Formation Hypnose

L'auto-thérapie en pleine conscience, le chemin pour y accéder ?

  • Initiateur de la discussion zoulouk2
  • Date de début
zoulouk2

zoulouk2

Membre
messages
291
Points
3 060
Je reprends la phrase de Surderien : l'auto-thérapie en pleine conscience c'est pour moi çà la source de la transe-formation la plus essentielle qui permet de se réaliser exactement comme on a envie d'être...

La question que j'ai envie de poser, cet état de pleine conscience est là, parfois, et parfois pas... lucidité se mêle au quotidien avec inconscience... en divers moment pour être in line hors line, suivant les périodes... l'ajustement semble constant à réaliser ? Des pistes pour le réaliser ?
 
Nodylion

Nodylion

Membre
messages
206
Points
3 310
C'est le but à atteindre, non ? Quant à l'utiliser comme moyen, c'est comme la méditation, ça demande de l'entrainement.
On retrouve ça en Gestalt et dans l'ACT.
 
zoulouk2

zoulouk2

Membre
messages
291
Points
3 060
Je ne sais pas si on peut parler en terme de but à atteindre, mais un état à vivre. Savoir le reconnaître et peut-être l'ancrer ?
 
Nodylion

Nodylion

Membre
messages
206
Points
3 310
L'ancrer me paraît antinomique : l'ancre permet de rendre un comportement automatique, la pleine conscience c'est plus sortir des automatismes. Faire en sorte qu'on entre automatiquement dans un état nous permettant de sortir de ses automatismes ? Je ne suis pas sûr... D'un autre côté, c'est un état qu'on voudrait voir devenir naturel... donc automatique ?
 
zoulouk2

zoulouk2

Membre
messages
291
Points
3 060
Ca parait paradoxal certes.... un automatisme qui ramène vers un état d'être "souple"
J'ai remarqué aussi que quand l'on prend une sorte de pause hors du temps (que l'on a ne randonnant par exemple), cette pleine conscience émerge mieux. Comme si en temps "normal", il y a comme un peu se noyer dans un verre d'eau, sans bon centrage sur les priorités qui font que la pleine conscience s'éloigne.... assez insidieusement d'ailleurs.
 
L

Luciolle

Invité
Nodylion à dit:
L'ancrer me paraît antinomique : l'ancre permet de rendre un comportement automatique, la pleine conscience c'est plus sortir des automatismes. Faire en sorte qu'on entre automatiquement dans un état nous permettant de sortir de ses automatismes ? Je ne suis pas sûr... D'un autre côté, c'est un état qu'on voudrait voir devenir naturel... donc automatique ?
Je partage tout à fait cette idée. La pleine conscience = prendre conscience de tout ce qui se passe dans nos pensées, nos émotions, nos sensations, accepter les choses, les laisser glisser, ne pas s'y attarder, comme si on regardait le courant d'une rivière qui ricoche sur certains pierres mais qu'on ne peut arrêter, c'est le mouvement incessant de la vie.

C'est être en accord parfait avec l'univers, se sentir en connexion avec le cosmos...

C'est un entraînement de longue haleine, parfois j'y arrive, d'autre fois plus du tout pendant un certain temps...

En fait il s'agit d'un changement de niveau vibratoire qui amène à cet état méditatif, loin d'être accessible sans entraînement...
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Hier j'ai été envahi par une émotion :
Cette émotion était tellement forte qu'elle prenait le dessus sur tout.
J'étais conscient que cette "idée" négative, construite par mon mental, avait envahi, dominait, occupait tout le paysage de mes pensées .
J'ai fini par sourire de ce paradoxe, de savoir, d'être conscient que cette idée envahissante bloquait la place de toute autre idée...
et que l'idée autre qui m'était alors apparue c'était de me savoir en incapacité de créer une autre idée qui prenne la place de mon idée envahissante...

Hier soir j'ai mis à plat ce qui s'était passé à ce moment là :
j'ai recherché à quel moment j'ai finalement réussi à quitter cette idée envahissante....
et à quel moment exact je m'étais laissé emporter par cette idée envahissante...

Réussir cela c'est la clef de la suite...
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
zoulouk2 à dit:
Je reprends la phrase de Surderien : l'auto-thérapie en pleine conscience c'est pour moi çà la source de la transe-formation la plus essentielle qui permet de se réaliser exactement comme on a envie d'être...

La question que j'ai envie de poser, cet état de pleine conscience est là, parfois, et parfois pas... lucidité se mêle au quotidien avec inconscience... en divers moment pour être in line hors line, suivant les périodes... l'ajustement semble constant à réaliser ? Des pistes pour le réaliser ?

Quand je faisais du SAMU, j'étais presque toujours en pleine conscience
Plus la situation était critique, plus je savais comment gérer...
J'avais eu un formateur qui fonctionnait comme çà : il avait son protocole de toujours analyser globalement et de repérer dans la situation le point d'ancrage "original" pour s'en sortir rapidement en repérant (intuitivement) le meilleur
Quand tout était foutu, il inventait lui-même des solutions
A force elles venaient spontanément d'elles-mêmes
J'ai perdu la main en SAMU car je ne sortais plus que pour pas grand chose...
Désormais il est exceptionnel que je sois en présence d'une situation de "catastrophe"
Des collègues m'ont dit que j'attirais le bien...
Une transe bien à moi.
L'art d'attirer la paix ?
:rolleyes:
 
L

Luciolle

Invité
surderien à dit:
Hier j'ai été envahi par une émotion :
Cette émotion était tellement forte qu'elle prenait le dessus sur tout.
J'étais conscient que cette "idée" négative, construite par mon mental, avait envahi, dominait, occupait tout le paysage de mes pensées .
J'ai fini par sourire de ce paradoxe, de savoir, d'être conscient que cette idée envahissante bloquait la place de toute autre idée...
et que l'idée autre qui m'était alors apparue c'était de me savoir en incapacité de créer une autre idée qui prenne la place de mon idée envahissante...

Hier soir j'ai mis à plat ce qui s'était passé à ce moment là :
j'ai recherché à quel moment j'ai finalement réussi à quitter cette idée envahissante....
et à quel moment exact je m'étais laissé emporter par cette idée envahissante...

Réussir cela c'est la clef de la suite...

Tous les thérapeutes savent que la pensée négative ou obsédantes bloque l'accès au bien être, à la détente mentale et physique.

La pleine conscience est un autre système d'état d'être, c'est "accepter l'émotion négative" en même temps ne pas la laisser s'accrocher à notre mental, comme dit précédemment, l'accepter et la laisser s'éloigner, comprendre pourquoi elle est venue n'a pas grand intérêt, car la vie quotidienne nous met sans cesse face à des émotions plus ou moins désagréables.

Tous les thérapeutes savent qu'une émotion envahissante est une réaction de notre système de pensée par rapport à une situation. Donc cette émotion, sensation désagréable est seulement une réaction, mais ne représente pas notre identité, c'est dans ce sens qu'il est intéressant de comprendre...
 
zoulouk2

zoulouk2

Membre
messages
291
Points
3 060
surderien à dit:
Hier j'ai été envahi par une émotion :
Cette émotion était tellement forte qu'elle prenait le dessus sur tout.
J'étais conscient que cette "idée" négative, construite par mon mental, avait envahi, dominait, occupait tout le paysage de mes pensées .
J'ai fini par sourire de ce paradoxe, de savoir, d'être conscient que cette idée envahissante bloquait la place de toute autre idée...
et que l'idée autre qui m'était alors apparue c'était de me savoir en incapacité de créer une autre idée qui prenne la place de mon idée envahissante...

Hier soir j'ai mis à plat ce qui s'était passé à ce moment là :
j'ai recherché à quel moment j'ai finalement réussi à quitter cette idée envahissante....
et à quel moment exact je m'étais laissé emporter par cette idée envahissante...

Réussir cela c'est la clef de la suite...

Je repère quelque chose, une émotion, c'est une idée ?? (aussi par rapport à ce qu'a écrit Luciolle).

Dans la situation citée par Surderien, l'enchaînement est clair, mais parfois l'idée qui créerait l'émotion n'est pas vraiment visible... une habitude d'état d'être qui correspond peut-être pas à des idées, mais un comportement plus général, à une habitude ancrée de comportement ? C'est plutôt sans raison, et irrationnel, de faire implicitement d'une façon plutôt que d'une autre. Se laisser envahir par un état... en état de fonctionnement ordinaire... différent de la pleine conscience, qui éclot à d'autres moments, et toujours un peu les mêmes...
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Tous les grands maîtres savent...
et pourtant se laissent piéger régulièrement...
c'est peut-être là le charme de se perdre pour mieux se trouver ?

L'élève part devant et se livre au danger
Le maître connaît le danger mais il sait que l'élève a besoin de s'y frotter
Il ne lui dit pas pour lui laisser la joie d'apprendre
Mais il le suit dans son cheminement...
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Luciolle à dit:
Tous les thérapeutes savent que la pensée négative ou obsédantes bloque l'accès au bien être, à la détente mentale et physique.

La pleine conscience est un autre système d'état d'être, c'est "accepter l'émotion négative" en même temps ne pas la laisser s'accrocher à notre mental, comme dit précédemment, l'accepter et la laisser s'éloigner, comprendre pourquoi elle est venue n'a pas grand intérêt, car la vie quotidienne nous met sans cesse face à des émotions plus ou moins désagréables.

Tous les thérapeutes savent qu'une émotion envahissante est une réaction de notre système de pensée par rapport à une situation. Donc cette émotion, sensation désagréable est seulement une réaction, mais ne représente pas notre identité, c'est dans ce sens qu'il est intéressant de comprendre...
Tu fais fort Luciole.
Tu ne te présentes pas et ton premier message c'est pour affirmer des certitudes.
Eblouissant ton comportement mais pas très écologique si tu vois ce que je veux dire...
:eek:
 
zoulouk2

zoulouk2

Membre
messages
291
Points
3 060
C'est un peu comme s'il y avait oubli et que "le tempérament" reprenne le dessus...
 
L

Luciolle

Invité
surderien à dit:
Tu fais fort Luciole.
Tu ne te présentes pas et ton premier message c'est pour affirmer des certitudes.
Eblouissant ton comportement mais pas très écologique si tu vois ce que je veux dire...
:eek:


Modéré: Métaphore à repris du service.
 
Dernière modification par un modérateur:
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Luciolle à dit:
Je ne vois pas où j'ai fait fort ? :rolleyes:
Tous les thérapeutes qui vous ont croisée se rendent compte de leur nullité :
leur incompétence à ne pas réussir à vous faire comprendre que vous êtes malade.
Encore un sujet que vous avez plombé.
 
jeangeneve

jeangeneve

Membre
Pro
messages
2 172
Points
6 410
Localisation
là bas,
étant en début d'exploration de ce que généralement on chosifie pleine conscience.
je vous trouve bien affirmatif...
dans mon cheminement il y a bien des questions qui affleurent .
vous trouver donc qu'à certain moment ou de façon stabilisée, presque permanente vous affirmer être en pleine conscience
je vous trouve bien sur de vous.
je me contente de remarquer que à l'instant A j'était moins en conscience que le moment B.
au début j'était persuadé que c'est un état dissocié et puis... j'en suis de moins en moins certain
je ressens aussi des différences comme prendre conscience d'une pensée ou d'une émotion ne requière pas disons
les même compétences, encore que compétences c'est peut être pas le mot qui convient.

progresser, remarquer, explorer, me semble dans un premier temps rétablir une confiance en soi.
j'accepte le concept d'auto-thérapie, mon impression est que de là on peut percevoir la possibilité de
prendre les commandes de son mental.
D'un autre coté je doute et je bute sur une croyance peut être limitante:
que cela pourrais donner un sentiment de maîtrise parfaite, ou quelque chose proche d'un sentiment de surpuissance
voir de supériorité.

bon je pourrais vous en faire des lignes...
sans doute c'est assez pour ce soir.
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 186
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Cc

C'est bien un travail de chaque instant , un moment présent qui permet de laisser ûn peu de côté le conscient pour écouter l'IN conscient
ex : hier, j'ai pris plaisir à lire un livre que j'ai acheté à daghpo, centre bouddhiste auquel je n'étais pas retournée depuis 6 ans pour y être en présence du boudha, des reliques . Pendant ma lecture, j'ai eu une vision, un flash...une fleur
mon inconscient m'a décrit en une image ce que j'étais entrain de lire
le centre de cette fleur était le soi
et chaque pétale partait du soi pour revenir au soi , pour ainsi découvrir une fleur, une sore de mandala intérieur d'apanouissement floral

une bien belle image, auto reliante symbolique de pleine conscience qu'il m'a montré...gratitude :)
 
zoulouk2

zoulouk2

Membre
messages
291
Points
3 060
C'est un travail de chaque instant... lol, on ne bosse pas encore assez ????
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 186
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Heuuu , je ne cherche pas a juger si tu, je bosse pas assez .

Je confirme que c'est un travail de chaque instant si l'on veut voir et être à l'écoute de son inconscient pour équilibrer avec le conscient et que ce "mélange équilibré " des deux c'est être dans cet état de juste milieu, de pleine conscience .
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Nodylion à dit:
L'ancrer me paraît antinomique : l'ancre permet de rendre un comportement automatique, la pleine conscience c'est plus sortir des automatismes. Faire en sorte qu'on entre automatiquement dans un état nous permettant de sortir de ses automatismes ? Je ne suis pas sûr... D'un autre côté, c'est un état qu'on voudrait voir devenir naturel... donc automatique ?
Je reprends ce sujet de l'ancrage et de l'automatisme

Lorsqu'on se remet en pleine conscience parce qu'on l'a perdue, on souhaite retrouver cet état d'être et de fonctionner idéal, naturel, automatique...

Cela ne me paraît pas antinomique de recourir à un ancrage qui va automatiquement nous redonner la conscience d'être en automatisme tout en pouvant gérer calmement, idéalement, naturellement son/ses automatismes...

Ces automatismes qui de sont installés au cours du temps et qu'on peut remodifier ici et maintenant...

Lorsqu'on prend une posture, on reprend le contrôle sur son contrôle.

On reprend conscience de cela.

Qu'on peut retrouver cet état idéal de fonctionnement en symbiose et en contrôle spontané automatiquement

Et qu'on y est en permanence si on en est conscient, et que c'est bonheur.

:)
 
Math

Math

Membre
messages
2
Points
410
Age
33
Localisation
Strasbourg, France
Je m'inscrit pour répondre à ce dernier message et à ce fil de discussion que je trouve fort intéressant (une présentation suivra sur le fil adapté du forum)

Voilà voilà, bonjour donc ;-)

Cela ne me parait pas antinomique non plus, et j'ajouterais même que sur un plan psycho-corporel, qu'est-ce que la méditation sinon un entrainement quotidien, un conditionnement, un ancrage?
Tout les jours s'asseoir, répéter le même processus pour renforcer ses effets et faire en sorte qu'ils se produisent le plus spontanément possible, il me semble que c'est la définition d'un ancrage non? Par la pratique on veut rendre le plus automatique et facile possible les états de bien-être et le processus de retour à l'état de pleine conscience/de spiritualité/de connexion (ajouter ici le mot qui vous convient ;-) )

Par ailleurs un automatisme n'est pas forcément quelque chose de négatif il me semble, et je ne crois pas que la pleine conscience soit une manière de sortir de nos automatismes. De se sentir présent dans le moment sans doute, de prendre du recul avec les émotions, les pensées, les événements, sans doute.
D'une part nous sommes faits d'automatismes, et en sortir réellement serait invivable, et d'autre part une grande part des techniques d'hypnose servent bien à enlever/ modifier/ajouter des automatismes qui auront un effet positif sur la vie de la personne non?
 

Vous aimerez:

Nouveaux messages
S'inscrire maintenant déjà 37 470 membres
Haut