1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Quelle est la difference entre hypnose et PNL?

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Anonymous, 13 Septembre 2005.

  1. Anonymous

    Anonymous Invité

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Quelle est la difference entre hypnose et PNL?
     
  2. Anonymous

    Anonymous Invité

    Voilà une question intéressante Yves. Voilà ce que j'en pense, peut être que d'autres en ont une autre idée.

    La PNL a modélisé l'hypnose. Les inventeurs de la pnl Bandler et Grinder ont essayés de savoir ce que faisait Milton Erickson dans ses thérapies pour qu'il soit si compétant.

    Ils ont donc modelisé ses techniques d'hypnose, en se posant les bonnes questions.
    Aujourd'hui la pnl nous propose "un schéma" de ce qui fonctionne. et du "comment faire pour que cela marche" en hypnose

    La PNL est donc devenue en quelques sorte la théorie de l'hypnose.

    Aux USA les PNListes se disent clairement hypnothérapeutes, ce qui n'est pas le cas en France... pourquoi, je ne sais pas ?
     
  3. Anonymous

    Anonymous Invité

    La différence entre Hypnose et PNL

    En poursuivant le raisonnement de Tierce, si la PNL modélise un excellent cuisinier, elle devient "théorie" de la cuisine!!
    L'objet principal de la PNL c'est la modélisation et il se trouve qu'un des premiers à être modélisé était Milton Erikson: c'est super mais ça crée de la confusion....
     
  4. Anonymous

    Anonymous Invité

    La différence majeure n'est elle pas qu'en hypnose, on travaille essentiellement avec l'inconscient, tandis qu'en PNL on travaille avec la partie consciente?
     
  5. gilbert31

    gilbert31 Membre

    Inscrit:
    12 Septembre 2005
    Messages:
    27
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1060
    Localité:
    Toulouse, Manosque
    La PNL ne concerne-t-elle que la partie consciente ?

    Je en sais aps si on peut faire ce raccourci ; àl'hypnose, l'inconscient et à la PNL le conscient. Lorsque l'on pratique certaines techniques comme la réempreinte oou l'alignement des niveaux logiques, on est au bord de l'expression de l'inconscient. De même dans la négociation entre les parties sous hypnose, on approche la partie consciente de la personne.
    Pour moi si en effet, sous hypnose, je m'adresse plutôt à l'inconscient, la grande différence est l'usage des métaphores, de l'appel aux contes, à la suggestion avec intégrité que je me réfère.
    Il est aussi certain qu'en PNL on distingue le milton modèle àet le méta-modèle comme deux des composantes de base de la PNL. Un récent article de Josiane de Saint Paul parle de la recherche en PNL et constate l'absence de recherche en PNL et s'en félicité, dans la mesure où l'on ne peut reproduire la même technique dans les mêmes conditions d'un individu à un autre puisque ptravaillant avec des personnes. Il en est de même en hypnose.
    Dans les deux cas nous travaillons avec des protocoles, des outils, des techniques, des approches que nous nous approprions.
    A réfléchir, je pense que nous avons là une question centrale à réfléchir quant à cette répartition conscient/inconscient car cela me parait plus compliqué que cette simple séparation, pour preuve, l'intention positive. Emane-t-elle du conscient ou de l'inconscient ?
     
  6. Lamotte

    Lamotte Membre

    Inscrit:
    13 Octobre 2005
    Messages:
    8
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Localité:
    Lauris
    La Différence qui fait la Différence entre PNL et Hypnose Ericksonienne est il me semble liée à l'usage fait du langage et son incidence sur les processus cognitifs.
    Le méta modèle par l'usage qui en est fait est un réducteur de complexité puisqu'il diminue une profusion de représentation mentales faite par généralisation, omission, distortion dans le but de permettre au sujet d'atteindre une représentation mentale opérationnel. (en ce sens, il est un processus essentiellement conscient)
    A l'opposé (formel) le Milton Modèle est un générateur de complexité puisque par l'usage des généralisations, omissions, distortion, il permet au sujet de créer des possibles la ou il n'y en avait plus. L'induction se faisant par un langage dépourvu de contenu (tout au moins ceux-ci sont très diminués) le langage inductif sucite donc des créations émergeantes de l'inconscient.
    Il est important aussi de signaler que les notions de conscient et d'inconscient dans les sujets qui nous préoccupe sont à considérer plus d'un point de vue cognitif que freudien
    Il s'agit là d'inconscient en perpetuel construction (paradigme constructiviste) et non prédéterminé par des supposés théoriques (paradigme déterministe)
     
  7. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    Yves, je suis tenté de dire que la PNL est une science poussée de l'étude de la grammaire...

    et que l'hypnose est une expression plus poétique...

    certains poètes sont certainement des lettrés, et de fins grammaticiens, maniant la plume avec art et technicité

    certains poètes sont très spontanés, sans érudition ils savent remuer les sentiments de leurs lecteurs en soufflant simplement les mots qui leurs viennent aux lèvres

    la grammaire est-elle utile aux poètes ? ... leur est-elle indispensable ?... mais, s'en passent-ils réellement (même s'ils n'en font pas un sujet d'étude) ?

    bon, et avec cela les grammaticiens ont le sentiment qu'un dictionnaire des noms communs cela ne suffit pas, ce serait mieux de rédiger un dictionnaire des noms propres, un autre étymologique,...

    et quand les inventeurs de la PNL nous parlent d'Erickson ils ont le don d'inventer outre un dictionnaire des citations célèbres, un mode d'emploi... :roll:

    alors nous évidemment, nous avons parfois l'envie d'acheter toute la collection...
    voire de remplir notre bibliothèque...

    mais après il faut encore penser à ouvrir nos livres... à réfléchir à ce que nous lisons... à en discuter avec un plus ancien, ou d'autres étudiants comme nous...

    et puis parfois on se rend compte que c'est en rêvassant que l'on a écrit les plus belles pages, sans ouvrir de bouquins...

    mais on a bien besoin de temps à autre de retourner fourrer le nez dans l'un ou l'autre de ces fameux dictionnaires (dico orthographique, ou pire : un dictionnaire des rimes, quant l'inspiration spontanée fait défaut) ! :oops:
     
Chargement...