Suconscient chez Elman, inconscient chez Erickson

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par arco, 14 Novembre 2016.

  1. arco

    arco

    Inscrit:
    1 Février 2014
    Bonjour,

    Je me suis formé à l'hypnose ericksonienne et à la P.N.L. il y a quelques années, et je m'intéresse depuis peu à l'hypnose elmanienne. Loin de moi l'idée de les opposer, je trouve les deux approches également passionnantes et même complémentaires. La question que je me pose, et que je vous soumets, est la suivante: en ericksonien on travaille au niveau de l'inconscient en mettant l'esprit conscient de côté (et ça fonctionne pas mal...) Elmann ne parle jamais de l'inconscient mais uniquement du subconscient. Jerry Kein dit même dans son pré-talk que l'inconscient fait principalement deux choses: contrôler la force de notre système immunitaire et les fonctions automatiques du corps, comme les battements du cœur et le clignement des paupières. Il ajoute même qu'on n'a pas à se préoccuper de ces choses-là et qu'on peut donc oublier cette partie de nous (l'inconscient) pour le moment... Peut-on considérer ça comme une simple différence de vocabulaire (inconscient/subconscient) ou comme deux conceptions différentes de la façon dont notre esprit fonctionne? Sans entrer dans un débat sur le "facteur critique" qui, lui, ne me pose pas de problème...
    Merci d'avance pour vos réflexions et vos éventuels éclaircissements.
     
  2. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Bonjour,

    Je me demande si on peut limiter le travail à l'un ou à l'autre.

    Pour moi ce serait plus une différence de vocabulaire, d'ailleurs quand on parle d'inconscient ou de subconscient, n'est ce pas une métaphore ? Comme si on parlait à une autre partie de la personne.
     
  3. arco

    arco

    Inscrit:
    1 Février 2014
    Merci pour ta réponse! Je serais plutôt de ton avis, mais Kein, lui, parle de l'inconscient et du subconscient comme étant deux parties distinctes de l'esprit intérieur, et n'ayant absolument pas le même rôle!
     
  4. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Je me pose la question a savoir sur quel postulat Kein a dit cela ?
    Je veux dire qu'est ce qui lui a permis d'en tirer cette conclusion ?
     
  5. hibou13

    hibou13

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Selon les différents auteurs, inconscient et subconscient ont en fonction des nécessités de leurs démonstrations, à des fins de précisions ou simplement par volonté pédagogique, leur permet soit une distinction entre plusieurs "fonction", soit les utilises indifféremment ou exclusivement l'un ou l'autre.
    Ce qui ne rend pas la chose simple.
    Chose qui ce complique quand les ésotéristes ou spiritualistes en rajoute pour exprimer leurs croyances. (ou encore ceux qui sont dans la croyance d'un inconscient omniscient et indépendant d'eux même)

    Pour être renseigné sur cette question il me semble utile d'en lire les historiques (origine) et leur utilisation dans différentes professions.

    En hypnose, du moins en thérapie, certain utilise l'un ou l'autre. Mais ce qui compte c'est de bien appréhender l'ensemble des fonctions et capacités (autant physique que mentale) qui nous sont inconsciente (au sens propre). Le reste est affaire de choix vocabulaire.

    Ceci dit à propos de ceux qui font une classification inconscient/subconscient Leo Lavoie ici même en à fait un résumé très clair.

    D'abord, ce genre de définitions peut changer d'une discipline à l'autre. Mais ce qui peut se conclure de l'ensemble des définitions est ceci:

    L'inconscient est, comme son nom l'indique, tout ce qui n'est pas conscient.
    Cela entend tous les automatismes de l'esprit et du corps. Le fait de respirer sans y penser comme le fait de réagir à un stimuli extérieur sans y avoir pensé. Les pulsions issus de nos instincts sont du domaine de l'inconscient.
    Le subconscient c'est, comme son nom l'indique encore, tout se qui se place juste "sous" la conscience et qui sont des automatismes acquis. C'est à dire des automatismes que l'on apprend, surtout dans l'enfance. Le fait, par exemple de craindre le feu parce que l'on s'est déjà brûlé sur une flemme est du domaine du subconscient. Le fait de s'éloigner n'est pas issu d'une réflexion consciente mais d'un réflexe conditionné par le traumatisme de la douleur.
    Le contenu du subconscient a passé par la conscience avant de se greffer au niveau de ce qui est inconscient. Il est donc inconscient mais juste "sous" la conscience, donc "sub" conscient.
    On peut dire que le subconscient fait partie de l'inconscient parce qu'il n'est pas conscient. Mais certains font une distinction plus nette dans le sens que, pour eux, l'inconscient est inné et ne contient pas d'acquis alors que le subconscient ne contient que l'acquis.


    Kein quand à lui fait une autre distinction (parmis d'autres)
     
  6. arco

    arco

    Inscrit:
    1 Février 2014
    Le subconscient ne serait donc qu'une sous-catégorie de l'inconscient. On peut alors considérer que lorsque Elman ou Kein utilisent le terme de du subconscient, ils parlent de la même chose qu'Erickson, quand lui emploie le mot "inconscient". Dans cette optique, les deux mots seraient interchangeables - sauf peut-être pour ce qui concerne le système immunitaire (je pense là au traitement des allergies)...
     
Chargement...