1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

La transe hypnotique profonde est bénéfique !

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Lemaléduqué, 20 Février 2007.

  1. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    J’ai toujours été fasciné par les réels résultats spectaculaires thérapeutiques de certains hypnothérapeutes. Une séance, une transe très légère et… bingo ! Ces résultats « hors du commun » sont-ils cependant aussi fréquents et aussi nombreux qu’annoncés ? Honnêtement, j’en doute. Et pour cause…

    Au cours de ma formation en hypnose, j’ai appris que la profondeur hypnotique n’avait aucun rapport avec l’efficacité thérapeutique. Les deux récents résultats « très positifs » obtenus après des transes profondes tendent à me faire dire que cette affirmation est fausse. Je pense donc que plus la transe est profonde et plus les chances d’obtenir un dénouement appréciable sont grandes. Une question de « logique » finalement. Car si c’est l’inconscient qui est l’acteur du changement alors amener la participant à fonctionner à un niveau purement inconscient est impératif.

    Jusqu’à maintenant, je me contentais de transes légères pour travailler… avec des résultats bien en dessous de mes espérances. Les résultats positifs dont je parle ont été obtenus sur des patients profondément assoupis. Au début, j’ai cru qu’ils s’étaient endormis (certains ronflaient d’ailleurs) ; mais le fait de réagir alertement aux suggestions de sortie de transe m’ont convaincu du contraire.

    Bien évidemment, chercher la transe profonde est très gourmand en temps. Les personnes dont je parle ne sont entrées en transe profonde qu’après plus de deux heures d’« écoute ». Il faut donc beaucoup de temps. « Trop ! » diront certain(e)s. Aujourd’hui, il est vrai que le temps c’est de l’argent et donc… Et pourtant, je suis persuadé que le praticiens obtiendraient par ce biais bien plus de bons résultats qu’ils n’en obtiennent dans leur pratique quotidienne. J’ai pour bonne habitude de faire des séances de trois heures… un sacré avantage maintenant que je suis persuadé que la transe hypnotique profonde est bien plus efficace qu’une transe hypnotique moyenne ou légère. A ceux qui me poseront la question, je réponds d’emblée : « non, je ne vis pas de la thérapie ».
     
  2. ReverSyl

    ReverSyl Membre

    Inscrit:
    12 Septembre 2006
    Messages:
    47
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    Localité:
    Bordeaux
    Bonjour Lemaléduqué,

    je suis en effet de votre avis au sujet de la profondeur de la transe, cependant elle dépend de la façon dont vous travaillez avec le client. (Personnellement, la technique de travail que le client doit effectuer ne peux se faire qu'en état de transe profonde).

    Tout d'abord, une transe profonde peut être obtenue en 1 minute. Elle dépend du sujet mais aussi et surtout des compétences de l'hypnositeur. En moyenne il faut 20/25 minutes pour que le client s' y mette. Au bout de 30 à 45 minutes d'efforts, je n'insite plus, j'estime que le client n'est pas prêt.

    De plus, c'est la première fois la plus longue. Si le travail a été correctement effectué, ensuite il ne faut que quelques minutes pour y re-entrer (voir quelques secondes).

    Même s' il faut 2 heures, avec les bons exercices mentaux, le client n'aura besoin que d'une seule séance. Si vous avez l'habitude de faire trois séances, finalement ça ne lui coûtera pas plus cher, voir même moins.

    Maintenant la caisse à outils est tellement vaste, que chacun doit y trouver ceux qui lui conviennent. L'essentiel reste le résultat à court, moyen et long terme.

    Bien à vous.
    Sylvain.
     
  3. Joey

    Joey Membre

    Inscrit:
    13 Décembre 2006
    Messages:
    258
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    N'est ce pas là une jolie formule pour masquer les incompétences des thérapeutes :?:

    Si vous avez réussi à placer votre sujet dans un état de transe profonde alors vous êtes très fort !
    Si vous n'avez pas réussi, alors ce n'est rien car cela n'a aucun incident sur les résultats, donc vous êtes très fort aussi !

    Vous êtes tous très bon, je suis très bon, nous sommes très bons, Ouf, tout va bien.
     
  4. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    :?: :?: :?:
    Merci pour le compliment... que je n’oublierais pas de mettre dans mon petit calepin « succès à savourer à la retraite ».
    ... dans votre carte du monde.
    Si vous le dites alors cela doit être vrai :lol: .
     
  5. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    Bonsoir à tous,

    je crois avoir compris que plus la transe est profonde, plus la suggestibilité est importante ; ce qui a pour corollaire que, la "résistance" diminuant, il pourrait être un peu moins indispensable de trouver une astuce géniale.

    comme je ne suis pas capable de prouver ce que j'avance, je propose deux exemples d'illustration :

    - un jeune de 28 ans, menaçant avec sa compagne, venant de basculer dans le passage à l'acte, d'où éjection du foyer etc
    => un recadrage réussi (soit après env. 90 minutes de travail réparties sur deux entretiens, un par jour) = changement de vie complet, disparition (confirmée par le recul) du comportement.
    je ne suis pas sûr que j'aurais obtenu ça en hypnose formelle en 1 fois.

    - on peut "geler" le fonctionnement psychique pré-conscient par des artifices (la confusion, et autres) ce qui abaisse le sens critique et réduit la "résistance" (encore ce mot ! mais, c'est un raccourci pratique).

    pas de place ici sur ce forum public pour détailler plus, mais peut-être m'avez-vous compris assez bien pour donner votre avis ?
    :?:
     
  6. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    Je ne sais pas si c'est le fait de m'être usé sur le texte de raggastone, mais non ! :oops: Pourrais-tu réquépéter depuis le bédut ?
     
  7. laurence33

    laurence33 Membre

    Inscrit:
    22 Juillet 2007
    Messages:
    2
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1060
    Bonjour,

    j'espère que je ne vais embêter personne avec ma demande,je vous explique brièvement ma situation.

    Depuis 4 ans j'ai un problème d'hypertonie à une cheville qui me gène bien evidemment énormément,j'ai fait appel à pleins de médecins, un bon paquet d'examens médicaux evidemment avec toujours la même réponse c'est psychologique.... super moi qui n'avait jamais vu un psy de ma vie... j'en ai vu pleins evidemment avec pour un dosgnostic de conversion et voilà avec toujours le même problème car pas très envie de me faire une psychanalyse pendant 10 ans.

    Après j'ai donc été coté hypnose secteur là aussi que je ne connaissais absolument pas, et j'ai été en voir 5 avec toujours le même résultat aucuns assoupissement avec juste le but de me détendre mais sans grandes réussites;a un j'ai demandé si on ne pouvait pas faire quelque chose de plus fort et il m'a dit non on ne peut pas aller plus vite sinon risque que le problème disparaisse mais se créé ailleurs.

    donc vous voyez mon problème,au fait preuve de mon coté psy sur mon hypertonie par moment cela disparait et tout va bien mais le problème c'est que on peut dire qu'en 1 semaine le problème peut disparaitre seulement 10 mn

    J'ai été plus qu'intéréssée en lisant vos termes de transe profonde hypnotique car je pensais au départ que cela se passait toujours comme cela mais un des hynothérapeutes m'a dit que cela était de l'hypnose de cirque et pas la réalité.

    Donc en parlant de transe profonde pourriez vous m'indiquer s'il vous plait qui aller voir pour faire ce genre de chose,je suis à cote de Bordeaux mais je suis près à me déplacer sans aucuns problèmes même si cela est loin pour avoir un résultat.

    j'espere que quelqu'un pourra me répondre et je vous remercie d'avance.

    laurence
     
  8. Purple

    Purple Membre

    Inscrit:
    13 Octobre 2005
    Messages:
    90
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1690
    Normal, ce sont des hyp-no-thérapeutes!!!
    et grands nombres de leurs théories arrangeantes naissent de leurs incapacités totales à induire l'hypnose.

    Leur réalité a de quoi faire pleurer le clown.
     
  9. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    Hélas probablement...
    Mais ils n'ont pas à se sentir seuls, il y a tout de même d'illustres prédécesseurs, qui ont commencé avec l'hypnose, puis ont abandonné parce qu'ils n'arrivaient pas à ce qu'ils voulaient par cette appproche.

    Quitte à ensuite écrire que l'hypnose par essence ne permettait pas d'aller plus loin...
    On peut dire que de nos jours leur disqualification à émettre ce type de prédicat est largement partagée...

    Pensons à Sigmund Freud et à son enthousiasme envers l'hypnose dans son 1er ouvrage (co-auteur avec J. Breuer) ; puis à son changement de cap et aux conclusions très péremptoires qu'il a publiées, très négatives pour l'emploi de l'hypnose, ultérieurement.

    La transe qu'utilisait Freud semble à l'évidence avoir été le plus souvent une transe légère. Ce qui explique certaines choses.

    De nos jours on trouve pas mal de monde pour être tenté par des inductions instantanées, ou (c'est un peu différent il est vrai) affirmer qu'un travail hypnotique en transe légère ou sans transe est parfaitement possible.
    Par ailleurs on trouve également des défenseurs de la transe profonde pour affirmer qu'elle est supérieure dans ses effets.

    Je pense, comme l'ont écrit certains ( :wink: pour Purple) que l'utilisation de la transe profonde requiert une organisation particulière, un entraînement un peu particulier du sujet et du thérapeute, de manière à prendre des repères.

    Personnellement il m'arrive donc de ne pas démarrer "la thérapeutique" mais de commencer par des "séances d'apprentissage" destinées à bien être certain de favoriser une transe profonde, avant d'y travailler.
    En effet il n'est pas toujours si évident que cela de savoir si le sujet en face de soi est en transe profonde ou non, et ce surtout lorsque cela apparaît après 25 minutes d'une première ou 2e séance (patient très désireux de bien faire ? inconscient très facilement remonté en surface ? :shock: )

    Votre avis, chers collègues, m'intéresse : travaillez-vous directement, ou parfois en vous donnant le temps (8 séances en moyenne d'entraînement à la transe profonde avant d'y travailler, est-il dit classiquement) ?
     
Chargement...