Question : SOM Self Organisation map avec la PNL ???

Discussion dans 'PNL et Modélisation' créé par Roudil-Paolucci nathalie, 7 Avril 2009.

  1. Roudil-Paolucci nathalie

    Roudil-Paolucci nathalie

    Inscrit:
    15 Mars 2007
    Bonjour,

    Petite ou moyenne ou grande question aux pros de la PNL : comment utilise-t-on le SOM Self Organisation map avec la PNL ? :idea: :arrow:

    Merci

    Nathalie
     
  2. MENGAL

    MENGAL

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Bonjour,

    Avant de parler de PNL, pour le commun des mortels, un petit rappel théorique s'impose !

    "Les Self-Organizing Maps

    Selon S. ?, ”un réseau de neurones est un processeur massivement distribué en parallèle qui a une propension naturelle pour stocker de la connaissance empirique et la rendre disponible à l’usage. Il ressemble au cerveau sur deux aspects : la connaissance est acquise par le réseau au travers d’un processus d’apprentissage et les connexions entre les neurones (connues sous le nom de poids synaptiques) servent à stocker la connaissance”. Les SOM, que [les auteurs de cet article présentent brièvement], constituent une des formes les plus répandue de réseaux de neurones et sont particulièrement adaptées aux analyses de données (...)
    "


    Ce texte est extrait d'un document plus complet qui explique très bien - en français - ce nouveau concept.

    Vous pouvez - si vous le désirez - consulter l'intégralité de celui-ci sur le site suivant : http://spe.univ-corse.fr/filippiweb/the ... mi-som.pdf

    Bonne lecture et surtout excellente détente !

    Bien à vous.

    Peter.
     
  3. Roudil-Paolucci nathalie

    Roudil-Paolucci nathalie

    Inscrit:
    15 Mars 2007
    :D Merci beaucoup Peter...

    En fait, je recherche des articles ou informations concernant le lien entre la pratique de la PNL et l'utilisation du SOM. Je viens de jeter rapidement un œil sur l'article et je lirai attentivement ce soir après mes séances mais à priori, je n'ai pas lu d'informations de travail liant PNL et SOM...

    Nathalie
     
  4. MENGAL

    MENGAL

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Bonjour,

    Oui, j’avais bien compris ! :lol: Je poursuivrai donc mes recherches, dès que j’aurai un peu de temps libre devant moi. :roll:

    Ceci dit, il me semble important de rappeler aux lecteurs et lectrices, non initiés, qui prendraient le train en route, certaines notions qui reviennent souvent sur ce forum. :?:

    Ainsi, pour d’aucuns, « L'hypnose consiste à utiliser un état de conscience modifié, état qui n'est pas le sommeil, mais une sorte de moment de rêve éveillé. Dans cet état, les freins psychiques sont plus légers et l'affectif instinctif plus directement accessible. Le patient accède ainsi facilement à son univers intérieur. L’hypnose met la personne en contact avec ses propres ressources afin de solutionner ses problèmes. »

    Wikipédia, une encyclopédie libre que l’on peut consulter sur internet, définit la P.N.L. (La programmation neuro-linguistique) comme « un ensemble de techniques de développement personnel originaire des États-Unis. Le terme a été inventé par John Grinder et Richard Bandler dans les années 1970 qui s’inspire du travail de psychothérapeutes, dont Milton Erickson, Virginia Satir et Fritz Perls. La PNL est [donc] un ensemble de modèles et de techniques destinées à améliorer la communication entre individus et à s’améliorer personnellement. Elle peut être employée dans des cadres personnels, ou d’entreprises."

    La P.N.L. fait-elle encore parler d’elle ?

    Plusieurs auteurs ont écrit des thèses et des mémoires dans lesquels elle (la Programmation Neuro Linguisitque) a été citée, en voici la preuve :

    « Dans sa thèse (Spécialité : Sciences de L’Information et de la Communication) intitulée « MODÉLISATION DU PROBLÈME NFORMATIONNEL DU VEILLEUR DANS LA DÉMARCHE D’INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE , présentée et soutenue publiquement le 5 novembre 2007 pour l’obtention du Doctorat de l’Université Nancy 2, Philippe KISLIN, souligne que, « Parmi [diverses méthodes] et [différents] outils, dont la plupart sont utilisés par des psychothérapeutes et ont été dérivés des travaux de Rogers, [on trouve] : le guidage non-directif maïeusthésique de Tournebise, [l’écoute active] de Gordon, le counceling, les techniques de recadrage (reframing) de la PNL de Grinder et Bandler, la conduite d’entretiens de Salomé, etc… »

    Lorsqu’on parle d’hypnose, on pense immédiatement à « état de conscience modifié », et forcément à « une modification de la vigilance ».

    La médecine s’intéresse actuellement à des systèmes « Implantation basse-consommation » de cartes « auto-organisatrices » pour la détection de l’hypovigilance « Low-power implementation of self-organizing maps for alertness detection ». Les quelques explications suivantes devraient vous permettre de comprendre ce que cela signifie :

    « Résumé (1)

    Plusieurs études (2) ont déjà été menées pour tenter de discriminer, à l’aide de réseaux de neurones artificiels, les différents états de vigilance d’un sujet humain à partir de signaux électroencéphalographiques (EEG). Nous avons menée une étude plus large et exhaustive sur les modèles neuronaux utilisés, sur leurs caractéristiques et sur leurs performances. Nous y avons associé des médecins, notamment lors de la mise au point, fine, de nos modèles. Enfin, et surtout, notre étude a été orientée de manière à pouvoir obtenir un système léger, utilisable sans entrave par un sujet humain, grâce à une limitation des besoins de calcul et de mémoire. Cet article résume ces travaux et présente leur implantation « basse puissance » sur circuit FPGA, dans la perspective d’un système électronique portable. Cette implantation est basée sur une architecture totalement parallèle à base d’opérateurs sériels. Les performances en surface d’implantation, vitesse, et surtout consommation satisfont largement les attentes de ce travail.

    Mots Clef

    hypovigilance, EEG, réseaux de neurones, SOM, FPGA, basse puissance.
    »

    Le processeur d’un ordinateur étant un peu à l’image du cerveau humain, il comporte, non pas des neurones, mais des circuits et composants électroniques de plus en plus sophistiqués, tant et si bien, qu’il (le processeur ou, par extension, l’ordinateur) finit par devenir très complexe. De ce fait, seule, une approche systémique de son fonctionnement permet encore d’en expliquer le fonctionnement.

    Chez la plupart des êtres vivants, le cerveau joue un rôle analogue à celui du processeur, mais, chez l’Homme, en général, il est évidemment beaucoup plus performant. L’approche systémique cérébrale présentée infra devrait permettre de corroborer cette affirmation :

    « Systémique cérébrale (3)

    Le cerveau est un ensemble fonctionnant de manière unique en utilisant les propriétés de ses trois parties : le cerveau reptilien, le cerveau limbique et le néo cortex.

    Le cortex, non achevé à la naissance est le cerveau éducable. Siège des facultés intellectuelles, du langage et de la conscience, c’est lui qui permet la pensée humaine. Privilège exclusif de notre espèce, la zone préfrontale est le lieu de traitement et d’intégration des informations, de choix et de décision, d’organisation des actions, d’unification de la personne. Il réalise ses performances en traitant de l’information apportée par le milieu intérieur et l’environnement.

    L’information selon sa tonalité émotionnelle sera mise en parallèle ou non, avec les informations stockées en mémoire depuis la plus tendre enfance. Elle entraînera en réponse la vigilance ou l’indifférence.

    Le cerveau constitue un "système" : ensemble relativement stable d’éléments en interrelation dynamique, tels qu’une modification d’un des éléments entraîne une modification de tous les autres.
    »

    La PNL et le Self-organizing maps (SOMs) sont deux concepts qui ont été abordés dans ce colloque intitulé : « Devenir un agent de changement pour un changement de transformation. »

    Mais en quoi consiste donc ce changement dit « de Transformation » ?

    « Le changement de Transformation est un changement qui produit de nouvelles possibilités et qui travaille spécifiquement à l’identification, le lâcher prise, la libération et la mobilisation de son potentiel pour faire en sorte que les gens puissent actualiser leurs visions et leurs valeurs à une meilleure performance. Un tel changement de transformation est un domaine unique pour les Coachs de vie, les agents de changement, les dirigeants, les directeurs d’entreprises, les thérapeutes, les parents – en fait toute personne qui veut valoriser le changement d’énergies de réalisation de soi. »

    « Le modèle du Méta-niveau.

    Ce modèle a été ajouté au modèle de la PNL en 1994 et l'Association Internationale de Formateurs en PNL l'a reconnu comme la contribution la plus significative à la PNL en 1994. Le modèle du Meta-niveau est l’unique conscience qui caractérise les êtres humains - la conscience réfléchie qui reflète et construit couches sur couches l’état d’esprit. Puisque le coaching est de faciliter le processus, l'expertise du coach est de savoir faciliter ces processus au méta-niveau.
    » (6)

    Il convient donc d’« Être à l’avant-plan de la PNL en apprenant 4 nouveaux modèles Neuro-sémantique. » (7)

    Voici, pour l’information des lecteurs et lectrices, quelques thèmes évoqués lors de ce colloque sur « le changement » :

    « Comment les États-Meta Enrichit niveaux logiques en PNL L. Michael Hall, Ph.D. L. Michael Hall, Ph.D. (9)

    La «Neuro-Logical Levels" (10)

    Qu'est-ce que l'on entend par "niveaux logiques?" (11)

    Meta-Unis comme un modèle de niveaux logiques (12)

    Un exemple concret de Meta-Déclarer une logique de niveau supérieur 13)

    Meta-États Conscience systémique (14)

    Etc. (15)
    »

    Les lecteurs et lectrices trouveront, en note (8) de bas de page, l’adresse du site sur lequel il leur sera loisible de consulter, via divers liens, la liste des thèses et mémoires pour l'habilitation à diriger les recherches de la bibliothèque de l'Institut des sciences cognitives

    Conclusion :

    Que peut-on dire de la PNL et de son évolution au cours des 20 dernières années ?

    Eh bien ! D’aucuns affirment que « suivant une évolution assez courante elle s’est "chosifiée" et s’est progressivement enfermée dans un paradoxe étonnant: celui qui consiste à prendre la carte de ses modèles "classiques" pour le territoire.

    Les livres et formations PNL se résument le plus souvent à un ensemble de modèles et de techniques exposés comme s'ils étaient "la" vérité, comme si les croyances et les stratégies existaient vraiment, comme si nous construisions réellement des images dans notre esprit (visuel construit), comme si nous entendions une voix intérieure (Auditif interne),…(note)

    Les modèles PNL chosifiés peuvent devenir la source de nouvelles raideurs mentales. Sans remettre en cause l'efficacité de la plupart des modèles et techniques PNL, ce que propose la méta-PNL c'est de revenir à l'attitude de flexibilité caractéristique de la PNL et de générer un processus récursif qui consiste à appliquer la PNL à la PNL. Cette démarche nous ramène au processus central qu'est la modélisation et se recentrer sur la fameuse attitude de flexibilité et de curiosité définie par Bandler.

    La Méta-PNL se situe à un niveau logique différent de celui de la PNL telle qu'appréhendée aujourd'hui. Elle aborde des aspects qui forment le cadre dans lequel la PNL évolue
    »

    Dès lors, si la rencontre de la « PNL » et du « Self-organizing maps (SOMs) » permet à la première de sortir de cette « ornière », alors, n’hésitons pas, continuons à chercher ! :lol: :lol:

    Bien à vous.

    Peter.




    (1) NDLR : le document complet peut être lu sur le site suivant : http://spe.univ-corse.fr/filippiweb/the ... mi-som.pdf page consultée le 7 avril 2009. Il comporte quelques annexes fort intéressantes.

    (2) Implantation « basse consommation » de cartes « auto organisatrices » pour la détection de l’hypovigilance « Low-power implementation of self-organizing maps » for « alertness detection », K. Ben Khalifa, B. Girau, F. Alexandre, M.H. Bedoui, R. Raytchev, Laboratoire de Biophysique, Faculté de Médecine de Monastir, Tunisie,LORIA INRIA-Lorraine, Nancy, France, khaled.benkhalifa@issatso.rnu.tn http://spe.univ-corse.fr/filippiweb/the ... mi-som.pdf page consultée le 7 avril 2009.

    (3) Fondamentaux pour un prendre soin gérontologique Dr Lucien Mias, http://www.alternativesante.com/gazette ... rticle=286 page consultée le 7 avril 2009.

    (4) Lassus (de) R., La communication efficace par la PNL, Marabout, 1992, 281 p.

    (5) L’ART DE FACILITER UN CHANGEMENT DE TRANSFORMATION, 2 Jours d’introduction à la formation, Avec Dr. L. Michael Hall, Devenir un agent de changement pour un changement de transformation, http://acpnl.ca/documents/programme-con ... /view.html pp. 5 et suivantes, page consultée le 7 avril 2009.

    (6) Ibidem.

    (7) Idem.

    (8) Ouvrages de référence, Liste des ouvrages de la bibliothèque de l'Institut des sciences cognitives août 2005, http://acpnl.ca/documents/programme-con ... /view.html page consultée, le 7 avril 2009.

    (9) Brief’ R, Formations, Self-Organizing Maps et programmation neuro linguistique, Il s'agit d'une traduction automatique d'une page en : Anglais, http://translate.google.be/translate?hl ... r%26sa%3DG page consultée le 7 avril 2009.

    (10) Ibidem.

    (11) Idem.

    (12) Idem.

    (13) Idem.

    (14) Idem.

    (15) Idem, se référer, en sus, aux diverses sources citées par l’auteur, à savoir :

    Références:

    Dilts, Robert. Dilts, Robert. (1983). Applications of neuro-linguistic programming . (1983). Applications de la programmation neuro-linguistique. Cupertino CA: Meta Publications. Cupertino CA: Meta Publications.

    Dilts, Robert B. (1983). Roots of neuro-linguistic programming . Dilts, Robert B. (1983). Racines de la programmation neuro-linguistique. Cupertino, CA: Meta Publications. Cupertino, CA: Meta Publications.

    Dilts, RB, Dilts, RW, Epstein, Todd (1991). Dilts, RB, Dilts, RW, Epstein, Todd (1991). Tools for dreamers: Strategies for creativity and the structure of innovation . Outils pour les rêveurs: Stratégies pour la créativité et de la structure de l'innovation. Cupertino, CA: Meta Publications. Cupertino, CA: Meta Publications.

    Hall, Michael (1995). Meta-states: Managing the higher levels of your mind's reflexivity . Hall, Michael (1995). Meta-États: la gestion des niveaux plus élevés de l'esprit de la réflexivité. Grand Jct. Grand Junction. CO: ET Publications. CO: ET Publications.

    Hall, Michael. Hall, Michael. (1997). (1997). NLP: Going Meta Advance modeling using meta-levels . PNL: Objectif Meta Advance modélisation utilisant des méta-niveaux. Grand Jct. Grand Junction. CO: ET Publications. CO: ET Publications.

    Hall, L. Michael; Bodenhamer, Bob G. (1999). The structure of excellence: Unmasking the meta-levels of 'submodalities .' Hall, Michael L.; Bodenhamer, Bob G. (1999). La structure de l'excellence: Unmasking la méta-niveaux de «submodalities." Grand Junction, CO: ET Publications. Grand Junction, CO: ET Publications.

    Author: Auteur:

    L. Michael Hall, Ph.D., psychologist & international trainer (PO Box 9231; Grand Jct. CO. 81501; 970 523-7877; fax: 970 523-5790), developer of the Meta-States Model. L. Michael Hall, Ph.D., psychologue et formateur international (PO Box 9231 Grand Junction. CO 81501, 970 523-7877, télécopieur: 970 523-5790), développeur de la Meta-États Model. The Institute of Neuro-Semantics® http://www.esoblogs.net/Le-Kyballion-Ch ... -Tout.html L'Institut de Neuro-Semantics ® http://www.esoblogs.net/Le-Kyballion-Ch ... -Tout.html

    (16) Evolution de la PNL, Après 20 années d’existence qu'est devenue la PNL ?, http://www.alternativesante.com/gazette ... rticle=286 Page consultée le 7 avril 2009.
     
  5. Roudil-Paolucci nathalie

    Roudil-Paolucci nathalie

    Inscrit:
    15 Mars 2007
    :D :D MENGAL,

    Alors BRAVO, cher grand chercheur, j'aimerai vraiment vous avoir comme collègue de travail dans mes investigations en sciences humaines !

    Merci pour toutes ces éclairages et la richesse des informations...

    Nathalie
     
  6. esperence

    esperence

    Inscrit:
    6 Novembre 2008
    Quant on voit comme il se donne sur le forum, personnellement je trouve ça rare.
    Il va chercher sans cesse des infos pour les uns et les autres.
    Moi aussi,j'ai envie de me joindre a Nathalie pour vous dire un grand bravo pour toue cette générosité de partage que vous avez.

    Gardez cette valeur là, la valeur du partage, qui est vraiment très belle.
    Espérence
     
  7. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Merci Mengal, je que je soupçonnais intuitivement se trouve ainsi confirmé.

    J'ai donc enfin trouvé une piste pour approfondir et éventuellement faire une formation supplémentaire utile et intéressante.
    Ca avec aussi la formation par la pratique que je vais peut-être débuter à la nouvelle année universitaire.

    bon, je retourne à ma liste de coups de fils à passer....

    Valikor
     
  8. MENGAL

    MENGAL

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Bonsoir,

    "Partager l'information avec les lecteurs et lectrices", tel est, je crois, le but principal des personnes qui, comme moi, interviennent sur ce forum ! Eh bien ! en cherchant de l'information et en la diffusant comme je le fais, j'ai vraiment le sentiment d'apporter une "petite pierre" à cet édifice que nous apprécions toutes et tous, à savoir : "LA CONNAISSANCE " !

    Merci de m'avoir dit "merci" !

    A plus tard.

    Très cordialement.

    Peter.
     
  9. Inspiral

    Inspiral

    Inscrit:
    7 Novembre 2008
    Merci pour cette info. Je vais étudier cela de plus près. Je recherche justement des liens entre intelligence économique et PNL...ce que je trouve est assez pauvre. Il semble que l'on ne s'interesse qu'à la partie communication interpersonnelle. quel est ton point de vue là-dessus?

    "PNL chosifiée"
    Oui, c'est bien mon constat aussi. Pour paraphraser Bandler: La PNL n'est pas un attirail de techniques, mais une méta discipline avec des techniques, des compétences et une attitude.
    j'ai l'impression que cette dérive est dùe en grande partie parce que ceux qui enseignent sont souvent trop éloignés de la source et que le message qu'ils diffusent ne contient pas l'esprit. Après, c'est comme le téléphone arabe, plus il y a d'intermédiaire, plus il y a d'interprétations plus ou moins créatives...il y a un monde entre ce que fait Bandler et ce que font les autres. C'est un constat et pas un jugement, j'ai aussi été formée par Robert Dilts, et aussi Michael Hall, que je respecte beaucoup. Mais je m'interroge: peut-on encore mettre sous la même étiquette tous ces développements? pas étonnant que les gens ne comprennet pas ce que c'est la PNL.
     
  10. MENGAL

    MENGAL

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Bonjour,

    On parle, aujourd’hui, de l’intelligence économique comme on parlait, hier, du marketing et/ou de l’art de communiquer. L’engouement des commerciaux, des technico-commerciaux, des managers, des spécialistes du risque management pour ce nouveau concept est une évidence. Je crains cependant que, comme une baudruche, ce nouveau ballon d’oxygène finisse, lui aussi, par se dégonfler.

    Pour vendre un produit, il faut créer des besoins. Utiliser un nouveau slogan fait partie des techniques utilisées pour vendre un produit ou un service. Pour d’aucuns, « La programmation neuro-linguistique (PNL) fait partie des techniques comportementales des sciences humaines, par opposition aux sciences dites exactes. Elle se veut la synthèse d'un travail d'observation et de compréhension des faits humains à travers leurs manifestations orales et gestuelles. Elle se fixe comme ambition de « mieux communiquer » avec autrui ou encore de tendre vers «l'excellence en matière de communication ». (1)

    Ce dernier aspect me fait penser un concept bien connu également, celui de «Qualité totale » très en vogue, il y a quelques années.

    Comme le soulignent certains, « La pratique de l'intelligence économique exige de porter une attention particulière aux outils que nous offre la psychologie, notamment dans le cadre d'une démarche visant à recueillir de l'information informelle. La Programmation Neurolinguistique ou PNL* est un de ces outils permettant d'améliorer la qualité des relations établies avec un contact. » (2)

    D’ailleurs, à l’image des « Tables de la Loi » transmises à Moïse, les défenseurs de l’intelligence économique ont, eux aussi, leurs dix commandements :

    « Les dix commandements de l’intelligence économique (3)

    1. Définir les besoins en information

    2. Collecter l’information ouverte

    3. Ne pas négliger l’information "informelle"

    4. Hiérarchiser et traiter l’information recueillie

    5. Diffuser l’information à point nommé

    6. Mesurer la satisfaction des destinataires

    7. Protéger les données sensibles et le savoir-faire

    8. Influer sur l’environnement

    9. Bannir définitivement la naïveté tout en évitant de verser dans la paranoïa

    10. Obtenir l’adhésion de tous.
    »

    Mais, l’ «intelligence économique » est parfois critiquée, surtout lorsque, comme le font certains, on la compare au « marketing » :

    « Intelligence économique versus marketing : Prométhée ou la réinvention de la roue ?

    ( cerad.canalblog.com ) L’histoire de l’IE (Intelligence économique) laisse apparaître une faille de premier ordre : alors que l’intelligence marketing était déjà enseignée dans les écoles de commerce, et faisait la démonstration de son utilité au sein des entreprises modernes, l’IE semble s’être imposée assez maladroitement comme une transposition « institutionnelle » voire technocratique (rapport Martre) d’un modèle de renseignement militaire, dont la culture est aujourd’hui encore très éloignée de la culture des affaires.....
    » (4)

    Il existe plusieurs ouvrages sur l’intelligence économique, en voici un qui s’intéresse aux à l’ I.E. et à ses nouveaux territoires. Ce « livre pionnier et novateur » tendrait, paraît-il « à faire évoluer et renouveler la démarche d'intelligence économique en l'appliquant à de "nouveaux territoires".Un ensemble d'experts ont contribués à l'élaboration de son contenu, chacun dans leur discipline. On parle désormais d'intelligence juridique, financière, culturelle, humanitaire, sociale, sportive... ». Pour voir la couverture de ce livre, utiliser le lien indiqué en note (5)

    Le vocable « intelligence » est de plus en plus utilisé. Les psychologues ne sont pas en reste; ils inventent, eux aussi, de nouveaux slogans. Voici un exemple parmi d’autres : « L'INTELLIGENCE RELATIONNELLE AU SERVICE DU MANAGEMENT » (6)

    Pour se confronter à ces nouvelles théoriques, il existe de nombreuses formations « economique intelligence ». Voici, à titre d’exemple, la liste non exhaustive de plusieurs d’entre elles, publiée par le « guide malin de la formation ». (7)

    L’Intelligence économique - ce nouvel os à ronger – devrait occuper la scène pendant un certain temps, car nombreux sont celles et ceux qui semblent s’y intéresser. La plupart de ces personnes prétendent toujours avoir été formées à la PNL. (8)


    Conclusion :

    Pour en revenir aux questions initialement posées, il me semble qu’il serait illusoire de réécrire ce que d’autres ont écrit avant moi à ce sujet (9). D’autant que sur ledit document, auquel je fais allusion, il y a des liens très intéressants.

    La crise financière n’a pas fini de faire parler d’elle ; nombreuses sont les entreprises qui, dans quelques mois, connaîtront de sérieuses difficultés. Pour se distinguer (ou se différencier) des autres, certaines organisations n’hésiteront pas à chercher de nouvelles « niches » et donc à imaginer de « nouveaux slogans ».
    La « qualité totale » a fait sa première apparition dans les lignes de production de biens, ensuite, elle est entrée, par la petite porte, dans le non marchand (hôpitaux, établissements scolaires, etc…) Eh bien ! Il faut s’attendre à voir arriver, sur le marché, de nouvelles approches managériales, de nouveaux concepts managériaux dans ces dix prochaines années.


    P.S. Désolé pour les fautes de style et/ou d'orthographe, mais, aujourd'hui, j'étais assez pressé ... Je n'ai donc pas eu le temps de me relire !

    Références bibliographiques :


    (1) IE-L Programmation neuro-linguistique, http://www.ie-lobbying.info/wiki/index. ... nguistique page consultée le 9 avril 2009.

    (2) CAT. INIST. CNRS, http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=875513 page consultée le 9 avril 2009.

    (3) S.G.D.N., Maîtrise et protection de l’information stratégique, Lien invalide ... rubrique=9 page consultée le 9 avril 2009.

    (4) Veille.com, La Communauté de l’Intelligence Economique, Lien invalide page consultée le 9 avril 2009.

    (5) IFIE, Institut Français de l’Intelligence Economique, http://www.ifie.net/ page consultée le 9 avril 2009.

    (6) Psycho-Ressources, Le bottin francophone des professionnels de la psychologie, Lien invalide ... l?id=24697 page consultée le 9 avril 2009.

    (7) Emagister.fr, Le guide malin de la formation, Lien invalide. ... telligence page consultée le 9 avril 2009.

    (8) Cohésion international France, http://france.cohesion-international.co ... nants.html page consultée le 9 avril 2009.

    (9) PNL. Repère, http://www.repere-pnl.com/site/Quest-ce ... L-476.html page consultée le 9 avril 2009.
     
    Dernière édition par un modérateur: 15 Mai 2017
  11. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    M comme Mengal


    M comme Merci

    M comme Méta-analyse

    M comme Modélisation

    M comme Méta-analyse Modélisatrice

    Là on est au delà du cadre de la PNL de la PNL

    On est dans la richesse de l’hypnose partagée

    Et dans l’hypnose de la richesse partagée



    Oui, Merci Mengal de vos recherches qui sont des Méta-analyses comme on les appelle en science

    et en médecine et c’est la meilleure stratégie de compilation des données interactives pour faire avancer la science !


    8)
     
  12. Inspiral

    Inspiral

    Inscrit:
    7 Novembre 2008


    En effet, lors de mes recherches, j'ai eu beaucoup de mal à trouver ce qu'il y avait de spécifique derrière ce terme.


    Voilà les personnes que je vais croiser dans 2 mois, avec justement cette orientation Risk Management. Peut-être pour créer un monde dans lequel on a envie de vivre

    Là, c'est sûr, ça va faire baisser la cote ;-)) ;-)

    J'en conclue que je vais me lancer dans la liaison IE/risk Management et la PNL selon ma perception.
    Je vais laisser ma créativité oeuvrer pour faire quelque chose qui tienne la route et passer d'une approche principalement "s'éloigner de" du Risk Management, vers une orientation "aller vers" que je trouve plus générative.
    Generatif comme l'intelligence collective que je souhaite développer, et qui est bien plus qu'un concept marketing cette fois. (à voir cette excellente conférence sur l'intelligence collective et la communication des bactéries luminescentes... très inspirant mais on sort de la PNL: http://www.ted.com/index.php/talks/bonn ... icate.html)
     
  13. esperence

    esperence

    Inscrit:
    6 Novembre 2008
    Surderien, vous parlez de la richesse de partage à propos de Mengal
    J'ai envie d'écrire ceci mais avec toute ces lettres... :)

    M..comme M.engal, tel est son pseudo
    E..comme E.mue de voir a quel point cet homme là est formidable, de part ses recherches pour les uns et les autres.
    N..comme N.aturel ( ça semble naturel pour lui d'aider l'autre)
    G..comme G.alant...auprès des dames ( sourire)
    A..comme Aider...aider l'autre à trouver une solution, l'encourager...
    L..comme L.aurence qui vous remercie pour l'homme que vous êtes.

    La richesse dont parle Surderien vous l'avez dans votre coeur .
    Le bonheur pour moi, c'est de voir qu'il y a encore des gens capable de partager.
    Merci Mengal... :)
     
  14. MENGAL

    MENGAL

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Bonsoir,

    Comme le soulignait très bien cet internaute sur son site (1), « L’intelligence (au sens de « contraire de bêtise ») suppose une certaine capacité à faire du sens avec du désordre, ou de l’ordre avec de l’incertitude. Elle inclut de savoir s’adapter, de tirer le meilleur du hasard, de discerner un sens ambigu, de voir des similitudes (ou au contraire des différences) là où elles ne sautent pas aux yeux, d’inventer des relations entre deux éléments que la plupart des autres ne discernent pas par routine, de faire du nouveau avec de l’ancien… Pour reprendre une phrase célèbre de Piaget : «L'intelligence, ça n'est pas ce que l'on sait mais ce que l'on fait quand on ne sait pas.» Or faire avec l’imprécision et l’incertitude de la situation, c’est bien la base de toute situation stratégique. »

    En d’autres termes, ce que les gens ne savent pas encore, ils l’inventent ! C’est pourquoi, « L’intelligence se pratique de façon active ou passive ; soit en recherchant délibérément l’information, soit par la veille stratégique qui est une collecte passive et continue de l’information significative (que ce soit sur les médias classiques, sur Internet, dans des centres de documentation et bases de données). Se renseigner, c’est : aller en quête d’information pertinente, donc de celle qui a un sens par rapport à un projet. »

    Il y avait l’intelligence service, il y a désormais l’intelligence stratégique à ne pas confondre, toutefois, avec l’intelligence économique, en effet, « Par rapport à l’intelligence économique, l’intelligence stratégique [apparaît] comme une catégorie plus vaste incluant le renseignement militaire, diplomatique, géostratégique, politique, etc, susceptible, par exemple d’intéresser un État. La distinction est parfois un peu floue ou théorique. Si, a priori, tout ce qui concerne l’intelligence économique peut faire partie de l’intelligence stratégique, la zone recouvrant les informations dites stratégiques mais non susceptibles d’intéresser l’intelligence économique ou d’avoir un impact en termes de dangers ou opportunités économiques est probablement fort mince. »

    Conclusion :

    Ne nous emballons pas trop vite : gardons la tête froide. A quoi bon se gargariser de mots nouveaux ? Comme le souligne l’auteur cité supra (2), « Il ne faut pas avoir la religion de la terminologie. Beaucoup de termes employés dans les domaines qui nous concernent se recouvrent largement. » D’ailleurs, « Comme le répétaient les philosophes médiévaux « entia non sunt multiplicanda » ce qui peut se traduire librement par : « Halte à l’inflation sémantique ; ce n’est pas la peine de produire une multitude de pseudo concepts inutiles qui ne servent souvent qu’à flatter l’ego d’un auteur ou à faire vendre un produit. » »

    Puissent donc la vraie science et la véritable connaissance poursuivre leur évolution tout en ne cessant de nous émerveiller !


    Très cordialement !

    Peter.


    (1) François Bernard HUYGHE, Information, pouvoir et usages, Infostratégie > intelligence économique : du savoir à l’influence, http://www.huyghe.fr/actu_283.htm page consultée le 9 avril 2009.

    (2) Ibidem.
     
  15. chadoc

    chadoc

    Inscrit:
    4 Mars 2008
    Ce thème de l'intelligence collective et de l'auto-organisation est en effet passionnant. J'avais lu des choses la dessus dans Le Principe de Lucifer d'Howard Bloom et cette thèse http://chavalarias.free.fr/invite/index.htm
    Si ça s'éloigne peut-être de l'hypnose, ça concerne au moins l'Inconscient dans sa dimension collective.
    Pourriez-vous SVP nous résumer cette conférence en quelques mots?
     
  16. MENGAL

    MENGAL

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Bonsoir "esperence",

    "Glaner, ici et là, de l'information pertinente et la diffuser aussi largement que possible" n'a rien de sorcier ! :roll: Il faut, non seulement, aimer le faire, mais, surtout, prendre le temps de le faire.

    Et, si le résultat de mes recherches permet à l'un(e) ou l'autre de progresser dans son cheminement personnel, alors, je ne pourrai que m'en réjouir. :lol:

    Très cordialement.

    Peter.
     
  17. MENGAL

    MENGAL

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Bonsoir,

    J'ai cru comprendre, mais sans garantie, que Bonnie BASSLER était une biologiste moléculaire mondialement connue; elle a présenté - en 2002 je crois - les résultats de ses derniers travaux à des scientifiques, des universitaires, des techniciens, des chefs d’entreprises, venus de très très loin pour l'écouter et l'acclamer.

    Bonnie BASSLER travaille dans le domaine de la recherche à l’Université de Princeton, elle a étudié le processus de communication des bactéries, celles-ci utiliseraient un langage codée pour s’organiser entre elles et agir.

    Une bactérie, appelée Vibrio Fischer, sur laquelle portait son étude, émet, semble-t-il, de la lumière, mais uniquement dans certaines conditions. Lorsque cette bactérie marine atteint une certaine taille, elle émet des signaux et commence alors à briller, puis, son comportement se communique à d’autres bactéries et l’ensemble réagit alors quasi simultanément.

    Ainsi, lorsque des bactéries pénètrent dans le corps humain, elles n’agissent pas immédiatement du fait qu’elles sont trop petites. Mais dès qu’elles atteignent une certaine taille, alors, elles libèrent toutes en même temps leurs agents pathogènes, rendant, de ce fait, la personne qui en a hérité malade.

    BASSLER utilise un modèle assez simpliste pour décrire les résultats des observations faites par les membres de son équipe. Il semblerait que chaque forme de bactéries dispose de son propre langage. Toutefois, elles parviennent à se comprendre quasi toutes grâce à leur mode particulier de communication. Elles adopteraient une sorte de "vote" avant de prendre une décision relative à leur manière de se comporter.

    Maîtriser dans un avenir proche ce vote des bactéries constituerait un enjeu formidable pour la science. En effet, en utilisant certaines molécules, des chercheurs espèrent, non pas tuer ces bactéries, mais les rendre impuissantes.

    Or, on sait que dans les hôpitaux, à cause de l’usage intensif des antibiotiques, les bactéries finissent par devenir de plus en plus résistantes, entraînant, par le fait même des maladies dites « hospitalières ».

    Grâce à cette découverte, on espère mettre au point une nouvelle génération d’antibiotiques et remplacer ainsi les médicaments actuels.

    Voilà ce que je crois avoir compris ! Mais, j'avoue que c'est sans aucune garantie !

    Bonne découverte.

    Peter.
     
  18. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    A quoi bon se gargariser de mots nouveaux ?


    Les uns ont besoin de monter très haut dans la complexité

    Les autres savent garder sagesse dans la simplicité


    Que les métaphores soient en position haute ou en position basse, ce qui compte c’est leur contenu

    Quelque soit son niveau sur l’échelle métaphorique, une métaphore bien construite est bonne métaphore en elle-même


    Le bonheur pour moi, c'est de voir qu’en hypnose on est tous capables de partager, quelque soit le niveau de chacun


    8)
     
  19. esperence

    esperence

    Inscrit:
    6 Novembre 2008
    Il y a de la sagesse là dedans Surderien ( sourire). :D

    La sagesse est "un outil, une clef " pour pouvoir avancer et évoluer dans la vie.
    C'est une clef importante .
    Elle ouvre des portes ...beaucoup de portes .

    Il n'y a pas d'échelle. Donc pas de position haute ni basse. :)
    c'est la simplicité à l'état pur...

    Le bonheur comme vous l'avez dis Surderien est fais de petit " rien " :) ..de simple Partage ou l'on est tous capables de partager, quelque soit le niveau de chacun .

    Espérence :)
     
  20. MENGAL

    MENGAL

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Bonjour,

    La PNL a évolué au fil des années ; d’après certains auteurs, nous serions actuellement en présence d’une PNL de troisième génération, celle dont nous parlait "Roudil", il y a peu !

    Voici pour les internautes qui fréquentent ce forum quelques informations susceptibles d’intéresser les non initiés qui s’intéressent à l’évolution de la PNL ; elles sont rédigées dans une prose dépouillée, accessible à toutes et tous (Seuls, les passages importants ont été soulignés) :

    « Le développement de la PNL de troisième génération a débuté dans les années 90 et continue d’évoluer encore aujourd’hui. La PNL de 3ème génération propose des applications génératives et systémiques qui visent des niveaux d’expérience plus élevés en lien avec l’identité, les buts profonds, la mission, et qui peuvent concerner non seulement les individus mais également les systèmes humains, familiaux, trans- générationnels ainsi que les organisations. La PNL de 3ème génération fait appel à des techniques qui s’intéressent au « champ » dans son ensemble et a des principes tels que ceux de l’auto organisation, des archétypes, et des nouvelles positions perceptuelles avec la 4 position (SIC). La nouvelle PNL qui émerge (...) est en lien avec des choses de l’ordre du spirituel, de la systémique, de l’identité. On s’occupe d’aspects du fonctionnement humain difficiles à imaginer il y a 20 ans. Cette nouvelle PNL, qui s’intéresse à des niveaux d’expérience plus élevées (l’identité, la vision, la finalité, le rôle…) prend racine dans la 2ème génération de la PNL (avec les croyances et valeurs…), qui elle-même prend racine dans la première génération de la PNL (les capacités, des comportements, l’environnent)

    Avec la 1ère génération de la PNL on posait les questions suivantes : qu’est ce qu’on veut et comment on va l’obtenir ? On était très focalisé sur le fait d’atteindre un objectif et de résoudre un problème particulier. Avec la 2ème génération on a commencé à se poser la question du pourquoi : pourquoi veut-on cela ? Pourquoi s’empêche-t-on cela ? Aujourd’hui on se concentre sur de nouvelles questions : qui sommes-nous et pour quoi ?

    L’évolution des rôles

    Et il est important de prendre conscience que pour pouvoir soutenir les individus au niveau de la vision et de l’identité, notre rôle va aussi évoluer.

    Aux premiers jours de la PNL, on intervenait comme « guide », pour aider les individus à trouver leurs chemins et résoudre leurs problèmes. On intervenait également comme « coach », comme un entraîneur sportifs et au niveau des comportements, en se posant les questions : qu’est ce que cette personne veut faire ? Quels feed-back lui donner pour l’aider à réussir ce changement ? [A noter que chez certains conférenciers anglophones], le mot coaching, n’a pas le même usage que celui utilisé en France.

    Puis le rôle a évolué vers celui de « l’enseignant » qui apporte un savoir permettant à un individu de construire sa carte mentale et d’aller là ou il souhaite se rendre : de quelles connaissances cette personne a-t-elle besoin pour réaliser ses objectifs ? Un enseignant n’est pas obligé de faire ce qu’il explique si il sait expliquer ce qu’il enseigne.
    »

    Voilà, j’espère qu’avec ces quelques explications, les lecteurs et lectrices auront compris l’enjeu du "Self-organizing maps (SOMs)" (l’utilisation des cartes d’auto-organisation dans un but de classification) dont parlait Roudil.

    N'hésitez surtout pas à compléter cette analyse sommaire ! C'est le but d'un forum !

    Bien à vous !

    Peter.


    Notes bibliographiques :



    (1) Deuxième partie de la transcription de la conférence de Robert DILTS du 28 janvier 2006 à Paris, dans le cadre du congrès international 2006 de NLPNL. La traduction de la conférence a été assurée par Deborah Bacon. PNL. Repère, Formations : PNL - Systémique - Process Communication – Coaching, Avec Robert DILTS
    Transcription réalisée par Jean Luc Monsempès
    http://www.repere-pnl.com/site/La_PNL_d ... e-215.html

    (2) Pour comprendre l'intérêt de cette nouvelle démarche (SOMS) d'un point de vue statistique, http://translate.google.be/translate?hl ... 1W1GGIT_en page consultée le 11 avril 2009.
     
  21. Qui a un livre à mon conseiller sur cette fameuse "PNL Nouvelle Génération" ?
     
  22. MENGAL

    MENGAL

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Bonjour,

    Des livres, il en existe très vraisemblablement, mais, comme je ne les ai point lus, je me vois mal vous donner un avis pertinent à leur sujet.

    Par contre, il existe des documents, au format pdf, sur cette question; en voici déjà un : vous pouvez le trouver et le télécharger sur le ( ou à partir du) site suivant : http://www.metapnl.com/metapnl/articles ... 202006.pdf

    Et, si j'en trouve d'autres, je vous les communiquerai alors ultérieurement !

    Bonne lecture.

    Peter.
     
  23. MENGAL

    MENGAL

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Bonjour,

    Si vous allez sur cette page WEB (1), vous trouverez une multitude de fichiers pdf à télécharger. A vous de choisir celui ou ceux qui vous sembleront intéressants eu égard à vos attentes et/ou vos souhaits !

    Ils traitent quasi tous de la PNL 3ème génération.

    Bien à vous !

    Peter.

    (1) Page à consulter : http://www.google.be/search?as_q=Sur+la ... afe=images
     
  24. Inspiral

    Inspiral

    Inscrit:
    7 Novembre 2008
    Robert Dilts n'a pas écrit de livre sur la PNL 3eme génération. Tout ce qui existe sur le sujet est un article (en deux parties) de la conférence qu'il fait sur le sujet.
    http://www.repere-pnl.com/site/La_PNL_d ... e-116.html
    et:
    http://www.repere-pnl.com/site/La_PNL_d ... e-215.html
    Dans ces articles, il y a les références de diverses approches modélisées par Robert ou qui l'ont inspirés:

    Steve GILLIGAN avec ses recherches sur la relation au soi.
    Gabrielle ROTH avec son travail sur le processus des 5 rythmes, un apprentissage qui passe par le corps, la danse et non par l’aspect cognitif de notre fonctionnement
    Ken WILBUR avec ses apports sur la notion d’étude intégrale et le lien à l’esprit du champ.
    Bert HELLINGER avec les constellations familiales et les champs familiaux.
    Richard MOSS qui travaille sur la transformation trans-personnelle.
    Donald EPSTEIN, un ostéopathe qui travaille sur les réseaux du rachis. Il a écrit un livre sur les 12 étapes de la guérison avec la notion de champ qui entoure le corps et qui émerge du corps.
    Ruppert SHELDRAKE, avec sa notion des champs « morphogéniques » qui transmettent les connaissances par des voies non physiques.
    Elkart TOLLE, avec le pouvoir du moment présent.

    Toutes ces formations actuelles sont en lien avec les travaux de ces personnes. les most clés sont : processus génératifs, sagesse du corps, intelligence du champ , rythme, energie etc...

    Robert a plein de projets de bouquins inachevés dans ses tirroirs...et il est plutôt très occupé pour pouvoir les finir.
     
  25. Belphegor

    Belphegor

    Inscrit:
    3 Février 2008
    Citation de Inspiral
    "Robert a plein de projets de bouquins inachevés dans ses tirroirs...et il est plutôt très occupé pour pouvoir les finir. "

    Oui mais

    2 ème citation de Inspiral:
    "je suis surprise, on ne parle que de ebooks ici. La PNL se s'apprend pas dans les livres..."

    Donc Robert à le temps de les sortir puisque ça ne sert à rien !

    Cordialement,
    Belphégor
     
  26. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Eckart tolle c’est de la PNL 3ème génération ?


    Et ghislaine lanctôt PNL 4 ? ou hors concours ?


    Une médecin canadienne en prise de conscience globale

    CF quelques extraits du "modèle Lanctôt" :


    Transfert de pouvoir

    http://www.dailymotion.com/related/x4qx ... 6c61746564

    La santé vers l’immortalité

    http://www.dailymotion.com/related/x7m5 ... 6c61746564



    Difficile de faire la part entre le génial, l’illuminé et le psychotique

    Sans modéliser les choses…


    8)
     
Chargement...
Vous aimerez:
  1. kyle9117
    Réponses:
    16
    Affichages:
    404
  2. jeangeneve
    Réponses:
    14
    Affichages:
    388
  3. Chrystailes
    Réponses:
    3
    Affichages:
    302