Orgasmes multiples

Discussion dans 'Auto-hypnose' créé par darkanen, 17 Décembre 2013.

  1. darkanen

    darkanen

    Inscrit:
    11 Mars 2013
    J'ai souvent dis que si je pouvais ressentir plus de désir ou de plaisir dans quelque domaine que ce soit, je ferais en sorte que ça se réalise: la nourriture, le sommeil, les jeux vidéo . . . le sexe.
    Les femmes vivent déjà assez de tensions inassouvies comme ça sans devoir en rajouter (faites mieux que ça, messieurs ;)). Mais en tant qu'homme, c'est trop facile de les relâcher, et ce sans que ça mène à grand plaisir satisfaisant.

    Mon but: séparer l'orgasme de l'éjaculation pour une expérience prolongée, plus intense et à répétition, comme la pratique du tantra le propose. Plus précisément, je cherche à carrément supprimer l'éjaculation, pour qu'il ne reste que le plaisir.

    J'ai déjà visité le menu des options pour augmenter la pression sanguine de 10% jusqu'à 100%. Un simple effleurement, et c'était un décollage instantané et bien soutenu (attention au pétage de veines). C'était une métaphore hypnotique simple et efficace.
    Mais dans ce cas-ci, je ne sais trop comment procéder. Comment supprimer l'éjaculation ? Quelqu'un a une idée ?
     
    Dernière édition: 17 Décembre 2013
  2. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Je sais que des hommes ont appris à séparer l'orgasme de l'éjaculation, et à priori via des exercices mais je n'en sais pas plus. Si quelqu'un trouve des bonnes info (livre, sites etc.) je veux bien être tenue au courant svp.

    Sinon je viens de tomber là dessus: Fleur d'esprit, elle est aussi sur FB, des fois que ça t'intéresse.
     
  3. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    une expérience prolongée, plus intense
    apprendre à rester sur le plateau pré-orgasmique +++
    çà s'apprend au fil du temps et çà peut alors durer très très très longtemps
    le squeeze, l'idéation controlée, en sont les outils
    l'orgasme proprement dit en devient presque inutile, voire frustrant.
     
  4. darkanen

    darkanen

    Inscrit:
    11 Mars 2013
    Frustrant, c'est bien le mot. Mais j'ai un plan pour en tirer avantage, bwahahahaha ! :D

    Merci pour ce lien, Prudence. Maintenant, j'ai un ouvrage qui traite du sujet.

    L'idéation contrôlée . . . mettre un pare-feu qui empêche certaines idées de se rendre jusqu'à la conscience ?
     
  5. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    oui, ou se dire qu'on est déjà comme au delà de l'orgasme tout en restant toujours au top du top...
     
  6. darkanen

    darkanen

    Inscrit:
    11 Mars 2013
    Gravité: "Le décollage, c'est comme l’atterrissage." :cool:

    Toujours au top du top . . . mais dans ce cas, je serais toujours en état d'orgasme, alors même le sexe serait inutile. :(
    Parce que je t'avoue, pour moi, le désire est mille fois plus important que le plaisir.

    À moins que tu veuille dire que je fais simplement accroire au système que le moment suprême est déjà passé. Donc je pourrai y repasser sans que le système s'en rende compte . . .
     
  7. darkanen

    darkanen

    Inscrit:
    11 Mars 2013
    Bon sang ce que je suis con ! Évidemment que c'est ça.

    Okay, gang. Je dois faire croire à mon corps qu'il est en état post-éjaculatoire. Vraisemblablement, cet état doit être ressentit au moins quand la machine est en service. Si une image embrouillée, en noir et blanc, petite et éloignée est sensée diminuer une sensation, en créer une et l'augmenter doit être ce qu'il me faut.

    Mais quel genre d'information suis-je sensé envoyer à mon cerveau ?
     
  8. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Je présume que ça dépend comment on voit la sexualité, ça peut aussi être l'amour entre deux personnes, un moment de partage, d'intimité, de communion...
    Sinon il est bien le livre? Si oui, quel est son titre stp?
     
  9. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Tout dépend de ton ressenti selon la période ( pré, per ou post événementielle) tant pour le sexe que pour le reste
    Avant d'être avec l'autre, pendant être avec elle, ou après,
    dans le souvenir de...
    l'avant, du pendant, de l'après...

    En sexualité classiquement "post coïtus omne animal triste..."
    pour d'autres c'est alors le meilleur, le repos du guerrier, le souvenir de se souvenir...
    on peut se construire la mémoire que l'on préfère
    le meilleur comme le pire
    certains préfèrent le pire... sado-masos...
    d'autres le meilleur...
    l'hypnose permet de choisir ce qu'on préfère...

    certains ne peuvent s'empêcher d'en griller une juste après
    encore une...
     
  10. darkanen

    darkanen

    Inscrit:
    11 Mars 2013
    "L’Homme multiorgasmique”, 1997
    Mais je ne l'ai pas lu. Il était cité dans le lien que tu m'as envoyé. Comme l'article avait bien de l'allure, le livre est forcément bon, lui aussi.
    Et tu sais, en tant qu'autiste, être en communion avec ma partenaire, je suis navré Prudence, mais je ne suis pas sûr de savoir ce que c'est. Mais à plus tard tous ces détails.

    La mémoire à court terme . . . mais bien sûr ! Au lieu d'une simple sensation, je place carrément un faux souvenir dedans. Ainsi, j'ai toujours l'impression de l'avoir fait, mais sans y être vraiment. Et si je ne m'abuse, comme tu l'as dis Surderien, l'atteinte de l'orgasme sera comme le supplice de tantale: toujours affamé, mais jamais capable de me satisfaire, d'autant plus que le fruit (ou le souvenir) me pend au bout du nez . . .

    . . . à moins d'avoir une alternative pour tirer avantage d'un tel supplice, bien sûr.
     
  11. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Merci de ta réponse. Je note ça dans un coin.
     
  12. darkanen

    darkanen

    Inscrit:
    11 Mars 2013
    Autant que je sache, l'auto-hypnose permet de changer pratiquement n'importe quoi. Le véritable problème, c'est que tous ces changements, aussi merveilleux soient-ils, ne durent que quelques jours.

    Je me souviens, dans un ancien poste, qu'on m'a dit que le changement de personnalité pouvait devenir permanent, avec du temps et beaucoup de travail. Mais dans ce cas-ci, faire en sorte que ce souvenir post coïtus surgisse dans ma conscience, me semble faire partie d'une autre sorte de changement. Comment, alors, faire en sorte qu'un tel changement soit permanent, pour que je n'ai pas éternellement besoin de répéter l'induction ?
     
  13. hibou13

    hibou13

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Bonjour darkanen
    Je suit ce sujet, mais je ne comprend pas grand chose au but... ou plutôt les conceptions qu'ils y à derrière le but, qui le valide à tes yeux.
    Je ne suis peut être pas clair ..... mdr, je sais.
    Mais en gros, je ne vois pas l’intérêt réel de ta quette.

    Dans les phrases :
    "...Les femmes vivent déjà assez de tensions inassouvies comme ça sans devoir en rajouter à travers quoi? (faites mieux que ça, messieurs ;)). Mais en tant qu'homme, c'est trop facile de les relâcher qui ou quoi?, et ce sans que ça mène à grand plaisir satisfaisant...." C'est quoi un plaisir satisfaisant en clair? pour elle ou pour toi?

    Mon but: séparer l'orgasme de l'éjaculation pour une expérience prolongée, plus intense et à répétition, comme la pratique du tantra le propose.
    Cela suppose que pour toi le plaisir passe essentiellement par un rapport (pénétration) et comme tu sembles l'induire plus haut, la satisfaction de la femme passe par le coït essentiellement et si possible long et répétitif. (bon courage la partenaire hihi...) ? Mais je ne vois pas le rapport avec la séparation orgasme et éjaculation ou du moins l’intérêt réel dans le but d'avoir du plaisir et d'en donner.

    Plus précisément, je cherche à carrément supprimer l'éjaculation, pour qu'il ne reste que le plaisir.
    Drôle de théorie, prolonger le plaisir d'un rapport oui, je vois. L'éjaculation ne serais pas un plaisir? l'éjaculation serais la fin d'un plaisir? Nous ne parlons que du plaisir masculin ici?

    Bon courage en tout cas....
     
  14. darkanen

    darkanen

    Inscrit:
    11 Mars 2013
    À travers quoi: Plus de tension encore.
    Qui ou quoi: La tension . . . en solo. ;)

    C'est quoi un plaisir satisfaisant en clair: Qui est précédé par une tension sexuelle accumulée depuis longtemps.
    Pour elle ou pour toi: Pour moi, évidemment.

    Cela suppose que pour toi le plaisir passe essentiellement par un rapport (pénétration): Plus précisément par l'orgasme. Mais le chemin est aussi important que la destination.
    La satisfaction de la femme passe par le coït essentiellement et si possible long et répétitif: Pas seulement celui de la femme, mais celui de l'homme dans ce cas-ci. Par répétitif, je veux dire multiple. Et par long, je veux dire une pratique qui ne se termine pas après deux minutes (faites mieux que ça, messieurs ;)).

    Nous ne parlons que du plaisir masculin ici: En effet. Ça ne veux pas dire que ce n'est pas important, loin de là, mais dans ce cas-ci, je m'informe pour moi. Le truc, c'est que le femmes peuvent déjà avoir des orgasmes multiples.

    Mais je ne vois pas le rapport avec la séparation orgasme et éjaculation ou du moins l’intérêt réel dans le but d'avoir du plaisir et d'en donner: Donner du plaisir, c'est carrément une autre histoire.

    Drôle de théorie, prolonger le plaisir d'un rapport oui, je vois. L'éjaculation ne serais pas un plaisir? l'éjaculation serais la fin d'un plaisir?L'éjaculation et l'orgasme sont deux phénomènes bien distincts. L'un ne fait qu'expulser le sperme, l'autre est une onde de choc qui te traverse tout le corps et te donne autant de plaisir qu'un spa bouillant après une journée de ski à -30. Sans l'éjaculation, c'est comme si tu n'avais absolument rien fait, et t'es encore plus excité qu'avant, prêt à sans cesse redoubler de rapport et d'efforts pour que la pression retombe. Tu deviens comme un taureau devant une gigantesque bannière ensanglantée: il devient tout simplement impossible d'y résister.

    Je suis amateur d'expériences extrêmes, mais comme je suis trop sage pour toucher aux drogues, je me trouve d'autres moyens, et ça, je trouve que c'est vachement une bonne idée. :cool:
     
  15. hibou13

    hibou13

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Merci pour tes réponses, c'est plus clair maintenant, en tout cas je comprend mieux ce que tu recherches et ton point de vue.
    Quand tu dit "...L'éjaculation et l'orgasme sont deux phénomènes bien distincts..." c'est vraie et indiscutable.
    Pour le reste de la phrase, cela n'engage que toi, c'est ta vision... ok
    Bonne chasse!!
     
  16. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Sans l'éjaculation, c'est comme si tu n'avais absolument rien fait, et t'es encore plus excité qu'avant, prêt à sans cesse redoubler de rapport et d'efforts pour que la pression retombe. Tu deviens comme un taureau devant une gigantesque bannière ensanglantée: il devient tout simplement impossible d'y résister.

    Le tantrisme permet d'être tout à l'inverse, dans une "conservation" énergétique ultime +++
    Dans la continuité de l'extase du "jouir de ne pas jouir"

    Dans notre société occidentale on est dans la consommation, la satisfaction immédiate.
    Heureux ceux qui savent comment vivre autrement...
     
  17. zoulouk2

    zoulouk2

    Inscrit:
    16 Avril 2010
    Ce post me fait penser au grand tétras et au malheur du mâle qui a trop d'hormones... qui chante et chante, fait la roue encore et encore, fin excité... et qui ne trouve pas de femelles.. Il doit attendre et attendre au point d'ne devenir fou, car il n'y a pas assez de partenaires femelles à la ronde. Il en devient donc agressif, prêt à attaquer l'homme, tellement il en perd la boule. L'espèce est en voie de disparition d'ailleurs...
     
  18. zoulouk2

    zoulouk2

    Inscrit:
    16 Avril 2010
    Le tantrisme permet d'être tout à l'inverse, dans une "conservation" énergétique ultime +++
    Dans la continuité de l'extase du "jouir de ne pas jouir"*

    Avons nous le secret dans le terme se "ré-jouir".... ???? Hé, hé
     
  19. darkanen

    darkanen

    Inscrit:
    11 Mars 2013
    D'où la pratique de l'AHTR. Elle permet l'éveil de tous les sens et de se sentir vivant sans avoir besoin de goûter au meilleur des chocolats/cristaux ou de faire du saut en parachute.

    J'y travaille encore.
     
Chargement...
Vous aimerez:
  1. katia (zoulouk)
    Réponses:
    105
    Affichages:
    7271