1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Le mystère de ce forum !

Discussion dans 'Présentation des membres' créé par surderien, 4 Avril 2012.

  1. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6104
    J'aime reçus:
    455
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Il y a eu près de 200 inscriptions en un mois sur le forum et si peu de nouveaux intervenants !

    Timidité hypnotique ?

    :shock:
     
  2. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    2330
    Localité:
    Montréal Québec
    Et où est Métapophorelle?? Au moins, la zizanie c'est de l'achalandage, du mouvement! :roll:
     
  3. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    Si on ne peut pas compter sur les conscrits ou derniers inscrits, alors sollicitons les aguerris ou premiers inscrits. Fini la retraite, au boulot les vieux ! :lol:
     
  4. undy

    undy Membre

    Inscrit:
    26 Mai 2011
    Messages:
    326
    J'aime reçus:
    9
    Points:
    1730
    Localité:
    Villeurbanne (France)
    Peut-être que les bots publicitaires arrivent toujours à s'inscrire, mais se font choper tellement vite qu'on ne voit pas leurs posts, mais ça reste des inscriptions :roll:
     
  5. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    Peut-être "undy"... peut-être... :roll:
     
  6. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    1973
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    2180
    Localité:
    là bas,
    Ce forum est une mine d'information de par ces archives.
    durant certaines périodes il y a u des partages, et des interactions, des débats....
    c'est pas le cas en cette période.
    il y a u certes des combats de coqs qui sont parfois lassants.

    Ces dernier temps une nouvelle discipline sportive est apparue, celle qui consiste à "tuer" l'autre à le dégoûter.
    le tout avec des techniques éprouvée.

    ensuite le "vain'queur" disparaît, pour revenir plus tard se trouver une autre tête de turc...

    difficile de ne pas le percevoir, ces derniers temps.
    s'exprimer ici c'est devoir combattre avec des outils que justement on ne connais pas ou, alors un peut comme moi on crois connaître.

    alors que très peu d'avatars se sont inscrit ici dans le but de monter sur un ring ou apprendre l'hypno-démotivation...

    moi je reste, et je matte .
    cela peut paraître futile voir bête, les chemins de vie m'intéresse, les avatars changent, évoluent.
    "ils" représentent une partie de quelqu'un, certains ont plusieurs parties.
    cela est certes hypnotique.
    on est pas loin du jeu de rôles. ( et alors ? )
    de plus en plus je perçois que il est souhaitable de prendre ce que l'autre ou une partie de l'autre communique, de faire avec sans requérir toujours plus de détails pour trouver ou toucher et s'assurer du KO.
    parce-que j'aime voir avancer, percevoir des chemins de vie ...
    peu parviennent au nirvana bon oui, et alors ?
    parfois je me prend au "jeu" et il m arrive d'être touché.

    ce forum à une orientation cybernétique, humaniste j' en suis pas sur .
    en fait j'en suis a me demander si ce qui ce passe sur ce forum n'est pas n'est pas proche du concept de transurfing.
    le grand nombre d'inscriptions crée un "balancier" plus grands.
    un silence peut il être interprété comme un entre deux d'un saut quantique entre deux instant "t" ?
    il faut reconnaître que c'est pour le moins plaisant à croire .

    justement c'est qu'une croyance et c'est sans doute tout l'intérêt de l'exprimer ou de le taire... :lol:
     
  7. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    Une pâture fort agréable à mâchouiller. La panse pleine, le vache s'en va maintenant ruminer au soleil d'un arbre .
     
  8. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt Membre

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Messages:
    794
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1550
    Localité:
    Strasbourg
    Ce week end je réinterrogeais la posture des déprimés : c'est une approche intéressante, surtout lorsqu'on la situe aux antipodes du bonheur : interroger la dépression, c'est interroger le bonheur... paradoxe.

    Je me répétais ce que j'ai probablement déjà dit sur ce forum : "en définitif, les pessimistes ou les déprimés ont raison... Cependant, les optimistes, les bienheureux, auront mieux vécus".
    Et je me suis dis : les déprimés, en quelque sorte, se désolidarisent de leurs réalités génétiques ou biologiques. Lorsqu'ils pensent "A quoi bon tout cela ? A quoi ça sert la vie ?" en un sens, ils ont raison parce que l'homme est toujours seul. Biologiquement, il est pourtant programmé pour vivre ensemble, pour ne pas ressentir cette solitude parce qu'il sera en phase émotionnelle avec d'autres...

    Ce que je raconte là, semble n'avoir rien à voir avec le sujet... Pourtant, ce qui m'interpelle, c'est la remarque de Léo : parfois, tout se passe comme s'il fallait se disputer, polémiquer, être cruel, pour parvenir à "se sentir" ensemble, voire même "se sentir vivre". Alors que d'un coté les déprimés, souvent sont hors jeu, hors course... enfermés dans un univers stérile, certains d'entre eux aimeraient dire : "je ne communique pas, parce que ces conflits me lassent !". D'un autre coté, avec un pas de plus, ils disent : "Je ne communique pas, parce que tout me lasse !" et ils dépriment !
    Pour autant faut-il des conflits pour pouvoir échanger ? Au point qu'on regrette les conflits parce qu'autrement plus personne ne parle ? Regretter les conflits, est-ce que c'est une logique dépressive... ou est-ce, au contraire, une manière de soigner la dépression ?

    Et puis, il y avait aussi ces souris que l'on avait enfermées pour une expérience de psychologie : elles avaient pourtant, automatiquement, de quoi manger. A, c'était les souris battues. B, les souris caressées par les expérimentateurs. C, les souris seules.
    Les souris seules moururent avant les souris battues, et les souris battues avant les souris caressées. Mais cela veut-il dire qu'on préfère être battu que rien ? Les souris seules sont-elles mortes de dépression ?


    J'ai vu un film, ou quelqu'un disait : "Ce qui intéresse les gens, ce n'est pas de comprendre, mais de savoir". Si vraiment c'est le cas, il est bien normal que d'un coté, certains parlent et que d'autres apprennent. S'il n'y a pas de conflit, il est bien normal aussi, que très vite, celui qui parle s’essoufflera et que la communication s’interrompra...


    Apprendre ne suffit pas. Comprendre, voilà ce qui me semble important ! Il n'y a que de cette manière qu'on sort du conflit, pour le remplacer par une saine discussion, une émulation positive, une construction des idées, des échanges permettant d'avancer, d'arriver un peu plus loin.

    Timidité hypnotique des nouveaux membres ? Lassitude des anciens ? Pink Floyd chantait "Just another brik in the wall" (juste une autre brique dans le mur). C'est pas grand chose, mais c'est ainsi que tous ensemble on peut espérer réellement avancer... C'est de cette manière qu'on brise la timidité et qu'on permet à tout le monde de s'exprimer dans le respect mutuel. C'est ainsi qu'une personne ou qu'un mot, est juste une brique, dont chacun à besoin... pour construire ce grand organisme qu'on appelle "l'humanité"
     
  9. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    1973
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    2180
    Localité:
    là bas,
    bon, présupposer que les abstinent son a ranger du coté des dépressifs me parait disons osé...
    a moins qu'il s'agisse dune provocation.

    qui... fais déprimer l'expérimentateur
    d'ou viens cette obsession pour les souris ?

    elles manipulent passablement les laborantins, surtout pour bouffer ...
    bon je vais me faire caresser .
     
  10. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt Membre

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Messages:
    794
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1550
    Localité:
    Strasbourg
    C'est schématique... dans le sens ou la dépression peut s'entrevoir comme le prolongement d'une attitude de repli sur soi, du pessimisme, etc...
    Les gens malades sont toujours des normaux dont certains traits de caractère normaux, sont devenus nettement plus intense que la norme.
     
Chargement...