Tout et parties...unité et polarité

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par xorguina, 14 Avril 2010.

  1. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Quelles leçons a en retirer?

    Toutes les forces motrices de la nature extérieure et humaine trouvent leurs racines dans une tension intermédiaire entre opposés. Il n'y aurait pas de lumière sans obscurité, de courage sans peur, de joie sans peine, de grandeur sans faiblesse et d'homme sans femme.

    De même que l'homme et la femme peuvent se réconcilier au plan exotérique (extérieur ou temporel), nos propres composantes masculine et féminine peuvent fusionner au plan ésotérique (intérieur ou métaphysique). En effet, les tensions entre opposés ne sont pas condamnées à perdurer, elles peuvent muer en complémentarités et les compléments devenir Un. Dès lors, les opposés sont unifiés dans l'Unité première. Inversement, la polarisation de l'Unité donne naissance à l'émergence d'opposés qui, en réalité, ne font qu'un.

    L'Unité dans la multiplicité et la multiplicité dans l'Unité peuvent être mieux comprises à partir de l'exemple d'un simple cercle. Bien que nous considérions des concepts tels que “début” et “fin” comme opposés, chaque point de la circonférence du cercle peut être perçu à la fois comme un commencement et une fin. De plus, si nous dessinons deux cercles concentriques et un rayon commun, nous observons que tout point du plus “petit” correspond à un point du plus “grand” et inversement. Ainsi, les deux cercles ont le “même” nombre indéfini de points et, en réalité, ne font qu'un. Seule l'illusion dualiste de notre mental qui privilégie la mesure quantitative (“petit” ou “grand”) par rapport à l'aspect qualitatif (le “même” en principe), nous les fait voir comme distincts. En fait, tous les cercles concentriques ont le même centre qui représente “l'Unité” s'étendant également dans toutes les directions à l'image des vibrations pulsées à partir d'une source unique.

    De façon similaire, la tradition hindoue dit que “vie et mort sont une même chose”. Cela signifie que ces deux états opposés, mutuellement interdépendants, sont deux facettes d'une même réalité qui est une. En effet, mort et vie correspondent à la fin d'un cycle et au début d'un nouveau.


    La polarité fondamentale: Ciel et Terre
    Depuis les temps immémoriaux, les êtres humains ont scruté le ciel pour obtenir des réponses aux questions soulevées sur terre. Il s'ensuivit que la première polarisation de l'Unité, notamment dans la tradition chinoise, fut forgée à partir du Ciel symbolisant “l'Essence” et de la Terre représentant la “Substance”.

    En tant que symbole solide et stable, la Terre est souvent représentée par un carré entouré d'un cercle concentrique décrivant le Ciel comme dans les anciennes pièces de monnaie chinoise. Dans cette représentation, l'intérieur du cercle (Ciel) contient l'extérieur du carré (Terre). Au sein de la région intermédiaire, là où le Ciel “intérieur” rejoint la Terre “extérieure”, les influences céleste et terrestre se rencontrent et s'équilibrent pour produire les “dix mille êtres”, i.e. tous les êtres manifestés.

    De par sa forme circulaire, le Ciel s'étend également dans toutes les directions sans en favoriser aucune. Au contraire, la Terre carrée privilégie les quatre directions en relation avec les points cardinaux du point de vue spatial ou les cycles variés liés à une perspective temporelle (saisons, âges de l'humanité, lunaisons etc.).

    En architecture, la Terre est naturellement représentée par un cube chapeauté par un dôme hémisphérique symbolisant le Ciel et dont la base peut être circulaire or octogonale. L'expression traditionnelle concise: “Le Ciel couvre, la Terre supporte” décrit les rôles des deux principes complémentaires. Ils sont respectivement supérieurs et inférieurs à l'ensemble de la manifestation caractérisée par la ligne de séparation circulaire ou octogonale. L'octogone fait référence aux directions des points cardinaux et intermédiaires et symbolise le plein développement de la manifestation.

    La verticale qui joint le sommet du dôme au centre de la base du cube représente “l'Axe du Monde” le long duquel influences céleste et terrestre se rencontrent. La clé de voûte surmontant le dôme, dénommée aussi “faîte du Ciel”, symbolise l'Unité, le Principe d'où rayonnent la polarité Ciel/Terre et l'ensemble de la manifestation. Au cours de la construction, la clé de voûte apparaît comme le couronnement de l'édifice et son achèvement ultime.

    Tout en marchant autour de l'édifice, vous voyez toute la construction se déplacer apparemment en sens inverse par rapport à son axe fixe. Le vertex de l'axe symbolise, dans la tradition chinoise, le Principe “non-agissant” (Wu-wei), la “Grande Unité”, le Tout source du principe actif, masculin, positif, lumineux ou yang (Ciel) et du principe passif, féminin, négatif, obscur ou yin (Terre).

    Toutes ces caractéristiques (actif et passif, positif et négatif etc.) doivent être comprises comme des polarités du Tout. Le Yi-king dit qu'il n'y a pas de yin sans yang ni de yang sans yin comme l'illustre l'imbrication des parties blanche et noire du fameux symbole yin-yang. La “Grande Unité” maintient l'équilibre entre les influences céleste et terrestre, active et passive, positive et négative, masculine et féminine etc. Aussi, les polarités de l'Unité ne devraient jamais être considérées séparément, sinon elles risquent de perdre leur étroite interdépendance et la faculté de jouer leur rôle de complémentaires

    Que pouvons-nous en retirer au sujet de l'environnement ?

    Tout comme le Ciel et la Terre, tous les opposés se complètent l'un l'autre au sein de l'Unité ou du Tout 1. Inversement, le Tout se manifeste, se polarise sous la forme d'opposés qui ne trouvent leur signification profonde qu'en Celui-ci.

    Une telle vision se fonde sur le “paradigme de l'unité du monde” où les dualismes ne s'opposent plus, mais s'entretiennent l'un l'autre dans un tout 2. Cette vue résulte d'une raison pertinente: le tout contient quelque chose de plus que ses parties. Par exemple, chez les êtres vivants, la capacité de s'adapter et de se développer ou la faculté de créer une pluralité d'états variés et dynamiques.

    Considérons quelques exemples relatifs à l'environnement et à la santé

    Les niveaux autorisés de pesticides dans les denrées alimentaires sont définis indépendamment pour chacun d'eux. Toutefois, les normes ne reflètent pas la réalité. La plupart des aliments contiennent en effet un cocktail de substances chimiques dont l'effet global peut être plus important que la somme des impacts des composants considérés séparément. Or, les études de toxicologie prennent rarement en compte ces effets de synergie sur les êtres vivants et les écosystèmes.

    Les insectes ont développé la production de nombre d'hormones sexuelles appelées phéromones. Ajouter aux phéromones des composants similaires synthétisés, inactifs par eux-mêmes, peut accroître l'activité sexuelle. Inversement, substituer des composants synthétisés aux phéromones conduit à une chute brutale de cette activité. Il doit y avoir, dans les phéromones, quelque chose de plus que les propriétés des substances chimiques pour expliquer ce phénomène.

    Dans le vers à soie, un mélange de substances est actif même si chacune d'elles ne l'est pas. Cela va à l'encontre de la vue commune consistant à isoler un principe actif au sein de l'un des composants.

    Similairement, un extrait de feuille d'artichaut révèle plusieurs propriétés (diurétiques sur les reins et variées sur la sphère hépatique). La recherche des substances responsables de ces effets a conduit à isoler six constituants principaux. Cependant, aucune de leurs combinaisons partielles n'était totalement efficace. Seule leur association complète possédait les mêmes propriétés que l'extrait.
    De nouvelles propriétés, non révélées par les parties constituantes, émergent de leur association.

    Cela évoque les mots fameux du scientifique et philosophe Blaise Pascal: “Le tout est plus que la somme des parties” ou “Toute chose étant causée et causante, aidée et aidante, médiatement et immédiatement, et toutes (choses) s'entretenant par un lien naturel et insensible qui lie les plus éloignées et les plus différentes, je tiens pour impossible de connaître les parties sans connaître le tout, non plus que de connaître le tout sans connaître les parties”.

    La vie est un tout où les parties, au lieu de suivre des voies différentes, travaillent de concert. Les parties résultent de la désintégration du tout, le tout constitue le couronnement de l'intégration des parties. Un ensemble de composants devient un tout par le biais de leurs interactions mutuelles et de leurs relations avec leur environnement commun. Prendre en compte ces inter relations signifie passer d'une approche fragmentée à une vision holistique.

    De plus, dans le domaine de la science et de la recherche, cela implique de passer d'une approche “analytique” étudiant les éléments séparés dans des “conditions de laboratoire” à une approche davantage “holistique” investiguant les systèmes vivants dans leur ensemble et dans des “conditions naturelles”. C'est la seule voie pour comprendre réellement les impacts de nos modes de vie sur la santé de la biosphère et des populations composant nos sociétés.
     
  2. kpaul83

    kpaul83

    Inscrit:
    20 Janvier 2010
    slt c'est quoi ta théorie en résumé?
     
  3. :4:

    Oui on peut se demander ce que l'on doit comprendre, car c'est bien beau un recopié, mais faut savoir ce que l'on écrit...
     
  4. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Boudiou c'est pourtant clair !!!!
     
  5. ayayaya

    ayayaya

    Inscrit:
    5 Avril 2010
    C'est un peu long, mais franchement clair.

    Comment relier cela à l'hypnose ?

    Le tout est supérieur à la somme des parties par exemple ?

    S'agit il de voir l'individu dans son contexte, environnement et non comme être isolé ?
    Qu'un trouble par exemple apparait en relation avec l'environnement (une interaction de plusieurs phénomènes) ?

    Quelle application concrète peut on faire de cela ? (
     
  6. selenite

    selenite

    Inscrit:
    17 Mars 2010
    Nous ne sommes que par rapport au tout. Le monde comme perçu par le soi est un miroir du soi et n'existe que par rapport à lui au niveau de la psyché.

    Nous ne pouvons ne pas communiquer et nous ne communiquons pas qu'avec les autres (humains), nous communiquons aussi avec divers environnements (éléments de notre structure environnementale).

    Un symptôme se construit aussi par rapport aux autres et à environnement.

    Par exemple, une personne consulte pour une boulimie. Il est impossible de traiter celle-ci hors contexte, hors milieu. Un boulimique issu d'une famille de "boulimique" n'est pas semblable à un boulimique issu d'une famille "d'anorexique" (scénario ou anti-scénario ?).

    Chaque personne est unique dans un environnement unique et perçu par elle de façon unique !

    Chaque perception est unique et donc différente de la mienne et ne nécessite, dès lors, aucun jugement de "valeur", du moins si nous voulons vraiment pratiquer une "relation d'aide efficace". Je ne juge ni ne valide aucun comportement car je ne peux le transposer de son contexte dans le miens et ce, même si parfois cela peut être difficile.... A la rigueur, je peux refuser mon intervention dans un contexte (et, à la rigueur réorienter) mais je ne peux intervenir en jugement.

    Erickson demandait à ses élèves d'observer des brins d'herbes et de chercher des différences entre ceux-ci.

    Empathie et non jugement, respect profond de l'autre, hors tout choix d'approches, de méthodologies et de "savoirs". Bon, cela me semble élémentaire mais pas compris par tous.

    Amitiés.
     
  7. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    :arrow: Quelle application concrète peut on faire de cela ? (

    Par la pure et simple acceptation du tout ?


    La boue extérieure n'est que le reflet de la boue intérieure. On voit d'abord la boue globalement (institutions, économie, banque, justice, médecine, etc.), ensuite la boue se rapproche et c'est la boue intérieure, de chaque personne, qui sera exposée, et ce, dans un délai très bref. On projète à l'extérieur (les institutions, etc.) ce qu'on a à l'intérieur, pour mieux camoufler la similitude. Il en va toujours ainsi.

    Ceux qui résistent à l'exposition, et donc au dévoilement de ce qui est caché derrière le masque de l'ego (et c'est le sens de la "révélation") ne résisteront pas à la pression de plus en plus forte sur les chakras. Il n'y a pas de "jugement" extérieur. Cela se passe ainsi, tout simplement.

    C'est pourquoi il est important d'être Soi et de réparer tous les dommages causés au plus vite. Il est parfois difficile de détecter les dommages causés ou de connaître le vrai Soi en profondeur.
     
  8. Rocky

    Rocky

    Inscrit:
    3 Avril 2010
    bonjour ca ressemble a de l'hermetisme tous ca !!
     
  9. Rocky

    Rocky

    Inscrit:
    3 Avril 2010
    oui c tres ressemblant a cet enseignement ou philosifie ou meme sience magique ........ quon appel hermetisme tres tres vieille!!! et oui lhypnose est tres concerner si c le cas !!!
     
  10. Rocky

    Rocky

    Inscrit:
    3 Avril 2010
    Livre I d’Hermès Trismégiste, Pymandre, verset : 1 :

    Un jour que je réfléchissais aux choses essentielles et que mon coeur s’élevait dans les hauteurs, toutes mes sensations corporelles s’engourdirent complètement comme celui qui, après une nourriture exagérée ou à cause d’une grande fatigue physique, est surpris par un profond sommeil.
    :roll:
     
  11. Rocky

    Rocky

    Inscrit:
    3 Avril 2010
    ou encore les tablettes de thot

    J’ai alors projeté un rayon vibrant qui les frappa de plein fouet. Puis, je leur ai parlé avec des mots calmes et paisibles pour leur faire voir la splendeur d’Atlantide et leur dire que nous étions les enfants du Soleil et ses messagers. c assé claire je crois :wink:
     
  12. Rocky

    Rocky

    Inscrit:
    3 Avril 2010
    la suite du dernier texte /
    Livre d’Hermès Trismégiste, Tablettes d’Émeraude de Thoth : 1.9

    Envoûtés par la science magique ils se prosternèrent à mes pieds et nous pûmes demeurer longtemps sur la terre de KHEM, très longtemps où j’ai accompli de grands travaux inspirés de la sagesse.
     
  13. Rocky

    Rocky

    Inscrit:
    3 Avril 2010
    je suis tomber sur c livre par hazard et jai etais assé surpris !!!! je lai lu avec un oeil crtique et ouvert et le contenu et tres inspirant
     
  14. Rocky

    Rocky

    Inscrit:
    3 Avril 2010
    dans les extrais de texte cité que j ai poster il ya
    - une description d'une etré en trance ds le texte 1
    - et une induction effectuer par fixation et sugestion et si on lis la fin du texte sugestion -post hypnotique!!!!!! tous ca nengage que moi et mon interpretation biensur!!
     
  15. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009


    très clair :D merci pour ton illumination partagée :D
     
  16. :6:

    Le nom d'Illuminés se réfère souvent à l'Illuminisme, c'est-à-dire un courant religieux et philosophique fondé sur la croyance en une illumination intérieure, directement inspirée par Dieu...
     
  17. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Quand la chaleur et la lumière rentre dans ton coeur comme le soleil....quel est le mot "juste" a part illuminer ?
     
  18. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Prendre en compte ces inter relations signifie passer d'une approche fragmentée à une vision holistique.

    :)
     
  19. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Plutot que rester chacun dans son petit coin à l'ombre...:(

    se mettre tous ensemble dans la chaleur et la lumière ! 8)

    .
     
  20. selenite

    selenite

    Inscrit:
    17 Mars 2010
    Le un, et le deux, l'unique et le double. (j'en connait qui ne vont pas aimer :lol: )

    Hors de l'hermétiste (le mot venant d'Hermès), cela se réfère aussi à l'animisme (et donc au chamanisme) présent à la source de toutes les religions.
    sentiment de totalité, "relience" (religion <- religare : lien) au tout, à l'un primordial = animisme = chamanisme = technique de l'extase ~ hypnose (du moins une de ses formes au travers de la transe des mystiques) *

    L'hermétisme parle aussi du "un" primordial devenant le "deux" de la dualité, etc...; et , étrangement, l'on retrouve ici, dans cette mystique devenue occidentale, une forte influence de la kabbale et de l'arbre séfirotique.(**)

    La correspondance de Romain Rolland et de Freud nous parle d'une autre mystique : "Mais j'aurais aimé à vous voir faire l'analyse du sentiment religieux spontané ou, plus exactement, de la sensation religieuse qui est (...) le fait simple et direct de la sensation de l'éternel (qui peut très bien n'être pas éternel, mais simplement sans bornes perceptibles, et comme océanique)."Lettre à Freud - Romain Rolland.
    Romain Rolland qui puisait cette image de la mystique hindouiste dont il était friand.
    "deux oiseaux sur une branche, l'un mange, l'autre le regarde" des védas nous ramène à la Bhagavad-Gîtâ ou un homme et un dieu sur un même char nous parle aussi de l'association et de la DISSOCIATION.

    Alors ? L'homme et Dieu (ou ses dieux) : associés ou dissociés ?

    "Tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas" Thod-Hermès... Tous ce qui est conscient est comme ce qui est inconscient (l'inconscient structuré comme un langage de Lacan).

    Ceci explique ces liens étroits, depuis Mesmer (que n'a t-on dit sur le magnétisme animal) entre mystique et hypnose.

    Les puristes rationalistes (rationaleux) voudraient couper ce lien (lieu) entre "Hypnos" et "mystiques", comme si l'on pouvait toujours séparer ces deux grandes usines à métaphores :lol: .

    Bof !

    - Qu'est-ce que Dieu, dit le moine ?
    - Si tu reçoit une flèche, te soucies-tu plus de l'archer, où de la flèche ? répond le Bouddha.
    Autre mystique sans mystère dont résonnent les mantras du haut de l'Himalaya comme pour déverser un fleuve de sérénité sur le monde. Mantras comme un gazouillis de l'âme car "la parole se trouve chez les oiseaux du ciel (Zohar). Mantras comme une auto-hypnose en route vers la sansara où la dissociation rejoint la fusion au tout....
    Toutes les pensées humaines se rejoignent quelque part dans l'ein sof, la sophia, le grand oeuvre, le grand chaudron des archétypes collectifs. Tout est dans l'un et tout est image unique de l'un.

    Amicalement.


    *Une première définition de ce phénomène complexe (chamanisme), et peut être la moins hasardeuse, sera : chamanisme = tehcnique de l'extase in.Le chamanisme et les techniques archaïque de l'extase - Mircea Eliade

    ** bien avant le concile de Nicée, à l'époque des premiers chrétiens dont certains courants partirent vers l'Égypte, un syncrétisme (voir le parchemin dit Égyptien de Paris) où l'on retrouve des influence diverses.
     
  21. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Merci selenite........pour ton extase :D
    Amitié :wink:
     
  22. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    J'allais oublié :lol: :lol: :lol:

    Hier soir 20h mon pot m'apelle, j'ai besoin de toi j'ai ma chatte qui accouche!
    2tant donné que je suis la grand mère de luna jsuis partie illico.

    A minuit 3 petits sont nés.....le premier n'a pas respirer.....donc 2 vivants :D

    Et voilà, la vie à fait que je vais prendre un petit de luna qui est la fille de princesse,une isabelle que j'avais avant lilou et tofort.

    Me voilà donc arrière grand mère :lol:

    Trop mimi....... :D
     
Chargement...