Formation Hypnose

sex grace à l'hypnoe

  • Initiateur de la discussion miniejulie
  • Date de début
M

miniejulie

Membre
messages
1
Points
1 760
voila je n'ai pas d'appétit sexuel et ce n'est pas hormonal apparement ca serait psychologique mais je ne sais pas d'ou vien mon mal, croyez vous que l'hypnose peut me soigner? qui voire? quoi lui dire?
c'est un sujet delicat a aborder!!
merci
 
L

laréponse

Membre
messages
55
Points
2 290
Localisation
Bordeaux
Attends un peu, je réfléchis car c'est délicat à aborder, et c'est délicat pour y répondre. Alors je vais peser mes mots.
 
L

laréponse

Membre
messages
55
Points
2 290
Localisation
Bordeaux
Bonjour, j'ai réfléchi,

Tu dis ne pas avoir d’appétit sexuel, qu’apparemment ce serait "psychologique". Tu dis que tu à un "mal", que tu ne sais pas d’où il vient, tu demandes si l’hypnose pourrait te soigner…

Tout d’abord, puisque tu as signé minijulie, j’imagine que tu es une femme. N.B.Ce qui suit n'est qu'une compilation de mes opinions, ce n'est pas de la thérapie.

Appétit sexuel : il n’y a pas de norme, c’est chacun le sien. En plus, si j’ai compris ce que des femmes m’ont dit, pour les femmes le contexte compte énormément. Ca veut dire qu’une femme n’aurait pas envie de faire l’amour simplement parce qu’on la sollicite, il faut autre chose.. Peut être tendresse, confiance, amour, reconnaissance ou considération, implication, partage, toutes ces choses, choisis ce qui te convient. Et la concordance avec le cycle biologique qui est aussi très "perso".

"Psychologique" ? Je ne comprend pas bien ce que ça veut dire pour toi. Mais dans l’ensemble je n’y crois pas, car le corps s’en moque, on peut résumer en disant que quand les pulsions sexuelles doivent se produire, elles se produisent. L’esprit peut agir sur le corps parce que tout est lié, c’est évident, mais rarement pour t’empêcher de respirer ou de digérer ou pour empêcher que tes cheveux poussent. Et les pulsions sexuelles sont de cet ordre là.

Les émotions ultra fortes peuvent gêner le fonctionnement mais ne l’empêchent que rarement. Par exemple, dans les périodes de famine ou d’épidémie, malgré tous les problèmes, la reproduction ne s’est jamais interrompue, au contraire. Et pourtant il y avait du « psychologique », crois moi.

Donc, mon avis, c’est le contexte, les conditions, les comportements des personnes qui sont en jeu, le genre de relation que vous entretenez qu’il est préférable d'examiner.

Alors, question délicate comme tu dis: "comment ça se passe quand ça se passe ?" Bien sûr, tu n’as pas à répondre, tu peux simplement te demander si ça se passe comme tu le souhaiterais au fond de toi.

Et l’hypnose peut vraiment t’aider pour régler ta partie du thème. Mais pour les autres personnes, il faudra communiquer, parler ou agir. Bonne chance et bravo pour avoir osé en parler.

Patrice MALTA.
 
Roudil-Paolucci nathalie

Roudil-Paolucci nathalie

Membre
messages
157
Points
2 720
Localisation
Avignon - Ajaccio
:wink: Grandejulie,

Laréponse est une bonne réponse. :arrow: :idea:

La sexualité un thème qui dans notre culture semble difficile à aborder n’est-ce pas ? :oops: Alors à brûle pourpoint je dirais que le lâcher prise se pose déjà là et que les tabous du « surmoi » ou en d’autres termes les conditionnements, les règles, les interdits culturels si bien intériorisés qu’ils en deviennent comme indubitables, sont à éclairer à la chandelle :idea: de vos propres perceptions en laissant sourdre plus librement vos fantasmes, vos émotions charnelles. Indifférente aux obédiences et affirmée, dégagése dépliée, épanouie et exprimée, plutôt du corps... :idea: .

Nathalie :D
 
castorix

castorix

Membre
messages
1 179
Points
4 860
Bonsoir,

miniejulie à dit:
voila je n'ai pas d'appétit sexuel

Hélas Julie je ne comprends pas très bien cette phrase. Ce serait bien plus facile en entretien...

Ce que je comprends en revanche, c'est que vous dites que cela vous fait du mal ("l'hypnose peut-elle soigner mon mal ?")

A cela je peux mieux répondre : de toute manière un accompagnement par un bon thérapeute semble une bonne piste de départ ! Pour vous, pas pour le thérapeute ; car ce n'est pas le professionnel qui progresse dans l'histoire, c'est... vous.

Ceci étant dit si on m'expliquait, à la fois avoir un petit appétit, et en souffrir, je me demanderais : qui en souffre ?
La personne, ou bien celle avec laquelle elle partage sa petite cuisine ?
Ou si l'on préfère : admettons que la personne souhaite changer la taille de son appétit ; que se passera-t-il, si cela se fait ?

Qu'en fera cette personne, qu'elle ne peut pas faire aujourd'hui ?
 
Joey

Joey

Membre
messages
258
Points
1 590
L'"appétit" est une notion bien subjective et personnelle; chacun a son rythme et ses envies.
Maintenant, comme j'aime à le dire, tout est relatif, et c'est souvent de là que vient le problème. Peut être que je m'avance un peu, mais ton" je n'ai pas d'appétit" , devient plutôt "je n'ai que peu d'appetit par rapport à mon copain qui lui me sollicite beaucoup.

Dans tous les cas, de simples techniques de motivation peuvent t'aider, et tu as de la chance, l'hypnose en regorge.

Alors poses toi la question : qu'est ce que tu aimes quand tu fais l'amour, qu'est ce que tu recherches?, prends conscience de tout le plaisir que t'apporte ce bel homme qui te satisfait?, rappelle toi une fois où c'était magique, formidable, et demande toi pourquoi tu ne profiterais pas de ce plaisir immense...plus souvent
alors, l'amour étant un plaisir à nul autre comparable, recherche le de plus en plus.

Trouve du plaisir à chaque moment, à chaque seconde durant lesquelles tu fais l'amour et surtout souviens toi; "L'appétit vient en mangeant" ! :wink:
 
corfinas

corfinas

Membre
messages
1 105
Points
4 760
Localisation
Lyon
miniejulie à dit:
voila je n'ai pas d'appétit sexuel ... quoi lui dire?
c'est un sujet délicat a aborder!!
merci

Attention je me livre au périlleux exercice de la lecture de pensée:

"Quoi lui dire"? à qui ? au thérapeute ou à qqn d'autre ? qqn d'autre qui ne serai pas assez "délicat" ?

PS: si j'ai tapé à coté, milles excuses ...
 
denverss

denverss

Membre
messages
102
Points
2 590
Ca démarre au 1/4 de tour, ici, les réponses...
Peut-être un peu trop vite...
Ca semble inciter les personnes à bâcler la présentation de leur "cas".
Par exemple, ici, personne n'a encore dit, ni ne sait , si cette personne a un "ami", si elle éprouve des difficultés à en découvrir un qui lui convienne ( et réciproquement...) ou si elle a des fantasmes "inavouables"... etc.
 
castorix

castorix

Membre
messages
1 179
Points
4 860
Bonsoir à tous,

Je me permets de rappeler une règle implicite des forums (et je ne pense pas que Dov Aim souhaite que nous y dérogions).

Les personnes qui s'expriment en exposant une question personnelle, recevront des réponses d'ordre général, d'orientation.

Il est donc de bonne politique de rester un peu "à distance", et je considère (opinion personnelle) comme un gage de compétence pour un thérapeute, de savoir ne pas confondre un forum et son lieu d'exercice...

Ceci dans un but de protection des posteurs (d'ailleurs n'est-il pas encore plus dangereux de ne pas recevoir une bonne réponse en thérapie, que de recevoir un mauvais avis sur un forum ? :roll: )

(Je vais sans doute me voir répondre : "cela va sans dire..." etc.
 
Joey

Joey

Membre
messages
258
Points
1 590
Nous ouvrons des pistes, ensuite c'est à la personne de savoir si elle doit apporter des informations complémentaires et quelles informations.

Les pistes ouvertes peuvent donc lui servir de tremplin, mais peuvent aussi servir à ceux qui lisent sans oser poster.
 
corfinas

corfinas

Membre
messages
1 105
Points
4 760
Localisation
Lyon
Bon rappel Castorix, l'excès d'optimisme est un excès quand même.

Et pour la confusion "forum"/"lieu d'exercice", j'espère aussi que les personnes qui posent des questions ne font pas la confusion "personnes qui réponds"/"grand gourou qui sait tout". Parce que personnellement, je réponds volontiers mais en m'exprimant en mon nom, assis devant mon PC, au point où j'en suis aujourd'hui de ma formation et de mon évolution personnelle. Si des personnes ont suivis mes avis, j'espère qu'elle l'ont fait car ça résonnait en positif pour elle.
 
=]

=]

Membre
messages
53
Points
1 160
Localisation
Maisons-Alfort
("l'hypnose peut-elle soigner mon mal ?")

à castorix:
la personne veut peut etre dire
son mal etre (mal etre de ne plus avoir de libido)
en ce cas oui, l'hypnose propose des solutions

pardon, je n'ecris plus..

a
 
ToujoursEnTrance

ToujoursEnTrance

Membre
messages
39
Points
2 150
Parfois... on a pas tres faim, et en mangant... on gagne de l'appetit.
 
Vous aimerez:
A
Réponses
30
Affichages
32 K
archange kotchi
A
M
  • Question
  • Mat33
Réponses
3
Affichages
2 K
Arobaz
Arobaz
N
Réponses
4
Affichages
2 K
esperence
esperence
Nouveaux messages
dide70
  • Question
  • dide70
4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18
Réponses
524
Affichages
8 K
cl7777
cl7777
Dov Aim
  • Discussion épinglée
  • Question
  • Dov Aim
Réponses
20
Affichages
471
Vhaltef
V
V
  • Question
  • Vhaltef
Réponses
0
Affichages
27
Vhaltef
V
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut