n'est pas biaisé par ce que je désire pour lui. C'est aussi une écoute qu prend son temps.

    Faire de la thérapie brève ne veut pas dire aller vite.

    Prendre le temps d'écouter le patient aussi longtemps que nécessaire pour lui, d'une écoute qui, associée à de la curiosité et une extrême attention, dit implicitement : "votre plainte est ligitime, vous avez raison, ce que vous dites est vrai".

    Pour finir il importe de préciser que savoir utiliser ce qui vient du patient n'est pas la même chose que savoir se laisser influencer.
     
  2. Métaphore

    Métaphore Invité

    Pas de commentaire ?... :roll:
     
  3. Métaphore

    Métaphore Invité

    Toujours pas de commentaire ?... :roll: dois je comprendre que la méthode vous parle ?...
     
  4. babaste28

    babaste28 Membre

    Inscrit:
    29 Mars 2010
    Messages:
    53
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    tout à l'heure j'ai hynotisé une amie, et elle avait en permanence les yeux qui bougeaient sous ses paupières, conaissant son tempérament, j'en ai déduit que c'est parce qu'elle luttait pour garder les yeux ouverts (elle me l'a confirmé après)...

    au bout d'un moment, je me suis rendu compte que mes propres paroles avaient un effet sur moi, et que j'était peut être dans une très légère transe, j'en suis pas sur puisque je n'ai jamais connu d'expérience ou j'ai été artificiellement mis en transe par une autre personne, ni par moi même...

    le fait est que d'un coup une évidence m'est aparue: alors que je fixait intensément sa paupière gauche (celle que je pouvais voir), j'ai été intimement convaincu que l'agitement de ses yeux venait directement du fait que je les fixai...
    je me suis donc concentré sur son bras (que j'essayait de faire léviter), et là je me suis dit "elle ne tremble plus des yeux" je jette un bref coup d'oeuil pour vérifier et, effectivement, ses yeux ne tremblaient plus... alors j'ai refixé mon attention sur eux et les tremblements ont repris...

    est-ce que c'est d'un phénomène de ce type dont ton extrait parle?

    autre fait marquand, j'ai essayé de lui appliquer la méthode d'induction rapide décrite en vidéo sur ce forum... ça n'a pas marché et elle m'a certifié que lorsque j'ai pris sa main gauche, elle était sure que j'allai la lui plaquer ou du moins "j'était sure que la main gauche allai retomber"
    je ne sais pas trop si j'ai trahi mon intention par un geste physique de ma main ou bien par une quelquonque connexion, mais en tout cas ce mouvement n'a pas eu l'effet de surprise escompté et donc c'est probablement en grande partie pour ça que ça n'a pas fonctionné...
     
  5. Métaphore

    Métaphore Invité

    :arrow: est-ce que c'est d'un phénomène de ce type dont ton extrait parle?

    Non pas vraiment...
     
  6. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon
    A mon avis, c'était de REM (rapid eye movement), signe d'une réorganisation des informations dans le cerveau. L'EMDR est lié à ça aussi.

    a+
     
  7. Métaphore

    Métaphore Invité

    C'est aussi le cas au moment de la transe hypnotique, tous comme les mouvements involontaires des doigts, ou des soubresauts des jambes, des bras... c'est le signe d'un relâchement musculaire...

    L'activation des paupières est effectivement très nette dans l'EMDR, comme vous dites Corfinas, réorganisation des informations dans le cerveau.

    Mais c'est pas le sujet du topic.
     
Chargement...