Formation Hypnose

Prononcer des phrases avant même d'en saisir le sens

Camille7

Membre
Bonjour !

Je voulais soumettre une question à laquelle il me semble posséder une réponse, tout en étant curieux d'avoir l'avis ou le témoignage de la personne que cela intéressera.

Voilà.
Je suis caractérisé par un sens de la répartie vive et percutante. Rien à voir avec des propos offensants qui sortiraient de ma bouche. Au contraire il s'agit d'humour. Chacun son humour bien sûr, et dans les équipes avec lesquelles je travaille, il me plait de détendre l'atmosphère, ce qui est bienvenu, et me détendre par la même.

Je suis donc, dans ce domaine, un générateur de pensées et de bonne humeur.

Evidemment je sais tenir mes propos dans les situations qui l'exigent ; je sais ce que je peux dire, quand et à qui. Donc je ne prends pas de risque. Or les mots sortent de ma bouche avant même de savoir ce que je vais dire. C'est tellement rapide qu'il m'arrive de prendre conscience en cours de phrase que je suis en train d'en formuler une sans savoir quelle tournure elle va prendre ni comment ni quand elle va se terminer. En attendant, je débite...
Cette franche spontanéité me fait d'autant plus rire qu'elle ne comporte pas propos malveillants. Ce qui agrémente l'énergie partagée au travail. J'ajoute qu'il s'agit d'un comportement exclusivement présent lorsque je travaille ou avec des amis.
Dans d'autres situations type conflictuelles, je fonctionne pareil, avec cette même vivacité. Le vocabulaire s'adapte au registre mais reste "maîtrisé" (aha je ne suis pas vraiment abonné aux conflits).
Quelle que soit la situation, mes propos sont porteurs de sens, affinés comme mûrement pesés, sauf qu'ils apparaissent sans délai ni réel contrôle (je ne cherche pas le contrôle non plus).

Je pense qu'il s'agit d'un automatisme de mon Inconscient, largement accepté et entretenu par ma Conscience. Éduqué "malgré moi" à agir de cette façon dans certaines conditions. Un peu comme s'il travaillait en solo, ce que l'on pourrait mettre en comparaison avec les lapsus (?).

Je n'ai aucun problème avec ce mécanisme ; il me convient, me définit, et n'affecte personne.

Je ne suis certainement pas un cas particulier. Je serais ravi d'obtenir des commentaires !
Bien à vous.
 

jumb

Membre
Ca m'a l'air bien sympa ce sens de la répartie !!!

Au travail, je pratique plusieurs langues, avec des changements très rapides de l'un à l'autre, par exemple parler en allemand aux touristes, en français à une collègue, dans un sorte de mélange constant.
En allemand, depuis quelques temps, je ne sais pas forcément ce que je vais dire, et ça sort tout seul. C'est plutôt drôle aussi. Ca s'est fait petit à petit, au début de ma mission, je cherchais plus mes mots. Cette nuit, j'ai même rêvé en "allemand"...
 

Nossolar

La vie est un mystère qu'il faut vire !
Membre de l'équipe
Bonjour Camille,

Je me retrouve assez bien dans ce que tu écris :)

Par contre dans des cas de conflit, je ne pense pas que la répartie sois la meilleur des solutions, en effet pour moi je trouve qu'a ce moment là elle enrichi le conflit.

Je voulais soumettre une question à laquelle il me semble posséder une réponse
J'ai peut-être mal lu, mais elle est ou la question...
 

Camille7

Membre
Ca m'a l'air bien sympa ce sens de la répartie !!!

Au travail, je pratique plusieurs langues, avec des changements très rapides de l'un à l'autre, par exemple parler en allemand aux touristes, en français à une collègue, dans un sorte de mélange constant.
En allemand, depuis quelques temps, je ne sais pas forcément ce que je vais dire, et ça sort tout seul. C'est plutôt drôle aussi. Ca s'est fait petit à petit, au début de ma mission, je cherchais plus mes mots. Cette nuit, j'ai même rêvé en "allemand"...
Merci jumb. C'est un changement de registre rapide et bien utile, auquel on ne prête même plus attention ! :)
Je ne pratique guère plus de 3 langues (dont le Français), et c'est en oubliant de conscientiser ce que je vais dire que je suis plus efficace. Si je cherche volontairement à penser à traduire avant de communiquer, c'est en effet la cata. Et je ne rêve pas en langue étrangère ! ou alors je ne m'en souviens pas :D

Bonjour Camille,

Je me retrouve assez bien dans ce que tu écris :)

Par contre dans des cas de conflit, je ne pense pas que la répartie sois la meilleur des solutions, en effet pour moi je trouve qu'a ce moment là elle enrichi le conflit.


J'ai peut-être mal lu, mais elle est ou la question...
Ahaha ! effectivement, je n'ai pas vraiment posé de question, merci de me le faire remarquer ! Si ce n'est un petit point d'interrogation entre parenthèses quelque part.
Mon interrogation réside donc plutôt clairement ici : est-ce bien un mécanisme inconscient ? comme une tâche de fond ? Auto gérée ? Mon inconscient sait-il déjà ce qu'il a l'intention de répondre avant "moi" ? Et ce qui sort vient naturellement, comme les lapsus (que l'on souhaiterait plutôt éviter) ?
Quant aux conflits... haaaa... si ça enrichit c'est plutôt positif non ;)
 

jumb

Membre
Je ne pratique guère plus de 3 langues (dont le Français), et c'est en oubliant de conscientiser ce que je vais dire que je suis plus efficace. Si je cherche volontairement à penser à traduire avant de communiquer, c'est en effet la cata.
C'est pareil, en cherchant consciemment la traduction, le chemin est très long, c'est la cata aussi.

st-ce bien un mécanisme inconscient ? comme une tâche de fond ? Auto gérée ? Mon inconscient sait-il déjà ce qu'il a l'intention de répondre avant "moi" ? Et ce qui sort vient naturellement, comme les lapsus (que l'on souhaiterait plutôt éviter) ?
Ce mécanisme, tu l'as à mon sens tellement répété, que ça devient comme une seconde nature, comme la respiration qui se fait automatiquement sans y penser. (auto-géré). Dès qu'on essaie d'ailleurs de réfléchir à sa respiration, ça devient (souvent) plus laborieux. Ca va tellement vite, que tu n'en as plus conscience et que du coup ça devient "inconscient". Bref, tu peux même t'étonner toi-même du résultat.

Les lapsus, je pense que c'est autre chose, que c'est plutôt quelque chose que l'on bloque en soi, et qui sort de cette façon pour exprimer tout haut ce que l'on pensait tout bas, sans oser le dire. Le mécanisme du "hors contrôle" est peut-être le même, la finalité me semble différente.
 

Camille7

Membre
Les lapsus, je pense que c'est autre chose, que c'est plutôt quelque chose que l'on bloque en soi, et qui sort de cette façon pour exprimer tout haut ce que l'on pensait tout bas, sans oser le dire. Le mécanisme du "hors contrôle" est peut-être le même, la finalité me semble différente.
Je suis d'accord. Le mécanisme est inconscient et échappe à notre conscience.
Le lapsus a une finalité différente. Oui. Mais je me dis que le mot qui sort malencontreusement n'est pas exclusivement lié a une pensée cachée ou refoulée. Remplacer un mot par un autre révèle-t'il systématiquement une pensée profonde que l'on ose pas dire ouvertement et que l'on cherche à taire de toute notre force ? M'est avis que non. L'Inconscient possède son propre langage, procède par association d'idées, de sons, de formes. Avec la fatigue, il nous arrive de parler de façon confuse, de nous embrouiller avec les mots. Ne peut-il pas s'emmêler les pinceaux aussi ?! Tout simplement, sans message codé..?
 

Camille7

Membre
Je mélange peut-être les choses mais c'est principalement Freud qui fait du lapsus un événement révélateur de certaines dispositions cachées et souvent contrariantes : l'inconscient parle à notre place en exprimant ce que l'on garde enfoui. Ok. Amis de la psychanalyse...
Mais il est aussi possible de remplacer un mot par un autre dans d'autres contextes. Par exemple quand on est concentré dans un livre ou un sujet et qu'on nous pose une question sur autre chose, on répond, encore absorbé, à coté de la plaque. Ou bien encore avec la fameuse devinette "De quelle couleur est cette feuille (blanche) etc ? Que boit la vache ? Du lait ! (En association avec la couleur).
Cela reste des lapsus.
 

source

Membre
Camille7 je me suis posée la question aussi.
Je remarque que quand je suis prise dans un dialogue, les mots, les phrases, sont prononcés avant même de les avoir conscientisés.N'ayant pas ton sens de l'humour, je pense après: "tourner 7 fois ma langue dans ma bouche avant de parler".
Est-ce qu'on pense ce que l'on dit? ou est-ce qu'on dit ce que l'on pense? Comment se forme la pensée? Est-ce un vecteur de perceptions inconscientes?
 

Camille7

Membre
Merci Nossolar
Et désolé de ma reponse tardive.
Des essais crâne ouvert !!
Très intéressant et en effet, cela semble concordant. Merci.
 

Camille7

Membre
Bonjour source
Merci pour ton commentaire.
« N'ayant pas ton sens de l'humour »
Je trouve ça déjà très drôle !! ce n'est qu'un point de vue :)
Je mûris mes phrases, tournant 7 fois ma langue dans ma bouche, quand la situation l'exige. "Bien" éduqué, Il sait se tenir quand il le faut.
Dans d'autres situations que l'Inconscient connaît, il se permet bien plus de liberté et de spontanéité. Ces sorties sont d'autant plus surprenantes qu'elles sont imprévues. Et ça me donne vraiment l'effet d'être habité par une autre personne.
Exactement cela : cohabiter avec différentes facettes de soi-même.
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut