1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

  1. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant


    Une petite piqure de rappel :D




    Le mental est un outil fabuleux pour fonctionner dans le monde, il doit être à notre service et pas nous au sien.



    Qu'y a t-il entre deux pensées ?

    Le silence de la présence.


    Pourquoi nous est-il si difficile d'être ?



    Le mental crée des pensées sans cesse car il n'aime pas l'inconnu que ce vide silencieux lui laisse entrevoir.


    C'est le même processus qui se passe lorsqu'on est avec quelqu'un et que personne ne dit mot.

    La plupart des gens commencent à ressentir un malaise dans cette non communication et le mental cherche par tous les moyens à fuir cela.

    Or, si on se laisse simplement aller à ressentir ce moment de silence, la communication passe par d'autres circuits.

    On se sent juste bien d'être là, en ce moment, avec cette personne,sans toujours avoir besoin de mettre des mots qui nous coupent de ce que l'on ressent.

    Le mental a toujours besoin de combler le silence et entretient sans cesse une activité de fond.

    Cette activité mentale est fatigante mais on ne s'en rend même pas compte.

    C'est comme quand on est dans un lieu très bruyant, on s'habitue au fond sonore mais lorsque le silence se fait, tout d'un coup on ressent un calme et un bien être.


    Le mental cherche toujours à garder le contrôle, car au fond c'est bien lui qui a créé au fil du temps ce que nous "pensons" être,

    Toutes nos opinions, nos croyances, nos valeurs, nos jugements, nos peurs, tout cela le mental l'a créé au travers de nos conditionnements sociaux, éducatifs, culturels et religieux .


    Toutes les expériences vécues, bonnes ou mauvaises ont été analysées, passées au crible, filtrées et classées par le mental. Cela a créé et crée notre identité à laquelle on s'identifie sans cesse.




    Que resterait-il si il n'y avait plus rien de ce qui fait notre identité, si notre identité s'effaçait tout à coup ?



    Il ne resterait que présence, l'être véritable que nous sommes.



    Le mental n'aurait plus son mot à dire et il perdrait tout le pouvoir qu'il exerce sur nous et cela l'ego ne le veut pas, il résiste et il s'accroche.


    Cela ne veut pas dire que l'on perd notre identité, le sens du "je" ou du "moi".

    On utilise cette identité tout en restant observateur de celle-ci à partir de cet espace plus profond de nous-même, à partir de ce silence et de cette paix sereine.



    Se placer en tant qu'observateur de nos pensées, nous fait prendre un peu de recul face aux événements, aux émotions, aux situations de la vie quotidienne.



    Observez comment le mental réagit face aux différentes situations.



    Placez-vous en observateur curieux.


    Remarquez comme le mental est prompt à réagir, juger, étiqueter, analyser, créer des peurs inutiles et résister à ce que la vie vous offre dans l'instant présent.


    Observez sans entrer dans le jeu du mental, n'analysez pas ce que vous observez, n'essayez pas de chasser vos pensées.

    C'est un accueil total de ce qui est, c'est un lâcher-prise sur ce qui est présent à l'instant en vous.



    Prenez conscience de la différence entre l'agitation de la pensée et le calme de la présence.



    Le mental a une forte tendance à résister à ce qui est, il lui est très difficile de lâcher prise.



    Prenons un exemple concret :



    Un individu est à la poste et il y a beaucoup de monde.



    Il s'impatiente, il aimerait que ça aille plus vite.



    Son mental crée de la résistance face à cette situation.



    Il aimerait que cela se passe différemment, son mental résiste à ce qui est.


    Cette résistance crée en lui de la négativité, une sensation de mal être et de stress l'envahit et cela rend la situation bien plus pénible encore.



    Pourquoi fait-il ça ?



    L'individu n'en est même pas conscient.



    Choisirait-il consciemment de se créer du stress et de la négativité ?



    Non, c'est le mental inconscient qui crée cette résistance.



    Inconsciemment, le mental croit qu'en résistant de la sorte cela fera changer les choses.



    Or, nous savons très bien que cela ne change rien de s'énerver.



    Nous nous faisons du mal à nous-même en refusant d'accepter la réalité.



    Le facteur temps du mental est une source de souffrance.


    Nous ramenons le passé dans l'instant présent en repensant et ressassant sans cesse des événements qui ne se sont pas déroulés tels que nous aurions souhaité et nous nous projetons dans le futur en nous demandant comment nous allons faire pour vivre avec ça ou sans ça.

    Pour les événements heureux c'est la même chose, nous nous disons que plus jamais nous ne pourrons revivre ça et nous nous créons alors de la déprime, de la nostalgie ou un manque.


    Cela crée en nous une anxiété, une angoisse face au futur et nous ratons complètement l'instant présent.




    Voici un exemple :



    Votre ami(e) vous a quitté et vous souffrez.



    Qu'est-ce qui provoque cette souffrance ?



    Vous allez me dire que cette personne vous manque.



    Mais d'où provient ce manque ?


    Ce manque prend naissance lorsque vous repensez à tous ces moments fabuleux partagés dans le passé, que vous ne revivrez plus et la souffrance est liée à l'identification au "moi".



    Tout cela est lié au temps et la pensée en est le véhicule.



    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
     
  2. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Nous avons 2 personnes en nous : notre mental (l’ego)qui pense et nous-même : notre être intérieur, notre être intérieur est ce que vous êtes réellement au-delà de vos pensées.

    Vous n’existez pas par rapport à ce que vous dites, mais par rapport à ce qui se dégage de vous.



    Les animaux, les plantes n’ont pas de "mental", et ils existent quand même.

    Ils sont capables de grandir, de se nourrir et vivre leur vie entière sans Penser.



    Lorsque vous dormez, vous ne pensez pas, et pourtant votre corps est en vie et continue d’exister.

    Au cours de la journée, vous ne pensez pas au fait que vous respirez ou que votre sang circule mais pourtant cela se fait sans recours à vos pensées.



    L’obstacle principal au bonheur est qu’on laisse notre mental nous contrôler : c'est-à-dire que lorsque la petite voix vous parle dans votre tête, vous écoutez ce qu’elle dit sans être conscient que cette voix ce n’est pas vous.



    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
     
  3. Intemporelle

    Intemporelle Invité

    C'est bien joli tout ça, mais vous voyez j'ai souvent constaté et pas uniquement sur ce forum, dans la vie courante, que les gens s'expriment souvent comme vous le faites, mais au final n'ont rien intégré ce qu'ils disent, ils le pensent certes, mais ne l'applique pas.

    Dernièrement je discutais avec une jeune psychologue, qui ne connaît rien de l'hypnose thérapeutique, on parlait de cas de patients, et je remarquais que ses explications étaient centrées sur sa petite personne, qu'elle donnait des conseils que elle même n'avait pas intégrée, (vie personnelle difficile à gérer pour elle), donc je me dis que ce type de personne n'a pas travaillé sur elle, et je me demande jusqu'à que point ses patients ne l'a renvoie pas sans cesse à sa problématique.
     
  4. Intemporelle

    Intemporelle Invité

    Dommage Xorguina que vous ayez effacé votre réponse, car elle correspondait tout à fait à mon énoncé...
     
  5. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque

    Je ne me demande plus ce que cette jeune psychologue avec la problématique que tu vois te renvoit .
     
  6. Intemporelle

    Intemporelle Invité

    Je confirme, votre réponse correspond tout à fait à mon énoncé... :D
     
  7. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Je sait bien ce que tu penses....c'est pas grave...

    Je n'adhère pas généraliser, je préfère parler de mes expériences, échecs et réussites....

    Je ne dit pas que mes expériences seront meilleures que d'autres, mais elles ont aumoins l'avantage d'être vécue !

    Peut être devrais tu penser à te centrer un peu plus sur ta "petite" personne ?

    Qui sait le reflêt que tu y verrais :D
     
  8. Intemporelle

    Intemporelle Invité

    Intéressants vos propos (toujours aussi familière... :roll: ) c'est à peu près comme cela que s'exprimait cette jeune psychologue quand je lui ai fait une petite remarque sans grande conséquence, mais sa réaction reflétait la vôtre, et vu son métier je me disais que cela avait des conséquences directes sur un travail personnel non réalisé.

    Sur ce bonne journée :D
     
  9. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6100
    J'aime reçus:
    453
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Voilà le ping pong qui reprend, exactement le même...

    la projection sur l'autre

    de sa propre projection

    sans fin

    :lol:


    cela ne sert pas l'hypnose

    :!:
     
  10. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Ha oui !!! le métier ( l'identité,ca faisait longtemps :lol: )

    ha oui !!! les " petites" remarques que tu fais sans "grande" conséquence ! (suppositions (mental) quand tu nous tiens)

    ha oui !!! la réaction qui reflête ! (c l'autre qui réagit , pas toi biensûr )

    ha oui !!! le travail personnel non réalisé ! (chez l'autre tjrs)

    ha oui !!! interressant tes propos !

    Bonne journée à toi aussi :twisted:
     
Chargement...