Formation Hypnose

L’hypnose, un complément à l’approche médicale ?

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Le Monde 5/5/2009

« L’hypnose, un complément à l’approche médicale ? »

Le Monde note que « Le 6ème forum de la Confédération francophone d’hypnose et de thérapies brèves se tient du 7 au 9 mai 2009 à la cité des congrès de Nantes. Cette pratique, non reconnue par le conseil national de l’ordre des médecins et contestée par la plupart des psychanalystes tend à se développer en France, notamment dans le domaine du traitement de la douleur ».

Le quotidien propose un entretien avec Thierry Servillat, psychiatre, psychothérapeute et président de la CFHTB et de l’Institut Milton H Erickson de Nantes qui explique que « l’hypnose est un outil thérapeutique, une approche très modeste qui doit intervenir en complément de l’approche médicale classique. Son domaine d’intervention est, par excellence, la douleur ».

Il précise en outre que l’hypnose peut-être « utilisée en chirurgie, notamment pour des personnes qui auraient des contre-indications à l’anesthésie (..) on y recourt dans le domaine de la dentisterie ou pour des interventions portant sur la thyroïde et dans la chirurgie du sein. Les anesthésistes se forment de plus en plus à cette technique ».

Thierry Servillat souligne que « on ne guérit pas de maladies graves comme le cancer par l’hypnose » et que dans le domaine des addictions « cette méthode n’est pas forcément plus utile que l’homéopathie, l’acupuncture ou la relaxation. L’hypnose est un outil parmi d’autres ».

Le neuropsychiatre et conseiller national de l’ordre des médecins Piernick Cressard indique pour sa part que « comme l’ostéopathie ou la psychothérapie, on ne sait pas ce que recouvre véritablement l’hypnose (..) c’est une nébuleuse dans laquelle on va rencontrer des gens plus ou moins sérieux sans aucune garantie sur le niveau de formation ou de validité des traitements ».

Le Monde remarque que « La Confédération francophone d’hypnose et de thérapies brèves (CFHTB) s’est donné pour but d’harmoniser les formations. Elle recense vingt-deux instituts membres qui sont composés de médecins, psychologues, dentistes et, sous certaines conditions, des professions paramédicales. Tous adhèrent à une charte de déontologie .

Thierry Servillat ajoute que « Dans certains départements, les ordres des médecins transmettent les coordonnées de médecins qui pratiquent l’hypnose ».
 
Pour le traitement de la douleur :
http://www.bladi.net/forum/66747-appren ... s-hypnose/
Avec Dany Dan Debeix fondateur de L'ECH (première partie de la vidéo).
 

Leo Lavoie

Membre
Le neuropsychiatre et conseiller national de l’ordre des médecins Piernick Cressard indique pour sa part que « comme l’ostéopathie ou la psychothérapie, on ne sait pas ce que recouvre véritablement l’hypnose (..) c’est une nébuleuse dans laquelle on va rencontrer des gens plus ou moins sérieux sans aucune garantie sur le niveau de formation ou de validité des traitements ».
Y'a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre et la médecine, elle, elle veut pas! :lol:
 
A

Anonymous

Invité
Ah ça, quand on ne veut pas perdre un privilège (monopole), on est prêt à tout, même à mentir lamentablement.

Par exemple, allez dire que l'hypnose permet d'arrêter de fumer en une seule séance dans 80% des cas (ce sont mes stats personnelles donc sûrement plus de 80% pour de meilleurs thérapeutes que moi) !!! Vous aurez tous les patrons des labos pharma qui vendent des patchs (et qui pour certains possèdent également les marques de clopes) :lol: et tous les patrons de clopes qui ne possèdent pas les labos pharma
 

Paul Elie

Membre
on ne peut faire confiance a la réalité de l'information et de la vérité sur les masss-medias...

mais il existe des cas rares et isolés de collaboration
très fructueuse dans bien des domaines"médicaux"...
le seul apport d'une technique basée sur d'autres paramètres que l'industrie pharmaceutique protège et défends , crée un probleme de remise en cause du système ,
insupportable pour ceux qui en profitent!
les individus qui ont le courage et la curiosité intellectuelle , de prendre le risque de remise en question, même si couronnée de succès...
n'ont certainement pas l'honneur des gazettes...!
mais vivent l'enfer ...
 

Leo Lavoie

Membre
Mr Paul...Pourquoi vous écrivez toujours en "manchettes" sur vos posts? Vous ne faites que très rarement des paragraphes qui se suivent comme tout le monde. Y'a une raison? Vous ne faites que des phrases successive en colonne... C'est bizarre ça non? C'est vrai qu'avec une camisole de force, c'est bien compliqué de pianoter sur un clavier. :lol:
 

Paul Elie

Membre
votre insistance tourne au ridicule reprenez vous leo....
je suis prêt a pardonner et a oublier ce passé désagréable si vous voulez faire de même...
je n'ai aucune rancœur ni haine contre vous
et sincèrement voudrai satisfaire toutes vos questions que vous avez a mon propos , mais pas en public...
 

laurenzo

Membre
Ca va un peu dans le même sens que ce je relevais hier soir concernant les difficultés à bien cerner l'hypnose.

Comment voulez-vous que la thérapie par l'hypnose puisse paraître crédible aux yeux des gens lorsque même des présidents d'instituts spécialisés dans l'hypnose voient dans celle-ci principalement un outil pour lutter contre la douleur. Quid des thérapies pour les névroses, les phobies, les dépressions etc...? Là encore même si ce message peut paraître provocateur, il y a quand même de gros décallages dans le discours même au sein des spécialistes...
 

Paul Elie

Membre
la raison principale est que les gens qui travailles dans les milieu hospitaliers sont formés a partir d'un vécu qu'on leur enseigne a travers la pratique...et qui est très spécialisée....un chirurgien n'aura pas été formé a la psychologie!
de plus quand ces gens apprennent l'hypnose il reste dans leur spécialité... et n'apprennes que ce qui les concernent...
ce qu'on leur fait dire a travers les médias et la réalité est tout a fait diffèrent
les choses évoluent doucement...
un bon hypnotherapeute a besoin d'une formation généraliste..et rare ceux qui se spécialise...un monde de différence
mon opinion bien sur!
 

laurenzo

Membre
Mais là par exemple il s'agit tout de même d'un psychiatre, psychothérapeute et président de la CFHTB et de l’Institut Milton H Erickson de Nantes donc pas spécialement étranger à la psychologie et a priori pas uniquement focalisé sur les traitements chirugicaux.
 

castorix

Membre
Bonjour Laurenzo,

Une petite remarque :


laurenzo à dit:
Comment voulez-vous que la thérapie par l'hypnose puisse paraître crédible aux yeux des gens lorsque même des présidents d'instituts spécialisés dans l'hypnose voient dans celle-ci principalement un outil pour lutter contre la douleur.
Eh bien, mais ce n'est pas ce qu'il pense...
Ce n'est pas ce qu'il enseigne...
Ce n'est pas ce qu'il dit lors de ses conférences...

Ma remarque me vient du souvenir des journées de formation, d'intervision, que j'ai partagées, aux mêmes tables que lui.

Peut-être votre question en dit-elle plus sur vos questionnements personnels que sur autre chose d'ailleurs.

Même Le Monde peut contenir des informations mal présentées, en tout cas quelques phrases n'ont jamais pu résumer un sujet important. Et je conviens avec vous que ces phrases là étaient fort mal adaptées.

Paulélie l'a compris ("ce qu'on leur fait dire a travers les médias et la réalité est tout a fait diffèrent ")

Par exemple, je proposerais à la place de "Son domaine d’intervention est, par excellence, la douleur" une autre tournure :
"la douleur est l'un de ses domaines d’intervention par excellence..." :wink:
 

laurenzo

Membre
Bonjour Castorix,

castorix à dit:
Par exemple, je proposerais à la place de "Son domaine d’intervention est, par excellence, la douleur" une autre tournure :
"la douleur est l'un de ses domaines d’intervention par excellence..." :wink:
C'est effectivement très différent. Si un journal comme Le Monde, pas spécialement connu pour son manque de rigueur, fait une telle maladresse quant à la tournure de la phrase, on peut malgré tout y voir quelque chose de révélateur: personne ne sait trop ce qu'on peut attendre de l'hypnose (et vous avez raison je m'interroge également à ce sujet).

Bonne journée
 

castorix

Membre
laurenzo à dit:
je m'interroge également à ce sujet
Je le comprends (et je me le rappelle ! :wink: ).

Ma vision : "l'hypnose n'apporte rien - :oops: ...

... du moins rien en tant que telle, prise isolément.

Cependant, c'est bien la relation T-P qui favorise l'établissement d'une nouvelle manière de prendre les choses pour le P : parfois plus en douceur, parfois plus en sécurité, parfois grâce à une réaction face à une provocation... et tout cela en état de conscience comme ci ou comme ça... ce qui parfois ne compte qu'assez peu (en apparence au moins) et parfois compte énormément. "

Une réponse qui m'est personnelle.
Mais, tout de même, il y a beaucoup d'éléments favorables.
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Haut