1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Sevrage et frustration

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Métaphore, 16 Octobre 2009.

  1. Métaphore

    Métaphore Invité

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Il paraît que la personne en cours de sevrage d'une dépendance augmente son taux d'agressivité, et son raisonnement est parfois teinté d'hystérie et/ou de délire.

    Est-il possible pour cette personne de se rendre compte de cet état ?et si oui en souffre t-elle ?

    Il est reconnu qu'une dépendance de tout ordre est d'abord une frustration ramenant à un conflit intérieur non résolu. Donc la dépendance contrairement à ce qu'on pourrait croire couvre ce manque par une autre dépendance et au final renforce la frustration de départ en cas de sevrage...vous me suivez ?...

    Y a t-il un moyen à part l'hypnose d'aider ce type de personne ?
     
  2. Petite fleur

    Petite fleur Membre

    Inscrit:
    18 Juillet 2009
    Messages:
    452
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    Mon mari a arrêter de fumer depuis trois semaines déjà et... aucun symptôme de ce genre. Il est même très calme, comme toujours.

    Mais si vous percevez ce genre de symptôme que vous décrivez, je crois que le mieux à faire c'est la compassion ! Vous connaissez ?

    Si ça peut vous aider, en psychologie : La compassion est une prédisposition à la perception et la reconnaissance de la douleur d'autrui, entraînant une réaction de solidarité active, ou seulement émotionnelle (...).

    --------------------
     
  3. Métaphore

    Métaphore Invité

    Moi je ne pense pas, la compassion c'est bien beau mais ce n'est qu'une aide transitoire, c'est dans l'action qu'on peut réussir à faire comprendre à l'autre sa frustration.

    Néanmoins le cas de votre mari est très rare, moi j'en ai connu dans mon entourage des dépendants en sevrage et bien c'est épuisant.

    Et être thérapeute ou une personne empathique ne veut pas dire être Dieu, on peut aider les gens à s'en sortir s'ils le souhaitent mais pas on n'est pas obligé de supporter leur délire.

    La compassion envers un dépressif, peut vous entraîner dans la dépression, y avez vous songé ? fonctionner sur un mode de compassion à tous instants est nuisible pour votre santé mentale et votre épanouissement personnel.

    A vous de voir...
     
  4. Sambiz

    Sambiz Membre

    Inscrit:
    19 Février 2009
    Messages:
    121
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    Tout dépend comment vous définissez la compassion ...
     
  5. Métaphore

    Métaphore Invité

    Prenez votre dictionnaire...
     
  6. Petite fleur

    Petite fleur Membre

    Inscrit:
    18 Juillet 2009
    Messages:
    452
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    En fait, la question de départ concernait les effets secondaires d'un sevrage. Donc, un état passager... et dans ce cas, je maintient que la compassion est de mise, sachant que c'est ... passager...

    L'état dépressif chronique, c'est une autre histoire.

    Pour sur ! Mais si vous avez reglé vos propres conflits, ceux qui entre en résonnance avec le sujet dépressif, ça ne devrait pas vous causer de problème. Au contraire, vous serez d'autant plus armé!

    Mais répondre par l'agressivité est aussi très nuisible pour votre santé mentale et votre épanouissement personnel ainsi que celui du sujet. Vous y avez songé ?

    --------------------------------
     
  7. Métaphore

    Métaphore Invité

    Petite Fleur, je lance un débat, donc n'en faites pas une affaire personnelle...

    Comme vous dites la compassion ne doit être que passagère sinon le problème est ailleurs...

    Comme toute dépendance, le sevrage amenant le manque, la frustration peut amener à la déprime voire dépression si le sujet n'a pas réglé un profond manque affectif...et ne compense pas par une autre dépendance...

    Donc la compassion n'est pas efficace dans la durée.
     
  8. Petite fleur

    Petite fleur Membre

    Inscrit:
    18 Juillet 2009
    Messages:
    452
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    Ecoutez Métaphore, presque tout le monde ici aura compris que ce post s'adresse avant tout à xorguina... et vos chamailleries.

    Arrêter la cloppe n'est facile pour personne. Avant de crier à l'hystérie et/ou au délire, réfléchissez un peu... et surtout, grandissez !!!


    -------------------------
     
  9. Métaphore

    Métaphore Invité

    Ben oui c'est un très bon sujet de parler de dépendance et des conséquences de la frustration dans un forum tel que celui-ci.

    Je pense que c'est vous qui devez grandir, et arrêtez de prendre cette conversation pour un conflit d'intérêt ou je ne sais quoi d'autre...

    C'est un sujet tout à fait d'actualité et alors où est le problème ?...
     
  10. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    non. compassion = souffrir avec = partager les problèmes....
    => on s'enfonce et ca n'aide pas l'autre.

    les personnes qui vont complètement bien n'ont aucun pb pour arrêter, sans aucune manifestations en plus!
     
Chargement...