1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Stade de l'hypnose

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Micropoint, 8 Juillet 2010.

  1. Micropoint

    Micropoint Membre

    Inscrit:
    8 Juillet 2010
    Messages:
    19
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour,

    J'ouvre un nouveau post pour que vous me disiez, vous passionné(e)(s) d'hypnose, quels sont les stades de l'hypnose (s'il existent).

    Ces stades sont-ils quantifiables sur une échelle basique de 1 à 10 ?
    Quels sont les stades les plus dangereux à ne pas atteindre ?
    Que peuvent-ils modifier?
    Y a t-il des stades plus obscurs que d'autres ?

    j'attends vos avis ?

    Cordialement
     
  2. Métaphore

    Métaphore Invité

    Lisez le forum, vous aurez toutes les réponses... :D
     
  3. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    2330
    Localité:
    Montréal Québec
    Certains en comptabilisent des dizaines et d'autres moins de dix. Ça dépend comment l'on subdivise.

    Moi j'en compte quatres. L'hypnose légère, l'hypnose moyenne, le somnambulisme, et l'hypnose "coma" (rien à voir avec le vrai coma).

    Les éricksonniens travaillent également avec toutes les "profondeurs" d'hypnose et prétendent que cela n'importe pas.

    Moi je crois que plus on atteint la profondeur dans l'hypnose et plus on va profondément dans le subconscient. Mais moi, je n'ai pas assez d'expérience pour me prononcer. Certains ne travaillent qu'en somnambulisme, le coma étant, à toute fins pratique, inutile thérapeutiquement parlant (jusqu'à preuve du contraire).

    Donc, à mon point de vue et selon Gerry Kein, le somnambulisme est la profondeur la plus profonde qui est à la fois utile en thérapie.
     
  4. Micropoint

    Micropoint Membre

    Inscrit:
    8 Juillet 2010
    Messages:
    19
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Bonjour Léo,

    Tout d'abord, merci pour votre réponse pertinente.

    En partant des 4 stades que vous évoquez, n'y a t-il pas une sorte de stade interdit, un stade comparable à une soupape qu'il ne faut pas ouvrir qui laisserait remonter des "choses indésirables" comme des traumatismes, des événements non-digérés, des refoulements...

    Pour clarifier les choses, je suis bien dans ma vie mais je suis persuadé que l'hypnose peut m'apporter quelque chose en plus pour commencer un développement personnel. Et à contrario, avant de commencer d'entreprendre des séances chez un thérapeute, je ne tiens pas à ce que l'hypnose me donne le contraire de ce que j'escompte c'est à dire déséquilibre dépression, psychose... à cause de l'ouverture d'une porte dangereuse.

    Cordialement
     
  5. Métaphore

    Métaphore Invité

    :arrow: Donc, à mon point de vue et selon Gerry Kein, le somnambulisme est la profondeur la plus profonde qui est à la fois utile en thérapie.

    Ben mon formateur qui pratique depuis 30 ans nous a dit qu'il n'y avait aucune utilité surtout que 3 à 5% seulement atteint cet état somnabulique...
     
  6. Micropoint

    Micropoint Membre

    Inscrit:
    8 Juillet 2010
    Messages:
    19
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    je préfère savoir ce que je fais plutôt que de me lancer dans une aventure périlleuse.
     
  7. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    2330
    Localité:
    Montréal Québec
    Ahhhhh Métaphore Métaphore Métaphore Métaphore.... Y'a quelque chose là que vous ne voulez absolument pas piger. C'est que les écoles diffèrent dans les termes. Pour votre école, le somnambulisme pourrait être le "coma" de l'école de Gerry Kein. Donc, oui, ce que vous dites collerait à ce moment là...

    Les termes n'ont pas d'importance parce qu'ils diffèrent trop d'une école à l'autre.

    Disons que je parlais- sans nomenclaturer (puisque vous trébucher dans les fleurs du tapis)- de la profondeur maximum avec laquelle il est utile de travailler et que la plupart des gens sont capables d'atteindre... Ça vous va comme ça?

    On peut l'appeler Nicole, Françoise ou Didier si vous voulez. Ça n'a pas d'importance.

    "think outside the box" Métaphore... :wink:
     
  8. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    2330
    Localité:
    Montréal Québec
    Non, ce ne serait pas une question de stade ou de profondeur mais de la façon dont le thérapeute parle au subconscient auquel il a donc accès.

    L'hypnose n'est pas dangereuse en soi.

    Une abréaction (c'est le terme pour ce que vous décrivez) peut se produire dans n'importe quelle profondeur d'hypnose et, en soi, ce n'est rien de nuisible. L'hypno est supposé être formé pour composer avec cela si ça arrive. Mais n'en ayez surtout pas crainte.
     
  9. Altmaier

    Altmaier Membre

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Messages:
    1503
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2020
    Localité:
    Nouvelle Calédonie
    non, aucun danger, quelle que soit la profondeur :wink:
     
  10. Métaphore

    Métaphore Invité

    Vous ne m'apprenez rien mon cher Léo, je pense que vous êtes comme tout le monde et vous raisonnez avec votre apprentissage, donc il est clair que pour moi il y a 3 niveaux, léger, moyen, profond, "somnabulique" ne veut rien dire...

    Et puis certains partiront très vite en transe, donc tout ça, ça ne veut rien dire du tout, le tout est de savoir à quel moment le sujet est prêt à travailler et pour ça j'ai envie de vous demander à quel moment vous le savez ? avec quel moyen pouvez vous le vérifier, vous qui êtes si fort...



    "think outside the box" ... je pourrais vous renvoyer la pareille, ridicule :?
     
Chargement...