1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

le traumatisme "jésus crucifié"

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Pieds crouteux, 30 Septembre 2010.

  1. Pieds crouteux

    Pieds crouteux Membre

    Inscrit:
    30 Août 2010
    Messages:
    156
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    je recycle ici un post qui "limite provoque" sur un forum de psychologie...
    c'est peut être mieux la place ici.

    Je me suis fais souvent remettre en place par ce que je "recyclait" la religion pour des buts thérapeutique.

    J'ai bien compris que c'était un danger pour les gens qui souffrent d'une psychose... Mais là puis je écrire sur un autre problème découvert avec "ce délire"?

    j'ai "jésu'ifié" un ami pour être en auto sugestion et qu'il puisse mieux me guérir, mais initialement dans l'idée, étant de culture orientale... jésus était le bouddha local, plein de fluide guérissseur (et avec cet ami qui médite très bien vipassana ça colle bien)

    mais mine de rien. en sondant sur le truc il y a carrément un traumatisme lié à l'histoire de jésus, et je pense que ça compte... j'ai découvert la force de ce traumatisme dans les souvenirs d'un autre ami, carrément perturbé par les croix en haut des montagnes quand il faisait de la marche (il disait "c'est quand même morbide, ils en mettent de partout, ça me choque moi". je visualise, il n'y a que ça, effetivement partout... pas fait le rapprochement, pour moi c'était des poteaux, pareils que les pylones ou les repères de l'IGN mais au fond, ça porte le souvenir d'un messager qu'on a adoré puis sacrifié au lieu d'écouter... c'est terrible comme sentiment de culpabilité, et culpabilité veut dire souvent dire déni par réaction, et cela a du pas mal influer dans nos relations avec l'environnement (respect de la nature, des "choses de la vie") et avec nos proches. C'est dans l'inconscient, on baigne dedans.
    On peut aller voir ça dans les rêves conscient, la conscience holotropique (en régressant) ou encore dans les archétypes... culturels. faites l'essai... ça en est plein, c'est sur.

    je me suis surpris à ressentir ce traumatisme à la visite d'une église... c'est "chargé"... le laindemein
    à l'idée de "déifier" un maximum un ami pour en faire "un vrai jésus pour me guérir"... une internaute choquéé confirme cette "charge" justement bien dans cette idée...:
    c'est à pleurer... ça .
    "jésus" (mon guérisseur).. au quel je forwad cette remarque en lui disant "t'as vu... tu fais pitié"... il en rigole...
    pas de risques... mon jésus est hâté.. mais n'empêche qu'il l'a quand même cette image, il a au moins regardé les films...

    et dans tous le lieux de cultes, on ne voit pas des jésus en méditation et heureux (comme dans les religions bouddhiste), mais toujours martyrisé.., je découvre cela récemment... je suis surpris... il n'y a donc pas des images de jésus plus positives que son sacrifice? La société c'est focalisé sur cet acte. ça grandi peut être jésus mais aussi véhicule cette souffrance.

    On dit que la société occidentale est schizo-bordeline... Je pense que ce traumatisme collectif a une grosse implication. ça pèse... et ça ne doit pas être pour rien dans ce "diagnostic"

    je ne sais pas les remarques qui vont suivre... j'ai toujours l'impression d'être en terrain miné ici, mais ça me sembler dans le sujet des racines de troubles psychiques à exprimer qui peuvent compter autant que des drames familliaux, à mon avis. Je pense que non... en psychologie on ne peut pas ignorer le pouvoir (négatif comme positif) de toute cette "charge" d'origine religieuse et culturelle...

    celui là de traumatisme... il n'est pas résolu... à mon avis, et pour des centaines de millions de personnes.

    Enfin... j'y penserais, du coup, en revoyant mon ami support du "délire jésus"...

    Oh... le con! ... pour évacuer ça...
    ça va chialer...
     
  2. Pieds crouteux

    Pieds crouteux Membre

    Inscrit:
    30 Août 2010
    Messages:
    156
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    et ceux qui méditent jésus à fond font des cicatrices (l'esprit modèle le corps à son image, comme le gourou yoga bouddhiste)
    intéressant car il y a un débat sur la position des cicatrices (selon l'image mentale du jésus faite par le méditant)...
    j'ai trouvé ici
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    (à ce point là c'est bien ce faire du mal... je préfère jésus en pleine forme (et en plus moi j'en ai une version incarnée, qui ne croît pas en dieu, mais bon...)


    vu aussi en passant, à étudier une expérience de NDE...

    bon... des copié collé à étidier pour plus tard, je mets ça en signet je regarderais mieux...

    à plus.
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
     
  3. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    oui il est clair que la société occidentale est marquée par la culpabilité...
    ainsi que l'idée qu'il faut souffrir, se sacrifier, partager les problèmes... bref que des façons de faire toxique pour soi et pour les autres.
     
  4. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    1973
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    2180
    Localité:
    là bas,
    ha de dieu ( c'est le mot)


    supert !
     
  5. Pieds crouteux

    Pieds crouteux Membre

    Inscrit:
    30 Août 2010
    Messages:
    156
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    j'ai quand même mis la suite chez les psycho..
    ils ont fini de me claquer la porte au nez...

    bon, je l'aurais cherche, mais là ils m'auraont viré en 2 fois au lieu de 3..
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    je pense à mon "jésus" qui est étudiant en psycho... il aura du mal à partager son expérience avec moi...

    GLOUPSSE
    ------ CE QUI A FINI de vexer les psy
    voilà...
    Ça a marché... j'ai guéri du plus gros traumatisme de ma vie sur lequel échouèrent 4 psycho en 11 ans!
    il fallais un peu de recyclage des religions... adorer son thérapeute plus fort que pour un amour ordinaire, faire des pratiques physiques et s'entourer dans les bras, et bien chialer, et se faire un plan de route au "délire mystique"...

    l'émotif sur cette histoire de sacrifice a quand même eu un impact relativement important par rapport au ressenti que j'avais de celui qui m'a soigné... qui s'est sacrifié... vraiment, pour une des étapes les plus importantes de ma thérapie... qui suivait 20 jours de silence et 4 jour de jeun...
    une nuit... qu'il passa à mes cotés pour... l'anniversaire de sa copine! et c'était noté 10/10/10

    la symbolique est rigolote.
    10 mai 2010... le film tibétain "l'eau des yeux" autorise cette thérapie "à chialer"... rien d'extraordinaire mais on y voit que de se prendre dans les bras entre hommes, ça passe, dans d'autre cultures... pour se soigner, avoir de la force ensuite... grace à ce film... nous "osons" la thérapie...
    10 juin 2010, L'ami "schizo" qui a réveillé l'enfance en m'offrant les câlins de mon père jamais été père M'ABANDONNE pour une histoire de MUSIQUE. et... je repense à ce coup vache... mon nom bouddhiste... océan de bonheur... il ne me l'avait pas dit le lama... avec quoi je remplirait l'océan... avec... l'eau des yeux... je suis un vajra (profil psychologique)... je dois avoir pour activité principale pour me réaliser, mériter mon nom... me purifier des traumatismes et afflications mentales négatives... et pour cela il faut pleurer, pleurer (équivalent de l'abréaction)
    ENFANCE ABANDON MUSIQUE PÈRE.. l'ami schizo me donne ainsi mon plan de route vers la guérison... l'envoyé des anges... venu pour m'aider... mon... maître... drôle de façon.
    Faire le deuil du père avec qui je n'ai fait que d'écouter de la musique... et guérir du sentiment d'abandon dans l'enfance...

    10 octobre 2010, le 3eim 10... j'écoute au soir les musiques qui dates de la mort de mon père (pas fait exprès c'est le disque qui faisait pleurer le plus..., puis passe la nuit à coté de "jésus", et par les rêves semi lucide révise toute mon adolescence... la console..
    deuil du père du coup résolu... je ne crains plus la musique...

    le 3eim 10... une grosse guérison, notée 10/10/10...j'y tenais! je l'avais programmé... 3 semaines de voeux de silance, 4 jours de jeun, et adoration de "mon jésus" maximale.

    mais "envoyé des anges" l'ami schizo, spécialiste en ABANDONNEUR d'ami et se connectant par le coté ENFANT (qu'il refuse bien sur avec son éducation quand "il ne délire pas" m'avait PROMI le 24 octobre 2009 une amitié pour laquelle il annonçais...

    pour le moment, je connais que toi. jE NE T'ABANDONNERAi pas "
    le 24 octobre 2009 une date qui décida de celle de ma guérison... de l'ABANDON

    cette phrase m'avais engagé dans des gros espoirs... j'avais du coup, avec ce mail ANORMALEMENT MISÉ SUR LUI... cet ami "foireux" qui faisait en sorte qu'on ne puisse pas se voir (schizo, il séduisait mais repoussait en même temps, typique, j'ai su après)
    depuis 4 ans d'âge... ce que j'avais le plus peur était en effet d'être ABANDONNÉ..

    et il m'abandonna par ce que je ne le suivi pas, à cause de la MUSIQUE au flunch...
    avant de comprendre... je pleura... 60 jours! (pour un ami rencontré... 4 fois)
    vraiment, en faisant ça il m'a obligé à... guérir...

    du 10 juin au 24 octobre 2010.. je me psychanalysa en alternant décharge émotionnelles puis en trouvant des symbolique, remonté les traumatismes... le deuil du père en passant... tout. j'ai chialé 40 ans de ma vie dans les bras de l'étudiant en psycho, le plus gros le 12 et 19 septembre en écoutant la 38 et la 40 de mozart... tous les traumatismes de la violence scolaire et de la naissance...

    "JÉSUS" m'offra ses bras pour... que je chiale... TOUTE MA VIE, le deuil du père en passant... pour décharger les émotions et accéder alors aux souvenirs traumatiques... Le dernier juste quand "jésus" était à bout de souffle...

    et le 24 octobre 2010, (oui, un an après la promesse de l'ami schizo). je résolu ce qui plantait tout ABANDON dans l'ENFANCE... mes notes révèlent plus tard que c'était bien là le traumatisme... je "zappait" ABANDON en effet en mentionnant l'hopital ou j'ai failli mourir, à 4 ans d'un coma duquel je sortit sans être entouré de proches et isolés pour une semaine en bulle stérile... alors que de partout je souffrait d'abandon, alors que la RACINE DU MAL était LÀ... à L'HOPITAL.

    "jésus" ce jeune étudiant en psycho n'était pas remplaçable... il était LE SEUL... j'ai fait des pratiques pour... l'adorer afin qu'il possède un pouvoir sur moi de guérison... ça devenait fort, plus que l'amour... et il avait peur à la fin et par la fuite d'un rendez vous, il améliora la thérapie au lieu de la foirer, car il actualisa ainsi le sentiment d'ABANDON à guérir... ce fut un succès... je l'ai eu au tournant, pour ma plus grosse guérison... rencontre surprise chez un autre ami où il passait... et ÇA Y'EST... Miracle, vraiment... en guise de dernier délire cette rencontre "jésus" du 24 octobre au soir, la fois où on passa le moins de temps ensemble fut le gros coup où il me guéri du gros truc (qu'on avait justement décidé de ne pas aborder pour laisser ça à un centre de LYING car... trop flippant)...
    Non, le coma de l'hopital on ne fait pas... On se contentera de la consolation du manque de père...


    JÉSUS!!!... c'est énorme... énorme ce qui t'es arrivé... tu as... psychanalysé "un autiste"...

    il a appris, ou du moins réalisé cela... je crois, environ 3 minutes chrono avant... la fin de la thérapie...
    juste avant de faire "la pratique"... décisive...

    C'était (c'était inconscient bien sur) pour fêter l'anniversaire du "jE NE T'ABANDONNERAi pas " d'un "envoyé des anges" qui avait ensuite trahit tous les espoirs d'enfance en m'abandonnant....
    la conscience divisée (partie cachée)... avait fait son plan... GUÉRIR L'ABANDON... et elle savait que c'était le COMA...

    un coup d'hyperventilation, juste un peu... on se met face à face, il me prend dans ses bras et me tient soulevé... et... je fus... guéri! surpris d'être guéri comme ça d'un coup et du soulagement... avant même qu'il me repose au sol!!!

    36 ans d'attente pour revivre ce coma... ÇA L'A FAIT!!!... "ça voulait"... hop! le gros truc, finalement... à dégager... et ça n'aura pris que 30 secondes...

    "JÉSUS"!!! Ça t'as fait quoi ma plus grosse guérison?

    tu as du me sentir inerte un moment, et moi je revivais un truc incroyable, je suis mort et suis revenu à la vie avec une alternative à ce que je connaissais jusqu'alors qui était "abandonné"... Les 5 états de conscience d'entrée dans la vie et le dernier, je l'ai enfin vécu NON ABANDONNÉ (et c'était... avec toi!!!). il ya en a bien 5 état de conscience quand je les décrits. J'ai réussi... ça n'avait jamais marché ce truc... là ça l'a fait..


    MYSTIFIÉ je fus... oui. carrément... je fis l'expérience de conscience unitaire, sans temps ni espace... dans... le divin et l'amour universel...(les récits de ça ne sont que des mots qui tournent autour du pot)

    ÇA C'EST DE LA THÉRAPIE!

    et maintenant, j'ai confiance aux amis, je ne les tannes plus... je supporte la musique, et n'envoie plus des mails de détresse à "jésus" pour qu'il m'assiste à évacuer les émotions de mes remontés de traumatisme... guéri... et j'ai de nouveaux concept accessibles par la pensée... celle ci étant un peu plus entière. il n'y a plus une partie de la conscience qui se "promène" derrière ce gros traumatisme...

    les émotions de la religion,le fait d'adorer son thérapeute, de dormir blottit contre lui, de rester dans ses bras pour pleurer, mais alors pleurer en tétanie: la catharsis, et d'alterner détresse (attente, incertitude) et joies (montées d'amphétamine, décharges d'hormones pour les visions), ont franchement aidé à faire assez d'émotion pour éjecter ces traumas que n'ont pas effleuré 11 ans de psychothérapie répartie sur 4 psychologues...
    je suis autiste asperger... rien à faire: pas d'émotions sur les mots... la psychanalyse doit être dissociée... on n'a une nouvelle analyse qu'après avoir été dénouer des émotions... sinon, ça fait du bla bla vide d'émotion qui peut durer la vie...
    mais il fallait être entouré dans les bras pour accéder aux traumatisme affectifs... personne à oser le faire avant ces deux amis...
    il fallait aussi ressentir de l'amour pour provoquer la catharsis... exactement... ceci, si l'on pense que "le père" est "affection", "fluide" "amour"...

    depuis le 26 août...
    je peux comprendre ce baratin religieux..

    C'est exactement ce qui m'est arrivé... dans les bras de "jésus"...
    Avant... je ne comprenais, pas... Maintenant, après le 26 août, si! dans les bras de cet ami adoré comme "jésus", mais... plus consistant car incarné... je me suis connecté au passé que j'ai pu consoler de l'amour que je recevais de lui dans le présent..

    en gros... cette "guérison"
    ça a duré de 2004 (prise de voeux d'être aidé), latence, puis 9 avril 2009 rencontre de l'envoyé des anges, et 24 octobre 2010, guérison du gros traumatisme qui, par ailleurs dissociait une partie de ma conscience qui se faisaient "des plans" à mon insu en utilisant des dates avec échéance..... et je pouvais réunir les deux (et découvrir le plan caché) qu'en me mettant en "coma", du moins état hypnotique... dans les bras de quelqu'un.
    guéri cela.... la conscience divisée enfin réuni me révèle enfin un truc énorme... depuis l'âge de 6 ans, donc ça fait 36 ans... je tentais de revivre ce coma... déjà, dans la cours de l'école en me faisant entourer par un camarade après une hyperventilation... mais jamais ça marchait... fallait ruser et c'était toujours foiré et inconscient.

    c'est chouette revécu un aller entre la vie et la mort, et revenir cette fois... accueilli...et guéri.

    il en reste de ce voyage mystique des images aussi d'indonésie... je n'y suis jamais allé, mais lors de la thérapie... les prises de son d'indonésie... du sulawesi, me rendaient nostalgique certaines cigales en particuliers, pas les autres régions du monde...

    à cela un asperger "danielt"repond.....


    Il est certain que la personne qui a écrit ce texte est bien NT.
    ---------
     
  6. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6102
    J'aime reçus:
    454
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Pieds crouteux

    Tes scripts sont très structurés et contiennent ta solution


    Là est ta seule chose importante

    Alors continue de nous confirmer qu'ils marchent

    Et que ce sont donc bien des scripts hypnotiques précieux

    Après, qu'ils sortent du commun, et qu'ils dérangent pas vraiment étonnant !

    Et qu'ils soient exclus d'un forum psycho analytique sérieux...encore moins..

    Oui, la vie est un énorme terrain de jeu... ( archéodromique pour Jean guitton..)

    Alors amusons nous bien !

    Si çà nous arrange !


    Et encore plus surderiens que jamais, désormais !

    8)
     
  7. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    1973
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    2180
    Localité:
    là bas,
    hello, comment dire, ca m' a un peu énervé ton aventure,

    un forum de plus ou tu est bannis.
    par une psychologue ....

    moi j'aurais du me faire virer 100 x ici lol

    salut et excellente hyper-ventilation horlotopique, jean
     
  8. Pieds crouteux

    Pieds crouteux Membre

    Inscrit:
    30 Août 2010
    Messages:
    156
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    j'ai essayé d'hyperventiler avec un autre ami, mais ça a rien fait... mais j'étais moins préparé (il faut charger une forte émotion, j'essaie celle qui correspond à la séparation...). mais je "jésus" dégage quand même quelque chose qui fait que ça marche comme ça...ou c'est l'état que je me met du fait que j'ai fait un fort lien affectif avec lui...

    je travaille sur le sentiment de séparation (me séparer de "mon jésus") pour voir ce qui ressort...

    bien chialé encore... moi qui croyait que c'était finit

    ça a soulagé quand même... il me manque moins que d'habitude!

    par contre fini, les "symboles', les remontées du passé et tout, ça s'était bien réuni sur la résolution du traumatisme du coma, mais des fois il faut attendre...
     
  9. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    1973
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    2180
    Localité:
    là bas,
    il y a peut-être une question de confiance....

    avec "jesus"
     
  10. Pieds crouteux

    Pieds crouteux Membre

    Inscrit:
    30 Août 2010
    Messages:
    156
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    Jésus est "un 2"
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
    moi un 5

    c'est tout à fait lui... en gras ce qui est bien lui

    et maintenant... je dois l'exorciser de son rôle de compensation de jumeau perdu...
    oui, il y a encore cette merde, ma mère a perdu du sang entre 6 et 8 semaine et j'ai toujours été en recherche d'un "double"...
    maintenant qu'ai résolu l'abandon, la peur de mourir, le deuil du père et la musique... je ressens bien une attente d'un jumeau, et avant "l'exorcsime" c'est cette recherche de jumeau qui m'a attiré vers le schizo qui en m'abandonnant m'a amené à faire chialer ma vie entière dans les bras de "jésus",
    C'est champion pour ça un schizo, pour démonter les gens en recherche de jumeaux perdu... il s'est mis en "miroir moi" et est devenu... mon illusion de jumeau enfin retrouvé.. FALLAIS UN SCHIZO qui m'abandonne ppour ammorcer cette guérison!
    car sinon, je pense que guérir directement le syndrome du jumeau perdu n'aurais jamais pu être possible avec les autres traumatismes en obstacle..

    au moins, "jésus" m'aura accueilli au sortir du coma, et j'ai révécu toute ma vie avec sa présence...
    mais il n'est pas désensorcelé dans le temps présent!

    je pense faire ainsi...


    "Jésus"...
    dans l'émotion, c'est comme si je ne devais plus espérer que tu passes de toi même et comme je me suis interdit de te tanner, je considère que tu ne viendra plus même si avec la raison ça serait surprenant qu'on ne se voit plus.
    j'espère une bonne surprise.

    et ça va être dur, car tu passeras, dans le cadre thérapeutique quand l'émotion aura monté au point que j'en soit mal... très mal. (je pleure la nuit pendant des heures... je commence à être MAL)

    Le ressenti est bien l'attente d'un jumeau en le copain... et cela depuis toute mon enfance... il faut exorciser cette attente en faisant une pratique de corriger le passé avec l'antidote de cette émotion.
    je suis à l'épreuve de ressentir ça de plus en plus fort et alors toi venant "par surprise" ça sera le moment de faire la pratique avec la joie du présent en antidote de tout ce passé d'attente d'ami qui ne vient pas BIEN ACCUMULÉE...

    Quant à "JÉSUS" qui est un jeune qui part faire sa vie: je dois le libérer... je pense bien un jour passer à JÉSUS ou autre être "idéal" (c'est du "gourou yoga") et le ressentir comme une aide tout en m'identifiant à lui et en copiant ses qualité... mais le sentir fort, avoir sa présence la nuit dans les rêves où je le rencontre PHYSIQUEMENT et le sentir "pas loin" la journée.
    Mettre le jumeau perdu sur cette "ange gardien" autant choisir le plus compétent!

    facile à dire et à raisonner, mais long travail pour que l'émotionel et l'inconscient y adhèrent


    !!!
     
Chargement...