Formation Hypnose

Questionnaires du thérapeute

  • Initiateur de la discussion Métaphore
  • Date de début
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Métaphore à dit:
Leo Lavoie à dit:
Disons qu'elle semble hostile. On dirait que vous êtes sur la défensive alors qu'il est possible que votre formation soit, effectivement, supérieure.
Ca c'est vous qui le dite pas moi... :lol: et non je ne suis pas sur la défensive, vous ne me connaissez pas encore Léo...

Mais bien sûr que je ne vous connais pas je dis "il me semble" c'est justement pour souligner que je ne vous connais pas. Ce que je veux vous dire c'est l'impression que j'ai l'impression que vous donnez.
 
zorro

zorro

Membre
messages
211
Points
1 520
Ce qui risque d'être légèrement handicapant dans le cadre d'une relation thérapeutique...
 
M

Métaphore

Invité
Leo Lavoie à dit:
Métaphore à dit:
Leo Lavoie à dit:
Disons qu'elle semble hostile. On dirait que vous êtes sur la défensive alors qu'il est possible que votre formation soit, effectivement, supérieure.
Ca c'est vous qui le dite pas moi... :lol: et non je ne suis pas sur la défensive, vous ne me connaissez pas encore Léo...

Mais bien sûr que je ne vous connais pas je dis "il me semble" c'est justement pour souligner que je ne vous connais pas. Ce que je veux vous dire c'est l'impression que j'ai l'impression que vous donnez.

Je plaisantais en disant : "vous ne me connaissez pas encore"... je voulais dire que ma façon de m'exprimez ne devrait plus vous étonner ...mais je vois que vous prenez tout au pied de la lettre... :!: :D
 
corfinas

corfinas

Membre
messages
1 105
Points
4 760
Localisation
Lyon
"Schéma de la carence affective:

La personne anticipe que ses propres désirs, dans une relation affective, ne seront jamais adéquatement comblés.
Il y a trois types de carences :
A) Manque de soin (absence d’affection)
B) Manque d’empathie (absence d’écoute et de compréhension)
C) Manque de protection (absence de guidance et de soutient par les autres).
La personne peut avoir souffert d’un, de deux ou de trois types de carences à la fois.
...
Schémas des droits personnels exagérés / de grandeur (Tout m’est dû):

Schéma caractérisé par la croyance que le patient est supérieur aux autres et qu’il peut avoir des droits ou des privilèges particuliers. Ces patients ne se sentent pas liés par les règles de réciprocité qui guident les interactions sociales normales. Ils insistent souvent sur le fait qu’ils devraient pouvoir faire ce qu’ils veulent, sans égard au prix que les autres auraient à payer pour leurs privilèges. Ces patients sont souvent exigeants envers les autres, dominants et manquant d’empathie.
Ce schéma pourrait aussi être une forme de surcompensation à un autre schéma, tel carence affective."


Hello,

Bon j'ai lu rapidement l'article avec le lien (d'où cet extrait) mais j'avoue que je reste sur ma faim pour savoir quoi en faire : comment je sais qui est dans quel schéma ? en posant quelles questions ? et puis donc surtout quoi en faire ? un fois que j'ai collé l'étiquette "carence affective", par exemple, qu'est ce que je fait ? je suis rassuré d'avoir mis l'autre dans une boite et après ?

Les réponses à mes questions sont sans doute dans la formation :D

En tout cas la classification, qui me fait un peu penser à l'ennéagramme, peut être intéressante à mon avis comme piste de travail initiale pour le thérapeute, avec le risque d'étiquetage quand même, moi ça ne me dérange pas trop à condition de rester ouvert et être prêt à accepter qu'en fait le schéma dominant de la personne était différent de celui auquel on avait pensé en premier, et puis que la personne peut répondre à plusieurs schémas partiellement, être ouvert donc.

a+
 
M

Métaphore

Invité
:arrow: Les réponses à mes questions sont sans doute dans la formation.
Complètement Corfinas... :D

:arrow: En tout cas la classification, qui me fait un peu penser à l'ennéagramme, peut être intéressante à mon avis comme piste de travail initiale pour le thérapeute, avec le risque d'étiquetage quand même,
Je vous assure que non...

:arrow: moi ça ne me dérange pas trop à condition de rester ouvert et être prêt à accepter qu'en fait le schéma dominant de la personne était différent de celui auquel on avait pensé en premier, et puis que la personne peut répondre à plusieurs schémas partiellement, être ouvert donc.

Bien sûr qu'elle peut répondre à plusieurs schémas en même temps ce qui est souvent le cas d'ailleurs.

Justement dans le schéma "tout m'est dû" très intéressant ce schéma, car il peut être un compensateur de tout les autres, donc en fait ce schéma fait souvent apparaître un individu complètement à l'opposé du nom du schéma.

Mais oui la formation est indispensable à mon avis pour comprendre l'intérêt de la thérapie des schémas.
 
valikor

valikor

Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
ouais bof...

j'ai eu un jeune adulte, il y a 1 an, que ses parents m'ont amené, égocentrique, manquant d 'empathie, n'acceptant pas qu'on lui dise non ou qu'on entrave ses désirs.

ses parents étaient là, j'ai pu me faire une idée : parents communicants, montrant de l'affection, mais ne savant absolument pas dire non....
rien n'était trop beau pour leur enfant unique dans l'enfance....il a été survalorisé aussi, ça c'est sûr....

il ne voulait pas changer...donc cela n'a pas été plus loin que la 1ere séance.
 
valikor

valikor

Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
Métaphore à dit:
Oui bof et alors ?... :?
ben tout simplement que l'explication dans le schéma des droits personnels exagérés (carence affective) ne cadre pas avec l'exemple et qu'une explication bien plus simple semble convenir (rasoir d'occam).
 
M

Métaphore

Invité
Ou voyez vous une carence affective dans votre exemple ? :roll: c'est le schéma TOUT M'EST DU...
 

Vous aimerez:

Nouveaux messages
S'inscrire maintenant déjà 37 470 membres
Haut