1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

"l'intention cachée" du psychanalyste

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par paul-rené, 27 Janvier 2008.

  1. paul-rené

    paul-rené Membre

    Inscrit:
    9 Décembre 2006
    Messages:
    162
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1760
    Localité:
    cherbourg

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Selon vous "l'intention cachée" de psychanalyste peut elle avoir un lien avec l'hypnose ?

    Cordialement :roll:

    Paul rené
     
  2. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    Le patient allongé pour mieux s'abandonner
    Le thérapeute derrière lui, et parlant très peu, afin de le laisser vraiment seul dans ses pensées
    "hm hmmm..."
    Le principe du "dites tout ce qui vous passe par la tête" appelé "associations libres"...
    Le rituel ("le cadre" comme ils disent) de la séance à rythme régulier, finalement avec un très grand nombre de séances...

    Ma foi, y a-t-il un seul thérapeute à qui cela ne rappelle pas furieusement des conditions propices à laisser s'installer une transe spontanée ?

    En revanche, ce que l'on souhaite faire dans ce cadre de la thérapie, n'est vraiment pas souvent semblable en psychanalyse formelle d'adultes et en thérapie brève ericksonienne.

    Par exemple, l'utilisation de l'hypnose en psychanalyse est fréquemment orienté vers la catharsis par une régression en âge.
    Personnellement, j'évite cela (et je ne suis pas le seul) parce qu'il n'y a aucun intérêt particulier (dans le cas d'un traumatisme vécu dans le passé) à faire revivre ce passé douloureux, lorsqu'il est possible de faire autrement, et que la personne aille tout aussi bien.

    D'autre part, mais cela est commun à toutes les thérapies, aborder le trauma chez une personne avant d'avoir réalisé un certain nombre d'étapes, est au moins maladroit sinon dangereux.
    Aussi laisser systématiquement le sujet "raconter toute son histoire douloureuse" est très malvenu.
    (et... lui demander "dites moi tout ce qui ne va pas", n'est pas forcément mieux ...! comme quoi... ce n'est pas toujours simple)
    Dans ce cas, une séance où l'on demanderait juste "dites ce qui vous passe par la tête" sans exiger que la personne n'aborde obligatoirement un passé difficile, est finalement une bonne approche.
    Sauf si ensuite on cherche à lui faire tisser des liens conscients entre des petites misères du présent, et le gros trauma du passé (ça, ce serait vraiment très maladroit, qu'en pensez-vous ?)

    Conclusion : un lien caché, ça dépend à quel niveau ; et ensuite la plus grande partie des intentions dépend du thérapeute lui-même.
     
  3. paul-rené

    paul-rené Membre

    Inscrit:
    9 Décembre 2006
    Messages:
    162
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1760
    Localité:
    cherbourg
    Bonsoir, Castorix.
    Merci pour ta réponse.
    Concernant "l'intention cachée", je pensais à la "manière de faire" du psychanalyste vis à vis de la problèmatique de "l'analysant" pour l'aider à verbaliser et à se focaliser sur ses actes inconscients. La T peut être là, par " l'intention cachée " qui peut être indectement assimilée à une induction et favoriser le cas échéant, l'évacuation du noyau traumatique. Mais cette "manoeuvre" est elle une mise sous hypnose ?
    L'évacuation du noyau traumatique ne se fait pas en cinq minutes. Il demande un peu plus de temps qu'une hypnose médicale classique. Le "client" reste conscient. Il parle seulement un peu plus fort et plus rapidement qu'à l'état de veille.

    Cordialement

    Paul rené
     
  4. Joey

    Joey Membre

    Inscrit:
    13 Décembre 2006
    Messages:
    258
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    L'intention peut être un voeu, un souhait, mais pas une action ou une manière de faire.
    D'ailleurs, entre l'intention, la manière de faire, et le résultat, existe très souvent un fossé énorme.

    D'autre part "aider à verbaliser" n'apporte rien si il n'y a pas un bon recadrage qui l'accompagne.
    Et "les actes inconscients" découlent des niveaux logiques supérieurs, tel que le niveau de la capacité ou celui des croyances et valeurs.
     
  5. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    Bonsoir,

    En effet, si tu fais référence à la psychanalyse formelle classique, c'est le moins que l'on puisse dire...
    Puisque la moyenne des psychanalyses est conduite durant 6 ans, à raison de 2 séances /semaine en moyenne (1 à 3).

    Je reviens un instant sur le sujet, suite à tes remarques :

    En hypnose ericksonienne on n'attend pas du sujet qu'il fasse cela ; d'ailleurs on ne suppose pas toujours (loin de là) qu'il existe un noyau traumatique, alors que le psychanalyste base sa compréhension du sujet là-dessus (traumatisme vécu ou fantasmé, refoulé ; ou bien complexe oedipien).

    De même le psychanalyste guide le sujet vers une compréhension de Sa théorie (psychanalytique) dont il devra bien comprendre les principes, avant de se les appliquer à lui-même.
    Freud n'écrivait-il pas que la psychanalyse des enfants se faisait ainsi : l'analyste enseigne l'analyse aux parents et c'est eux qui conduisent la thérapie. (cette citation juste pour illustrer, parce que nul n'ignore que depuis, c'est dans la psychanalyse des enfants que s'est le plus nortablement modernisée la psychanalyse)


    Nous sommes bien d'accord (la plupart des avancées de la thérapie, procèdent du principe du changement de point de vue : autrement dit d'un recadrage )
     
  6. paul-rené

    paul-rené Membre

    Inscrit:
    9 Décembre 2006
    Messages:
    162
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1760
    Localité:
    cherbourg
    Merci pour toutes ces réponses.

    Pour JOEY, je suis d'accord. "L'intention cachée", dans le domaine abordé, n'est pas une action, mais une manière d'orienter l'analysant, une manière de faire vis à vis d'un savoir ( celui de l'analyste, l'homme ou la femme qui pilote ou copilote ou accompagne l'analysant ).

    " Aider à verbaliser"a toujours une utilité, car "la langue retourne toujours à la carie". Coucou, l'analyste ( dentiste de l'âme ) est là pour entendre ( c'est presque une image ) l'inconscient s'ouvrir et se refermer comme une huitre.

    Je ne pense pas que les actes inconscients soient, toujours, des niveaux logiques supérieurs. Que fais tu du "moi", du "çà" et du "surmoi" ?

    Maintenant, selon toi, l'intention cachée peut elle avoir un lien avec l'hypnose ?

    Pour CASTORIX, je réponderai ultérieurement.

    Cordialement :roll:

    Paul rené
     
  7. paul-rené

    paul-rené Membre

    Inscrit:
    9 Décembre 2006
    Messages:
    162
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1760
    Localité:
    cherbourg
    Pour CASTORIX

    J évoque l'évacuation du noyau traumatique sans faire référence à l'outil "psychanalyse formelle classique" ou même à "l'évacuation spontannée assistée" ou à "l'évacuation dite "naturelle" ou "accidentelle"". Dans ces trois cas, le sujet présente des réactions identiques d'évacuation, avant, pendant et après.

    Le sujet vit il une hypnose ? ( les réactions observées sont assez éloignées des autres réactions observées dans les autres hypnoses ).

    "L'intention cachée" du psychanalyste peut elle avoir un lien avec l'hypnose ?

    Je ne pense pas obligatoirement aux résultats observés. Je pense, essentiellement, à la prise en main du sujet par le psychanalyste.

    Cordialement :roll:

    Paul rené
     
  8. Anonymous

    Anonymous Invité

    ce n'est pas "personnellement j'évite cela", c'est une majorité d'hypnotherapeutes évitent d'associer le sujet à l'expérience originelle... donc la dissocier de sorte à diminuer l'intensité du cénesthésique (je dis "diminuer l'intensité" car certains disent que la dissociation "coupe" carrément le Ki... je prépare d'ailleurs un article sur le sujet car cela me fait bondir)
     
Chargement...