Formation Hypnose

Nouvelle et son mal être

Bonjour,

Je me suis inscrite pour m'informer sur l'hypnose ericksonnienne.
Je suis sous anti-dépresseur pour la troisième fois de ma vie (j'ai 41 ans) en 3 ans. J'ai essayé des choses (yoga, sophrologie, suivi par un psychiatre) et cela ne m'empêche pas de recommencer mes angoisses.
Je suis suivi par une psychologue en ce moment et cela ne donne pas beaucoup de résultats. Je voudrait essayer l'hypnose éricksonniennne.
Quelqu'un peut'il me donner des infos et me dire si cela a été efficace.
J'habite dans le 01, quelqu'un aurait'il une adresse à me donner de quelqu'un de bien qui pourrait m'aider sans me ruiner.
Merci pour vos réponses.
Bonne année à tous.
 

touchon

Membre
bonjours,mon ami peut être que l'hypnose et tous le reste n'est pas une solution pour toi .Souvent la perte du sens à sa vie explique bien des chose.

amicalement christophe
 
bonjour goupyrimel

comme le souligne touchon tu as du certainement perdre un peu le fil et le sens de ta vie et ce qui me parait essentiel c'est de connaître le pourquoi de ton mal être pour cela il faut beaucoup de temps car souvent inconscient

l'hypnose et l'autohypnose peuvent t'aider pour ça mais aussi pour apprendre à te relaxer, à apaiser ton esprit et laisser ton corps s'exprimer

par l'autohypnose j'ai réussi à percer de nombreux troubles et d'en connaite la source

ça semble tellement évident après coup !

pour ce qui est de l'hypnose ericksonnienne je t'ai envoyé un lien totalement gratuit et très intérressant ou tu risques d'apprendre bon nombre de choses !! je te l'ai mis en message privé car je ne sais pas si c'est autorisé ici !

j'espère que ça t'apportera quelques réponses mais il faut déjà je pense commencer par te recentrer sur toi, apprendre à t'aimer et avoir du respect pour toi .... à voir les choses différemment, ça demande parfois du temps et de la patience mais ça en vaut la peine

bon courage et bon cheminement
 
Bonjour,
merci pour vos réponses.
Touchon je ne comprends pas bien ce que tu veux dire, la perte du sens à sa vie explique quoi et je fais comment pour m'es sortir ?

Phénomène, merci pour ton message qui est bien encourageant. Je suis d'accord qu'il faut trouver le pourquoi de mon mal être mais je ne sais pas comment faire toute seule. J'ai pris rendez-vous avec une hypnothérapeute, j'éspère que cela m'aidera.
merci pour le raccourci, j'irai voir.

Bonne journée.
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Bonjour goupyrimel


Comment feriez vous pour devenir encore plus dépressive ?

Paradoxale comme question ?

Pourtant, si vous trouvez comment devenir encore plus dépressive, vous trouverez alors parallèllement
le moyen de pouvoir devenir encore moins dépressive !

Quand on a compris intuitivement comment s’est construite progressivement sa dépression, on peut alors,
selon le même principe commencer à construire sa progression

Observez les personnes autour de vous qui sont en progression : modélisez vous simplement comme elles, dirait Erickson,
et si vous le souhaitez, en plus, faites vous aider par un hypnothérapeute formé aux techniques ericksonniennes…



Souvenons nous de l'histoire de Milton Erickson

(figure sur le forum de l'arche) : un magnifique exemple de constuction...éricksonnienne...

Erickson est né avec plusieurs handicaps : dyslexique, insensible aux rythme musicaux et à la hauteur des sons, daltonien ne percevant que les nuances de violet. Il est frappé à 17 ans par la poliomyélite.

Quand son médecin annonce à sa mère son probable décès durant la nuit, le jeune Erickson refuse la fatalité et mobilise toutes ses ressources pour survivre jusqu'au lever du jour... où il tombe dans un profond coma, dont il ressortira paralysé.

Enfermé dans son corps, il développe alors deux compétences fondamentales pour le reste de sa vie : une fine observation de son environnement et en particulier des hommes et femmes, et un contact privilégié avec ses perceptions internes.

A force d'imagination, il réussit à récupérer progressivement ses capacités motrices, modélise sa jeune sœur qui apprend à marcher, et au bout d'un an, vainc totalement sa paralysie (considérée comme incurable par ses médecins). Il devint un bon sportif.

On peut dire qu'Erickson a donc découvert par lui-même l'auto-hypnose. C'est naturellement qu'il étudie la médecine et devient psychiatre. Il apprend l'hypnose classique, mais la considère comme trop limitée, et finit par développer lui-même ses méthodes d'induction, de communication non-verbale, et tout ce qui donnera naissance à l'hypnose telle que nous la connaissons aujourd'hui.

C'est une véritable révolution qu'a effectué Erickson en changeant complètement la vision de la thérapie et du changement humain.


Changer sa vision des choses : un principe de base en hypno...


Faites simplement semblant de devenir encore plus dépressive...et vous verrez ...

8)
 
M

Métaphore

Invité
Je ne partage pas du tout votre point de vue Surderien, je dirais même limite dangereux. Certains individus en pleine dépression sont au bord du suicide, parfois ils ne savent même pas comment ils ont sont arrivés là, alors votre suggestion paradoxale je la trouve très limite.
 

laurenzo

Membre
surderien à dit:
Comment feriez vous pour devenir encore plus dépressive ?

Paradoxale comme question ?

Pourtant, si vous trouvez comment devenir encore plus dépressive, vous trouverez alors parallèllement
le moyen de pouvoir devenir encore moins dépressive !
Bonjour Surderien,

Imaginez que la dépression vienne du décès d'un proche. La dépression pourrait encore être renforcée selon la personne si en plus elle perdait son emploi. En quoi cette information va-t-elle lui permettre de devenir moins dépressive?

Merci d'avance !
 
je pense que surderien voulait parler de la source de la dépression :

si elle sait ce qui pourrait la rendre encore plus dépressive elle metterait le doigt sur ce qui la rend dépressive et donc trouverait la clé de sa dépression et pourrait donc l'atténnuer puisque expliquée non ?

il ne parlait pas de rajouter un problème supplémentaire et d'une autre nature auquel cas ce serait effectivement monstrueux !!!

c'est comme pour connaître l'origine d'un allergie alimentaire on va consommer quelques aliments pour voir lequel provoque cette manifestation

surderien est-ce dans ce sens que tu parlais ?

goupirymel, tu parles de 3 années de dépression, recherche dans ta vie l'élément déclencheur chronologiquement, revient 3 ans en arrière même s'il s'agit d'un problème latent qui remonterait à ton enfance ou autre il a du être déclenché par un événement


bonn week end à tous
 

venus777

Membre
goupyrimel à dit:
Bonjour,

Je me suis inscrite pour m'informer sur l'hypnose ericksonnienne.
Je suis sous anti-dépresseur pour la troisième fois de ma vie (j'ai 41 ans) en 3 ans. J'ai essayé des choses (yoga, sophrologie, suivi par un psychiatre) et cela ne m'empêche pas de recommencer mes angoisses.
Je suis suivi par une psychologue en ce moment et cela ne donne pas beaucoup de résultats. Je voudrait essayer l'hypnose éricksonniennne.
Quelqu'un peut'il me donner des infos et me dire si cela a été efficace.
J'habite dans le 01, quelqu'un aurait'il une adresse à me donner de quelqu'un de bien qui pourrait m'aider sans me ruiner.
Merci pour vos réponses.
Bonne année à tous.
Bonjour Goupyrimel,

Je pense que l'hypnose ericksonnienne devrait pouvoir t'aider.

As tu aussi fait des analyses de sang? Tu vas me dire mais quel rapport? En fait il y a plusieurs années en arrière j'avais fais aussi une dépression, la psy ne m'avait pas non plus aidé, au contraire je me posais encore plus de questions et donc encore plus angoissée. J'ai donc fais des analyses de sang qui ont révélé un grand déficit en magnésium et potassium. Mon médecin m'a donc prescrit des oligo éléments ainsi que des probiotiques. Après 2 mois mon corps a retrouvé un équilibre qui a influé sur ma psyché et je m'en suis sortie.
Donc tu peux essayé cette piste en parallèle de tes thérapies ;-)
Bon courage à toi
 
M

Métaphore

Invité
laurenzo à dit:
surderien à dit:
Comment feriez vous pour devenir encore plus dépressive ?

Paradoxale comme question ?

Pourtant, si vous trouvez comment devenir encore plus dépressive, vous trouverez alors parallèllement
le moyen de pouvoir devenir encore moins dépressive !
Bonjour Surderien,

Imaginez que la dépression vienne du décès d'un proche. La dépression pourrait encore être renforcée selon la personne si en plus elle perdait son emploi. En quoi cette information va-t-elle lui permettre de devenir moins dépressive?

Merci d'avance !
Personnellement, je ne pense pas qu'on devienne dépressif à cause de la mort d'un proche, si tel est le cas, le décès de ce proche n'a été qu'un déclencheur d'un mal plus profond d'un individu. Idem pour le travail.

Car si une personne a confiance en elle, elle perd son travail OK, toujours un moment de doute, ou de colère, frustration, etc, mais si cette personne est bien construite psychologiquement parlant, elle ne se laissera pas aller dans ce type de pathologie, car elle aura les ressources nécessaires de dépasser cet état.

Et l'approche de la suggestion paradoxale est à prendre avec des pincettes, il faut bien connaître les schémas comportementaux de l'individu.

Ce que je veux dire c'est qu'on ne devient pas dépressif par un seul évènement, perte d'emploi, décès, rupture, etc, si c'est le cas cela indique que l'évènement n'est que le déclencheur d'un mal plus profond et qui date souvent de très longtemps.

C'est mon point de vue.
 
M

Métaphore

Invité
phénomène à dit:
je pense que surderien voulait parler de la source de la dépression :

si elle sait ce qui pourrait la rendre encore plus dépressive elle metterait le doigt sur ce qui la rend dépressive et donc trouverait la clé de sa dépression et pourrait donc l'atténnuer puisque expliquée non ?

il ne parlait pas de rajouter un problème supplémentaire et d'une autre nature auquel cas ce serait effectivement monstrueux !!!

c'est comme pour connaître l'origine d'un allergie alimentaire on va consommer quelques aliments pour voir lequel provoque cette manifestation

surderien est-ce dans ce sens que tu parlais ?

goupirymel, tu parles de 3 années de dépression, recherche dans ta vie l'élément déclencheur chronologiquement, revient 3 ans en arrière même s'il s'agit d'un problème latent qui remonterait à ton enfance ou autre il a du être déclenché par un événement


bonn week end à tous

Analyser la source du problème du dépressif n'est pas toujours à la portée de l'individu. Et une compréhension consciente de la source du problème n'apporte généralement pas d'amélioration concrète sur l'état général de la personne, il faut agir sur un point de vue inconscient.
 
Analyser la source du problème du dépressif n'est pas toujours à la portée de l'individu. Et une compréhension consciente de la source du problème n'apporte généralement pas d'amélioration concrète sur l'état général de la personne, il faut agir sur un point de vue inconscient.[/quote]

tout à fait d'accord métaphore d'où l'intéret de l'hypnose et autohypnose
 

laurenzo

Membre
phénomène à dit:
je pense que surderien voulait parler de la source de la dépression :

si elle sait ce qui pourrait la rendre encore plus dépressive elle metterait le doigt sur ce qui la rend dépressive et donc trouverait la clé de sa dépression et pourrait donc l'atténnuer puisque expliquée non ?

il ne parlait pas de rajouter un problème supplémentaire et d'une autre nature auquel cas ce serait effectivement monstrueux !!!

c'est comme pour connaître l'origine d'un allergie alimentaire on va consommer quelques aliments pour voir lequel provoque cette manifestation

surderien est-ce dans ce sens que tu parlais ?

goupirymel, tu parles de 3 années de dépression, recherche dans ta vie l'élément déclencheur chronologiquement, revient 3 ans en arrière même s'il s'agit d'un problème latent qui remonterait à ton enfance ou autre il a du être déclenché par un événement


bonn week end à tous
Mais pensez-vous réellement que la cause de la dépression puisse être aussi 'évidente' pour les dépressifs?

Comme le dit justement Métaphore, quand bien même l'élément déclencheur est un décès ou un évènement marquant assez facile à situer, les leviers et les causes de la dépression sont souvent beaucoup plus difficiles à cerner.

L'exemple que je donnais ne me semble pas spécialement irréaliste. La personne pourra vous répondre 'd'un point de vue personnel j'ai l'impression d'avoir tout perdu avec ce décès, seul le professionnel me maintient, si je venais à perdre mon emploi, je sombrerais encore plus.'

Ce type de réponse vous paraît impossible?
 
M

Métaphore

Invité
laurenzo à dit:
surderien à dit:
Comment feriez vous pour devenir encore plus dépressive ?

Paradoxale comme question ?

Pourtant, si vous trouvez comment devenir encore plus dépressive, vous trouverez alors parallèllement
le moyen de pouvoir devenir encore moins dépressive !
Bonjour Surderien,

Imaginez que la dépression vienne du décès d'un proche. La dépression pourrait encore être renforcée selon la personne si en plus elle perdait son emploi. En quoi cette information va-t-elle lui permettre de devenir moins dépressive?

Merci d'avance !
Pour reprendre votre exemple Laurenzo, on pourrait dire que cette personne part du principe que du moment où il lui est arrivé un drame, tout peut devenir un drame, perdre son emploi...perdre un enfant, perdre ses parents, etc..etc...Mais la vie est parsemené d'évènements de ce genre...

A moins que son poste où sa société est en difficulté, et qu'il y a de grandes chances de licenciements, donc sa pensée est rationnelle et non irrationnelle.

Il faut déjà voir dans les peurs de l'individu, la part rationnelle et fort possible d'un évènement, et la peur irrationnelle ou peu probable.


Mais l'idée de la suggestion paradoxale ne me semble pas adéquate si on ne connaît pas vraiment à qui on s'adresse...
 
Mais pensez-vous réellement que la cause de la dépression puisse être aussi 'évidente' pour les dépressifs?

Comme le dit justement Métaphore, quand bien même l'élément déclencheur est un décès ou un évènement marquant assez facile à situer, les leviers et les causes de la dépression sont souvent beaucoup plus difficiles à cerner.

L'exemple que je donnais ne me semble pas spécialement irréaliste. La personne pourra vous répondre 'd'un point de vue personnel j'ai l'impression d'avoir tout perdu avec ce décès, seul le professionnel me maintient, si je venais à perdre mon emploi, je sombrerais encore plus.'

Ce type de réponse vous paraît impossible?
[/quote]
pas du tout ! c'est tout à fait plausible et malheureusement ça arrive plus fréquemment qu'on ne le pense. Mais là on est plus dans un contexte d’enchaînement d’événements malheureux

le décès est tout même un cas particulier je ne sais pas si on peut appeler une dépression le fait de ne pas accepter et de ne pas surmonter le départ d'une personne
ne pas pouvoir faire le deuil peut-il s'apparenter à une dépression ?
le vide que représente le départ d’une personne est à mon avis une douleur différente et représente un travail à faire différent qu'une souffrance psychologique pathologique.

Par ailleurs j'expliquais ma perception de l'intervention de surderien je n'ai pas dit que j'y adhérais pour autant mais cela peut représenter une première étape dans le processus de guérison

c'est pour cela que je dis qu'il faut faire un long travail sur soi et quand je parle d'élément déclencheur c'est bien pour chercher un lien possible avec le fond du problème qui je le répète est la plupart du temps inconscient

je suis d'accord avec vous sur le fait qu'un état dépressif est bien plus qu'une simple réaction à un seul événement et qu'il trouve sa genèse dans un problème bien plus profond et complexe que ça

c'est un mal être qui est sournois et latent et qui quelquefois est déclenché par un événement sans pour autant que cet événement en soit la source, mais je pense qu'il y a un lien

une phrase assez commune dites à plusieurs personnes fera sourire monsieur X et fera l'effet d'une bombe sur une personne qui manque de confiance en soi parce que ça peut la projeter des années en arrière et ramener au goût du jour une ancienne souffrance psychologique ( maltraitance psychologique des parents par exemple) et faire apparaître la dépression qui sur le moment ne correspond à rien

beaucoup de maladie incluant la dépression sont des manifestations de souffrances passées venant de l'enfance ou de son vécu plus ou moins proche, qui est une bombe à retardement déclenchée par un événement qui peut mm paraître anodin, mais qui a, peut être un lien non négligeable
 
Laurenzo a écrit

:arrow: L'exemple que je donnais ne me semble pas spécialement irréaliste. La personne pourra vous répondre 'd'un point de vue personnel j'ai l'impression d'avoir tout perdu avec ce décès, seul le professionnel me maintient, si je venais à perdre mon emploi, je sombrerais encore plus.'

Ce type de réponse vous paraît impossible?



Dans votre réponse Laurenzo, il y a une anticipation d'un phénomène (la perte de travail) non encore advenu.... et vécu comme un phénomène extérieur à soi, tout comme le décès d'ailleurs....

Un décès nous est imposé, mais sommes nous obligé d'en souffrir pendant 10 ans ?
Vous croyez que si l 'etre cher nous voyait entrain de souffrir aussi longtemps... il en serait ravi...?

Si la vie après la mort existait, tous ces proches nous conseilleraient ils de les pleurer ?

Et même on peut les garder dans notre coeur... et les faire vivre éternellement....

C'est comme cela que notre médecin de famille voyait les choses.

C'est notre regard, notre vision des choses qu'il faut remettre en cause.... surtout pour la depression!

Et s'imaginer comment on pourrait faire pour être pire encore que l'on est, et qu'on trouve une réponse, on va éviter de le faire.... et le réduire au maximum....

Et cette réponse on peut la trouver....
 
M

Métaphore

Invité
goupyrimel à dit:
Bonjour,

Je me suis inscrite pour m'informer sur l'hypnose ericksonnienne.
Je suis sous anti-dépresseur pour la troisième fois de ma vie (j'ai 41 ans) en 3 ans. J'ai essayé des choses (yoga, sophrologie, suivi par un psychiatre) et cela ne m'empêche pas de recommencer mes angoisses.
Je suis suivi par une psychologue en ce moment et cela ne donne pas beaucoup de résultats. Je voudrait essayer l'hypnose éricksonniennne.
Quelqu'un peut'il me donner des infos et me dire si cela a été efficace.
J'habite dans le 01, quelqu'un aurait'il une adresse à me donner de quelqu'un de bien qui pourrait m'aider sans me ruiner.
Merci pour vos réponses.
Bonne année à tous.
Déjà je voulais vous dire qu'il n'existe pas que l'HE.... :?

Néanmoins quand vous dites "sans me ruiner" ça c'est une autre affaire, les hypnos ne sont pas remboursés et rare sont les cas où 2 séances vous suffiront, surtout dans une dépression profonde...

Voici un lien qui pourra peut être vous aider à comprendres les différentes méthodes en cliquant sur la colonne de gauche (méthodes de référence).

http://www.mon-psychotherapeute.com/psy ... tegrative/
 
M

Métaphore

Invité
katia (zoulouk) à dit:
C'est notre regard, notre vision des choses qu'il faut remettre en cause.... surtout pour la depression!

Et s'imaginer comment on pourrait faire pour être pire encore que l'on est, et qu'on trouve une réponse, on va éviter de le faire.... et le réduire au maximum....

Et cette réponse on peut la trouver....

Pas du tout d'accord avec vous Katia, car si cette personne était capable d'agir ainsi, elle ne serait pas en pleine dépression. Une personne qui se touve dans cet état est totalement désemparée, et cette option de suggestion paradoxale me paraît vraiment inadaptée et inconcevable.

En tout cas ce n'est pas du tout qqchose que j'emploierais dans cette situation.
 
En général quand on est mal, on n'imagine pas comment on ferait pour être plus mal....

Mais se l'imaginer donne la réponse de ce qui ne va pas.... avoir la réponse de ce qui ne va pas, permet d'aller vers ce qui va.... (et d'éviter de rester dans ce qui ne va pas.... )

Si vous accreditez le fait qu'une personne soit désemparée.... elle y sera peut être encore plus ?
 

valikor

Membre
la dépression n'est effectivement que l'accumulation de souvenirs contenant les ressentis suivant :
colère, tristesse, regret, manque, solitude, haine, peur, douleur, peine pour les autres, stress, épuisement/fatigue, dégoût, injustice...
plus la personne accumule tout cela en ellle, par rapport à son passé, plus elle se rapporiche d'abord des angoisse, puis de la dépression. C'est comme si elle remplissait un vase en elle avec tout cela.
Le dernier évènement avant la dépression, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase.
Solution : vider le vase complètement.

en plus c'est souvent amplifié par les traits de caractères suivant :
se faire peur, se faire du soucis, se faire des films, ressasser, s'angoisser, se stresser, perfectionnisme, se sacrifier et le coté éponge qui permet de porter aussi en prime les problèmes des autres....
 
M

Métaphore

Invité
katia (zoulouk) à dit:
En général quand on est mal, on n'imagine pas comment on ferait pour être plus mal....

Mais se l'imaginer donne la réponse de ce qui ne va pas.... avoir la réponse de ce qui ne va pas, permet d'aller vers ce qui va.... (et d'éviter de rester dans ce qui ne va pas.... )

Si vous accreditez le fait qu'une personne soit désemparée.... elle y sera peut être encore plus ?
Toujours pas d'accord, je parle en connaissance de cause, donc je ne peux vraiment pas approuver ce que vous dites.
 

laurenzo

Membre
katia (zoulouk) à dit:
Laurenzo a écrit

:arrow: L'exemple que je donnais ne me semble pas spécialement irréaliste. La personne pourra vous répondre 'd'un point de vue personnel j'ai l'impression d'avoir tout perdu avec ce décès, seul le professionnel me maintient, si je venais à perdre mon emploi, je sombrerais encore plus.'

Ce type de réponse vous paraît impossible?



Dans votre réponse Laurenzo, il y a une anticipation d'un phénomène (la perte de travail) non encore advenu.... [/color]
Ca me semble être la demande ou en tout cas une probabilité dans la demande de surderien.

katia (zoulouk) à dit:
Un décès nous est imposé, mais sommes nous obligé d'en souffrir pendant 10 ans ?
Obligés non mais ça n'empêche que des personnes en souffrent pendant 10 ans. Posez leur cette question, elles vous répondront p-e que vous ne les comprenez pas, que c'est un déchirement terrible pour elles, que leur vie n'est plus rien sans l'être parti etc...

katia (zoulouk) à dit:
Vous croyez que si l 'etre cher nous voyait entrain de souffrir aussi longtemps... il en serait ravi...?
Vous pensez réellement que la personne centrale dans les pleurs liés à un décès est la personne décédée? C'est elle que l'on pleure ou soi même seul sans cette personne?

katia (zoulouk) à dit:
Si la vie après la mort existait, tous ces proches nous conseilleraient ils de les pleurer ?
Qu'en savons-nous?
Et encore une fois c'est bien souvent le manque que l'on pleure, il y a dans ces pleurs quelque chose d'égoïste même si je sais que cela en fera bondir certains. :?
Une forme d'incapacité à bien vivre sans l'être perdu.

katia (zoulouk) à dit:
Et même on peut les garder dans notre coeur... et les faire vivre éternellement....
J'ai peur qu'en leur disant cela, les personnes vous regardent avec des gros yeux d'incompréhension en vous disant que tout ça c'est bien joli mais que leur peine est toujours aussi grande.

Je suis assez d'accord avec Métaphore, la personne en forte dépression n'aura pas forcément la lucidité pour voir les choses de manière aussi positive comme ça comme par magie tout comme elle aura du mal à répondre à la question de Surderien.
 
Métaphore à dit:
katia (zoulouk) à dit:
En général quand on est mal, on n'imagine pas comment on ferait pour être plus mal....

Mais se l'imaginer donne la réponse de ce qui ne va pas.... avoir la réponse de ce qui ne va pas, permet d'aller vers ce qui va.... (et d'éviter de rester dans ce qui ne va pas.... )

Si vous accreditez le fait qu'une personne soit désemparée.... elle y sera peut être encore plus ?
Toujours pas d'accord, je parle en connaissance de cause, donc je ne peux vraiment pas approuver ce que vous dites.

Utiliser les paradoxes en thérapie ça existe... c'est pas un scoop...., peut être ne vous convient elle pas.... à mettre en pratique ou à l'usage....?
 

xorguina

Membre
J'ai également subit une dépression début fin 2008 et début 2009....j'ai voulu même me suicider....quand il n'y a plus de travail...des dettes...un homme parti en psychiatrie...et un avortement a faire...le pire et le bout était là pour moi.....je n'ai pas mangé, ni dormi les 5premiers jours de son départ avec toutes les mauvaises nouvellles qui s'accumulaient....j'ai réalisé le 5jours que je ne m'était pas lavée !! ct une transe noire.....

Je me suis dit pas pour un putain de mec...je me suis levée j'ai même eu un vertige....j'ai fait le test et j'ai hurlé de douleur...enceinte....la plus mauvaise de toute les nouvelles..ct affreux.....j'avais un choix a prendre et j'étais contre l'avortement.....horrible.....là j'ai voulu me foutre en l'air...enlever la vie qui m'est si précieuse m'était insupportable !! après l'avortement, j'étais dans ma tête une tueuse, je ne supportait pas cette culpabilité, cet acte odieux, égoiste.......

Je suis partie voir mes lamas en dordogne..j'ai demandé pardon...il l'ont fait sans aucun soucis....mais moi, me pardonner ct une autre paire de manche !! puis tempête le 26janvier et là 4h du mat, le toit et le mur droit de la véranda écroulé.....jme suis dit "allez encore un truc j'accumule..même le ciel m'en veut...je paye quelque chose.....tout a refaire a mes frais comme si'il n'y en avait pas assez de dette.....puis février en voulant aller voir mes belles filles...la voiture sur l'autoroute !!! 400euros de réparage !!!

J'ai vraiment cru devenir folle avec touts ce qui m'arrivait en l'espace de 4mois !!!!
ct comme si ..."ha tu crois que c pire ben tiens en voilà encore une autre de merde....ha tu crois que c pire !! tiens en voilà encore une autre !! ainsi de suite du 24nov à février......finalement le pire pour moi était passé.......j'ai survécu à la limite le reste nt que pour voir si je résisterait encore.....ducoup, de tous ce négatif....j'ai tout envoyé chier..drogue et certains "amis"...le tri dans la maison et autour de moi et en moi a était assez radical.....

Je n'en suis aps a remercier encore tout à fait tous ses évènements très négatifs...Mais quelque part aujourd'hui 1an après je me dis que celà m'a était finalement salutaire.....je ne fume plus...ma maison est toute refaite et j'ai tout repeint aussi dedans....quand a mon esprit, ma culpabilité, ma haine...je me suis pardonnée.......

Alors, oui,c'est arrivé par une rupture et finalement ct l'autre rupture que j'avais pas encaissé et ce mal être que je subissait depuis de nombreuse année a éclater de toute part,même la maison n'a pas supporté le choc violent :lol: hasard????? j'y crois pas.......ça m'a enfait aidé...car pendant que je bossait a tous reconstruire...je me reconstruisait aussi.....J'ai pleuré mon enfant..comme mon grand père, ma grand mère......mais je crois a la réincarnation...je crois aussi que les pleuré trop longtemps peut less retenir....je crois aussi que c'est nous qui pleurons sur nous même...donc je pleure un bon coup mais ensuite je souhaite une meilleure vie....je ne voudrais pas en plus qu'il n'atteigne pas la tranquilité de l'esprit parce que je chouinne sur moi même !!! finalement c qui qui souffre....eux ou nous ?.......certain pays , ils fêtent la mort...l'esprit s'élève enfin !!!

Je suis heureuse d'être parmis vous...mon temps est loin d'être fini....j'ai pensé au pire qui pourrait a la rigueur me refaire tomber......ma retrouver sur un fauteuil roulant...perdre ma fille...mais je ne sait pas aujourd'hui si même ça !!!....toute façon les forces en toi tu les trouves quand tu es au bout....et j'aime a penser que je suis un sphinx qui renaîtra de ces cendres....voilà...courage...tu peux toi aussi sortir de là....il y a pire que toi, que moi........as tu la foi?
 
Laurenzo a écrit:
Ca me semble être la demande ou en tout cas une probabilité dans la demande de surderien.....

Demandons à Surderien alors.....

Si on me demandait comment je pourrais faire pour aller plus mal , je ne répondrai certainement pas que je risquerai de perdre mon travail et que ça risquerait alors d'être pire....

A comment pourrais je faire ?

La réponse me semblerait quelque chose que je fais


Donc pour le travail, la réponse serait, si je fais exprès de perdre mon travail, je me sentirai encore plus mal

Alors, la conclusion que je peux en tirer c'est de faire le maximum pour garder mon travail car sinon je souffrirai encore plus qu'avant!


Si l'entreprise ferme, et que ce n'est pas de mon ressort, j'engage mon énergie à chercher un autre travail.......

Un peu de positivisme.... bigre.....
 

xorguina

Membre
En fait je crois que la dépression c la sonnette d'alarme de ton corps,esprit,conscience pour te dire stop !!! il faut changer de comportement !!! sinon ça recommence jusqu'a ce que tu comprennes quelque chose....c vraiment toi qui est concernée et pas te dire que tu es victime...bourreau...ou sauveur...le trio infernal comme je dis du mental qui te tiens...un coup tu te sent victime de lui de elle de ça de çi...puis tu devient bourreau de colère,de vengeance etc...pour finalement culpabiliser du mal que tu as créée et tu veux devenir sauveur.....il est très difficile de ne pas le laisser faire ce mental......mais possible,avec du temps, patience,volonté,aide neutre.....
 

valikor

Membre
laurenzo à dit:
katia (zoulouk) à dit:
Un décès nous est imposé, mais sommes nous obligé d'en souffrir pendant 10 ans ?
Obligés non mais ça n'empêche que des personnes en souffrent pendant 10 ans. Posez leur cette question, elles vous répondront p-e que vous ne les comprenez pas, que c'est un déchirement terrible pour elles, que leur vie n'est plus rien sans l'être parti etc...
elles pleurent une partie d'elle ressentent morte.

car elles avaient une relation fusionnelle avec la personne décédée et cela entraine automatiquement l'impression que le passé fait aussi partie de soi...
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
katia (zoulouk) à dit:
En général quand on est mal, on n'imagine pas comment on ferait pour être plus mal....

Mais se l'imaginer donne la réponse de ce qui ne va pas.... avoir la réponse de ce qui ne va pas, permet d'aller vers ce qui va.... (et d'éviter de rester dans ce qui ne va pas.... )

Si vous accreditez le fait qu'une personne soit désemparée.... elle y sera peut être encore plus ?
Milton Erickson vous donnerait 20/20 à votre examen de passage !

Belle réponse


8)
 

laurenzo

Membre
katia (zoulouk) à dit:
Si on me demandait comment je pourrais faire pour aller plus mal , je ne répondrai certainement pas que je risquerai de perdre mon travail et que ça risquerait alors d'être pire....
Vous ne répondrez p-e pas cela mais d'autres personnes pourraient le répondre.
L'exemple de xorguina est très parlant à ce niveau. Des problèmes matériels l'enfonçaient un peu plus. Certes le problème central n'était pas là mais le matériel était un levier supplémentaire dans sa dépression. Pour certaines personnes, le travail permet de s'accomplir, en quoi serait-il irréaliste que la perte de ce travail soit vécu comme une forme de petite mort, comme un drame personnel?

katia (zoulouk) à dit:
Donc pour le travail, la réponse serait, si je fais exprès de perdre mon travail, je me sentirai encore plus mal

Alors, la conclusion que je peux en tirer c'est de faire le maximum pour garder mon travail car sinon je souffrirai encore plus qu'avant!
Bah c'est bien si ce n'est que vous n'allez pas chez un thérapeute pour ne pas aller plus mal mais pour aller mieux non?
 

laurenzo

Membre
valikor à dit:
laurenzo à dit:
katia (zoulouk) à dit:
Un décès nous est imposé, mais sommes nous obligé d'en souffrir pendant 10 ans ?
Obligés non mais ça n'empêche que des personnes en souffrent pendant 10 ans. Posez leur cette question, elles vous répondront p-e que vous ne les comprenez pas, que c'est un déchirement terrible pour elles, que leur vie n'est plus rien sans l'être parti etc...
elles pleurent une partie d'elle ressentent morte.

car elles avaient une relation fusionnelle avec la personne décédée et cela entraine automatiquement l'impression que le passé fait aussi partie de soi...
Oui une partie d'elles est morte et c'est cette partie d'elles qu'elles pleurent parce qu'elles ne la retrouveront plus.

Pour le passé qui fait partie de nous, je crois que nous ne tomberons pas d'accord. :oops:
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Haut