1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

modélisation de la compréhension

Discussion dans 'PNL et Modélisation' créé par Gaulgaut, 7 Septembre 2009.

  1. Gaulgaut

    Gaulgaut Membre

    Inscrit:
    3 Mai 2007
    Messages:
    160
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1760

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    J'avais dis que j'allais vous donner ma façon de comprendre et de mémoriser que je vous ai modélisé avec amour. Je n'ai pas encore eu le temps de vous le faire de façon très formelle, mais je penses que pour un début c'est déjà pas mal. Je vais essayé de vous raconter tout cela le plus clairement possible, mais étant donné qu'il y a beaucoup de choses à montrer en même temps ( oui, c'est très visuel ), je vous préviens que ça va faire un long texte pour une petite chose de rien du tout. Enfin bref...Autant vous donner les bases tout de suite, ça en fera moins pour plus tard.

    Tout d'abord, je vais vous décrire comment je fais pour comprendre quelque chose, et ensuite, je vais vous donner quelques exemples pratiques qui seront utiles pour les personnes qui débutent dans l'hypnose ( après tout, c'est un forum sur l'hypnose, autant commencer par expliquer quelque chose en rapport avec ce domaine, pour la physique, les langues, et d'autres choses dans ce gout là, vous attendrez bien 1 ou 2 jours ( ça ne vous tuera pas ( du moins, je ne crois pas ( vous ne trouvez pas que j'aimes bien les parenthèses?? ( de quoi on parlait déjà?? ) ) ) ) ).

    Pour commencer, quand on demande à quelqu'un de comparer quelque chose qu'il comprend et quelque chose qu'il ne comprend pas, il y a des différences entre les manières dont cette personne se les représente. Ca peut être par exemple 2 images dont l'une est floue et l'autre nette, ou un qui a en plus une voix qui explique quand on comprend et pas de voix quand on ne comprend pas... Ca peut être simple, ou plus compliqué ( dans mon cas, c'est un peu plus compliqué, mais facile à mettre en oeuvre ), et ces façons de faire font que certaines personnes sont "douées" dans un domaine mais pas dans l'autre, que certains ne sont "doués" pour "rien", et que d'autres sont "doués en tout".Personnellement, je suis trop modeste pour vous dire que je suis doué en tout ( non, n'insistez pas ), alors, passons directement à la phase explicative de comment faire pour comprendre facilement un sujet.
    Comme il y a plusieurs types de choses à apprendre ou à comprendre, je vais commencé par comment faire pour comprendre quelque chose que l'on peut faire ( donc, pas de théorie de la relativité pour aujourd'hui, mon exemple sera la synchronisation si chère aux hypnotiseurs et aux pnlistes )

    Alors, commençons enfin. Comment est ce que je me représente quelque chose que je comprends?
    C’est un rectangle horizontal ( c’est le plus grand côté qui est horizontal ), fin et allongé. C’est une image ( un peut comme l’affiche d’un film ) qui résume ce qu’il y a dans le film, car ce rectangle allongé, quand on zoom dessus, c’est un film. A gauche, le début, à droite, la fin. On peut le regarder normalement, en accéléré, zoomer, ou au contraire s’éloigner de l’image, faire un arrêt sur image… Quand on fait un arrêt sur image, il apparaît tous les éléments dont on a besoin pour comprendre le passage du film sur lequel on s’est arrêté ( par exemple, pour expliquer la théorie de la relativité, dont on ne parlera pas aujourd’hui, on peut avoir le film qui explique ce que c’est la lumière qui va se mettre légèrement au dessus du premier film ( et comme on peut zoomer sur ce film, on peut voir que pour l’expliquer il y a le film qui explique ce que c’est les UV ( sur lequel on peut zoomer pour voir le film qui parle de la crème solaire ( pour tomber sur le film… qui nous parle de la théorie de la relativité ( et ainsi de suite ) ) ) ), ou on peut mettre un schéma, un dessin,… ). Ca c’est quand on comprend. Je sais que ça ne paraît pas forcément amusant à première vue, mais c’est très important pour la suite ( vous allez être étonnés ).
    Quand je ne comprends pas, c’est la même chose, sauf que lorsque je regarde l’image globale, je vois une coupure ( comme s’il y avait eu un coup de ciseaux ) au niveau où je ne comprends pas, et les 2 bouts qui essayent de se recoller ( c’est le mouvement qui attire tout de suite mon attention ). Et surtout, je ressent une sensation désagréable ( ça explique pourquoi je suis prêt à beaucoup travailler pour comprendre quelque chose qui me trouble, tan que je ne le comprends pas, je ne me sens pas bien en y repensant ). Si je regarde le film, ça fait comme quand vous regardez une vidéo sur un ordinateur qui bug, il y a des coupures, des saccades, et il n’y a pas de son. Quand enfin je trouve ce qu’il me manquait pour comprendre, je le met entre les 2 bouts qui ne se collaient pas, et ils se collent à nouveau, le film est à nouveau normal, je me sens bien.
    Vous allez me demander à quoi ça sert que je vous raconte tout ça ?? Et bien, il y a une petite particularité ( ou 6 ) dans ma façon de comprendre :
    -Dans ce film, je met tout mes sens : par exemple je vois quelqu’un, je l’entends, et je le ressens ( je ne met jamais les goûts, ni les odeurs, sauf quand je le fais exprès ( pour la cuisine par exemple )
    -Quand j’ai enfin réussi à faire un film qui soit entier, sans saccade, avec tous mes sens, et que je sens que je comprends un peu, je trouve un exemple ( dans mon vécu, ou j’en invente un, ou j’appliques ce que j’ai compris, ça dépend ce que je veux comprendre ) qui va être une synthèse de tout ce que j’ai compris avant ( pour l’instant il n’y a qu’un film, donc ce n’est pas dure de faire une synthèse ) qui sera la plus simple, et facile à comprendre possible ( tout en ayant tous les éléments pour comprendre, bien sûr ). Quand j’en suis là, je sens ( et oui, je me sert de mes sensations physiques ) que je COMMENCES à comprendre.
    -Plus je vais avoir de points de vue différents, et plus je vais sentir que je vais comprendre ( par exemple, pour faire un massage, je vais avoir un film où je masse, un autre où je suis massé, un autre ou je regarde une personne en train d’en masser un autre, un autre film qui sera la théorie sur le massage, un autre sur une autre théorie, etc etc … ), plus je vais avoir d’exemples différents ( quand je dis différents, je veux dire qui se ressemblent le moins possible ) et plus je vais sentir que je comprends ( par exemple, je vais voir quelqu’un qui fait bien une technique d’Aikido, puis une autre qui se rate, puis une autre qui la fait bien, mais d’une manière différente,… et bien sur, si j’ai le plus de point de vue possible pour chaque exemple, c’est mieux ), plus je vais avoir d’informations, et plus je sentirai que je comprends, mais JAMAIS je n’aurai l’impression que je connais tout d’un sujet, et j’aurai toujours l’impression que je peut encore en apprendre.
    -Quand on a un premier film complet, et qu’on vient de faire une synthèse, ou de rajouter un exemple, on va reprendre tous les films et faire une nouvelle synthèse ( quand c’est nécessaire ) qui reprendra toutes les informations éparpillées dans tous les autres films, on la met devant, et on range tous les autres derrière de façon à ce qu’on ne voit que la synthèse, mais qu’on puisse ré accéder aux autres films.
    -Quand on fait un arrêt sur image dans un film, on voit d’autres informations qui permettent de comprendre le passage en question, et pour chacune de ces informations, on peut voir tous les films cachés derrière celui qui permet d’expliquer.

    Ca devient compliqué non ?? ( en fait non, c’est long à expliqué, mais quand j’aurai trouvé un moyen de vous faire voir tout en image, vous comprendrez très facilement. Pour ceux qui sont doués pour visualiser, je pense que vous aurez compris )

    Bien… Passons à la pratique, comme je vous l’avais promis : comment je comprends comment marche la synchronisation ?
    1 Je lis "en théorie" ce que c’est, j’en fais un film.
    2 Je trouves un souvenir ( ou plus ) où je l’ai fait(de façon naturelle, sans se forcer, sans forcément le faire exprès ), et où je vois, j’entends et je ressens cette synchronisation.
    3Je trouves des souvenirs où j’ai vu 2 personnes ( ou plus ) en synchronisation sans que je le sois.
    4 Je fais un film de synthèse. Pour cela, je superpose tous les films qui sont transparent. Quand j’ai plusieurs fois la même chose, cette chose sera plus opaque que le reste ( plus il y aura de film, et plus ce qui est récurent ressortira par rapport au reste ) ( note : quand il y a beaucoup de films, ça serait trop long de le faire consciemment… ) Pour l’exemple de la synchro, pour moi, les choses opaques ce sont : les autres qui se rapprochent de moi, le corps tourné vers moi ( les autres, pas moi, c’est important pour la suite ) et une sorte d’"harmonie" ( le mot japonais harmonie ( le ai de aikido ) correspondrait un peu plus que le "harmonie" français ). Et comme c’est un film, ça ne se fait pas d’un coup, c’est progressif.
    Grosso modo la même chose pour les sons, plus c’est récurent, plus c’est fort. Dans l’exemple : une voix plus "posée", un peut plus "présente", et avec la même "harmonie" que dans l’image ( je sais, mais moi je me comprends )
    Idem pour les sensations, plus ça se répète, plus c’est fort. Dans l’exemple : je sens la personne plus "présente", plus "harmonieuse", et je sens "une sorte de truc entre nous 2" ( je sais, je suis d’une clarté rare )
    5 J’applique ce que j’ai compris ( ou si je ne peux pas ( que faire quand vos cheveux brulent ) je m’imagine le faire en collant le plus possible à la réalité ), pour ça, je prends le film de synthèse, je prends les sensations, les images et les sons et je fais en sorte de les ressentir le plus possible quand je suis avec quelqu’un, je continue jusqu’à ce qu’il y ait synchro. Et comme c’est un film, je ne me met pas à essayer de ressentir d’un coup ce que je dois ressentir, je prends mon temps. Je ressens la personne en face de moi, et à partir de là, je sens ce que je dois faire pour qu’elle dégage l’impression qu’elle doit dégager ( je ne fais même pas des trucs comme prendre le même rythme respiratoire qu’elle, c’est trop compliqué pour moi ! Je fais des blagues, un sourire, … comme je le sens. ( c’est surtout mes sensations physiques qui font le boulot, mon corps "transpire" ce que je ressens ) ) Et si ça ne marche pas, je trouve un moyen pour que ça marche, même si ça n’a pas de rapport avec ce que j’avais compris au début.
    6 Je rajoute le film de ce que je viens de faire à ceux déjà présents ( même si j’ai échoué ) et, bien sûr, je refait une synthèse de tout, et je met le film de la synthèse devant. ( si j’ai échoué dans ce que je voulais faire, je recommence comme ça jusqu’à ce que je réussisse ). Je revois ( réentend et ressens ) ce film une dernière fois avant d’aller aux toilettes. ( ou ce que vous voulez, vous avez fini )

    Voilà ! Ca a peut être l’air compliqué comme ça ( comme quand vous avez appris à lire :wink: ), mais c’est ce que je fais naturellement très facilement et très rapidement. Le plus long, c’est de bien comprendre toutes les explications, ensuite, comme votre inconscient fait la moitié du travail, c’est très rapide à appliquer, et une fois que vous aurez l’habitude, ça se fera tout seul.
     
  2. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Je vous propose un cas pratique...
    Aujourd'hui il y avait des exercices que je ne comprenais absolument pas, mais pas du tout.

    L'ecran qui s'est présenté était un écran blanc. J'ai essayé de chercher des images, sensations, sentiments, juste un écran blanc.
    J'ai essayé de me souvenir d'une époque où je comprenais (je sais que je comprenais), j'ai voulu relancer la mémoire de cette ancienne compréhension, mais toujours cet ecran blanc.

    J'ai réessayé ce soir, en étant calme et détendue, et l'ecran reste blanc et vide...

    Généralement quand je ne comprends pas quelque chose, l'image est juste floutée ou avec des coupures, et ça peut se réactiver ou refonctionner avec cette superposition ... mais la pas black out, mais white out...

    Fonction bloquée?
     
  3. Gaulgaut

    Gaulgaut Membre

    Inscrit:
    3 Mai 2007
    Messages:
    160
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1760
    Une fois que vous avez un élément de plus qui intervient et qui chanboule votre ancienne façon de comprndre, vous ne pouvez plus retourner en arrière ( à moins de devenir amnésique ). Si vous n'arrivez plus à faire revenir votre ancienne compréhension, c'est qu'une nouvelle doit ( peut être, je ne peux pas non plus être totalement sûr ) être en train de germer quelque part. ( et quand elle vous viendra à la conscience, vous vous demanderez surement comment ça se fait que vous n'y ayez pas pensé plus tôt.
     
  4. Gaulgaut

    Gaulgaut Membre

    Inscrit:
    3 Mai 2007
    Messages:
    160
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1760
    Pour le reste des explications, et si possible des dessins, vidéo ou schémas pour expliquer tout ça plus clairement, je vous demaned d'attendre quelques jours (voir quelques semaine, ça dépend )
     
  5. nate

    nate Membre

    Inscrit:
    5 Juillet 2009
    Messages:
    395
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    Et bien je vous dis BRAVO

    Et MERCI bien sur.

    Perso, je crois que je vais tout relire depuis le début...

    J'ai pas tout saisi...

    Ah la Magie du Net... Quelle belle Invention...Et voila comment les barières générationnelles se sont effondrées...pour le plus grand bonheur de tout le monde...Qui aurait pu imaginer, il y a quelques années, qu'un jeune de 20 ans enseigne une méthode d'apprentissage efficace à des vieux croulants... :lol: :lol: :lol:

    EXTRAORDINAIRE !!! Vive internet !!!
     
  6. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Ca fait un mois que la comprehension est perdue pour ce sujet... et aucune nouvelle se profilant à l'horizon...
    L'exercice est refusé.
    En tant normal, si je ne comprends pas quelque chose (généralement d'ordre mathématique, je peste, me dit que c'est pas possible, cherche des solutions... il y a des tentatives effectuées... et après tentative peut apparaitre la résignation...)

    Et là si je tente, je ne peux pas pester il ne se passe rien... (ça peut créer de la panique, car c'est comme un point mort...) et que je panique, y cède volontairement ou au contraire reste calme, ça n'y change rien...
     
  7. Gaulgaut

    Gaulgaut Membre

    Inscrit:
    3 Mai 2007
    Messages:
    160
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1760
    Ce sont des exercices que vous n'arrivez pas à faire et qui vous donnent une impression de panique si vous essayez de les faire??? C'est paut être un moyen de protection mis en place par votre inconscient pour éviter quelque chose... Je suis désolé, mais je ne peux pas vraiment en dire grand chose...peut être que d'autres pourront en dire plus que moi.
     
  8. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    C'est comme par exemple, quelqu'un vous dit "est ce que tu te souviens de cette soirée...?
    On se souvient vraiment pas, parce qu'on n'y a pas été... Le cerveau tourne dans le vide sur aucune accroche...
    C'est pareil...
    Sauf qu'on y a été, car quelqu'un vous a vu,... alors problème ( cet exemple est fictif... juste description du processus)

    Au départ aucune anxiété sur la situation, juste que ça n'y va pas, et c'est pas logique...

    C'est pas dramatique, il y a moyen de compenser... mais bon interrogation ????
     
  9. Altmaier

    Altmaier Membre

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Messages:
    1503
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2020
    Localité:
    Nouvelle Calédonie
    Très bon exposé, mais où est l'hypnose dans tout cela.
    J'ai beau lire et relire... à part cette phrase d'introduction.:roll: :roll:

    Je constate que ce forum est de plus en plus utilisé pour des sujets qui n'ont pas grand chose à voir avec l'hypnose,
    méthodes d'apprentissage, philosophie bouddhiste,... mais bon...
    Tant que cela ne pollue pas :p

    :wink: 8)
     
  10. Cath

    Cath Membre

    Inscrit:
    10 Février 2006
    Messages:
    326
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1860
    Et bien par exemple, ce modèle pourrait prendre place dans une séance d'hypnose destinée à l'amélioration des compétences, avec pour suggestion post hypnotique de dorénavant l'appliquer à tous les domaines pour une plus grande qualité de vie.

    Pour ma part, lorsque je comprends quelque chose, c'est comme si je montais d'un étage dans une pièce éclairée.

    Ta méthode Gaulgaut est pleine de bonnes idées. Pour illustrer la nécessité de méthodes d'apprentissage différentes lorsqu'on se sent bloqué dans une méthode traditionnelle, je vous suggère d'ouvrir sur Internet n'importe quel cours de comptabilité et après vous être arraché les cheveux, de voir la façon différente dont s'y prend ce professeur pour rendre cet apprentissage simple et amusant :
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    Il utilise d'ailleurs certains des trucs que proposes Gaulgaut.
     
Chargement...