1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

L'auto-thérapie en pleine conscience, le chemin pour y accéder ?

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par zoulouk2, 17 Avril 2014.

  1. zoulouk2

    zoulouk2 Membre

    Inscrit:
    16 Avril 2010
    Messages:
    293
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2130

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Je reprends la phrase de Surderien : l'auto-thérapie en pleine conscience c'est pour moi çà la source de la transe-formation la plus essentielle qui permet de se réaliser exactement comme on a envie d'être...

    La question que j'ai envie de poser, cet état de pleine conscience est là, parfois, et parfois pas... lucidité se mêle au quotidien avec inconscience... en divers moment pour être in line hors line, suivant les périodes... l'ajustement semble constant à réaliser ? Des pistes pour le réaliser ?
     
  2. Nodylion

    Nodylion Membre

    Inscrit:
    13 Juillet 2011
    Messages:
    211
    J'aime reçus:
    39
    Points:
    2630
    C'est le but à atteindre, non ? Quant à l'utiliser comme moyen, c'est comme la méditation, ça demande de l'entrainement.
    On retrouve ça en Gestalt et dans l'ACT.
     
  3. zoulouk2

    zoulouk2 Membre

    Inscrit:
    16 Avril 2010
    Messages:
    293
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2130
    Je ne sais pas si on peut parler en terme de but à atteindre, mais un état à vivre. Savoir le reconnaître et peut-être l'ancrer ?
     
  4. Nodylion

    Nodylion Membre

    Inscrit:
    13 Juillet 2011
    Messages:
    211
    J'aime reçus:
    39
    Points:
    2630
    L'ancrer me paraît antinomique : l'ancre permet de rendre un comportement automatique, la pleine conscience c'est plus sortir des automatismes. Faire en sorte qu'on entre automatiquement dans un état nous permettant de sortir de ses automatismes ? Je ne suis pas sûr... D'un autre côté, c'est un état qu'on voudrait voir devenir naturel... donc automatique ?
     
  5. zoulouk2

    zoulouk2 Membre

    Inscrit:
    16 Avril 2010
    Messages:
    293
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2130
    Ca parait paradoxal certes.... un automatisme qui ramène vers un état d'être "souple"
    J'ai remarqué aussi que quand l'on prend une sorte de pause hors du temps (que l'on a ne randonnant par exemple), cette pleine conscience émerge mieux. Comme si en temps "normal", il y a comme un peu se noyer dans un verre d'eau, sans bon centrage sur les priorités qui font que la pleine conscience s'éloigne.... assez insidieusement d'ailleurs.
     
  6. Luciolle

    Luciolle Invité

    Je partage tout à fait cette idée. La pleine conscience = prendre conscience de tout ce qui se passe dans nos pensées, nos émotions, nos sensations, accepter les choses, les laisser glisser, ne pas s'y attarder, comme si on regardait le courant d'une rivière qui ricoche sur certains pierres mais qu'on ne peut arrêter, c'est le mouvement incessant de la vie.

    C'est être en accord parfait avec l'univers, se sentir en connexion avec le cosmos...

    C'est un entraînement de longue haleine, parfois j'y arrive, d'autre fois plus du tout pendant un certain temps...

    En fait il s'agit d'un changement de niveau vibratoire qui amène à cet état méditatif, loin d'être accessible sans entraînement...
     
  7. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6104
    J'aime reçus:
    455
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Hier j'ai été envahi par une émotion :
    Cette émotion était tellement forte qu'elle prenait le dessus sur tout.
    J'étais conscient que cette "idée" négative, construite par mon mental, avait envahi, dominait, occupait tout le paysage de mes pensées .
    J'ai fini par sourire de ce paradoxe, de savoir, d'être conscient que cette idée envahissante bloquait la place de toute autre idée...
    et que l'idée autre qui m'était alors apparue c'était de me savoir en incapacité de créer une autre idée qui prenne la place de mon idée envahissante...

    Hier soir j'ai mis à plat ce qui s'était passé à ce moment là :
    j'ai recherché à quel moment j'ai finalement réussi à quitter cette idée envahissante....
    et à quel moment exact je m'étais laissé emporter par cette idée envahissante...

    Réussir cela c'est la clef de la suite...
     
  8. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6104
    J'aime reçus:
    455
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Quand je faisais du SAMU, j'étais presque toujours en pleine conscience
    Plus la situation était critique, plus je savais comment gérer...
    J'avais eu un formateur qui fonctionnait comme çà : il avait son protocole de toujours analyser globalement et de repérer dans la situation le point d'ancrage "original" pour s'en sortir rapidement en repérant (intuitivement) le meilleur
    Quand tout était foutu, il inventait lui-même des solutions
    A force elles venaient spontanément d'elles-mêmes
    J'ai perdu la main en SAMU car je ne sortais plus que pour pas grand chose...
    Désormais il est exceptionnel que je sois en présence d'une situation de "catastrophe"
    Des collègues m'ont dit que j'attirais le bien...
    Une transe bien à moi.
    L'art d'attirer la paix ?
    :rolleyes:
     
  9. Luciolle

    Luciolle Invité

    Tous les thérapeutes savent que la pensée négative ou obsédantes bloque l'accès au bien être, à la détente mentale et physique.

    La pleine conscience est un autre système d'état d'être, c'est "accepter l'émotion négative" en même temps ne pas la laisser s'accrocher à notre mental, comme dit précédemment, l'accepter et la laisser s'éloigner, comprendre pourquoi elle est venue n'a pas grand intérêt, car la vie quotidienne nous met sans cesse face à des émotions plus ou moins désagréables.

    Tous les thérapeutes savent qu'une émotion envahissante est une réaction de notre système de pensée par rapport à une situation. Donc cette émotion, sensation désagréable est seulement une réaction, mais ne représente pas notre identité, c'est dans ce sens qu'il est intéressant de comprendre...
     
  10. zoulouk2

    zoulouk2 Membre

    Inscrit:
    16 Avril 2010
    Messages:
    293
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2130
    Je repère quelque chose, une émotion, c'est une idée ?? (aussi par rapport à ce qu'a écrit Luciolle).

    Dans la situation citée par Surderien, l'enchaînement est clair, mais parfois l'idée qui créerait l'émotion n'est pas vraiment visible... une habitude d'état d'être qui correspond peut-être pas à des idées, mais un comportement plus général, à une habitude ancrée de comportement ? C'est plutôt sans raison, et irrationnel, de faire implicitement d'une façon plutôt que d'une autre. Se laisser envahir par un état... en état de fonctionnement ordinaire... différent de la pleine conscience, qui éclot à d'autres moments, et toujours un peu les mêmes...
     
Chargement...