Formation Hypnose

Phobie et auto hypnose

Aliciia

Membre
Bonsoir,

J'ai habituellement de très bons résultats en AH mais je dois avouer que j'échoue lamentablement depuis quelques temps concernant ma phobie des ascenseurs. Oh, je sais bien que derrière cette phobie c'est plus globalement la peur de l'étouffement que je me traîne depuis gamine mais j'aimerai tellement trouver le bon script pour modifier ce satané schéma incrusté comme c'est pas permis. Alors si quelqu'un a des tuyaux (Références littéraires, vidéo, MP3.....).
Merci d'avance
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
la peur de l'étouffement
Ca ma parait normal d'avoir peur d'étouffer... du coup il y a peut être une reformulation à refaire, avec un travail sur les croyances et peut être prendre l'habitude de prendre conscience de sa respiration: qu'on respire bien, qu'on peut la modifier, qu'on peut aussi laisser, en toute sécurité le corps respirer, ça respire.
 

weigel

Membre
Peut-être que l'AH ne suffit pas ! Il y aurait lieu de faire un travail d'hypnothérapie avec un(e) praticien(nne) en hypnose en faisant, au bout de 4 à 5 séances, une régression d'âge. Je sais qu'en hypnose mixte, il y a de bons résultats. Mais dans d'autres courants, certainement aussi.
 

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
Pourquoi annoncer 4 à 5 séances, car parfois une seule suffit avec un ancrage pour retrouver l effet désiré?
 

weigel

Membre
Aliciia évoque le terme de "phobie" qui est, contrairement à une "peur"( on peut changer le comportement d'une personne), plus handicapante. Pour moi, je proposerai une hypnothérapie avec régression d'âge pour neutraliser l'EIS, l'émotion première. C'est une approche de l'hypnose mixte (réseau Hypnosalys). Mais je pense que chaque praticien, face à la problématique du consultant, sait quelle est la solution adaptée pour atteindre l'objectif. Pour vous, cela peut être une séance, pour moi, 3, 4, 5 séances. La limite du forum est que nous sommes forcément schématiques.
 

Aliciia

Membre
Il s'agit en effet d'une phobie, que j'ai contournée jusqu'à présent par l'évitement. Très convaincue des effets positifs de l' AH et en cours de formation actuellement comme praticien en hypnose, je voudrais vraiment relever ce défis ; je vais donc persévérer un peu, en tenant compte de toutes vos remarques, avant de me tourner vers une aide extérieure.
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Bonjour Aliciia

Où en êtes vous de votre formation et de votre "phobie" ?

Associer la peur de l'ascenseur et la peur de l'étouffement me paraît une bonne piste à exploiter

Peut être oser aller dans " j'arrête de respirer et je pars enfin en méditation régulatrice spontanée"

Si vous arrêtez de respirer, vous redonnez l'auto-nomie à votre système automatique de calme et de survie et vous passez en mode respiratoire spontané conscient.
C'est magique.

Je le suis quasiment noyé trois fois dans ma vie...

J'ai compris que le grand bleu s'est pris au piège de ne pas avoir sû paniquer suffisamment tôt ...

:cool:
 

dide70

Membre
Top Posteur du mois
eut être oser aller dans " j'arrête de respirer et je pars enfin en méditation régulatrice spontanée"

Si vous arrêtez de respirer, vous redonnez l'auto-nomie à votre système automatique de calme et de survie et vous passez en mode respiratoire spontané conscient.
C'est magique.
je ne comprends pas bien ce descriptif...
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Arrêtez vous deux minutes
Asseyez vous confortablement dans votre fauteuil
Arrêtez de respirer et observez ce qui se passe...

Reproduisez la même chose dés que vous sentez le tout début d'une contrariété qui s'amorce ( peur, malaise, phobie, etc...)

;)
 

dide70

Membre
Top Posteur du mois
Arrêtez vous deux minutes
Asseyez vous confortablement dans votre fauteuil
Arrêtez de respirer et observez ce qui se passe...

Reproduisez la même chose dés que vous sentez le tout début d'une contrariété qui s'amorce ( peur, malaise, phobie, etc...)
L'arrêt, l'observation, ok mais la rétention du souffle a quel intérêt, quelle est la valeur ajoutée à la prise de conscience de tel ou tel état ?
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Lorsque tu arrêtes de respirer, arrive un moment où tu es obligé de làcher et de laisser respirer...cette respiration automatique, lente, ample et calmante...

Tout le contraire de l'état de panique où tout est bloqué et que l'automatisme de respiration ne peut plus rien pour toi.

Sauf si tu arrêtes de respirer et que tu fais alors lâcher cette panique qui voulait te dominer et que l'automatisme de ta respiration reprend son contrôle lent, ample et calmant...
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
L'arrêt, l'observation, ok mais la rétention du souffle a quel intérêt, quelle est la valeur ajoutée à la prise de conscience de tel ou tel état ?
Tu ne cherches pas être conscient :
Tu passes d'urgence en mode "sauvetage" d'arrêt respiratoire et de respiration automatique qui s'en suit.

Et là tu te rends compte alors que tu es sauvée et que tu as sû gérer et que tu es maintenant en pleine conscience de vigilance et de capacité de pouvoir gérer et de continuer à gérer et de pouvoir assurer en toute conscience +++

C'est une technique classique des médecins du Raid...

Lorsqu'un début de panique pointe le nez...
 

Aliciia

Membre
Bonsoir à vous tous
La formation que j'ai suivie m'a donné la confiance qui me manquait jusque là et m'a permis de pratiquer l' hypnose auprès de personnes que je ne connaissais pas.
Situation nouvelle, je me sens complètement à l'aise dans cette pratique tout en ayant conscience que j'ai encore tellement à apprendre.
Pour ma phobie de l'ascenseur j'ai axé mon travail sur la maîtrise de la respiration, et ça a été plutôt efficace.
"Et tu peux dessiner des figures avec ta respiration
des triangles, des carrés, des rectangles ...
Regarde leur grosseur, joue à les faire plus grands ou plus petits ....
Imagine des couleurs ....
Et c'est toi qui décide du rythme et de l'amplitude de ta respiration, et c'est tellement merveilleux de réaliser que cela t'appartient ....
Et tu peux sentir maintenant que ton rythme cardiaque s'est ralenti
synchronisé avec ta respiration ...
Et tu peux aussi percevoir le calme qui revient en toi ....
Et de la même manière que tu réalises aujourd'hui le pouvoir que tu as de maîtriser ton souffle,
tu réalises aussi que, quelque soit l'endroit où tu te trouves, c'est toi seul qui décide de respirer comme tu l'entends, à ton rythme ...
ici, ou ailleurs,
dehors ou dedans
maintenant ou plus tard ....."
Bonne soirée :)
 

dide70

Membre
Top Posteur du mois
C'est une technique classique des médecins du Raid
Intéressant, ces techniques, tu as découvert ça dans un live ?
l'arrêt respiratoire doit duré combien de temps environ, après je me doute que ce sera du cas par cas, mais juste pour avoir une référence ?
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
La méthode est naturelle :
avoir le souffle coupé...
En rester pantois...

Le système vagal, le nerf pneumogastrique assure naturellement les choses pour empêcher la panique de prendre le dessus, sinon on mourrait littéralement de peur.

Après, comme le dit Aliciia, on peut prendre en mains ses capacité vagales et jouer avec à dessiner des modèles de fonctionnement originaux qui marchent...
Tout un art l'auto thérapie ...
L'art thérapie...

On peut couper la peur à la seconde rien qu'à imaginer de couper sa respiration
Si l'intensité est déjà lancée ( de la peur presque panique) faut un peu plus de temps pour que çà marche

On reste parfois mal à' l'aise, en bad trip, en bad transe, un peu trop pantois. et là faut penser à gérer son bas trip pour le positiver en good trip...

Lorsque les forces maléfiques nous envahissent, il fait toujours penser à éclater de rire +++

C'est la méthode par le nerf vague de faire exploser la peur +++
 

dide70

Membre
Top Posteur du mois
Super tes explications. En revanche dans mon esprit je vois quelques choses de paradoxale. De ma vision, j'ai retenu qu'il ne fallait justement pas couper sa respiration en cas de stress, ceci favoriserait des tensions musculaires. La contracture musculaire n'est donc pas compatible avec une détente, une relaxation. Je penses que tu dis vrai, mais un petit éclaircissement pour mon esprit lui ferait le plus grand bien. Merci d'avance...
 

dide70

Membre
Top Posteur du mois
Et tu peux dessiner des figures avec ta respiration
n'étant pas très bon en dessin et dans beaucoup d'autres disciplines je me permets une demande de précisions.
Quand tu dis dessiner des figures avec la respiration, tu visualises la figure se dessiner mentalement et tu lui associes la respiration ?
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Quelle technique peut-on imaginer pour dessiner des figures avec sa respiration ?

Un bon sujet pour le bac d'hypnose...

:rolleyes:
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Quelle technique peut-on imaginer pour dessiner des figures avec sa respiration ?

Un bon sujet pour le bac d'hypnose...

:rolleyes:
On peut jouer avec le rythme de sa respiration

Et avec le souffle comme s'il dessinait un/ des nuages de vapeur

Blancs ou colorés les dessins vaporisés....

Ou comme si un espace de dessination intérieure se développait ainsi, peu à peu, au flux et à l'intensité de sa respiration pour créer plein de belles images qui sortent comme des bulles recouvertes de dessins animés en soufflant ou en toussant...

Et lorsqu'elles éclatent elles libèrent alors pleins de surprises comme un œuf k i n d e r pour adulte artisticien...

Juste penser à imaginer des choses, des techniques, des images, des nuages, des costages, pour se sortir de son mal aise et partir aussitôt dans un autre chose plus positif...

Comme moi ici, j'ai oublié le froid, la pluie, et ma phobie de ce week end pourri.

Pour remettre mes bottes de sept lieux et partir ailleurs faire du jardinage enchanté...

La nature avait besoin d'eau : je suis juste un tout petit jardinier comblé...
par sa culture hypnotique...

Et le soleil reviendra nous éclairer d'ici peu...

C'est les préparatifs du printemps
Et Plein de dessins à faire là dessus

;)
 

Aliciia

Membre
Je n'ai pas tout le talent de Surderien pour répondre à la question de Dide 70 ; je dois avouer que je suis vraiment admirative devant sa capacité à pouvoir mêler l'imaginaire avec l' expertise la plus technique à chacune de ses interventions .
Néanmoins pour en parler tout simplement je dirais que j'associe des figures géométriques, c'est le plus simple, avec la durée d'un cycle de respiration. Si par exemple j'inspire 3 secondes, je reste en apnée 3 secondes, j'expire 3 secondes et je stoppe à nouveau ma respiration 3 seconde, on peut considérer que j'ai dessiné mentalement un carré. De cette même façon je peux imaginer des rectangles, des triangles ... Et je peux jouer aussi avec la grosseur des figures en fonction de la durée des phases de respiration ... Il est nécessaire de faire cet exercice quelques minutes, en variant les formes et les grosseurs en fonction des cycles de respiration afin de bien ancrer le fait que l'on maîtrise le processus, de calmer ainsi le rythme cardiaque et de faire baisser par conséquent le niveau de stress. Et si en plus on parvient à accompagner ces figures d'images et de couleurs comme le suggère Surderien alors ..
 

dide70

Membre
Top Posteur du mois
Je n'ai pas tout le talent de Surderien pour répondre à la question de Dide 70 ; je dois avouer que je suis vraiment admirative devant sa capacité à pouvoir mêler l'imaginaire avec l' expertise la plus technique à chacune de ses interventions .
Je suis moi aussi souvent impressionné par ses réponses...

Pour en revenir à tes figures, je connais bien ces modes de respiration, notamment : (carré, triangle, rectangle) mais il ne me vient pas à l'esprit d'associer une figure au mentale, et encore moins avec de la couleur...
 

Aliciia

Membre
Peut être que tu n'es pas visuel mais plutôt auditif .... Dans ce cas tu pourrais associer ces cycles respiratoires à un morceau de musique avec les inspirations ou respiration associées à des notes, les apnées à des silences, les durées à la vitesse, au rythme .......et passer d'un instrument à un autre selon que ta respiration est abdominale (basse) ou thoracique (haute) ; en prenant conscience que c'est toi, toujours, le chef d'orchestre de cette merveilleuse symphonie (pour en revenir à la maîtrise du processus) ...
 

dide70

Membre
Top Posteur du mois
je pense que je suis plutôt visuel, mais quand je suis allé voir un hypnotiseur pour la première fois, il a testé mon canal en me demandant la couleur de ma première voiture. Le problème est qu'avec mes yeux je suis parti chercher un son (mouvement des yeux sur le principe de la pnl). C'est con mais du coup et depuis je m'interroge sur le pourquoi et si effectivement je suis bien visuel. Je ne fait pas attention aux mots que j'écris c'est peut-être révélateur sur un forum comme celui.
 

bhyp

Membre
Respiration en triangle, carré, rectangle, relaxante, dynamisante ...

Très bien expliqué dans le livre "comprendre et pratiquer les techniques d'optimisation du potentiel" de-edith-perreault-pierre. (dispo en epub)

post sur le livre dans le forum

Exercice 1 : prise de conscience de la respiration habituelle

Exercice 2 : respiration complète

Exercice 3 : respiration relaxante

Exercice 4 : respiration dynamisante

Exercices 5 et 6 : respiration abdominale relaxante ou dynamisante

Exercice 7 : respiration en carré

Exercice 8 : respiration en rectangle

Exercice 9 : respiration régulatrice


 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut