Formation Hypnose

Thérapeute sur paris ou 95 pour fibromyalgie

  • Initiateur de la discussion Justme
  • Date de début
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 078
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Allodoc à dit:
J'ai fait des tas d'expérience hypnotiques, bien plus que vous le ne pensez
Vous pensez même à la place des autres vous ?
:p
 
A
Allodoc
Invité
surderien à dit:
Non, on ne vous en voudra pas, votre hypnose c'est l'orgueil et vous n'êtes pas prête d'en sortir.
Ah oui parce que la vôtre c'est de la vrai hypnose... :D MDR
Vous avez des œillères Surderien et ne souhaitez pas être déstabilisé par d'autres approches, c'est bien fâcheux tout ça !
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 078
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Allodoc à dit:
Votre état hypnotique permanent ne fait pas de vous un thérapeute hors du commun, au cas où vous le croiriez.
Il a fait de moi un sûr de rien et c'est très bon en thérapie.
The End.
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 078
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Allodoc à dit:
Vous avez des œillères Surderien et ne souhaitez pas être déstabilisé par d'autres approches, c'est bien fâcheux tout ça !
Avant de pouvoir enlever la paille dans l'oeil de l'autre, il faut déjà savoir retirer les poutres qu'on a dans les siens. C'est un principe de base en thérapie.

Bonne journée.
:cool:

" Charité bien ordonnée commence par soi-même "
.
 
Chaka14
Chaka14
Membre
messages
104
Points
3 460
Age
53
Localisation
Caen
J'étais venu faire un tour sur ce site pour voir si je pouvais y trouver des choses car je suis en constante recherche d’approfondissement sur le sujet aussi j'aimerai avant de vous quitter vous inviter à aller sur le site de la BNF bibliothèque Nationale de France et y chercher les mots hypnose, hypnotisme ect. vous y découvrirez des ouvrage (libres) certains datant d'un siècle mais encore tellement d'actualité et vous pourrez y trouver que ces dernières 10 ou 20 années on n'a rien appris ni découvert de plus sur le sujet si ce n'est les inductions instantanées donc lisez, apprenez et évoluez. Je vous quitte donc en vous souhaitant bonne continuation
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 078
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Si l'hypnose n'a pas évolué, l'hystérie non plus, sauf qu'on l'appelle maintenant fibromyalgie et que l'hypnose reste son meilleur remède...

:oops:
 
J
Justme
Membre
messages
14
Points
990
Merci beaucoup pour vos réponses, j'ai transmis les coordonnées que j'ai reçu et je laisse soin à la personne de trouver le bon thérapeute pour elle parmi ceux là (je l'espère en tout cas)
Bon débat ;-)
 
Chirine
Chirine
Membre
messages
75
Points
1 710
Localisation
Ile-de-France
Je suis atteinte de Fibromyalgie depuis quelques années.

L'hypnose aide à soulager la douleur et à apprendre à la contrôler. Pour les personnes qui auraient un trouble fibromyalgique suite à un choc c'est très utile de travailler là dessus.
La fibromyalgie a plusieurs origines, on les rassemble toutes ou certaines, en règle général elle apparaît suite à des événements traumatisants, ou très lourds en tension nerveuse, il faut ajouter à ceci qu'en général il faut avoir un terrain déjà apte à "accueillir" ce trouble là. Le bon terrain est un encrassage du foie (intolérance, ou surconsommation de gras et de sucré non toléré par le corps) et les possibles douleurs au dos depuis l'adolescence par exemple.

De mon côté les techniques de thérapies brèves m'ont aidé à nettoyer l'année compliqué qui a fait émerger ces douleurs, mais elles restent toujours à minima en fonction de mon alimentation. Dès que je me nettoie le foie et que je suis attentive à ce que je mange les douleurs et les tensions musculaires disparaissent presque, mais dès que je reprends une alimentation plus variée et moins attentive elles reviennent immédiatement.

Donc il serait faux de dire que l'hypnose/EMDR/FTP etc... fonctionne sur la fibromyalgie pour tout le monde. Il vaut mieux vérifier avec la personne d'abord ce qu'elle a déjà tenté de faire avec le rhumatologue et si elle a déjà essayé de changer son alimentation pour vérifier la bonne origine du trouble.

Voila pour la petite info ^^
 
Prudence
Prudence
Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 893
Points
9 260
Localisation
Nancy
Merci de ton partage Chirine.
 
A
Allodoc
Invité
Chirine à dit:
Je suis atteinte de Fibromyalgie depuis quelques années.

L'hypnose aide à soulager la douleur et à apprendre à la contrôler. Pour les personnes qui auraient un trouble fibromyalgique suite à un choc c'est très utile de travailler là dessus.
La fibromyalgie a plusieurs origines, on les rassemble toutes ou certaines, en règle général elle apparaît suite à des événements traumatisants, ou très lourds en tension nerveuse, il faut ajouter à ceci qu'en général il faut avoir un terrain déjà apte à "accueillir" ce trouble là. Le bon terrain est un encrassage du foie (intolérance, ou surconsommation de gras et de sucré non toléré par le corps) et les possibles douleurs au dos depuis l'adolescence par exemple.

De mon côté les techniques de thérapies brèves m'ont aidé à nettoyer l'année compliqué qui a fait émerger ces douleurs, mais elles restent toujours à minima en fonction de mon alimentation. Dès que je me nettoie le foie et que je suis attentive à ce que je mange les douleurs et les tensions musculaires disparaissent presque, mais dès que je reprends une alimentation plus variée et moins attentive elles reviennent immédiatement.

Donc il serait faux de dire que l'hypnose/EMDR/FTP etc... fonctionne sur la fibromyalgie pour tout le monde. Il vaut mieux vérifier avec la personne d'abord ce qu'elle a déjà tenté de faire avec le rhumatologue et si elle a déjà essayé de changer son alimentation pour vérifier la bonne origine du trouble.

Voila pour la petite info ^^
Je ne comprends pas bien, d'un côté vous dites que cela vous a aidé, et d'un autre côté que ça ne marche pas sur tout le monde, qu'en savez vous ?...
Après le fait de dire : Il vaut mieux vérifier avec la personne d'abord ce qu'elle a déjà tenté de faire avec le rhumatologue et si elle a déjà essayé de changer son alimentation pour vérifier la bonne origine du trouble.
Cela est valable pour toute demande du patient, l'anamnèse sert à ça, à demander au patient s'il a un traitement pour telle ou telle choses, etc... Mais en règle générale la personne qui vient voir un hypnothérapeute a déjà fait le tour de pas mal de spécialistes, c'est mon constat, en tout cas.

Et quand vous parlez d'engorgement du foie, les techniques énergétiques sont très efficaces, maintenant peu d'hypnothérapeutes savent le faire correctement, d'après beaucoup de vidéos que j'ai regardé.
 
Prudence
Prudence
Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 893
Points
9 260
Localisation
Nancy
Allodoc, si tu te renseignais sur l'hypnoanalgésie/hypnosédation tu verrais que non, effectivement, on ne pratique pas avec tout le monde. Ca a pu aider Chirine pour sa fibromyalgie, moi pour des problèmes de discopathie, mais nous ne sommes pas le monde entier, et non, ça ne fonctionne pas avec tout le monde.
 
A
Allodoc
Invité
Prudence, je connais l'hypnoanalgésie/hypnosédation, et comme je viens de le dire, il faut adapter au cas par cas, mais j'ai un pannel de techniques très larges qui se combinent bien ensemble et j'obtiens d'excellents résultats en respectant le rythme du patient. Effectivement je ne promets jamais de guérison en 3/4 séances... c'est à prendre ou à laisser...

Je vous conseille un bouquin Prudence de Michel OUDOUL, "dis moi où tu as mal, je te dirai pourquoi" (les cris du corps sont les messages de l'âme) de ALBIN MICHEL.

Rien n'apparaît au hasard, la douleur est un message du non respect de ses émotions.

Bien sûr, si vous prenez un mineur de 50 ans, il est certainement en piteuse état, mais encore une fois je parle de conditions normales de vie, (si normale existe...)
 
Prudence
Prudence
Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 893
Points
9 260
Localisation
Nancy
Je ne suis pas d'accord avec ces affirmations non prouvées scientifiquement comme quoi toute douleur ou tout problème de santé à une cause psychologique. Si effectivement le moral joue dans les répercussions et le développement de pathologies je pense qu'il ne faut pas oublier que la santé c'est un ensemble de facteurs, de facteurs de risques et protecteurs. Je ne cautionne pas non plus qu'on dise à des patients souffrant d'un cancer (par exemple) que c'est parce qu'ils n'ont pas réglé un problème psy, c'est extrêmement culpabilisant et ce n'est pas prouvé.

Je viens de tomber là dessus:
Admettons que j’aie mal au genou. J’ouvre votre livre et je découvre que « les douleurs au genou signifient que nous avons du mal à intégrer une émotion ». Cela ne peut-il pas simplement s’expliquer par le fait que je porte des talons trop hauts ?
Bien sûr ! Mais la raison mécanique n’est pas suffisante. La question que vous devriez vous poser, c’est pourquoi vous portez des talons aussi hauts, ce que cela représente pour vous. Peut-être que les hauts talons, signes de féminité chez les Occidentaux, sont à rapprocher du rituel des pieds bandés des Chinoises : dans les deux cas, on contraint les femmes à une difficulté de mouvement.

Et si je ne me reconnais pas dans cette explication ?
C’est très possible ! Cela signifie sûrement que la véritable raison n’est pas encore acceptable pour vous à ce moment-là : elle est occultée par votre inconscient, parce que vous n’êtes pas prête à lui faire face. Et c’est très respectable
Tiré d'une interview de Michel Odoul sur Psychologies.com

Je pense que les douleurs peut être aggravées par des problèmes émotionnels, cognitifs, comportementaux mais de là à dire que "les douleurs au genou signifient que nous avons du mal à intégrer une émotion", non, clairement, non, je ne suis pas du tout d'accord avec cette manière de voir la santé, le corps, l'esprit et les associations entre le corps et l'esprit.
 
hibou13
hibou13
Membre
messages
1 736
Points
7 160
Comme d'habitude, je pense qu'il faut relativiser.
Il est clair que "l'état" d'esprit, le moral, le stress joue un rôle sur le corps et ces maux.
Mais faut il en faire une règle absolu? non certainement pas.
Il est souvent facile de faire du symbolisme à 2 balles et tout expliquer par le mental ou l'émotion. (genre genoux= je-nous, maladie= mal à dire etc...)
Le livre d'Odoul à fait un carton en son temps, mais bien des choses sont capilo-tracté. Par contre il peut permettre une certaine réflexion sur soit.
En l’absence de cause bien déterminé, certain dérive facilement sur la culpabilisation, voir même l'ésotérisme et le sectaire.
Donc a mon avis, il ne faut pas exclure les causes psy, mais surtout ne pas en faire une exclusivité.
 
Prudence
Prudence
Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 893
Points
9 260
Localisation
Nancy
hibou13 à dit:
Donc a mon avis, il ne faut pas exclure les causes psy, mais surtout ne pas en faire une exclusivité.
Tout à fait d'accord. Par exemple les mécanismes d'épuisement immunitaire par le stress (3 phases de stress: réaction, adaptation, épuisement) sont pas mal connu, prouvés.

Mais de là à dire que si on a mal au genou c'est (forcément) parce qu'on a des émotions bloquées, je ne suis pas d'accord.

Et si je ne me reconnais pas dans cette explication ?
C’est très possible ! Cela signifie sûrement que la véritable raison n’est pas encore acceptable pour vous à ce moment-là : elle est occultée par votre inconscient, parce que vous n’êtes pas prête à lui faire face.
Et l'argument imparable: si tu n'es pas d'accord avec moi c'est que tu refoules...
 
A
Allodoc
Invité
Prudence, vous avez le droit de ne pas être d'accord, mais c'est un fait !

Je ne cautionne pas non plus qu'on dise à des patients souffrant d'un cancer (par exemple) que c'est parce qu'ils n'ont pas réglé un problème psy, c'est extrêmement culpabilisant et ce n'est pas prouvé.
Qui vous dit de leur dire ?

Pour la suite, vous devriez élargir votre champ de vision ou relire plus tranquillement ce que j'écris. Comme je vous ai dit la personne qui viendrait me consulter pour une douleur récurrente au genou, a certainement déjà consulté un rhumato, fait des radios ou scanner, bref, souvent il n'y a aucune cause mécanique...

Que cela vous dérange, c'est votre problème, mais c'est une réalité que je constate régulièrement en séances.

PS : Par exemple les mécanismes d'épuisement immunitaire par le stress

Encore une fois, si une personne fait un déménagement, et qu'elle se déclenche une douleur au dos ou se fait une entorse, il est peu probable qu'on puisse adopter ce raisonnement, quoique, j'ai pas mal d'exemple qui corrobore la douleur et signification symbolique, même accidentelle...(par exemple la personne a accepté d'aider pour un déménagement, mais elle n'avait aucune envie, et bien il est fort possible qu'elle se fasse très mal, une réaction au fait qu'elle n'ait pas su dire NON)... là aussi j'ai des exemples...

Ce qui me fait sourire, c'est que les thérapeutes jure que par des métaphores alors que la signification symbolique des douleurs est bien plus pertinente, mais voilà, faut pas se voiler la face !

Dans mon activité de thérapeute, je constate chaque jour que chaque douleur a une résonance avec le patient et sa façon de penser...

J'ai eu encore la confirmation dernièrement, une personne que je suis à souvent des extinctions de voix, connaissant son parcours, je lui demande "qu'est ce que vous avez à dire que vous n'arrivez pas à exprimer à telle personne" ... bingo, elle me raconte une situation qui vient de se passer juste avant son extinction de voix et représente exactement cette difficulté à dire ce qu'elle voudrait lui dire...(et c'est pas la 1ère fois...)

Et ce genre d'exemple, j'en ai un paquet !

L'hypnothérapie est une thérapie qui prend en compte le corps et l'esprit, si vous ne prétez pas attention à la douleur et sa signification symbolique, vous passez à côté de beaucoup de choses...
 
A
Allodoc
Invité
Par exemple les mécanismes d'épuisement immunitaire par le stress
Justement, c'est quoi le stress ? perte de contrôle sur sa vie ? besoin de reconnaissance ?

Epuisement, le burn out est une difficulté profonde où l'individu sombre dans une dépression, ... je vous laisse faire la suite...

Encore une fois, différencier le stress sur une situation ponctuelle, qui fait partie de la vie, et l'épuisement immunitaire... tout est une question de dosage...
 
A
Allodoc
Invité
Si je reprends votre lien :Tiré d'une interview de Michel Odoul sur Psychologies.com :

Et si je ne me reconnais pas dans cette explication ?

C’est très possible ! Cela signifie sûrement que la véritable raison n’est pas encore acceptable pour vous à ce moment-là : elle est occultée par votre inconscient, parce que vous n’êtes pas prête à lui faire face. Et c’est très respectable.

Voilà, c'est exactement ce que je pense ... et encore une fois, que j'ai souvent constaté en thérapie quand la personne n'est pas prête à accepter, bien sûr je ne leur dit pas, et je travaille différemment, mais cela me permet d'avoir une meilleure compréhension sur mon patient et son niveau de ressources...
 
Chirine
Chirine
Membre
messages
75
Points
1 710
Localisation
Ile-de-France
De retour un peu en retard désolée ^^

Une des raisons pour laquelle je me suis détournée de mes études de psycho un moment, c'est justement parce que j'étais fatiguée de ces psy qui psychanalyse tout. Qui considère que quasiment tout problème est psychosomatique et qui pense en plus qu'il n'y a que la parole qui peut soulager.

Certaines douleurs peuvent provenir d'un problème purement physique, vous avez l'air d'oublier la génétique. Après que la vie, le stress, le choc puise dans cette fragilité génétique pour faire émerger un cancer ou autre c'est une chose, et la psychothérapie ou autre thérapie peuvent permettre d'atténuer les douleurs ou les effets mais certainement pas de permettre au corps de revenir en arrière comme si de rien était physiologiquement. Nous ne sommes pas des Dieux, et la parole n'est pas guérisseuse de tous les maux.

A trop réfléchir on peut également faire des liens qui n'existent pas et empirer une situation. Vous devez pourtant bien connaitre le principe de l'ancrage par exemple. Et bien imaginons qu'une personne à des douleurs récurrentes au genou et que pour le moment les médecins n'ont pas trouvé l'origine médicale, vous arrivez et lui dites que la zone du genou et révélateur de tel émotion... et bien bingo, pas seulement la personne aura une douleur physique mais en plus vous aurez réussit à lui ancrer l'idée qu'à chaque fois qu'elle n'exprime pas cette émotion elle devrait avoir mal au genou.

Je ne trouve pas ça forcément très judicieux, même si vous dites que vous ne leur dites pas, nous avons tous tendance automatiquement par certaines questions à emmener nos patients/clients à un certain point de vue si nous sommes persuadés d'avoir raison, et j'ai l'impression que c'est votre cas.

Mais je peux évidemment me tromper me basant que sur des écrits .
 
Prudence
Prudence
Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 893
Points
9 260
Localisation
Nancy
Je suis tout à fait d'accord avec toi. Dans nos milieux on a parfois tendance à oublier les réalités physiques et médicales, ça me parait bien dommage.
 
Chirine
Chirine
Membre
messages
75
Points
1 710
Localisation
Ile-de-France
Ça arrive ^^
 
Pas inscrit ?
Vous n'avez pas de compte ? 
S'inscrire maintenant
ou Inscrivez-vous en utilisant
Vous aimerez:
Nouveaux messages
Votre avis nous intéresse !

Posez vos questions, échangez et partagez votre point de vue sur le forum transe-hypnose.com

Hypnopraticien
Rejoindre la communauté maintenant
Haut