l'hypnothérapie peut-elle traiter les vertiges?

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par kchouk, 4 Avril 2008.

  1. kchouk

    kchouk

    Inscrit:
    2 Avril 2008
    Après de multiples examens médicaux (scanner, irm,rééducation vestiblaire, rééducation orhoptique, examens ORL multiples dont un fait au centre des vertiges à paris 15ème), je n'arrive pas à me débarrasser de mes vertiges qui, au jour le jour sont plus des sensations vertigineuses, l'impression d'être sur un bâteau, que les trottoirs sont penchés. Outre ça, j'ai de temps en temps de vrais vertiges rotatoires pendant lesquels je vois toute la pièce tourner autour de moi. je n'en peux pluuuuuuuuuuuuus!!!!!!!!!!! le dernier remonte au 29mars. Je voudrais donc savoir si l'hypnothérapie peut traiter ces vertiges. merci par avance pour vos réponses.
     
  2. ludo2401

    ludo2401

    Inscrit:
    1 Février 2007
    Bonjour . Si vous êtes intéressé ( et toujours là) je peux vous aider par une séance d'hypnose . Vous pouvez me contacter par MP
     
  3. moyga

    moyga

    Inscrit:
    23 Février 2009
    Bonjour Kchouk,

    Je suis également atteint des mêmes vertiges et l'hypnose ne pourra pas te soigner tes vertiges pour la bonne et simple raison que tes vertiges sont dus à un liquide endo lymphatique en excès. La seule solution a ce jour est de te faire opérer pour drainer l'excès de ce liquide qui te provoque tes vertiges. L'hypnose ne permet pas de drainer ce liquide, une intervention de quelques minutes est nécessaire.
    L'hypnose est un outil merveilleux mais malheureusement comme tout elle a ses failles.

    Bonne journée :)


    drainer le liquide endo lymphatique en excès
     
  4. esperence

    esperence

    Inscrit:
    6 Novembre 2008
    Moyga,
    vous, vous n'êtes pas l'autre.( sourire)
    Vous êtes : VOUS.

    Qui vous dis que vous êtes atteint de même vertiges que Kchouk ? posez vous la question à savoir que lui n'est pas vous.

    Avant de se faire opérer, il y a peut-être des solutions naturelles non ?
    qui sait !!..sourire

    Moyga...imaginons un instant que j'ai les même vertiges, les même sensations, vous allez me dire a moi aussi que : je dois me faire opérer ?
    et si ça venez d'ailleurs.....?? de mes yeux par exemple.
    Moyga, :) , je veux juste vous montrer qu'on ne peut pas dire à l'autre:

    "Je suis également atteint des mêmes vertiges et l'hypnose ne pourra pas te soigner tes vertiges pour la bonne et simple raison que tes vertiges sont dus à un liquide endo lymphatique en excès. La seule solution a ce jour est de te faire opérer pour drainer l'excès de ce liquide qui te provoque tes vertiges. L'hypnose ne permet pas de drainer ce liquide, une intervention de quelques minutes est nécessaire.

    En vous faisant relire votre écrit , je vous invite a voir différement :)
    Espérence
     
  5. esperence

    esperence

    Inscrit:
    6 Novembre 2008
    Ludo2401,

    La question de Kchouk était de savoir si l'hypnose traitait les vertiges,
    il n'a pas demandé un rendez vous.

    Ludo 2401, Je voudrais donc savoir si l'hypnothérapie peut traiter ces vertiges. merci par avance pour vos réponses.

    Espérence.......
     
  6. Eluno

    Eluno

    Inscrit:
    5 Octobre 2008
    La réponse est implicite


    -Avez-vous l'heure?
    -Il est 19h46
    Il m'a donné l'heure, donc il a l'heure!
     
  7. esperence

    esperence

    Inscrit:
    6 Novembre 2008
    il a demandé si "la pendule ou le réveil" ( l'hypnose)fonctionnait bien pour ......avoir l'heure.( le résultat)

    Conclusion: il n'a pas demandé " l'heure"...sourire
    ben quoi !!
     
  8. MENGAL

    MENGAL

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Bonsoir,

    D'après la littérature médicale, l'hypnothérapie est à même de traiter certaines maladies psychosomatiques. Les vertiges sont des signaux annonciateurs d'un problème latent qui ne demande qu'à être traité.

    Un choc psychologique peut parfois entraîner certains dysfonctionnements au niveau de l'oreille interne, dysfonctionnements qui s'apparentent, bien souvent, mais sans l'être, à la maladie de Menière ( http://www.vulgaris-medical.com/forum/s ... niere.html et http://www.vulgaris-medical.com/forum/s ... niere.html )

    Ceci dit, "Il n'est pas nécessairement facile de faire la différence entre un vertige et un étourdissement. Le vertige est la sensation d'un mouvement circulaire, l'impression que l'on tourne ou que notre environnement tourne autour de nous, (comme si on était dans un manège). Tandis que l'étourdissement, c'est l'impression que le plancher est instable et que l'on va tomber (comme si on était debout dans une chaloupe)." ( http://www.e-sante.be/informations-vert ... 7-1167.htm )

    Aussi, en allant voir sur divers forums "santé", vous prendrez certainement connaissance de récits susceptibles de vous intéresser. Peut-être même trouverez-vous, dans l'un de ces récits, réponse à votre question !

    Bon courage.

    Bien à vous.

    Peter.
     
  9. MENGAL

    MENGAL

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Bonsoir kchouk,

    En faisant une recherche sur le net, j'ai trouvé un extrait d'article susceptible de répondre positivement à votre préoccupation. J'ai volontairement mis en caractères rouges et gras le paragraphe qui semble répondre à votre question.

    "L'HYPNOSE, UN TRAITEMENT UNIVERSEL :

    Pour bien des gens, l'état hypnotique serait un sommeil un peu particulier, induit par une espèce de mage ou de docteur auquel on se soumet sans trop savoir où ça conduit.

    Il est évident qu'avec une telle image, elle n'a pu que susciter de farouches résistances, aussi bien personnelles, qu'institutionnelles !
    Aujourdh'hui, l'hypnose est réhabilitée par un nombre croissant de praticiens, car en médecine elle donne d'excellents résultats. Elle peut évidemment constituer un traitement à part entière, notamment en psychosomatique pour le traitement des douleurs et en "psy-transpersonnelle" ; mais généralement, elle est plutôt utilisée en appoint aux techniques médicales.

    L'HYPNOSE EN MEDECINE :

    Le nombre des indications à l'hypnose est impressionnant , et elle est aujourd'hui aussi bien pratiquée par des psychiatres, que par des dentistes, dermatologues, gastro-entérologues, pédiatres, ou même généralistes...

    Le Dr. Charles Jousselin, par exemple, rapporte un taux de réussite de 70% sur ses consultations de médecine générale ayant donné lieu à une séance d'hypnose. Pour la plupart, ses patients n'ont été vu que cinq à six fois ; ce qui confirme le caractère bref de cette technique thérapeutique. En effet, une séance tous les quinze jours durant quelques mois suffisent habituellement pour obtenir des résultats satisfaisants.

    Le Dr.Jeannot Hoareau, grand spécialiste français de l'hypnose médicale, s'est fait, pour sa part, une spécialité du traitement de dépendances telles que l'alcoolisme, le tabagisme ou la boulimie, et affirme que l'hypnose peut avoir applications dans des domaines aussi variés que la sexologie, la gynécologie, la pneumologie, la cardiologie, la gastro-entérologie, la rhumatologie, l'endocrinologie, la dermatologie, l'oto-rhino-laryngologie, la neurologie, ou la pédiatrie...

    Le Dr.Varma, lui, est le grand spécialiste de l'hypnose thérapeutique contre la migraine ou les douleurs rhumatismales, mais pratique également l'hypnose dans le cadre de certaines interventions chirurgicales, et notamment en dentisterie.


    De fait, l'hypnose est de plus en plus employée dans les opérations nécessitant une analgésie, de l'accouchement sans douleur à la chirurgie dentaire, en passant par la cancérologie ou les soins des grands brûlés, et l'apaisement de douleurs post-opératoires ou post-traumatiques...

    Le Dr.Victor Simon, enfin, spécialiste des maladies de l'appareil digestif et de la nutrition, s'est orienté vers le traitement des maladies fonctionnelles et organiques par l'approche hypnotique.
    Les patients qu'il a l'habitude de soigner souffrent autant aux plans physique que morale, de troubles du comportement alimentaire, d'anxiété, de dépression, d'insomnies, de douleurs chroniques ou rebelles, de maladies psychosomatiques... Et toutes ces affections, souvent ignorées par la médecine conventionnelle, trouvent, grâce à l'hypnose, un indéniable soulagement.

    MEDECINE ET HYPNOSE :

    Les médecins utilisant l'hypnose s'accordent à constater qu'elle fait des prodiges aussi bien en consultations, en visite à domicile...qu'en urgence. Bien sûr, tout ne se soigne pas par l'hypnose, mais cette technique conserve un vaste champ d'application dans les cas de maladies digestive, respiratoire, cutanée ou cardio-vasculaire...

    Non seulement, l'hypnose peut traiter directement ces nombreuses affections, mais son emploi entraîne très souvent le médecin à prescrire moins de médicaments.

    En gastro-entérologie, l'hypnothérapie s'accorde particulièrement aux cas de dyskinésies oesophagiennes, d'intestins irrités, d'ulcères gastro-duodénaux et de troubles digestifs...

    En médecine sportive, la visualisation et l'anticipation sous hypnose sont fréquemment employées avant la compétition pour optimiser les performances des athlètes. En ORL et en ophtalmologies, acouphènes, vertiges, dysphonies, laryngospasmes ou troubles de la vision sine materia sont susceptibles d'être soignés par l'hypnose.

    En dermatologie, le traitement de l'eczéma, du psoriasis, des verrues ou de la pelade peut également se baser sur l'hypnose.

    En rhumatologie, l'hypnose est tout spécifiquement indiquée car elle agit à la fois sur la douleur et sur la mobilité, ce qui augmente le confort des patients et donne des résultats souvent impressionnants.

    En gynécologie, diverses douleurs, vulvaires, vaginales, pelviennes, ainsi que la pose de stérilet ou l'exploration endoscopique peuvent être grandement adoucies par l'hypnose.

    En cancérologie, enfin, outre l'apprentissage de l'antalgie par l'hypnose, la visualisation hypnotique peut stimuler les mécanismes d'auto-guérison.

    L'HYPNOSE EN CHIRURGIE :

    L'hypnose offre deux possibilités fort intéressantes à tous ceux qui souhaitent éviter ou réduire la prise d'anesthésiques lors d'une opération chirurgicale : l'hypno-analgésie et l'hypnoanesthésie.

    Dans l'hypno-anasthésie, le patient ne sent rien du tout. Il perd même le sens du toucher. Malheureusement, cet état d'hypnose profonde est très difficile à obtenir, et ne peut être atteint que par 10% de la population.

    Par contre, l'hypno-analgésie est plus facilement réalisable, et le patient conserve alors la sensation de toucher mais la douleur est abolie.

    A cette profondeur moyenne d'hypnose, une femme qui accouche reste consciente de tout ce qui se passe mais ne ressent pas la douleur.

    D'une manière générale, on utilise avant tout l'hypno-analgésie lorsque l'anesthésie chimique est contre indiquée, par exemple, quand le patient est allergique à l'anesthésique ou quand l'anesthésie chimique n'est pas tolérée par le coeur ; et plutôt pour les opérations des membres et des dents que pour celles des viscères.

    On emploiera, par exemple, dans les cas de brûlure, notamment pour refaire les pansements ; en chirurgie dentaire pour mieux contrôler la douleur, le saignement et la salivation ; ou, bien sûr, en obstétrique pour diminuer la douleur de l'accouchement et contrôler le rythme des contractions.
    Dans tous les cas, l'hypnose est très efficace pour diminuer l'anxiété avant l'opération, et...les douleurs après.

    EFFICACE EN PSYCHOSOMATIQUE...

    Surtout dans les cas où le patient éprouve de la difficulté à exprimer ses émotions, l'hypnose trouve son emploi pour soulager ces maladies du stress se répercutant sur les sphères somatiques ou fonctionnelles, que l'on appelle troubles psychosomatiques.

    L'asthme, le tout premier, jouit de très bons résultats par un traitement hypnothérapeutique spécifique, accompagné d'auto-hypnose. Une étude portant sur 173 cas fait état de 82% de guérisons complètes dans ce domaine.

    L'hypertension artérielle, quand à elle, diminue notablement au bout d'une cure de sommeil hypnotique de deux heures par jour. Cette cure, en grande partie auto-hypnotique, s'est avérée plus efficace encore que la relaxation. Les troubles digestifs psychosomatiques, tels que les colopathies fonctionnelles, les colites spasmodiques, les dyskonésies bilaires ou les problèmes de déglutition, trouvent dans l'hypno-relaxation, l'auto-hypnose, et certaines suggestions hypnothérapeutiques spécifiques une excellente médication. Enfin, quelques douleurs rhumatismales, musculaires ou squelettiques comme le torticolis, ou encore les migraines, tirent parti de techniques hypnotiques comme le signe-signal, la régression, ou les suggestions post-hypnotiques...

    CONTRE LES DEPENDANCES :

    S'il est un domaine dans lequel l'hypnose excelle, c'est bien le traitement antialcoolique! Dans la mesure, en effet, où l'alcoolisme correspond à une frustration affective, lié à la phase orale de la relation à la mère et où, la relation hypnotique, elle même produit une régression à ce stade et restaure donc symboliquement l'apport affectif, il va sans dire que l'hypnose constitue un traitement naturellement adapté à l'alcoolisme. Dans ce domaine, le taux de réussite se situe entre 60% et 80% ce qui, comparé aux résultats des autres méthodes qui ne parviennent qu'à 35% de réussite, est extrêmement encourageant. Le tabagisme, lui aussi, peut être arrêté par un traitement hypnothérapeutique. Il existe d'ailleurs plusieurs sortes de ces traitements, dont les deux plus connues sont des procédures auto-hypnotiques : celle de Johnson et Johnson, et celle de Spiegel.
    Quant aux résultats, s'ils sont relativement spectaculaires dans l'immédiat ; mais rien ne prouve, hélas, qu'ils le demeurent dans la durée.
    La boulimie, enfin, peut être résolue par une hypnothérapie associée à des méthodes psychosomatiqes, avec des résultats satisfaisants.


    ET EN PSYCHIATRIE :

    C'est depuis ses origines mêmes, que l'hypnose est utilisée pour guérir les troubles mentaux. Autrefois spécialisée dans le traitement de l'hystérie, on l'applique aujourd'hui en analyse, à la recherche de conflits inconscients ; ou tout simplement, et plus fréquement pour faire disparaître les symptômes, par suggestion. En elle-même, l'hypnose calme beaucoup de problèmes nerveux, d'angoisses et d'anxiétés...
    Mais son action dépasse ce seul cadre, puisqu'on lui associe suggestion et analyse, elle autorise des applications psychothérapeutiques très pointues.
    L'anxiété, par exemple, peut être vaincue par suggestions mobilisant les capacités d'adaptation du patient par renforcement du moi, par hypno-analyse des conflits inconscients, ainsi que par auto-hypnose...
    Les phobies, qui constituent une des plus grandes indications de l'hypnothérapies, sont souvent déconditionnées sous hypnose avec succés.
    Le cas d'une jeune femme guérie de sa phobie de l'avion par simple déplacement de la dite phobie vers la chaise sur laquelle la patiente se trouvait assise durant la séance, est célébre. Enfin, les névroses hystériques, obsessionnelles, ou post-traumatiques, les dépressions réactionnelles ou le simple manque de confiance en soi sont encore fréquemment traités par l'hypnothérapie.

    Extrait de l'Article " médecine douce", numéro 109, Janvier 2002 (1)
    "

    (1) Vous trouverez cet extrait sur ce site http://www.vulgaris-medical.com/forum/s ... niere.html


    Certes, ces propos n'engagent que leur auteur ! Il conviendrait de croiser ces informations avec d'autres pour en vérifier l'exactitude.

    Bien à vous.

    Peter.
     
  10. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Bonjour,

    Eh bien je ne vois pas le rapport...

    Je ne vois pas le rapport entre le fait que les vertiges semblent (dans certains cas) reliés à un problème de secrétion et de pression du fameux liquide,
    et le fait que Moyga pense que cela ne pourrait pas être amélioré (éventuellement, je veux dire dans certains cas au moins) par un bon accompagnement en hypnose...

    Lorsque j'interviens auprès d'une personne qui vient de tomber et présente une fracture, et qu'en se servant des propriétés de l'état hypnotique cette personne se trouve peu après soulagée de sa douleur, qu'y a-t-il de surprenant ?

    Personne ne dit que l'hypnose va réaligner les os brisés, d'ailleurs le chirurgien a placé une broche ! (pas plus mal, tiens.)

    Mais personne ne dit que la seule manière de soulager les vertiges soit de draîner le liquide endolymphatique !

    C'est là qu'il y a une importante différence de compréhension du monde et de sa propre réalité psycho-corporelle...
    :roll: :shock: :)
     
  11. moyga

    moyga

    Inscrit:
    23 Février 2009
    Les vertiges sont soit dus à un manque de vitamines, de fer ou autre dans le corps et le plus souvent un excès de liquide. L'hypnose a ses pouvoirs mais de la à enlever ou supprimer l'intervention, je ne pense pas. Les vertiges ne sont pas qu'une douleur, c'est un fait, ue réaction à l'intérieur du corps.
    Je ne vois pas comment l'hypnose peut guérir des vertiges? s'il y a des dieux par là faites moi signe que je vous comprenne.

    Perso, je pense que vous mettez l'hypnose trop haut, vous la surestimez, quand je vous lis. Certes elle accomplit de sacré miracle mais elle ne peut pas tout faire. Si quelqu'un souhaite me montrer le contraire et avec des faits, je veux bien voir vos "enlevement" de vertiges. :D

    amicalement :D
     
  12. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    re-bonsoir,

    Prenons un exemple plus précis : les vertiges otolithiques sont provoqués par une concrétion de sels minéraux sur la membrane d'un canal semi-circulaire. Eh bien l'organisme peut compenser parfaitement le problème qui en résulte, de nombreuses manières :

    a) jusqu'à une certaine masse (et sauf en cas de mouvement rotatoire très "sec" ) une compensation se fait au fur et à mesure, par réglage au niveau cérébral, comme une sorte d'équilibration de la balance entre deux haut-parleurs

    b) par ailleurs, en situation yeux ouverts, le cerveau (encore lui) peut aussi annuler une bonne partie des signaux perçus qui tendraient à indiquer un fort mouvement (faire ressentir l'impression de rotation, de chute...). La preuve : ce n'est qu'à la fermeture des yeux ou dans la pénombre que cette personne-ci voit apparaître ses vertiges ; et encore, si des déplacements ont lieu dans un certain plan de l'espace.

    Quelque soit le problème, ce n'est pas l'hypnose qui guérit, c'est plutôt en état d'hypnose qu'il est souvent plus simple de se retrouver en situation de pouvoir activer ou réactiver l'un des nombreux systèmes de compensation de l'organisme.

    Ah, la douleur d'une fracture, ne serait donc pas un fait... ?!

    Récemment j'ai eu à aider une personne souffrant d'une violente migraine qui l'empêchait totalement de réagir, sauf à appeler au tél.

    Une crise migraineuse, c'est aussi un fait à l'intérieur du corps, par vasoconstriction d'un territoire cérébral suivie d'une vaso-dilatation brutale (je n'hésite pas à simplifier). Et qui s'accompagne parfois d'une parésie ou d'une privation visuelle partielle, toutes situations très déstabilisantes.

    La résolution totale de cette crise inhabituellement sévère (en plusieurs minutes, certes, mais plus rapidement et plus complètement que ce qu'obtient cette personne lorsqu'elle emploie ses calmants, qu'elle n'avait pas cette fois) était, de l'avis du sujet concerné, un soulagement très agréablement surprenant.

    Comme l'est le résultat obtenu sur une crise d'urticaire (résultat saisissant mais hélas pas assez durable pour éviter un complément médicamenteux cette fois là), ou sur des problèmes douloureux et hémorragiques en post-opératoire (etc.), et je m'arrête là pour ne pas déraper en citant les résultats qu'obtiennent d'autres collègues que moi dans des situations bien plus impressionnantes comme une crise d'asthme ; ou encore dans le cadre de soins palliatifs (l'agonie n'est-ce pas une situation un peu plus engagée encore ?).

    Il s'agit seulement de dire et redire : ce qui se fait de "réussi" grâce à l'hypnose, pourrait en général aussi éventuellement se produire sans l'aide de l'hypnose, sauf que la personne n'y parvenait pas.
     
  13. chadoc

    chadoc

    Inscrit:
    4 Mars 2008
    Bonjour
    Oui l'hypnose comme l'EMDR (sa cousine) et la TCC peuvent améliorer beaucoup de vertiges. Voir le site du DR PIFFAUT, ORL qui a de très bons résultats sur vertiges et acouphènes avec l'association TCC classique + EMDR http://www.vulgaris-medical.com/forum/s ... niere.html
     
  14. MENGAL

    MENGAL

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Bonjour Chadoc,

    En recoupant votre témoignage et tous ceux que j'ai pu épingler sur divers sites, je puis donc, raisonnablement penser que l'hypnose (et/ou les autres méthodes de détente et de relaxation de la même trempe) permet (permettent) de traiter certaines pathologies de "type fonctionnel" dont l'origine, a priori, serait de nature "psychologique" ?

    Une chose est sûre : lorsque vous faites l'objet de vertiges réguliers, commencez par prendre votre tension artérielle; ensuite, allez immédiatement en consultation chez votre médecin de famille. En fonction des résultats observés, celui-ci vous proposera peut-être alors d'aller voir un confrère O.R.L.

    Le corps humain est excessivement bien fait : il comporte, en effet, à sa manière sans doute, des petits voyants lumineux et/ou sonores qui s'agitent dès qu'il y a un ou plusieurs problème(s). "Entretenez bien votre corps et dépannez-le avant même qu'une pièce, devenue défectueuse, ne finisse par le lâcher !"

    Bien à vous !

    Peter.
     
  15. esperence

    esperence

    Inscrit:
    6 Novembre 2008
    Moyga,

    je vous ai lu avec beaucoup d'attention..
    Vous avez raison, l'hypnose tous comme la médecine et autres peuvent accomplir des miracles...mais le 100 % de réussite n'existe pas.

    Conclusion:

    - Que ça soit l'hypnose ou la médecine..certes ça ne peut pas tout faire, tous guerir...moi, j'en suis pleinement consciente.
    L'hypnose par contre, peut soulager les douleurs...et si derrière ça se cache un " blocage" dont vous n'êtes pas conscient:
    - faire que votre douleur va totalement disparaitre.
    Vous savez notre corps est surprenant...il averti en tirant une sonnette d'alarme, il vous demande de l'aider...pas d'aller sur le billard directement.Non, d'agir déjà par vous même...consulter...voir ou est le " bémol". Ensuite encourager notre corps a se défendre, puis pourquoi pas prendre une aide exterieure: croire en l'hypnose ou en tout autres médecine naturelle...voir même le magnétisme.
    Mettre toute les chances de votre coté pour éviter l'opération...en sachant que parfois, il n'y aura pas d'autre issue. Mais au moins vous aurait agi au mieux pour vous ( sourire)
    ..............................
    Pas mal de vertiges proviennent au niveau ORL...( virus ).
    Vous , il est possible que ça provienne comme vous le dites d'un excè de liquide. Vous ne l'avez pas inventé je suppose , donc vous savez de quoi vous parlez.
    Donnez vous la chance de croire a un résultat naturel..votre corps vous le demande peut-être.
    Ecouter le....(sourire)
    Ensuite, si votre corps et votre esprit non pas de répondant...alors vous réffléchirez sur ce que vous voulez faire..car il faudra trouver une solution.
    Si vous deviez passer par la suite par une intervention, vous le feriez apaisé dans le sens ou vous aurez mis tous les moyens pour l'aider "naturellement ".

    On a parfois des ressources inexploitées... :)
    Parler vous...employer la première personne du singulier...dites a votre corps ce que vous ne voulez plus.
    ça vous coute quoi de vous parler...pas grand chose..
    Qui ne tente rien n'a rien ...Moyga :wink: :)

    Espérence
     
  16. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Bonjour,

    Peter je vous avoue ma déception, d'avoir été incapable de me faire bien comprendre (dans mon message à Moyga).

    Mais, il n'y a absolument pas besoin que le problème soit à l'origine de nature psychologique pour que la Personne puisse trouver en elle des voies d'amélioration ! :) :roll: :wink: (aidées par l'emploi de l'hypnose notamment).

    (pour les exemples personnellement rencontrés récemment que j'ai déjà donnés, j'espérais en avoir trouvé qui ne recueillent pas votre jugement : "ça c'est de nature psychologique ! " comme la douleur de la fracture...)
     
  17. MENGAL

    MENGAL

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Bonjour à toutes et à tous,

    Pour corroborer le point de vue de Castorix, je propose à l'attention des lecteurs et lectrices de ce forum les quelques informations intéressantes, voire peut-être pertinentes, suivantes :

    « Une nouvelle science passionnante a récemment vu le jour au Etats- Unis : La Psycho-Neuro-Immunologie. Des centaines d’articles et des dizaines d’ouvrages mettent en lumière le fait que chacun, à son niveau, et bien sûr en complément des soins médicaux, peut apprendre à développer ses ressources personnelles, améliorer sa qualité de vie, voire augmenter son immunité et son espérance de vie. » (1)

    Comme le souligne l’auteur de cet article, l’individu doit être capable de « s’investir dans les techniques de gestion du stress. » Voici ce qu’il préconise dans son document à ce sujet : « En fonction de ce qui vous correspond, explorez et développez des techniques psycho-corporelles et spirituelles de votre choix : Prière, Méditation, Respiration, Yoga, Taï-Chi, Chi-Cong, Gestion du stress, Sophrologie, Relaxation, etc. » (2)

    Paul Zveguinzoff (3) donne, sur son site, une liste non exhaustive d’ouvrages mettant en exergue des techniques psycho-neuro-immunologiques favorisant l’action de l’esprit sur le corps. Vous trouverez infra deux références intéressantes (4) et (5) citées par l’auteur.

    Enfin, Eric MAIRLOT, psychiatre hypnologue belge bien connu, aborde également, dans les formations qu’il dispense à des médecins et thérapeutes, "les pathologies où existe une interaction entre le corps et l'esprit. Si la formation initiale envisagent les pathologies qui ne nécessitent pas de réelle prise en charge psychothérapeutique, la seconde, en revanche, s’intéressent aux domaines suivants: neurologie (céphalées, migraines, "spasmophilie", troubles du sommeil...);gastro-entérologie (côlon irritable, ulcères...) ; troubles alimentaires (obésité, boulimie,...); dermatologie (allergies, psoriasis,...); pneumologie (asthme...); cardiologie (arythmies, H.T.A.,...); gynécologie obstétrique (douleurs, infertilité, problèmes sexologiques ...), ainsi que les dépendances (tabac...), le contrôle de la douleur et l'anesthésie, les troubles anxieux (PA., phobies, TOC...) les P.T.S.D.: séquelles de traumatismes (violences, viol, accidents...), les techniques d'exploration: hypno-analyse, régressions en âge, abréactions..., les stratégies de nouvelle hypnose: intégration à l'hypnothérapie de stratégies cognitives" (6)

    Comme on le voit, les pouvoirs de l’esprit sont incommensurables !

    Bonne lecture.

    Peter.



    Notes bibliographiques :

    (1) Agir pour sa santé - les techniques, découvrir l’article sur ce site web : http://www.alternativesante.com/gazette ... rticle=587

    (2) Ibidem.

    (3) Idem.

    (4) La volonté de guérir. Norman Cousins. Points Actuels. 1981. 155 p. L'inespérée rémission d'une spondylarthrite ankylosante grâce à une thérapie par le rire et la vitamine C. Une expérience étonnante.

    (5) Guérir, le stress, l'anxiété, la dépression sans médicament ni psychanalyse. David Servan- Schreiber. Robert Laffont Collection : Réponses. 2003. 301 pages. Un ouvrage de référence sur diverses pratiques naturelles de santé : l'intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires (EMDR), la régularisation du rythme cardiaque pour contrôler les émotions, la synchronisation des horloges biologiques, l'acupuncture, l'exercice physique, l'apport d'acides gras " oméga-3 ", les techniques de " communication affective "...

    (6) Initiation à l'hypnose thérapeutique, Formations organisées par : INH-Institut de Nouvelle Hypnose (Bruxelles) Cfr. http://www.udfapse.lib.ulg.ac.be/Ressou ... s/INH1.htm
     
  18. MENGAL

    MENGAL

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Et du choc des idées jaillira la lumière !

    Considérant la dialectique comme un processus de pensée qui prend en charge des propositions apparemment contradictoires et se fonde sur ces contradictions afin de faire émerger de nouvelles propositions, je suggère que nous mettions de côté dans nos prochains courriels toute remarque désobligeante ou toute attitude condescendante, voire méprisante, envers tous ceux et celles qui, très aimablement et de bonne foi, interviennent sur ce forum.

    Cette façon de faire devrait, en effet, nous permettre de réduire, de résoudre ou d’expliciter, dans le respect de l’autre, les contradictions apparentes au fur et à mesure qu'elles surgissent.(1)

    J’entends par dialectique : l’art de la discussion : en grec, « dia » signifiant l’un avec l’autre, et « legein » signifiant parler. »

    Mais, si pour d’aucuns, l’art de la discussion c’est, d’abord et avant tout, l’art de manipuler les contraires, alors évitons de discuter (2). Par contre, si la caractéristique principale d’une discussion se ramène à une opposition constructive entre des termes, des présupposés, des jugements, des choix ou des registres - que chacun (chacune) maîtrise, à sa manière et avec ses compétences (3) - alors, de la contradiction, de la parole, du verbe, de « legein » émergera le concept de logos, la raison.

    Aussi, pour en revenir à la problématique de la douleur, sachez qu’il existe, aujourd’hui, des spécialistes de la thérapie psychologique de la migraine, de la douleur et de l’hypnose. Anita VIOLON (4), par exemple, en est le bel exemple ; membre de plusieurs sociétés scientifiques dans ce domaine (Société internationale d'étude de la douleur - Société belge de la douleur - Société française de la douleur - Société belge de psychologie - Société belge d'hypnose de langue française), elle est l’auteur de nombreuses conférences et publications et de deux livres : « La douleur rebelle » (1992) et « Vaincre la migraine : médicaments, relaxation, hypnose » (1996) parus aux éditions Desclée de Brouwer, Paris.


    Bonne fin de journée à touts et à tous.

    Peter.


     
  19. Bonjour à tous,

    Je suis nouvelle sur ce forum et j'avoue que je n'ai pas lu tous les commentaires mais pour répondre à la question de départ, les vertiges peuvent se traiter sous hypnose pour la bonne raison, que les vertiges représente le symptome d'un mal être. Si tu as fait tous les examens et qu'au niveau organique tout est normal, on peut donc dire qu'il s'agit d'une réaction psychosomatique, tout comme les nausés (attention toujous vérifier sur le plan purement médical), donc oui je pense que sous ce symptome se cache autre chose dont tu n'as peut être pas conscience, mais l'inconscient lui sait...

    L'hypnothérapie est une pratique thérapeutique destinée aux personnes qui ont tout essayé sur le plan médical et qui n'ont rien proprement dit d'endommagé au niveau organique, tout le reste est considéré comme un mal psychosomatique qui peut très bien se traiter en hypnose si le patient est très motivé, séances chères non remboursées, mais sur du court terme.

    Voilà mon point de vue (en 1ère année d'hypnothérapie).
     
  20. Lamina EMSITENGAM

    Lamina EMSITENGAM

    Inscrit:
    30 Janvier 2009

    <<Voilà mon point de vue (en 1ère année d'hypnothérapie)>> Tu penses qu'en deuxième année ça sera différent, ton point de vue ? Attendons pour voir !
    Lamina
     
  21. Lamina,

    OH que oui j'en serais beaucoup plus je l'espère.

    Entre nous je pense que tu as un sérieux problème d'égo...et comme j'apprécie les discussions harmonieuses et sincères, je préfère mettre une fin définitive à nos conversations.

    Vu que tu dois être une personne plein de bon sens, tu comprendras ma décision. Je ne souhaite pas partir dans des discussions négatives et agressives ce qui a été ton cas depuis le début envers moi.

    Je ne souhaite pas me laisser envahir par des ondes négatives...
    :lol:
     
  22. zorro

    zorro

    Inscrit:
    31 Janvier 2008
    :shock: J'aurais pas mis le problème d'égo sur Lamina moi...
     
  23. Lamina EMSITENGAM

    Lamina EMSITENGAM

    Inscrit:
    30 Janvier 2009
    Entre nous je pense que tu as un sérieux problème d'égo...et comme j'apprécie les discussions harmonieuses et sincères, je préfère mettre une fin définitive à nos conversations.

    Ce n'est pas très pro. ça. Si un jour tu devenais thérapeute, dirais tu à un client qui n'a pas de discussions harmonieuses et sincères, à tes yeux, <<je prefère mettre une fin .......>>
    Ce ne sont que tes croyances que mes discussions ne soient pas harmonieuses et sincères, pour moi elles les sont, sincères c'est sûr.
    Ta nouvelle copine,
    Lamina
     
  24. Adieu Lamina, tu vas être triste de ne plus pouvoir dégager ton agressivité sur moi, alors bon courage, tu en as vraiment besoin.

    Et t'inquiète surtout pas pour moi.
     
  25. Lamina EMSITENGAM

    Lamina EMSITENGAM

    Inscrit:
    30 Janvier 2009
    Mais pas le moins du monde.
    D'un autre côté ne laisse pas les autres sans ton savoir, si tu veux je te laisse discuter avec eux, moi je serais là dans l'ombre. OK ?
    Dans l'ombre à écouter mais ne rien dire car je suis le vilain petit canard, mais soit tranquille je ne suis pas triste.
    Merci quand même de te soucier de moi, c'est très bien.
    Ta nouvelle copine, qui va rester dans l'ombre pour que tu puisse apporter ton savoir aux autres,
    Lamina
     
  26. esperence

    esperence

    Inscrit:
    6 Novembre 2008
    Métaphore...

    c'est bien de vouloir apporter son savoir sur un forum, mais ...c'est bien aussi d'appliquer certaines régles..
    Il vous manque des bases..les plus importantes. Celle que vous n'apprendrez pas dans une formation...Je parle des valeurs humaines, celle qui partent de l'interieure.
    Vous pensez que vous avez bien agit auprès de Lamina ?
    Dites vous qu'une fois hypnothérapeute vous serez confronté a diverses personnes, divers cas...apprennez a vous métriser .
    Les bases c'est d'être en harmonie aussi et surtout avec soi même.

    Espérence
     
  27. Pour terminer sur le sujet, relisez un peu les messages de Lamina au lieu de faire mon procès.

    Merci du conseil Esperence, mais ces valeurs dont tu parles je pense qu'elle devrait s'adresser à vous mêmes, Lamina et toutes les autres personnes qui se sont senties attaquées, car je pense sentir beaucoup de personnes en manque de reconnaissance.

    Ici sur ce forum, je ne suis pas en pratique thérapeutique, je suis là pour apporter mes expériences et dialoguer normalement mais jusqu'à présent ça n'a pas été le cas, comme si cela dérangeait que j'apporte mon apprentissage, alors si vous préférez continuer à vous poser des questions sans réponse et bien soit, je ne suis pas venue sur ce forum pour me justifier de quoi que ce soit.

    Maintenant vos bons sentiments vous pouvez vous les gardez, car l'harmonie et l'échange je les partage sur un autre forum.

    Alors je vous laisse méditer sur vos comportements à chacun afin de comprendre à quel souvenir désagréable a suscité ma venue, car cela vous a surement renvoyé à une situation inconfortable pour avoir eu autant de réaction.

    Un peu d'introspection ne fait jamais de mal.

    Bonne continuation à tous....
     
  28. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
    De temps en temps, il y a de gens qui viennent et qui repartent,

    le dernier, il me semble, c'était "Nexia"


    il y en aura d'autres, à moins que ce soit la même personne???

    Bien à vous,

    Jurgen
     
  29. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Bien, Métaphore, j'ai lu avec intérêt tous les messages auxquels tu as participé...
    pour ton savoir, apprends :
    -qu'il y a plusieurs thérapeutes et hypnothérapeutes ayant des années d'expérience, d'exercice sur ce forum ainsi que des personnes qui se documentent car elles sont en recherche de solution...
    Personnellement ton intervention donne l'impression d'un chiot qui arrive dans la cour des grands... Moi, ça me fait sourire, mais certains autres apprécient moins... apprends à accepter leurs réactions.
    -que l'école et la pratique sont 2 choses différentes;
    -qu'en étant sur un forum avec des thérapeutes, forcément il y a du recadrage dans l'air... Personnellement quand il est bien fait et qu'il arrive à m'aider j'apprécie...même s'il ne réussit pas, je garde l'intention positive de la personne...

    Valikor
     
  30. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Bonjour,

    Vos messages m'inspirent à plusieurs reprises une réaction de surprise :


    Je propose une alternative à la vision que vous apportez : avec mes collègues qui pratiquent aussi, nous sommes fréquemment sollicités pour des personnes qui souffrent (de diverses choses :cry: ) ; les examens ayant mis en évidence des problèmes organiques bien établis.

    Votre définition est acceptable naturellement, surtout si c'est celle donnée par vos formateurs. :shock:

    Mais ce n'est pas la mienne, loin de là.
    Exemple datant du début de cette semaine, j'interviens auprès d'une personne qui est porteuse d'une affection génétique.
    Elle ne peut plus se déplacer seule et souffre de douleurs intenses, elle est suivie à la Pitié-Salpétrière et neurologues ou spécialistes de la douleur se penchent régulièrement sur son cas.
    Sa grand-mère est décédée de la même maladie, sa mère aussi, et elle-même arrive à l'âge où...

    Cet exemple (je m'arrête là dans son évocation) permet d'illustrer le point de vue suivant : votre vision de la relation d'aide est peut-être, probablement, appelée à se modifier énormément. 8)
    Entre autres choses bien sûr. :roll:

    A vous relire
     
Chargement...