Tout corriger...

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par phileme_h, 4 Septembre 2012.

  1. phileme_h

    phileme_h

    Inscrit:
    25 Novembre 2011
    Bonjour,

    Avec ma thérapeute, nous avons réussi à changer beaucoup de fonctionnements négatifs en moi.
    Malheureusement, le probleme pour lequel j'étais venu au départ, a été réglé, puis selon elle, est revenu sous une autre forme.

    " angoisse de l'abandon, peur de ne pas etre aimée". Il a été réactivé par une relation avec un homme qui a été courte mais qui s'est très mal terminée.

    Je suis déprimée d'avoir l'impression d'un retour en arriere qui m'empeche à nouveau de savoir ce que je veux dans mavie, puisque je n'ai en tete que des preoccupations futiles du style: pourquoi cette personne m'a dit ca? Est ce qu'elle essaie de me manipuler? est ce que cette amie en est vraiment une? Mes parents ne m'aiment pas..

    Alors qu'il ya quelques mois j'avais un objectif, un projet de vie, ce que je n 'avais jamais eu avant.
    LA dessus ma thérapeuthe me dit qu'il ne faut pas tout corriger parce que sans ce fonctionnement, je ne serait pas devenue ce que je suis.

    Que pensez vous de tout ca? Merci

    Phileme
     
  2. dbuffault

    dbuffault

    Inscrit:
    23 Février 2012
    Difficile d'émettre un jugement avec les seuls éléments que vous nous donnez.
    Ce qui apparaît c'est que la situation actuelle ne vous convient pas et que vous voulez la changer. J'ose espérer que votre thérapeute envisage des changements pour vous (sinon à quoi bon la voir).

    Ce que j'en pense, c'est que notre histoire de vie nous a tous façonnés, a fait de nous ce que nous sommes aujourd'hui. Mais ce n'est pas pour cela qu'il faut rester dans la souffrance s'il y en a.
    Si ce qu'on est ne nous convient pas, on peut le changer.

    Quel type de thérapie pratique-t-elle?
     
  3. phileme_h

    phileme_h

    Inscrit:
    25 Novembre 2011
    Bonjour,

    Par qu'en pensez vous, je voulais dire que pensez vous du fait qu'un probleme puisse revenir sous une autre forme? et du fait aussi qu'elle m ait dit qu'il ne fallait pas tout corriger.

    Elle pratique l'hypnose Ericksonienne , cela fait un an que je la vois, à raison d'une foispar mois , ca commence à etre long.Je suis fatiguee de tous ces changements, et en meme temps le probleme principal pour lequel j'étais venu est de retour, alors je n'arrive pas à me résoudre à arreter maintenant, alors qu'il y a quelques mois, j'étais prete.
    Je ne sais pas quoi donner comme autre element.
     
  4. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Quand une relation homme femme fragilise une femme c'est qu'elle portait une armure de verre avant la relation et elle y croyait comme étant une vraie force.

    Une fois par mois dans une année ce n'est tout de même que 12 séances et ce n'est pas si exceptionel quand beaucoup de choses sont vues.

    Dans les cas de ce genre, il faut vous renforcer intérieurement. Pour que, même dans une relation ou vous réouvrez votre coeur, que vous ne le trouvez pas si fragile. Je dirais que vous ne vous aimez pas assez vous même d'abord et réellement. Ceci dit, je m'avance et, comme Mr Buffault, je n'en sais pas tout à fait assez pour m'avancer. Je donne de grandes lignes; mais vous pourrez nous en dire plus. Votre thérapeute fait de l'éricksonnien ou autre?
     
  5. Hubert Chatelée

    Hubert Chatelée

    Inscrit:
    16 Août 2012
    On ne peut bien sûr qu'échafauder des hypothèses, évoquer un problème sur un forum ne pourrait se substituer à une consultation.

    Qu'un problème puisse revenir sous une autre forme, c'est une évidence pour nos amis psychanalystes freudiens, si la "cause originelle", le conflit, le traumatisme n'a pas été traité, le symptôme réapparaitra sous une autre forme. C'est une peu caricatural mais reflète bien une des positions psychanalytiques.

    Dans votre cas, on peut évoquer un manque de confiance en soi, ce qui est assez vague pour expliquer vos symptômes.
    L'origine peut être un évènement traumatisant unique, mais plus vraisemblablement une suite d'évènements renforçant ce manque de confiance en soi sur le mode des croyances ou du conditionnement opérant.

    Si après un an de thérapie (Cela me semble beaucoup trop ) les métaphores Ericksoniennes ne sont pas venues à bout du problème,
    et si une hypnose cognitivo comportementale a été essayée,
    il serait certainement intéressant de passer à l'hypno analyse, avec régression et remodélisation de l'histoire de vie.
     
  6. phileme_h

    phileme_h

    Inscrit:
    25 Novembre 2011
    Bonjour,
    Oui elle pratique l'hypnose Ericksonienne.
    Effectivement elle m'a dit qu'il fallait retravailler sur l'estime de soi.

    Je ne sais pas ce que vous voulez comme précisions.

    L'estime que j'ai de moi est plus important qu'au début. Au travail je ne me dévalorise plus. En amitié, ca va beaucoup mieux aussi.
    Je pense avoir muri.J'y vois plus clair concernant mes valeurs.
    Mais visiblement, je ne peux pas encore avoir de relation avec quelqu'un, je choisi encore des personnes toxiques je me dis que je vais essayer mais je n'arrive pas à les quitter à temps quand je m'apercois qu'elles me feront du mal.

    Je me pose tout de meme la question de savoir s'il faut ne pas vouloir tout corriger.Je crois que le probleme qui m'apparait maintenant,( car chaque fois qu'un probleme est réglé, un autre m'apparait, et prend toute la place), donc celui qui m'apparait maintenant est quelquechose qui je crois date d'une période dont je ne me souviens pas. Avant mes 5 ans.

    J'ai beaucoup de peurs , je fais des cauchemards, d'abandon, d'agression, j'ai l'impression de crier dans mes reves. Mon coeur bat tres vite. Comme des peurs d'enfant incontrollables. Comme une peur de mourir que je ne sentais pas comme ca avant cette rupture.

    Peut on vraiment être heureux, si en corrigeant des problemes de ce genre, on se défait de comportements qui nous ont accompagnés toute notre vie et nous ont marqué de leur empreinte?

    Beaucoup de questions. Peut être que je devrais en parler avec ma thérapeuthe, mais je n'ai personne d'autre à qui en parler, et j'aimerais avoir d'autres avis.
    Merci.
     
  7. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Ben oui on peut être heureux... Pourquoi pas?

    À un moment donné, il arrive que l'on corrige des problèmes un peu plus en surface car les traumatismes qui les ont causés ont, eux aussi, été un peu plus en surface. Sur la base d'un problème plus ancré et ancien comme, justement, l'estime et l'amour de soi. Une fois ces problèmes corrigés alors c'est un peu comme si on se rapprochait du coeur du problème. Ce n'est pas nécessairement un déplacement de problème, quoique ce n'est pas exclu.

    J'imagine que vous n'étiez pas en couple lors de vos progrès. De se mettre en couple a ce don de faire fondre les armures ou de les casser. Il vous faut surement travailler au niveau de l'amour de vous même mais aussi, il est possible que vous ayiez besoin d'en apprendre plus sur le couple, sur les hommes, sur les femmes et surtout, leurs attentes et ce qu'il en ressort.
     
  8. phileme_h

    phileme_h

    Inscrit:
    25 Novembre 2011
    Eh bien je pense qu'effectivement , beaucoup de croyances se sont inscrites en moi par manque d'explication, je n'en n'ai eu aucune en réalité. Suite à des evenements ayant marqué mon enfance. Des evenements pas si graves que ca. Tout ca accompagne d'un "bon" conditionnement... du bourage de crane en somme.

    Donc, nous résolvons des problemes en travaillant sur les croyances, mais combien y'en a t-il?Combien de temps cela va t'il durer...
    Une régression... nous en avions parlé mais ma thérapeute me disait qu'il valait mieux éviter...
    J'en parlerai avec elle.
     
  9. Hubert Chatelée

    Hubert Chatelée

    Inscrit:
    16 Août 2012
    Espérons que Phileme n'est pas un allias du concombre masqué...

    Sans faire de thérapie en ligne, discuter d'un problème est toujours intéressant.

    Donc O;K. pour le travail sur l'estime de soi.
    Ce qui devrait aboutir à ne plus vivre sa vie au travers de "l'âme soeur" et donc de ne plus la rechercher de façon si pressante.

    Je me pose tout de meme la question de savoir s'il faut ne pas vouloir tout corriger.
    On ne corrige rien, on remodélise et permet une vision différente des évènements, vision différente que vous choisissez car elle vous correspond mieux.

    quelquechose qui je crois date d'une période dont je ne me souviens pas. Avant mes 5 ans.
    La régression, n'a pas pour but de satisfaire votre curiosité, si elle est utilisée, ce sera pendant la séance, certainement pas à votre demande, et idéalement en hypnose profonde et par ponts affectifs.
    Si vous pensez déjà à l'existence d'un traumatisme occulté, elle devra se faire avec un maximum de précautions et de façon la pus permissive possible.
     
  10. Hubert Chatelée

    Hubert Chatelée

    Inscrit:
    16 Août 2012
    Et bien en général une un à deux séances suffisent, le nombre d'évènements n'a pas d'importance et il est inutile (voire impossible) de tous les identifier.
     
  11. phileme_h

    phileme_h

    Inscrit:
    25 Novembre 2011
    Non pas de concombre masqué... (?)

    Je ne me souviens pas mais on m'a raconté. La seule chose que je souhaite e st effectivement de ne plus m'effacer quand je suis avec quelqu'un . C'est tout. Je ne veux plus savoir. Ca ne m'interesse plus depuis longtemps. Je veux que ca se termine.
    Merci pour cette conversation en tous cas. Je vais en reparler avec elle.
    Ca m'a beaucoup manqué de ne pas pouvoir en parler avec quelqu'un qui ne me prenne pas pour une alien.

    Phileme
     
  12. phileme_h

    phileme_h

    Inscrit:
    25 Novembre 2011
    Du coup je me pose des questions.. pourquoi 12 seances pour mettre fin à des croyances. Et travailler sur l'estime de soi...
    pour arriver à ce résultat...meme si c'est mieux.
     
  13. dbuffault

    dbuffault

    Inscrit:
    23 Février 2012
    Je nuancerais le propos de mon collègue. Suivant les personnes, il y a des changements qu'on ne peut pas obtenir en une ou deux séances.
    A savoir qu'il y a parfois un cheminement interne à la personne à suivre, et qu'on ne peut pas savoir à l'avance combien de temps (ou de séances), cela va prendre.
    Même si dans certains cas les résultats sont très rapides (de l'ordre de une à deux séances), parfois c'est beaucoup plus long (et je ne suis pas choqué dans l'absolu par le chiffre de 12 séances, ne vous connaissant pas), et parfois cela n'aboutit même pas forcément où vous (le patient) le voudriez.
    L'esprit humain est complexe et annoncer qu'une ou deux séances devraient être nécessaires avec aussi peu d'informations me paraît osé.
     
  14. Hubert Chatelée

    Hubert Chatelée

    Inscrit:
    16 Août 2012
    C'est pour éviter ce type de commentaire que je prend la précaution de dire:"en général"...
    Effectivement on ne peut jamais prédire le nombres de séance, ni si elles seront efficaces, ni même si l'hypnose est l'outil à employer pour mener à bien une thérapie.
    Cependant l'hypnose est une thérapie brève, sans résultat probant en quelques séances, il faut se poser des questions sur la ou les techniques employées, et même si l'hypnose est une bonne indication.
    12 séances sans résultat solide, c'est énorme.
     
  15. phileme_h

    phileme_h

    Inscrit:
    25 Novembre 2011
    Ok merci.

    Malgré mon discours négatif, ( je suis négative en général) je suis contente du chemin parcouru, et un an ca n'est pas beaucoup comparé au temps que j'aurais passé en psychothérapie pour en arriver la.

    J'essaie de parler de l'hypnose autour de moi, mais le côté spectacle a la vie dure!!!
     
  16. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    C'est exactement ce que j'aurais dit. Je vous vois en psychanalyse à 3 séances semaines pendant 3 ans... Ça se voit tellement souvent. Encore pire, je vous imagine en cognitivo comportemental exclusif... Je répète qu'à cause que vous avez réglé ou amélioré plus d'une chose, même si ce fut en relative surface, 12 séances ne m'apparait pas une thérapie qui tourne en rond.
     
  17. phileme_h

    phileme_h

    Inscrit:
    25 Novembre 2011
    C'est ce que j'ai lu, mais de quelle technique parlez vous exactement?
    Je pense qu'il est difficile de juger par forum.
    De plus Mon hypnothérapeute suit une démarche qui meparait logique, et saine, on a commencé au début par des seances apres lesquelles je me suis sentie pousser des ailes, capable de en meme temps changer de travail, communiquer normalement avec les gens autour de moi. mais etant en dépression, et beaucoup de souci n'étant pas réglés, j'ai loupé quelques marches et me suis retrouvée en bas de l'escalier bien mal en point.
    Il a fallu recommencer par étapes, parce que ce genre d'expérience est tres douloureuse.
    C'est comme si vous passiez d'un état de bien etre et de grande assurance, à un état très dépressif en deux jour.

    Vous parlez des techniques utilisées en hypnose?
     
  18. jurgen Altmaier

    jurgen Altmaier

    Inscrit:
    13 Janvier 2012
    :9: :6:
     
  19. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
     
  20. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    L'hypnose permet une reprogrammation mentale, une remodélisation de l'histoire de vie

    Alors, bien sûr qu'elle fait peur !

    Au mental
    qui se protège ainsi de tout changement

    Et tous ceux autour de nous qui se protègent ainsi en ont peur !

    Mais par hypnose on peut faire comprendre au mental le potentiel qu'il a de gérer son changement.

    Bien sûr, il est toujours tenté de faire marche arrière, car il connait son passé et est rassuré par lui, même s'il le mène en bateau...

    Et que le futur, l'inconnu, le risque d'échec lui fait peur

    Alors il préfère retourner revivre ses échecs du passé encore et encore

    mais un jour, finalement, par l'hypnose, il comprend ce qu'il a de mieux à comprendre : et ce n'est plus que du bonheur !

    8)
    .
     
  21.  
  22. Ca répond à certaines de mes questions précédentes, oui donc l'hypnose Ericksonienne, thérapie brève ou de surface, parfois je m'interroge... :roll:

    Si votre thérapeute ne travaille pas à la racine de vos schémas erronés, là en l'occurence "schéma d'abandon", les situations futures seront toujours réactivés par des émotions non travaillées.

    On peut partir d'une situation présente pour évoquer les émotions négatives, mais il faut travailleur sur les émotions et croyances"mes parents ne m'aiment pas" par exemple, tant que vous ressentierez une émotion négative face à ces questions ou situations avec vos parents, vos relations amoureuses seront l'objet d'échecs fort possibles.

    Probablement votre schéma carence affective est à travailler, mais là c'est le travail de votre thérapeute.

    PS : 12 séances pour travailler sur un problème de fond, ce n'est pas énorme loin de là.

    Néanmoins il faut que votre thérapeute termine ses séances par des renforcement du Moi, pour consolider l'estime de soi.

    Moi je fais des enregistrements pour mes patients. Durant les 5 premières séances, ils ont un enregistrement différent qui vont dans ce sens et orienté suivant leur problématique.
     
  23. phileme_h

    phileme_h

    Inscrit:
    25 Novembre 2011
    Je n'ai pas arrêté , je continue.
    A suivre...
    Merci
     
  24. Vous voulez dire en psychnalyse ? car l'hypnothérapie c'est de la psychothérapie enfin celle que je pratique du moins (ce n'est pas de l'Ericksonnienne principalement...)
     
  25. OK, et que pensez vous de mes commentaires, vous parle t-il ?
     
  26.  
  27. phileme_h

    phileme_h

    Inscrit:
    25 Novembre 2011
    Je ne suis pas une professionnelle mais une patiente. Donc je ne peux pas donner un avis sur ce qu'il me faudrait ou pas.

    Je ne peux pas dire non plus à ma thérapeute ce qu'il faudrait qu'elle fasse, mais juste lui poser des questions sur ce qui pourrait être fait pour savoir ou elle pense m'emmener.

    Je me connais, je sais qu'il faut que je continue, et que je travaille sur l'estime que j'ai de moi.
    Nous avons commencé à travailler sur les croyances, elle n'est pas strictement comportementaliste. Je voulais avoir des avis.

    Merci beaucoup de vos réponses. Ca m'aide à y voir plus clair, ou au moins à confirmer ce que je pensais.
    Je trouve que j'ai assez parlé de moi maintenant.

    Je vous remercie encore, et je continue ma route.

    Phileme
     
  28. phileme_h, je trouve votre réponse un peu évasive quant à mes commentaires, surtout que vous étiez très intéressée au départ de par vos questionnements.

    Et puis vous dites ne rien y connaitre en thérapie (vous n'êtes pas une professionnelle, mais une patiente), mais vous dites de votre thérapeute qu'elle n'est pas strictement comportementaliste, comment pouvez vous le savoir ?... :roll: et je me demande si ce n'est pas encore un canular du Concombre...

    Dans le doute, je vous souhaite bonne route...
     
  29. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Malgré l'heure tardive, j'avais envie de répondre rapidement "à chaud"... pour compléter un peu ce que vous disaient mes "collègues"...
    Concernant ce que l'on appelle le "déplacement du symptôme", le problème qui se réactive... ça arrive effectivement. On peut le comprendre comme un schéma, un trauma (inconscient) qui n'aurait pas été abordé ou insuffisamment bien ciblé... Mais, d'une manière ou d'une autre, c'est aussi l'anxiété, la tendance à être négatif comme vous le disiez, qui explique également la réapparition de vos problèmes sous une autre forme : à force de voir la vie en noir, on finit par se faire du mal et les fragilités refont surface... Manque de confiance en soi ? Peut-être bien. Manque de confiance en l'autre, manque de connaissance de l'autre ou des autres... (rapports homme/femme), c'est également l'impression que j'en ai....

    Voyez-vous, on passe sa vie à apprendre... et l'important, surtout lorsqu'on fait une thérapie, c'est déjà d'arriver à retrouver, à voir différemment (recadrer dit-on) ce sentiment d'abandon. Mais, inversement, il n'y a pas que le passé qu'il faut changer : il est bon également de s'interroger sur le genre d'homme que vous aimeriez... ou encore "ce qui explique" "la leçon à tirer" de vos précédents échecs... pour qu'au moins ça s'améliore sur ce point. Evidemment, en parler avec votre homme : un couple, ça se construit ensemble et vous ne pourrez pas tout faire toute seule.

    Je sens également que vous avez un problème avec la manipulation ou la domination dans les rapports humains : il peut être intéressant de vous documenter pour mieux vous situer. Lorsqu'on a été manipulé ou dominé on développe fréquemment une hypersensibilité à ce problème et on a ensuite du mal à distinguer le "normal de l'anormal". L'EDMR peut-être ici une bonne manière de vous aider à vous désensibiliser...

    Combien de temps ça durera encore ? Si l'on passe sa vie à apprendre, vous pouvez aussi apprendre à souffrir moins. Des problèmes vous en aurez toujours, mais pouvez apprendre à les rendre moins douloureux. Au fil du temps, en stabilisant votre vie, ça ira mieux. En étant moins négatif aussi : la prochaine fois que vous pensez noir... essayez donc de vous interroger sur le bon coté des choses... sur l'avantage d'un inconvénient... une toute petite goutte qui peut vous aider, avec le temps, à voir plutôt le verre à moitié plein, plutôt que le verre à moitié vide.

    Bonne continuation...
     
  30. phileme_h

    phileme_h

    Inscrit:
    25 Novembre 2011
    Voilà des nouvelles.
    J'ai arrêté de voir mon hypnothérapeute.
    Elle m'a dit que j'étais trop négative, c'est pour ca que la thérapie de marchait pas. Sur ce coup là, c'est moi qui l'ai trouvée très négative. Elle a voulu se débarrasser de moi.
    En fait je n'étais pas satisfaite du résultat.

    Je suis allée voir une numérologue- hypnothérapeute , elle m'a fait une description de ma personalité avec mon nom- prénom et date de naissance. Je me disais que je n'avais rien à perdre, pourquoi pas.

    Puis elle m'a laissé mariner un peu, il fallait que je digère ce qu'elle m'avait dit sur moi.
    Cela m'a fait prendre conscience de certains comportement que j'avais, et m'a permis de les modifier.
    Ensuite, je l'ai rappelée pour travailler les peurs , car j'ai réalisé que c'était ce qui me bloquait à ce moment là. je l'ai vue pour une séance d'hypnose.

    Je l'ai vue en septembre. Elle m'a aussi donnée quelques conseils de coaching.
    Depuis je n'ai pas eu envie de la revoir. Beaucoup de choses ont changé. j'accepte d'être aimée pour ce que je suis, et j'accepte d'aimer.
    Cela a changé toute ma vie.
    Tout le bénéfice des séances de la précédente hypnothérapeute est arrivé à ce moment là.

    En fait j'avais tout simplement peur de changer.
    Je sais qu'il faut que je travaille maintenant sur ma vision du couple. Mais depuis un mois et demie,je travaille seule avec une méthode de visualisation créative. C'est incroyable.
    J'ai pu ainsi progresser sur ma peur de rester seule. Je croyais que si je restais seule , j'allais mourir.

    Voilà je tenais à donner quelques nouvelles .. je continue...