1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Les métaphores perverses

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par HYPNOMED, 15 Septembre 2013.

  1. HYPNOMED

    HYPNOMED Membre

    Inscrit:
    9 Mai 2010
    Messages:
    311
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1490

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Certaines personnes utilisent des phrases bloquantes, des métaphores inversantes, des dictons malveillants qui vont déclencher une réaction provocative de type double contrainte piégeante.

    Dites à une personne portée sur l'alcool "qui a bû boira." et vous la condamnerez inéluctablement à la rechute en programmant négativement.

    "Tu ne pourras jamais y arriver..."
    "Tel père, tel fils"
    " Les chats ne font pas des chiens"
    "Qui vole un oeuf, vole un boeuf."

    Stressez un addict en lui expliquant que c'est très grave et qu'il va en mourir, ce sans lui donner la "clef" du déclic hypnotique, et ils sera encore plus addict pour oublier qu'il est addict et qu'il va en mourir.

    "Addict un jour, addict toujours."

    Expliquez lui le mécanisme de se sortir de ces injonctions perverse si on a la capacité "critique" et "contradictoire" de repérer ce type d'injonction, de la contester phraséologiquement, , de la prendre dans le bon sens et à la prochaine fois que cette personne en problème avec l'alcool entendra cette phrase elle pourra la parader " ce sont les alcooliques qui disent çà pas les personnes qui ont la capacité de..."
    et la discussion peut continuer ainsi positivement en ouvrant des échanges...d'aider les autres... à trouver des solutions...etc...

    Mais si la personne perverse poursuit en répondant "tu crois vraiment au père Noêl, si çà marchait comme çà en un instant ce serait un miracle et moi je n'y crois pas, je préfère mes techniques à moi pour mieux me débrouiller..."

    La controverse est sans fin...et l'addict toujours addict...

    Cette personne perverse donneuse d'injonctions bloquantes, peut-être est elle finalement elle-même alcoolique ? ou perverse ? ou simplement incrédule de nature ? ou bien n'a-t-elle rien compris de ce que vous lui avez dit car elle était ailleurs ? dans la lune ? dans son "hypnose" ? ou dans une opposition volontaire ? ou inconsciente ? Oserez vous alors affirmer sûrement qu'elle est en dissonance cognitive grave ?

    Sûrement non dirait sûrement Surderien dans sa stratégie inversante 8)

    Mais si, bien sûr, car vous êtes un hypno psycho-rigide, vous mêmes, GRAND HYPNO-SPECIALISTE de la Métaphore bloquante matadorienne vous répondrait sûrement qui vous savez :lol:

    Quelques mots significativement bien placés dans un entretien, c'est simplement çà l'hypnose...
    Et çà s'entretient aussi en auto-entretien sur un forum d'hypnose comme ici.
    Et merci à tous pour ce temps hypnotique précieux que vous m'avez permis de passer ici.

    Car pour moi l' hypnose médicale est un art très difficile à pratiquer au quotidien.

    Hypnomed.

    :)
     
  2. thérapie29

    thérapie29 Membre

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Messages:
    673
    J'aime reçus:
    17
    Points:
    1680
    Localité:
    Quimper
    Ok, hypnomed,
    il y a à comprendre que l'Inconscient ne "comprend" pas la "-" négation, et comprend de manière "littéral".
    Je trouve que les recadrages (en PNL)qui séparent le comportement de l'intention positive sont justement fait pour ça.
    Un Monsieur arrive "alcoolique", il repars avec:
    Une partie de lui a se comportement et le fait pour une intention positive, comme par ex. se détendre, se calmer, oublier ses soucis...et c'est très thérapeutique car non bloquant et déculpabilisant.
    Mais ou veux tu en venir en disant ça?
    Je pense que le forum passe dans une autre dimension, donc ça change. Il y avait beaucoup de Ré-action, qu'il n'y a plus lieu d'avoir!
     
  3. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    1973
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    2180
    Localité:
    là bas,
    Hummm,
    du peu de mon expérience ridicule me conduit à proposer. que mon interlocuteur n'est pas ce diagnostique....
    qu 'il ou elle est lui.. et rien d'autres
    qu'il ou elle peut en tout temps reprendre les reines de son mental.

    personne n'est cette folie .
    "prend les commandes"

    il est vrais que je sort d une bonne semaine d'expériences méditatives et d'hypnose .
    reste en effet toutes ces injonctions ou affirmations fermées.
    bien incompréhensible même si on se place du coté psychodynamique .

    et en effet à force d'attendre le carving...
    ouvrir les angles, laisser les question ouvertes, ouvrir sur les silences..
    au lieu de renforcer en parlant de faiblesse, de RE-chute.
    ma maigre pratique m'interroge sur ce que on renforce !
    sur ce que JE renforce .

    il y a quelques jours, je me suis entendu dire...
    ca vaut pas la peine d'essayer !
    c'est le genre de truc me conduit aux provocations les plus allumées !
     
  4. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Concrètement à tel père tel fils, comment y remédier.. et toutes ces phrases assassines que l'on peut parfois entendre..

    Parce que finalement la perversité du système est dans le fait que souvent bien sûr, on n'y croit pas, ou dit ne pas y croire, et d'un autre côté ça fait son chemin, à l'intérieur avec quelque chose qui titille quelque part..

    Des remarques curieuses du style "vous avez de la chance" , dont je ne mesure pas forcément l'impact..

    Entendre, c'est souvent réagir, même ne serait qu'infimement...

    Serait ce l'adage choisis tes fréquentations le plus adapté à la situation ?
     
Chargement...