Formation Hypnose

Mélange des genres

Nodylion

Membre
Bonjour à tous,

J'ai remarqué sur ce forum qu'il existe une confusion des genres, et que c'est en grande partie cette confusion qui entraîne des querelles.

J'ai noté les confusions suivantes :
  • - modèles/cartes (par ex théories psychodynamiques, modèles de l'inconscient, etc.) et outils pratiques (par hypnoses, PNL, CTT, etc.)
    • [bien sûr on peut dire que CTT, PNL et autres sont aussi des cartes, et c'est en partie vrai, mais personnellement je les considère avant tout comme des outils]
    - niveaux logiques : comportement/capacités/croyances/identité
    - types de thérapies : peut-on considérer que la Gestalt, les TCC, la PNL, la psychanalyse, les thérapies psychodynamiques, etc. ont le même but et agissent au même niveau ?
Sans oublier, les présuppositions, lectures de pensée et autres généralisations abusives qui ont monnaie courante ici...

Le problème est que :
- soit on considère que tout le monde parle de la même chose, a les mêmes définitions et dans ce cas on arrive à des querelles
- soit on doit donner la définition de tous nos concepts et alors on n'en sort plus

Ensuite, je cois que tout le monde est d'accord ici pour dire que le thérapeute devrait avoir une position basse, alors peut-être que si les thérapeutes du forum adoptaient cette position avec les autres forumeurs, il y aurait aussi moins de problèmes...
 

surderien

Moderateur
Membre de l'Équipe
Tout à fait d'accord, mais les querelles de chapelles ont toujours entretenu une vraie fausse hypnose très addictive

On travaille tous avec la même chose en thérapie, le "Pouvoir de Guérison"

Mais certains se pré-supposent être plus rapide et plus efficaces que les autres...à avoir trouvé le Graal...

Donc garder la position basse, apporter ses idées mais ne pas cartonner dès que quelqu'un autre ose apporter une idée un peu différente.

Surderien l'a fait pendant longtemps, et puis un jour il a perdu l'hypnose en se laissant aller à cartonner...

La mutation hypnotique a eu lieu pour moi hier, et ici, désormais, ou çà se calme et la bonne hypnose revient, ou je me casse avec mes cartons.

8)


PS J'ai appris par ailleurs que Matadore a été écrasé hier par un taureau fou

et que personnellement j'ai enfin trouvé le Graal, mais je l'ai précautionneusement laissé en place là où il est.
 
A

Anonymous

Invité
Nodylion a dit:
Bonjour à tous,

J'ai remarqué sur ce forum qu'il existe une confusion des genres, et que c'est en grande partie cette confusion qui entraîne des querelles.

J'ai noté les confusions suivantes :
  • - modèles/cartes (par ex théories psychodynamiques, modèles de l'inconscient, etc.) et outils pratiques (par hypnoses, PNL, CTT, etc.)
    • [bien sûr on peut dire que CTT, PNL et autres sont aussi des cartes, et c'est en partie vrai, mais personnellement je les considère avant tout comme des outils]
    - niveaux logiques : comportement/capacités/croyances/identité
    - types de thérapies : peut-on considérer que la Gestalt, les TCC, la PNL, la psychanalyse, les thérapies psychodynamiques, etc. ont le même but et agissent au même niveau ?
Sans oublier, les présuppositions, lectures de pensée et autres généralisations abusives qui ont monnaie courante ici...

Le problème est que :
- soit on considère que tout le monde parle de la même chose, a les mêmes définitions et dans ce cas on arrive à des querelles
- soit on doit donner la définition de tous nos concepts et alors on n'en sort plus

Ensuite, je cois que tout le monde est d'accord ici pour dire que le thérapeute devrait avoir une position basse, alors peut-être que si les thérapeutes du forum adoptaient cette position avec les autres forumeurs , il y aurait aussi moins de problèmes...
J'ai juste envie de rebondir sur mon souligné qui s'adresse aux thérapeutes du forum et non à une personne en particulier, votre point de vue est intéressant.

Le reste de votre message me semble très cohérent.
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'Équipe
Je pense aussi qu'il y a confusion et que la position basse est bien plus confortable.

Je rajouterai aussi le "conflit de drapeaux"
"Dans une négociation qui s'inscrit dans la structure de notre travail : c'est le conflit de structure ; quand on fait des attaques personnelles c'est un conflit de drapeau. On glisse du conflit de structure au conflit de drapeau."
Il est important de distinguer l'un de l'autre, si nous sommes invités au conflit de drapeau, nous pouvons décliner l'invitation.
Ne pas oublier que ce n'est pas parce qu'on ne partage pas l'avis de quelqu'un qu'on a le droit de s'en prendre à lui, on a le droit de dire qu'on n'est pas d'accord, d'argumenter, de donner son ressenti sur l'idée, l'avis, mais pas de l'insulter et/ou de l'attaquer personnellement.
 

Nodylion

Membre
Bonjour Brieuc,
L'induction Elman est une des 1es que j'ai apprises officiellement, et je n'ai rien contre l'homme Elman (que je ne connais en fait qu'assez peu).
Pour répondre à la question que je crois deviner (et que tu aurais pu poser directement, mais excuse-moi si je me méprends), je ne vois pas de conflit entre la position basse et l'hypnose directe.
Pour moi la position basse est cette position qui accepte que l'autre puisse aussi avoir raison, que le thérapeute n'a pas toutes les réponses, qui ne pose pas le thérapeute comme l'autorité suprême etc.
Cela n'empêche pas à mon avis qu'on peut adopter la position basse et utiliser des suggestions directes.
Pour résumer, pour moi la position basse est un état d'esprit, une attitude, alors que les suggestions directes sont une technique (la confusion des 2 pourrait rentrer dans la 1e catégorie que j'ai citée).
Mais on peut continuer le débat sur un sujet dédié.
 
Ce n'est pas une questions de direct... Elmann donnait des instructions en direct, certes, mais il savait également etre indirect. Disons que Elmann avait clairement une position haute : je suis l'hypnotiseur, faites ce que je dis si vous souhaitez aller mieux

Gabriel Politis > Hypnose
Elman et somnambulisme.

Un collègue me pose qq questions à ce propos, questions qui reviennent souvent chez ceusses qui ont peu ou pas d'expérience avec l'hypnose directe. Je semble être le seul fan francophone de la chose, je pense/espère faire oeuvre utile en y répondant ici (réponses brèves illico, plus de détails à venir en cas d'intérêt) et susciter une discussion enrichissante qui ouvrirait à certains de nouveaux horizons.

1. Arrives-tu à l'obtenir avec tout le monde et comment le vérifies-tu ?
Non, bien entendu... mais pour toutes fins pratiques, OUI.
Et ceci principalement parce que j'ai la conviction profonde qu'une Elman bien faite conduit inévitablement au "somnambulisme" que je cherche à obtenir...
et que j'en ai convaincu le client: tout être humain doué d'un minimum d'intelligence, qui comprend ce que je lui raconte, qui me fait confiance et qui le désire EST hypnotisable à condition qu'il "obéisse", suive et exécute des instructions simples et claires que je vais lui donner.
Ce que vous appelez la position basse est incompatible avec une Elman.
Y a un seul boss dans la salle et c'est moi/l'hypno, sinon ouste; faut le dire et l'assumer.
Mon boulot, ma responsabilité est de mettre mon savoir-faire et toute mes ressources à ton service, client, la tienne est d'obéir, ça aussi faut le dire.
Le "contrat hypnotique" qui précède le début formel de l'induction, eske vous êtes prêt à vous faire hypnotiser maintenant par moi scelle cet accord de part et d'autre et responsabilise le client.
 

Gaelic

Membre
Brieuc, avoir une position haute sur la structure et le cadre n'empêche pas d'avoir une position basse sur le contenu, si ? Il me semble qu'il peut y avoir une distinction.

Si l'hypnothérapeute est le professionnel sur la technique (l'hypnose), le client est vraiment un pro sur sa problématique (et ses solutions).

C'est une considération assez ericksonienne : le client a les solutions en lui, même s'il ne le sait pas à un niveau conscient.

L'hypnothérapeute peut savoir comment aider son client à accéder à ses solutions, mais ne pas savoir quelles sont ces solutions.
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'Équipe
Je comprends l'idée de Brieuc: En hypnose la position haute est classique, très utilisée, d'ailleurs en spectacle c'est une position haute. En thérapie je pense que les deux sont utilisables, perso je préfère la basse, mais j'aurai peut être besoin de la haute avec certains clients.

Et sinon comme le dit Gaelic, on peut jouer entre les deux et... apporter une expertise sur un domaine de compétence (structure) donc position plutôt haute mais avoir une position basse en parrallèle dans le rapport avec la personne.
J'aime beaucoup la phrase que tu dis d'ailleurs: "Si l'hypnothérapeute est le professionnel sur la technique (l'hypnose), le client est vraiment un pro sur sa problématique (et ses solutions)."
 
A

Anonymous

Invité
kalissi a dit:
Nodylion a dit:
Ensuite, je cois que tout le monde est d'accord ici pour dire que le thérapeute devrait avoir une position basse, alors peut-être que si les thérapeutes du forum adoptaient cette position avec les autres forumeurs , il y aurait aussi moins de problèmes...
J'ai juste envie de rebondir sur mon souligné qui s'adresse aux thérapeutes du forum et non à une personne en particulier, votre point de vue est intéressant.

Le reste de votre message me semble très cohérent.
Je reprends ce passage, car j'ai l'impression de n'avoir pas eu la même compréhension que les autres, vu les réponses qui vous ont été faites.

Je serais intéressée que vous précisiez votre pensée de départ sur ce passage.

Car en lisant les réponses, là encore on retombe dans les éternels conflits d'école, position basse, position haute..., pour moi c'est du blabla,
 

Nodylion

Membre
Bonjour Métaphore,
Oui, c'est cela (mais mon message ne se limitait pas à cette phrase que vous avez retenue), c'est pourquoi j'ai invité Brieuc à continuer sur un sujet dédié.
Mon message d'origine visait juste à souligner la confusion entre différents genres (modèles/outils, comportement/identité, type et but des différentes thérapies) pour expliquer une partie des conflits qui naissent ici, et proposait une solution avec la position basse.
Mais nous sommes sur un forum et il faut en accepter les règles tacites : le sujet d'origine se transforme.
Je le regrette un peu mais cela ne me dérange pas plus que ça, je ne suis pas rigide (c'est aussi ça être thérapeute : être flexible, s'adapter, rebondir, ne trouvez-vous pas ?).
 
Gaelic a dit:
Brieuc, avoir une position haute sur la structure et le cadre n'empêche pas d'avoir une position basse sur le contenu, si ? Il me semble qu'il peut y avoir une distinction.

Si l'hypnothérapeute est le professionnel sur la technique (l'hypnose), le client est vraiment un pro sur sa problématique (et ses solutions).

C'est une considération assez ericksonienne : le client a les solutions en lui, même s'il ne le sait pas à un niveau conscient.

L'hypnothérapeute peut savoir comment aider son client à accéder à ses solutions, mais ne pas savoir quelles sont ces solutions.
Je n'aurais pas dit mieux...
Pour certains clients / patients l'induction peut parfois nécessiter une position haute, cela n'empêche en rien une hypnothérapie où le patient trouve ses propres solutions.

Je m'interroge sur ce qu'est une position haute sur un forum.
Si c'est vouloir partager une conviction avec enthousiasme parce que l'on est persuadé qu'elle est excellente, pourquoi pas.
Si c'est être persuadé(e) que l'on détient LA solution unique et la meilleure, vouloir l'imposer et dénigrer tout le reste, là cela pose un sérieux problème.
 

surderien

Moderateur
Membre de l'Équipe
Je pense aussi qu'il y a confusion et que la position basse est bien plus confortable.

Je rajouterai aussi le "conflit de drapeaux"
"Dans une négociation qui s'inscrit dans la structure de notre travail : c'est le conflit de structure ; quand on fait des attaques personnelles c'est un conflit de drapeau. On glisse du conflit de structure au conflit de drapeau."
Il est important de distinguer l'un de l'autre, si nous sommes invités au conflit de drapeau, nous pouvons décliner l'invitation.
Ne pas oublier que ce n'est pas parce qu'on ne partage pas l'avis de quelqu'un qu'on a le droit de s'en prendre à lui, on a le droit de dire qu'on n'est pas d'accord, d'argumenter, de donner son ressenti sur l'idée, l'avis, mais pas de l'insulter et/ou de l'attaquer personnellement.
A méditer.
:)
 
Dernière édition:

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut